Livres
614 045
Membres
711 387

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Épée, la famine et la peste, Tome 1



Description ajoutée par BooksFan-ny 2022-09-19T15:17:51+02:00

Résumé

Depuis un demi-siècle, le royaume de Comhghall s'enfonce dans un âge sombre : les monstres pullulent, des villages entiers disparaissent dans les toiles d'araignées, et les tarentas tissent dans l'esprit des hommes, les condamnant à s'étioler dans la mélancolie et les idées noires.

Trois êtres brisés deviennent la cible d'une population aux abois. Un garçon possédé par l'esprit d'un loup. Une jeune fille soupçonnée d'avoir les pouvoirs d'une araignée. Un ancien soldat qui a tout perdu, persuadé que son fils vit dans l'œil d'un cerf...

Pourchassés par le chef de l'inquisition et son archère, ils vont devoir s'allier pour survivre. Mais sont-ils des boucs émissaires ou, au contraire, trois redoutables fléaux qui porteront le coup de grâce à ce monde agonisant ?

Le premier tome d'un dyptique de fantasy envoûtant signé Aurélie Wellenstein, écrivaine et scénariste.

[Source : Éditions Scrineo 2022]

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

extrait

Les hommes te diront quoi faire et ce que tu dois ressentir, récita-t-elle à Rixende. Laisse-les dire et fais ce que tu veux. Tu peux devenir puissante, si tu n'as pas peur d'être seule.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Depuis l’annonce de sa sortie (le 29 septembre), ce livre était dans ma wishlist. Quelle ne fut pas ma surprise (et surtout ma joie) d’apprendre que j’avais été sélectionnée pour recevoir ce livre grâce à Babelio (pour son opération Masse critique). Encore merci !

Je suis tombée amoureuse de l’écriture de l’autrice avec son livre Les Couleurs du désert, et je retrouve ici sa plume incroyablement belle. L’écriture est aussi fluide et très immersive. Comme dans ma lecture précédente, j’ai été frappée par la poésie du livre.

Le rythme est très entrainant, avec pas mal d’action et de rebondissements.

Le gros point positif, c’est l’atmosphère du livre. Ici, l’ambiance est lugubre et mystique, on plonge dans un univers plein de mystère et très sombre. D’ailleurs si vous êtes arachnophobe, je vous déconseille de lire ce livre… Disons que les araignées n’ont pas le beau rôle.

L’univers est complet sans être complexe, l’autrice arrive à bien nous faire entrer dedans et à le comprendre. Pas besoin de longs passages descriptifs ou de descriptions complètes et interminable de tel ou tel système politique ou magique. Avec seulement quelques phrases, des éléments savamment disséminés à travers le livre, l’autrice créé un univers très cohérent.

Je regrette peut-être la présence d’une carte, mais ce n’est clairement pas un frein à la lecture (et puis avec les cartes c’est une histoire d’amour de longue date hein).

J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, surtout pour leur variété. Ma préférence va à Erin, mais mon petit cœur me pousse à vouloir faire un câlin à Cillian. Un des autres (nombreux) talents de l’autrice, c’est la diversité de ses personnages. Les destins d’Erin et de Cillian n’ont fortement touchée.

Enfin, j’aime beaucoup les thématiques traitées dans le livre, même si elles sont assez sous-jacentes. Et surtout la vibe féministe (vous me connaissez).

Bref, c’est un roman qui raconte l’histoire d’une quête, ou plutôt d’une fuite, d’un trio qui cherche juste à sauver sa peau. Ça peut paraitre classique, mais l’univers et les personnages font de ce livre une découverte originale, et je lirai la suite avec plaisir.

Afficher en entier
Argent

Une quête fascinante dans un univers sombre. Une aventure envoûtante. J’ai eu plaisir à découvrir cette histoire qui m’a fait réfléchir sur divers éléments du roman, notamment le pouvoir de la peur.

Le contexte se met en place progressivement. On découvre chacun de nos héros en suivant les rebondissements qui les amènent à se rencontrer. Une fois le trio réunis, l'aventure prend une ampleur différente. Cela devient haletant. Personnellement, je me suis attachée à ces 3 là. J’ai aimé découvrir leur vécu et suivre l’évolution de leur relation.

Je ne qualifierai pas ce roman de lecture simple. C’est écrit d’une plume sophistiquée, avec un vocabulaire précis. Je trouve que cette façon d’écrire se marie bien au côté médiéval et à l’ambiance oppressante. Cela a renforcé mon immersion dans cet univers. Par contre, j’ai trouvé que le monde n’était pas suffisamment présenté en début de roman.

Si je n’irais pas conseiller ce livre à des arachnophobes, je le recommanderai à ceux qui sont friands de fantasy médiéval, de malédiction et d’actions.

Je remercie Scrineo qui m’a offert ce roman. Ce service presse m’a permis de découvrir une auteure qui m'intrigue depuis que j’ai entendu parler de son roman Yardam.

Afficher en entier
Or

Aurélie Wellenstein nous emmène dans un monde un peu particulier, sombre et oppressant, où le culte de l'Esprit Saint et de la Vierge Étoile de la Mer se dispute avec le culte de l'Araignée. On pourrait d'ailleurs croire que le premier rassemble les gentils face aux méchantes araignées. Il n'en est pourtant rien, les deux ayant chacun une grande part d'ombres et de violences. C'est dans ce monde que l'on suit les trois protagonistes principaux : Cillian, ado de 15 ans, orphelin et bègue, mi-enfant mi-loup ; Erin, 15 ans également, suspectée d'être une Tarenta (sorcière-araignée) comme sa mère, dénoncée par un prétendant rejeté ; et Sulyvahn, ancien soldat de l'Inquisition, désormais paria, qui voit son fils perdu dans l'œil d'un cerf aux ramures d'acier. Tous trois cherchent la Tisseuse, la toute première et reine des araignées, la seule à pouvoir les libérer de leur Malédiction. On les suit donc chacun de leur côté pour commencer, jusqu'à ce que leur chemin se croise, les sollicitant à faire route ensemble, pour former au final un trio inséparable.

Fantasy médiévale mélangeant atmosphère oppressante, créatures horripilantes pour les unes ou fantastiques pour les autres, quêtes et aventures semées d'embûches et de dangers, et personnages épiques. Mais aussi liens d'amitié et de solidarité, confiance en soi et envers les autres, révélations sur sa propre identité et ses capacités. Tout est là pour me plaire !

Les conflits entre les croisés et les araignées (croisades et inquisiteurs, tortures et bûchers) donnent le ton dès le départ. La peur d'être pris domine l'ambiance générale. La nature environnante, tantôt accueillante, tantôt à faire peur, y joue également un rôle prépondérant. On perçoit donc d'entrée de jeu cette atmosphère sombre et oppressante qui ne nous lâche pas tout au long de notre lecture.

Nos trois personnages, pourtant bien différents les uns des autres et qui arrivent chacun d'une autre contrée, vont se trouver un point commun, qui est leur quête de dénicher la Tisseuse, et se lier d'une façon très touchante. Chacun va y trouver un frère ou une sœur, un fils ou une fille, un père, ce qui leur manque en fait depuis très ou trop longtemps. Entre le vécu douloureux de Sulyvahn et l'enfance chaotique de Cillian et Erin, on ne peut qu'éprouver pour eux beaucoup d'empathie et d'attachement.

L'intrigue ne manque pas d'action et d'aventure, ni de rebondissements. Les derniers combats sont époustouflants et impitoyables, d'autant qu'ils sont narrés de trois points de vue différents. L'autrice nous offre également deux retournements de situation, qui m'ont brisé le cœur. La toute fin et les dernières paroles de Sulyvahn qui terminent le tout dernier chapitre présagent un second tome du tonnerre (et sanglant !).

Le tout nous est raconté de manière fluide et très agréable, en alternant les points de vue de nos trois amis. C'est souvent violent et noir, mais sans jamais tomber dans l'épouvante ou le dégueu.

Je reproche juste un peu le fait que le monde dans lequel se déroulent les événements ne soit pas présenté un peu mieux au départ. En effet, il m'a manqué quelques éléments au commencement, qui m'auraient permis de mieux me représenter et comprendre ce monde envahi par les araignées. L'autrice a choisi de nous le révéler au fur et à mesure, elle finit donc par se rattraper, puisqu'on en comprend bien son "fonctionnement" quand on arrive à la fin.

Globalement, j'ai beaucoup aimé et ai passé un très bon moment de lecture. Je remercie d'ailleurs Babelio et les éditions Scrineo qui, grâce à une masse critique privilégiée, m'ont permis de découvrir ce premier volet en avant-première, premier volet d'un diptyque à la fois enchanteur et inquiétant.

Et pour répondre à la question qu'Aurélie Wellenstein pose à ses lecteurs dans ses remerciements : Oui on se retrouve en tome 2 ! J'ai été d'ailleurs ravie d'apprendre que ce dernier paraîtra en février prochain : (que) six mois à attendre !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"L'Épée, la famine et la peste, Tome 1" sort 2022-09-29T13:54:53+02:00
background Layer 1 29 Septembre

Date de sortie

L'Épée, la famine et la peste, Tome 1

  • France : 2022-09-29 (Français)

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 4
Commentaires 3
extraits 2
Evaluations 3
Note globale 8.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode