Livres
573 039
Membres
632 985

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Des fois, je me demande comment j'ai fait pour gagner sur les autres spermatozoïdes, dans la course de la vie. Sérieux, on ne peut pas dire que je suis une lumière.

Cassiopée - Tome 1

Afficher en entier

" Un mouvement près de la porte attire mon attention. C'est Nathan. Et lui aussi tient un flingue dans ses mains. Il me sourit avec bienveillance et je sens un encouragement dans son regard.

"Ne t’inquiète pas, tout va bien se passer" semble-t-il me dire.

Merci du conseil, docteur, mais c'est par où la sortie ? "

Cass, tome 2

Afficher en entier

" - Tu me couvriras avec ton arme et ton clébard.

Deb, toujours à mes côtés, se met à remuer la queue. Il ne déteste plus autant Gabriel depuis quelque temps. Il a même l'air de l'apprécier un peu. Mais juste un peu.

- D'une, c'est un loup, j’énumère, de deux je ne sais même pas me servir d'un flingue. Je risquerais de blesser quelqu'un.

- C'est le but d'une arme à feu, tu me diras. Bon, allez, on y va. "

Gab & Cassi, tome 2

Afficher en entier

“ - T'es quoi au juste? Une sorte de mutant?

Il sourit, révélant une rangée de dents blanches.

- Ouais tu m'as démasqué. En fait pour tout t'avouer, le Professeur X à décidé de réformer les X-Men. Paraît qu'il a des problèmes avec Magnéto. Et comme Wolwerine n'est pas intéressé par le job, il m'a recruté. D'ailleurs, je suis bien plus doué que lui. Si je regarde le pare-brise et que je me concentre, je peux le faire fondre.

Il plisse les yeux et fixe le pare-brise, comme s'il comptait vraiment le trouer avec ses soi-disant yeux à rayons X.

Il reporte son attention sur moi, souriant de toutes ses dents.

- Tu peux m'appeler Kent, si tu veux. Clark Kent.

Je ricane en secouant le tête.

- Clark Kent c'est Superman, crétin, pas X-Men.

Il chasse ma remarque d'un geste de la main.

- Superman, X-Men, les Totally Spies, c'est du pareil au même.

Afficher en entier

Parce que les larmes sont une fenêtre sur l'âme et que j'ai préféré laisser les volets fermés. Je ne veux pas les laisser sortir. Elles sont un peu mon chemin de croix. Je les laisse s'accumuler comme un lac souterrain. Ça me fait du bien de savoir qu'elles sont là, qu'elles m'appartiennent toujours. Si un jour tu a besoin d'ouvrir les volets de ton âme, sache que je serais juste derrière pour recueillir tes larmes.

Afficher en entier

" Je me masse les yeux du bout des doigts. Pourquoi est-ce que ça se passe toujours comme ça ? Pourquoi quand le héros dit "Non mes braves, laissez-moi partir seul, je vous saurais gré de me laisser achever ma quête mortelle en solo. Allez en paix", tout le monde répond forcément :"oh nooon! Nous on t'aime, on ne veut pas te quitter, on te suivra jusqu'au bout du monde, héros! Jusqu'au portes de l'enfer, s'il le faut! "

Cassi, tome 2

Afficher en entier

" Que la paix t'accompagne, fille des étoiles. J'espère que nos routes se recroiseront un jour. " - Goliath

Tome 2

Afficher en entier

" J'affiche un sourire railleur. Le type est un enfoiré prétentieux doublé d'un crétin. Enfin, un enfoiré prétentieux plutôt mignon, c'est vrai. Bon, ça va ! Un enfoiré prétentieux divinement beau, je l'avoue. Mais il faut bien que quelque chose rattrape tous ces défauts. Le pauvre, si en plus il était laid il n'aurait plus qu'à s’exiler sur une île déserte. Personne ne s'en apercevrait. "

Cassiopée, tome 1

Afficher en entier

"- Tu peux répéter ?

Gabriel a un sourire méprisant.

-Bien sûr, après tout ce n'est pas comme si je parlais à un auditif. J'ai dit: Cassiopée a les facettes du chat et du serpent. "

Camille & Gabriel tome 1

Afficher en entier

“ Il relève la tête, l’air tout ensommeillé et j’ai presque envie de laisser tomber mes intuitions et de l’embrasser à la place, tant il est craquant. Presque.

-Quoi?

Je me lève et vais regarder par la fenêtre. Je ne vois rien d’alarmant, à part que la nuit est sombre et que la lune n’est visible nulle part. A quelques centaines de mètres de là, je peux apercevoir les eaux du lac remuer doucement sous l’effet du vent.

-Bon, je peux savoir ce qu’il se passe?

Gabriel, simplement vêtu d’un boxer, vient me rejoindre près de la fenêtre. La vue de son corps musclé si près du mien me donne le tournis mais je me force à rester concentrée.

-J’entends des voix.

-Allons bon, manquait plus que ça.

-Je suis sérieuse, Gab! Il y a des gens qui parlent dans le bâtiment, et ils chuchotent.

Il me jette un regard de biais.

-Et tu trouves ça anormal, toi, de parler doucement quand tout le monde dort?

Je croise les bras.

-Non, ce que je trouve anormal, c’est que justement des gens chuchotent au milieu de la nuit. En plus Deb aussi a senti quelque chose, regarde-le, il n’a même pas bougé quand je me suis levée!

Il me regarde comme si j’avais pété une durite. J’écarte les bras d’agacement.

-Arrête de me reluquer comme ça, voyons! Essaie plutôt de me rendre service en me disant si tu sens quelque chose de pas net.

Gabriel lève les yeux au ciel mais obtempère quand même. Je le sens se crisper.

Je l’agrippe par le bras, les yeux écarquillés.

-Quoi? Quoi? Qu’est-ce que tu as senti?

-Du poulet rôti. Et maintenant j’ai faim.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode