Livres
573 770
Membres
634 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Percabeth13_01 2021-09-07T11:03:41+02:00

CHAPITRE PREMIER

Premier souvenir

Il faisait bon dans son cocon douillet. Il n’était pas seul. L’autre, en lui, poussa de petits grognements d’encouragement. La soif de liberté, la promesse d’une vie qui avait déjà duré tout un cycle… Un cycle incroyable. Puis vinrent les soubresauts, la poussée brusque des parois de son cocon, qui se tortillait afin de l’éjecter. Fini la tiédeur, bonjour l’air froid et la lumière crue. Les odeurs l’assaillirent. Il n’était pas capable de faire le tri, mais l’autre oui. Sang. Humains. Hôpital. L’autre s’en souvenait alors que, lui, non.

Il sentit des mains se poser sur lui, le secouer, le tâter, le pincer, ouvrit les yeux sur ce nouvel environnement. 

— Merde alors ! Ryan, on dirait un rat écorché. Affreux. Tout maigre. Aucun intérêt.

La voix était chargée de mépris.

Il avait compris les mots, à moins que ce soit l’autre, et savait que c’était une femme parlant de lui. Il avait l’air d’un rat. Pas bon, ça. Idem pour le ton.

— Pas si fort, Cathy, fit une autre voix. On pourrait t’entendre.

— On ne va quand même pas ramener ça à la maison…

— On ne peut pas le laisser ici, rétorqua l’autre voix, plus grave.

— Foutons-le à la poubelle en route, cracha la voix haut perchée. Je refuse de me retrouver avec ce truc affreux.

— Ne sois pas ridicule, Cathy, gronda Ryan. C’est trop risqué. On le ramène à la maison et on engagera quelqu’un pour s’en occuper. Tu n’auras pas à le faire.

— C’est ta faute, aussi ! Papa m’avait bien dit de ne pas t’épouser. Que tes gènes n’étaient pas assez forts pour produire un sujet spécial. Je ne voulais pas être enceinte avec ce truc dans le ventre, et, toi, tu as insisté pour que je le porte. Alors tu te démerdes.

— Entendu. Appelons-le Jake, comme ton grand-père, proposa Ryan sur un ton rogue. Ton père ne m’a jamais cru à la hauteur et ça va le foutre en rogne que je file le nom de son paternel au petit au lieu du sien.

— Donne-lui le nom que tu veux, ça m’est égal tant que je n’ai pas à m’en occuper.

La haine et le mépris que contenait cette voix sans chaleur firent frissonner le nouveau-né, tout juste baptisé Jake Bannaconni, qui refusa cependant de pleurer. 

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode