Livres
600 065
Membres
682 844

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"On ne blesse pas ses amis, même pour cacher sa peur. "

Afficher en entier

Trois ou quatre minutes plus tard, une forme se dessina devant moi. Je ralentis, oubliant momentanément les chiens. En plissant les yeux, je distinguai une femme, marchant sur le sentier. De longs cheveux luisants flottaient sur ses épaules. Elle était enveloppée dans un châle vert, et l'ourlet de sa jupe brune balayait le sol. J'avançai plus vite pour la doubler ; je pourrais ensuite reprendre ma course. Sa présence brouillerait même peut-être ma piste.

Cependant, je ne voulais pas l'effrayer en surgissant brusquement derrière elle. Aussi, quand je ne fus plus qu'à une dizaine de pas, je lançai sur un ton amical :

- Bonjour ! Me permettez-vous de passer ? Le chemin n'est pas large mais, si vous ne bougez pas, je pourrais...

Je m'attendais à ce qu'elle se retourne pour voir qui lui parlait. Elle se contenta de s'arrêter, restant de dos. Les chiens paraissaient tout proches, à présent. Il fallait que je la dépasse ou ils seraient sur moi, et Arkwright aurait gagné.

Un frisson me parcourut alors, m'avertissant qu'un être venu de l'obscur était proche. Mais je l'avais sentir trop tard...

Afficher en entier

Elle jeta alors ses bras autour de mon cou et me serra si fort que j'en perdis le souffle. Avant que j'aie pu me dégager, elle pressa ses lèvres sur les miennes. Cela ne dura qu'une seconde. L'instant d'après, elle courait sur le chemin de halage.

page 371.

Afficher en entier

Beaucoup craignaient qu'une fois dans le monde, le Malin devienne impossible à contrôler. Ils avaient raison. Il exige de nous allégeance et soumission.

Afficher en entier

Qui veux-tu que je sois pour toi ? Voilà ce que tu devras décider dans les minutes qui suivent. De cette décision dépend le reste de ta vie, ainsi que le sort de tes trois compagnons.

Afficher en entier

[...] sans les leçons que nous donne l'Histoire, nous serions condamnés à reproduire les erreurs de ceux qui nous ont précédés.

Afficher en entier

La première chose à se rappeler à propos du territoire que je protège, m'expliqua-t-il, c'est qu'il y a de l'eau partout. L'eau, ça mouille, voilà le problème..."

Afficher en entier

(...) Mais si nous prenons le pouvoir, toi et moi, nous transformerions le monde. Qu'en dis-tu, Tom ? Voudrais-tu m'aider ? Voudrais-tu te tenir à mes côtés ? Nous accomplirons tant de grandes choses ensemble !

- Vous êtes mon ennemi, répliquai-je. Je ne travaillerai jamais avec vous.

Afficher en entier

Une forme commença à se matérialiser. Ce n'était ni gris ni argenté, ça semblait solide. Mais ce ne fut pas l'horrifique apparition que je craignais. Une fois de plus, le Malin avait pris les traits de Matthew Gilbert, le batelier. Il était devant moi, en bottes et veste de cuir, tel qu'à notre première rencontre, avec le même sourire amical et confiant.

- Eh bien Tom, me dit-il, comme je te l'ai fait remarquer récemment, au lieu de me nommer le Malin, on pourrait m'appeler l'Ami. Qui veux-tu que je sois pour toi ? Voilà ce que tu devras décider dans les minutes qui suivent. De cette décision dépend le reste de ta vie, ainsi que le sort de tes trois compagnons.

Afficher en entier

- N'aie pas peur, petit. Je ne suis pas venue pour toi. J'en ai après quelqu'un d'autre, cette nuit.

- Qui ? Mon maître ?

Elle eut un sourire sinistre :

- Je chasse Morwène, la fille du Diable.

Je l'observais, incrédule. Essayait-elle de m'embobiner ? Je l'avais bien trompée, moi. Peut-être ne me considérait-elle plus comme un insecte nuisible, qu'il fallait écraser au plus vite. Peut-être aussi disait-elle vrai. Les sorcières de Pendle s'étaient souvent affrontées les unes aux autres. Pourquoi ne combattraient-elles pas les sorcières habitant d'autres parties du Comté ?

- Morwène est-elle une ennemie des Malkin ? demandai-je.

- Elle est la fille du Malin, mon ennemi juré. Pour cette raison, elle doit mourir.

- Pourtant, accusai-je, vous étiez sur la colline de Pendle, la nuit où les clans ont ouvert le portail au Diable ! Et, maintenant, vous vous opposez à lui ?

Un nouveau sourire découvrit ses dents pointues :

- Tu ne te souviens donc pas combien ce fut difficile de rassembler les clans ? Les Malkin, les Deane et les Mouldheel marchent rarement ensemble. On se dispute entre membres d'une même famille. Beaucoup craignaient qu'une fois dans le monde, le Malin devienne impossible à contrôler. Ils avaient raison. Il exige de nous allégeance et soumission. Au sabbat de Halloween, il est apparu dans sa plus terrifiante majesté à ceux qui lui ont promis obéissance. Certains s'y refusent. Je fais partie de ceux qui ne s'agenouilleront pas devant lui. A présent, les clans s'opposent plus que jamais. Des Malkin s'affrontent à d'autres Malkin et des Deane s'affrontent à d'autres Deane. L'obscur est divisé contre lui-même. Des sorcières s'introduisent dans le tunnel, au moment où je te parle. Elles savent que tu es là. Je vais leur barrer le chemin. Mais pars ! Vite ! Je ne réussirai peut-être pas à les contenir toutes...

Sur ces mots, elle replongea et disparut dans le tunnel du lac.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode