Livres
523 844
Membres
541 751

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Aérostats



Description ajoutée par Hillja 2020-07-06T22:21:39+02:00

Résumé

Avec son prénom épicène, Ange Daulnoy est une étrange jeune fille, passionnée de philologie. Âgée de 19 ans, cette étudiante – qui partage un appartement bruxellois avec une dénommée Donate – doit récupérer un peu d'argent et dépose à ce titre une petite annonce pour donner des cours de français et de littérature. C'est ainsi qu'elle est amenée à aider Pie, un garçon taciturne de 16 ans, issu d'une riche famille venue des îles Caïmans. Ou, plus exactement, à soigner sa dyslexie. À la grande surprise (pour ne pas dire méfiance) du père de l'adolescent, Ange réussit immédiatement à lui faire lire des œuvres volumineuses comme Le Rouge et le Noir, l'Illiade et l'Odyssée. S'engage alors une étrange relation entre la préceptrice et Pie, fasciné par les armes et les zeppelins ou aérostats – ces « baleines volantes, silencieuses et gracieuses ». Mais Ange, qui se considérait alors mal-aimée, va aussi recevoir une déclaration de la part de son professeur de mythologies comparées...

(Source : @Lire Magazine Littéraire)

Afficher en entier

Classement en biblio - 66 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Hillja 2020-07-06T22:37:52+02:00

Je me levai.

— Cela suffira pour aujourd'hui, dis-je. Pour la prochaine fois, je veux que vous ayez fini Le Rouge et le Noir.

— Il va me falloir des semaines ! s'écria-t-il.

— Votre père veut que je vienne chaque jour.

Théoriquement, il faudrait que vous l'ayez lu pour demain. Et c'est extrêmement possible.

— Attendez ! protesta-t-il. J'ai jamais lu un bouquin de ma vie et vous, vous voudriez que j'aie achevé ce pavé demain ?

L'objection me parut recevable.

— Je reviendrai donc après-demain. Au revoir.

Je quittai le garçon effondré qui ne me salua pas.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par poucelimag 2020-10-17T08:34:42+02:00
Bronze

Facile et rapide à lire, histoire sympa entre deux jeunes de 16 et 19 ans dont 1 est enfermé et surveillé 24 sur 24 par son père. Ils parlent littérature, vie tout simplement. La fin est explosive. Quelle est la morale ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ilfioredelmale 2020-10-15T14:29:38+02:00
Lu aussi

Me revoilà avec un Nothomb qui s’est lu d’une traite, plus par l’épaisseur fine de la bête que par ma rapidité de lectrice.

Ange, une étudiante de 19 ans, mène sa vie d’étudiante comme un fleuve tranquille, et étudie la philologie. Autrement dit, elle étudie historiquement une langue par l’analyse critique des textes. Comme souvent avec ce statut, elle cherche un job étudiant et finit par donner des cours de français et de littérature dans une bien étrange maison à un garçon de 16 ans nommé Pie. Plus exactement, elle est engagée pour soigner la dyslexique du jeune issu d’une riche famille venue des îles Caïmans.

Le profil des personnages apparait rapidement : Ange est une jeune fille très sérieuse ayant du mal à nouer des relations et « à vivre avec son temps », ce que l’autrice avoue avoir été son « ancien Moi » de 19 ans.

De là, il est aisé de comprendre que ces deux jeunes à un âge où le mental se trouve à une phase très importante de la vie, vont chacun s’entre-aider, eux qui sont si seuls et mal-aimés.

Questions existentielles, quelques largesses, quelques livres « incontournables » de la littérature, ce sont des échanges philosophiques qui ont lieu dans cette maison sur le statut humain, et surtout l’adolescence.

Toutefois, il y a plusieurs lacunes dans cette histoire.

Premier point où le bat blesse : une dyslexie ne se guérit pas en si peu de temps,. Se fut si rapide que l’on se demande s’il l’était vraiment ou si ce n’était pas tout simplement un énorme manque d’entrain ou autre.

Deuxième point, Pie est très mûr et réfléchi pour un garçon de 16 ans, si bien qu’on ne voit pas vraiment les deux jeunesses correspondant aux âges choisis. On aurait plus l’impression que Pie aurait pu être un Ange masculin de 16 ans. Et vu l’environnement où il a grandi, il semble avoir un trouble de la personnalité, surtout vu la fin, mais on y reviendra.

Troisièmement, la collocatrice de Ange est un personnage outil. Tout comme le père qui épie Pie et sa mère étrange qui collectionne des objets sans vraiment les posséder. On ressent intensément le manque d’approfondissement de ces personnages. On a l’impression qu’on leur a balancé des traits de caractère atypiques pour qu’on se dise « ils sont bizarres », sans parvenir à les comprendre et sans avoir plus d’informations sur eux.

Les pages. L’autrice semble répugner à en faire trop…

Amélie Nothomb, belge, profite d’ailleurs de cette nouvelle pour (très) brièvement brossé le paysage de son pays natal, Bruxelles. Ce n’est pas à travers ce livre que vous verrez du pays, mais elle lie le tout avec la passion de Pie pour les Zeppelins et les aérostats.

Plus complet sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2020/10/15/les-aerostats-quand-lage-est-une-question-de-perception/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dreamygirl 2020-10-07T08:25:30+02:00
Or

Ce nouveau roman d'Amélie Nothomb est selon moi loin d'être le meilleur, mais il se lit très vite, comme pour les autres. C'est toujours agréable de lire sa plume, mais j'avoue ne pas avoir été passionnée comme sur certains autres romans qu'elle a pu écrire. On a parfois l'impression d'être dans une quatrième dimension, avec que des personnages incapables de se constituer un entourage social stable, comme si le monde entier les avait délaissés, ce qui rend le comportement de ceux-ci très étrange. J'aime toujours le style de l'auteur, mais ce roman est un peu en dessous selon moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thilde_C 2020-10-03T19:18:58+02:00
Bronze

C'est loin d'être le meilleur ouvrage d'Amélie Nothomb que j'ai pu découvrir, mais il reste tout de même agréable à lire.

Ce livre, c'est l'histoire de deux personnages : Ange, une étudiante sans histoire qui cherche un petit boulot, et Pie, un adolescent dyslexique qui a visiblement besoin d'aide. Ils vont bien entendu se rencontrer lorsque Ange va devenir la professeure particulière de Pie.

Et c'est là que démarre notre histoire, qui de manière générale est somme toute très simple, mais qui dans les faits ne l'est pas. Comme à son habitude, Nothomb nous pousse à voir le réel sous un autre angle et pousse parfois son récit jusqu'à l'absurde pour nous surprendre. Attention, quand je parle d'absurde, je veux simplement dire qu'il devient invraisemblable, pas qu'il est idiot.

Dans ce livre, j'ai eu beaucoup de mal à m'identifier aux personnages. Autant je partage beaucoup de caractéristiques avec Ange, autant son comportement m'a parfois fait lever les yeux au ciel. Quant à Pie, il m'a fasciné par sa capacité à analyser de manière très originale les ouvrages qu'Ange lui fait lire.

Au niveau de la plume, Nothomb parvient encore une fois à mettre de la vie dans un récit qui pourrait se résumer de manière très banale. Ses phrases sont parfois tellement originales ou absurdes qu'elles m'ont arraché un sourire. Cependant, on est loin de ce qu'elle a pu écrire dans d'autres de ses ouvrages.

Bref, bien qu'il ne soit pas le meilleur livre de l'autrice, "Les Aérostats" peut tout de même vous faire passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kays 2020-09-27T14:31:24+02:00
Diamant

J'ai adoré ce livre, autant Soif m'avait déçu et je n'avais pas accroché plus que ça, autant là, j'ai littéralement dévoré le roman.

J'aime beaucoup le personnage d'Ange, et je déteste Donate les premières pages, puis finalement, ce personnage s'efface et laisse place à Pie et monsieur Roussaire. Ces deux personnages sont particuliers, mais on finit par s'attacher à Pie.

Donate, quant à elle, revient par touche et apparait plus sympathique qu'au début.

L'histoire tourne autour de cours particulier de français, donc la littérature est au cœur de l'histoire.

Je le recommande, c'est une très bonne histoire, de plus, on ne s'attend pas du tout à une telle fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GrandSchtroumpf 2020-09-23T09:52:02+02:00
Or

Amélie Nothomb on aime ou on n'aime pas. Pour ma part j'adore lire chaque année le petit livre qu'elle nous sort. Une prose rare et des histoires qui sans elle n'auraient jamais vu le jour. Merci Amélie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lecoinlecturedenath 2020-09-20T21:41:34+02:00
Or

Ange Daulnoy, 19 ans vit en colocation avec Donate son aînée de trois ans, une personne exécrable et compliquée. Elle est étudiante en philologie et pour se faire un peu d'argent, se propose de donner des cours de français à domicile.

Elle est engagée par Grégoire Roussaire pour soigner la dyslexie de son fils Pie, 16 ans et l'aider à réussir son bac de français. Pie ne sait pas lire correctement, il est très intelligent, préfère les maths.

Mais pourquoi lire ?

Ange s'impose et lui impose "Le rouge et le noir" de Stendhal. Elle ne comprend pas pourquoi les parents de Pie ne lui ont pas donné le goût de la lecture. Elle se souvient toute petite, on lui lisait "Les contes" de Perrault... ensuite à huit ans, elle a eu envie de découvrir par elle-même : Malot, Verne, la comtesse de Ségur et sa passion pour les livres ne l'a plus jamais quittée.

C'est un conte des temps modernes que nous propose Amélie avec des personnages hors norme, étranges comme elle en a le secret.

Les dialogues sont jouissifs, avec une économie de mots, ceux-ci étant choisis avec précision pour nous parler des malaises de l'adolescence, de la découverte de l'amour tout court et de celui des mots.

C'est une ode à la littérature, l'envie de redécouvrir des classiques tellement essentiels à la littérature comme par exemple Homère avec "Iliade" et "Odyssée', Kafka et "La métamorphose", Dostoïevski et "L'idiot", Radiguet avec "Le diable au corps" et "Le bal du conte d'Orcel", la princesse de Clèves...

Qu'est ce qu'aimer un livre ? Ce n'est pas aimer les personnages ! "La littérature n'est pas l'art de mettre les gens d'accord"

Elle aborde aussi la relation difficile avec le père, l'amour, la solitude. Il est bien entendu question de champagne et de chocolat mais aussi de Bruxelles que l'on visitera en partie: le musée de l'armée au Cinquantenaire, la forêt de Soignes et la célèbre Foire du Midi.

Amélie à travers les livres et son amour des mots met habilement en scène l'histoire de deux adolescents Pie et Ange en parallèle avec les lectures proposées. Une ode à l'amour de la vie.

Les dialogues sont d'une grande richesse, cela semble court comme à chaque fois, on en voudrait plus. La plume est fluide, aérienne, élégante. Du grand art.

Après cette lecture vous saurez comment devenir jeune et le rester.

Ma note : un coup de cœur énorme.

Les jolies phrases

Aimer un roman ne signifie pas nécessairement qu'on aime les personnages.

Je n'avais que trois ans de plus que Pie et pour moi, cela avait été si naturel. Ma mère me lisait les Contes de Perrault au chevet de mon lit et il allait de soi que je découvre par moi-même le mode d'emploi de ces grimoires. Dès mes huit ans, j'étais devenue dépendante de ces immersions dans l'univers miraculeux des enchanteurs que sont Hector Malot, Jules Verne et la comtesse de Ségur. L'école n'avait plus qu'à s'engouffrer dans la brèche.

Comment pouvait-on enseigner la lecture à quelqu'un autrement qu'en lisant ? C'était à se taper la tête contre les murs.

J'aime les histoires de guerre. Je détesterais vivre une guerre, mais en littérature, qu'est ce que ça donne bien ! Dès qu'il n'y a plus de guerre, la littérature redevient l'histoire de l'amour et de l'ambition.

Nous vivons une époque ridicule où imposer à un jeune de lire un roman en entier était vu comme contraire aux droits de l'homme.

C'est extraordinaire ! Internet a rendu le monde méconnaissable.

La littérature n'est pas l'art de mettre les gens d'accord.

Difficile d'aimer quelqu'un qu'on méprise.

Ce qui est ridicule, c'est de prétendre aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas.

En réalité, nous sommes des brutes. Votre condisciple qui vous a injuriée s'est conduit comme tel. Vous et moi, nous sommes des êtres délicats, nés dans un peuple de brutes. C'est pour cela que nous sommes des solitaires.

Je ne suis même pas sûre d'être vraiment vivante.

Moi, je suis sûr que vous l'êtes. Quand vous arrivez ici, c'est comme si la vie débarquait. Lorsque vous partez, tout s'éteint.

Comme vous j'ai toujours été solitaire. Je ne m'en plains pas, j'aime la solitude. L'unique raison valable de la quitter, c'est l'amour.

Pie vous crevez de solitude. C'est vrai mais le remède est pire que le mal.

https://nathavh49.blogspot.com/2020/09/les-aerostats-amelie-nothomb.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2020-09-20T08:56:55+02:00
Lu aussi

"Les aérostats" d'Amélie Nothomb (180p)

Ed. Albin Michel

Bonjour les fous de lectures....

D'Amélie Nothomb, on attend chaque année, avec plus ou moins d'impatience, le dernier bébé.

Comme depuis plusieurs années , le livre est court, se lit en quelques heures et nous laisse sur notre faim.

Ce récit est essentiellement un dialogue entre Ange, jeune étudiante en philologie une peu trop sérieuse et solitaire ( référence à l'auteure elle-même) et Pie, un garçon dyslexique et délaissé par ses parent, fan de mathématiques et d'aérostats, à qui elle doit donner l'envie de lire et le goût de la littérature

Petit à petit, une complicité va naitre entre les deux protagonistes.

Il est bien loin le temps de "Hygiène de l'assassin' ou de ' Stupeur et tremblements"

Fan de Nothomb depuis la première heure, ses derniers opus m'ont quelque peu désarçonnée et laissé comme une sensation de devoir bâclé.

Certes l'histoire est encore attirante et donne à réfléchir sur de nombreux points mais beaucoup trop aérée. J'ai ressenti comme un manque de profondeur et déplore une fin qui donne l'impression d'avoir été bâclée.

Certains diront que c'est un de ses meilleurs livres... j'ai du louper quelque chose !

Livre aérien et aéré comme un aérostat.

Quel dommage !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SuperNova 2020-09-08T11:40:42+02:00
Bronze

J’ai lu plusieurs livre d’Amélie Nothomb, certains m’ont plu d’autres moyennement. C’est le cas de ce dernier qui met en scène une jeune étudiante en philologie qui pour se faire un peu d’argent décide de donner des cours. Elle est engagée par un père de famille pour venir en aide à son fils de seize ans, dyslexique. Cet ado s’appelle Pi, il n’aime pas lire et n’a jamais lu.

Le texte est court comme toujours chez Amélie Nothomb ; cela a l’avantage d’être lu rapidement et de se concentrer sur l’essentiel mais le désavantage d’aboutir à des analyses moins poussées, expédiées. Très rapidement me vient une réflexion : comment Ange, en proposant ou plutôt imposant un premier livre à son élève, parvient-elle à régler le problème de dyslexie de ce dernier ? Cela ne paraît pas crédible surtout quand le premier livre est « Le rouge et le noir » de Stendhal et que le second est « L’Iliade » d’Homère… rien à voir avec une DB quand même… Donc déjà, je commence à avoir un sérieux a priori.

Seconde interrogation de ma part, comment quelqu’un qui n’a jamais lu de vrais ouvrages littéraires et qui de surcroît ne s’intéresse qu’aux maths est-il dans la capacité de passer son Bac de français ? Bref…

Je poursuis ma lecture en compagnie de Pi et de Ange, décide de me concentrer sur leurs échanges et accepte que c’est la relation de confiance qui se crée entre l’élève et le professeur qui incite Pi à poursuivre des lectures qu’ils n’auraient sans doute jamais choisies. Pi sera capable d’apprécier ce qu’il lit et en parler intelligemment, défendant ses arguments face à son jeune professeur de 19 ans seulement. En cela, le livre est intéressant, intéressant aussi car on y apprend de la littérature, de la lecture, des lecteurs en général et de ce qu’une rencontre entre deux personnes peut libérer d’un certain emprisonnement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EntreDeuxLivres 2020-09-07T11:44:56+02:00

✔️Mon ressenti : Je lis tous les ans Amélie Nothomb avec le même plaisir. A chaque fois je découvre une histoire très (trop?) courte, un fragment de la vie d'une personne, qui continue de faire son chemin une fois le roman refermé. Celui ci n'a pas fait exception.

La 4ème de couverture en dit très peu, je vous laisse donc la saveur de la découverte.

J'ai passé une soirée avec ce roman et j'ai eu l'impression d'entrer dans la peau de chaque personnage et notamment dans celle d'Ange, passionnée, un peu en retrait, différente.

Les thèmes abordés sont nombreux et ont su à chaque fois me toucher. Je pense que ceux qui aiment le style de l'auteure devraient se régaler.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Aérostats" est sorti 2020-08-19T21:40:49+02:00
background Layer 1 19 Août

Date de sortie

Les Aérostats

  • France : 2020-08-19 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 66
Commentaires 17
Extraits 18
Evaluations 38
Note globale 7.32 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode