Livres
536 008
Membres
562 410

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Aînés, Tome 1 : Les Cycles corrompus



Description ajoutée par Tiphs 2019-06-01T01:08:24+02:00

Résumé

Depuis la Tour, leur demeure, les Aînés et leurs Maîtres veillent sur les Sept-Royaumes.

Être appelé à les servir est un honneur, se lier à l’un de ces dieux est le rêve.

Il en existe toutefois un pour lequel personne ne nourrit la moindre ambition : Asroth, l’incarnation de la Mort, qui entraîne l’esprit de ses Maîtres, l’un après l’autre, vers les ténèbres et nourrit leur âme du sang de la guerre…

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

extrait

Une mue suffit pour changer un Homme, toutefois cela est aussi vrai pour nous. Reste fidèle à toi-même, ainsi ce sont les autres qui plieront devant ta volonté, non l’inverse. Et n’oublie jamais ton ami : son cœur n’a que faire de la distance ou des erreurs. Alors si tu as peur ou que tu es perdu, reviens vers lui.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Cette histoire ma emporté dans une aventure fantastique où je me suis attacher aux personnages , j'ai tremblé pleurer avec eux . On a une interrogation sur est ce qu'on peut changé ? on aborde la question du préjugé et sur le rapport a la relation bienveillante qui peut être néfaste . En somme une excellente lecture seulement entacher par la difficulté de retenir le nom des personnages .

Afficher en entier
Diamant

https://callysseblog.wordpress.com/2021/01/15/plib2021-les-aines-tome-1-cycles-corrompus-de-serenya-howell/

Et bien, cela faisait longtemps que je n’avais pas autant A-D-O-R-É un roman! J’ai eu un coup de coeur monumental pour cette histoire. Question de point de vue probablement, alors ne va pas t’imaginer une montagne la concernant, je ne tiens pas à ce que tu sois déçu(e) à cause de mon avis hyper enthousiaste. Mais bon sang, qu’est-ce que j’ai aimé! Les Aînés fait partie de ces bouquins dans lesquels je suis longtemps restée plongée, immergée, mon esprit toujours tourné vers lui, ses personnages, son univers lorsque j’avais un moment à moi pour m’égarer et penser. J’ai même relu certains passages par pur plaisir histoire de faire durer un peu ma lecture. Et il est évident que j’ai eu une difficulté monstre à quitter ce livre. Si j’avais le temps, je pense même que je serais déjà en train de le relire alors que je viens tout juste de le terminer!

J’ai adoré la construction du récit où chaque chapitre débute par un extrait de mémoire d’anciens maîtres, de comptines, de courriers, etc. avant de reprendre le fil de l’histoire. En plus de clarifier petit à petit le lien unissant Aîné et Maître et de mettre en lumières certains évènements annexes ou personnages secondaires, ils permettent d’apporter des réponses à certaines de nos interrogations mais surtout d’étoffer l’univers de ce roman sans pour autant ralentir l’intrigue principale. Un gros plus pour moi! Toutefois, cela ne conviendra pas à tous les lecteurs, certains pouvant être perdus par cette double narration. Mais personnellement, j’ai adoré cette construction atypique qui a, tout au long de ma lecture, étanché ma soif d’en apprendre toujours plus sur ce monde.

Le rythme est dynamique et accrocheur, la plume totalement immersive. Si des longueurs ont été relevées par quelques lecteurs participant à la lecture commune de ce roman, à laquelle je prenais part également, je ne les ai personnellement jamais ressenties, tellement j’étais incroyablement bien entre ces pages. J’ai aimé les 3 cycles qui composent ce tome, bien que j’aurais apprécié que le deuxième dure plus longtemps histoire de le clôturer un peu moins rapidement. Alors que les deux premiers se répondent l’un l’autre, le troisième est un peu à part. Mais il est crucial! Certains lecteurs pourront donc être déstabilisés par ce dernier car il aurait en effet pu faire l’objet d’un livre séparé. Mais je trouve que les avoir regroupés dans ce premier tome permet de composer un ensemble qui pourra satisfaire les lecteurs ne souhaitant pas s’engager dans une saga. En effet, la majorité des réponses aux questions soulevées dans cet opus étant données, il est ainsi possible de s’arrêter là sans être frustré. Pour moi, c’est cependant totalement inenvisageable, car il y a tellement de potentiel avec cet univers que je ne m’imagine même pas ne pas lire ses suites! Et je suis certaine que Serenya Howell nous réserve de sacrées surprises!

Les personnages principaux sont totalement attachants, complexes et nuancés. J’ai adoré assister à l’évolution du lien qui se tisse entre Asroth et Dënorh. Qui aurait cru que le dragon incarnant la Mort serait aussi touchant, patient, comique par moment et curieux qu’on lui montre un autre chemin que celui auquel il est destiné depuis plusieurs cycles. Evidemment, c’est mon personnage favori (même s’il a parfois tendance à faire son calimero et à être extrêmement têtu et un peu trop solitaire)! Quant à Dënorh, ce qu’il vit m’a bouleversée plus d’une fois. J’ai aimé sa force de caractère, son intelligence et ses convictions. La forte amitié qu’il a noué avec Aymerick est également une composante importante et magnifique de l’histoire. J’ai eu énormément d’empathie envers ce dernier et j’étais avide de connaître sa réaction face aux évènements. Sa loyauté et sa foi envers son ami est impressionnante. Volontaire, il sera déterminé à changer l’Histoire pour que Denörh et Asroth trouvent enfin la place qu’ils méritent.

Et preuve en est que les personnages sont loin d’être manichéens, c’est Leisha, le dragon incarnant la Vie, qui est celui le moins touchant de tous. Sous couvert de bienveillance et de bonnes intentions, celle-ci se révèle insouciante, exaspérante, manipulatrice, déterminée quoi qu’il en coûte à obtenir ce qu’elle désire le plus au monde. Malgré ce qu’elle incarne et tout l’amour qu’elle porte à ses semblables, elle m’a davantage fait froid dans le dos qu’Asroth. Inconsciente et (in)volontairement (je n’ai pas tranché) sourde et aveugle aux conséquences de ses actes, elle ne s’excuse jamais pour ses erreurs. Et c’est peut-être cela qui m’a le plus gênée avec elle. Elle est loin d’être méchante mais ces décisions sont parfois désastreuses et bien souvent ce n’est pas elle qui en paye le prix… Si je ne l’ai donc pas particulièrement apprécié, je l’ai en revanche trouvée très intéressante. Et puis sans elle, Asroth ne pourrait pas être aussi grognon et fascinant.

Enfin, afin d’être totalement honnête, je me dois de mentionner les deux seuls petits points négatifs que j’ai relevé au cours de ma lecture. Je n’ai pas compris pourquoi le terme Maître était systématiquement utilisé pour désigné l’Homme lié à un dragon, que cela soit un homme ou une femme, alors que celui d’Aîné est conjugué en fonction du sexe que chaque dragon s’est attribué. Les personnages secondaires étant nombreux, j’ai trouvé que cela apportait de la confusion. D’autant que le nom des Maîtres et Aînés sont assez complexes et difficiles à retenir, ce qui ne m’a pas aidée pendant un temps à différencier tout ce petit monde en dehors des personnages principaux cités précédemment. Une liste succincte des personnages n’aurait pas été de trop je pense.

Afficher en entier
Argent

Un début laborieux, j'ai eu du mal à rentrer dedans, ça arrive parfois

Afficher en entier
Or

Des dragons, de la fantasy, une auteure sadique, des retours positifs... Je n'avais aucune raison de ne pas me laisser tenter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce roman est une pépite !

Dès la lecture du prologue, j'ai éprouvé des frissons. Est-ce à cause du style ? Ou de cet univers qui me happait dès les premières lignes ? Bonne question.

Quoi qu'il en soit, ces trois parties nous racontent l'histoire des Aînés, d'Asroth le dragon maudit, celui dont personne ne veut devenir le maître. Pas de chance, notre ami Denörh le devient et s'ensuit une magnifique épopée, où le bien et le mal s'entremêlent, où le "maudit" comme on l'appelle nous révèle une personnalité bien plus complexe qu'il n'y paraît.

Asroth a été un coup de foudre, j'ai adoré ce dragon bougon et si attachant ! Les autres personnages aussi et je dois avouer que la troisième partie, qui est une genèse de l'histoire des Aînés, m'a vraiment happée. Les liens entre Vie et Mort sont vraiment complexes, le bon et le mal ne se situent pas toujours du côté que l'on imagine. Je suis sincèrement émerveillée par la qualité du récit, par la plume, par cette capacité à nous happer en quelques lignes dans son univers.

J'ai eu un léger goût de trop peu pour Denörh, on s'attache tant aux personnages qu'il est difficile de les laisser !

Bref, que de dire de plus, hormis que ce premier tome est juste incroyable ?

Afficher en entier
Argent

Bon, je fois dire que c'est un livre agréable à lire sans aucun doute, l'écriture est fluide, l'auteur ne se perd pas dans trop de détails et explications sans queue ni tête. Franchement, nous sommes happés par l'histoire sans hésiter c'est pour ça que je reste quand même déçu.

Les personnages sont tellement bons, l'univers à beaucoup de potentiel, les histoires aussi, les légendes, les Royaumes, honnêtement l'auteur avait trouver un récit très original ici tout autant que son univers, le personnage principale très agréable à suivre, son évolution aussi, oui je suis déçu, j'ai eu l'impression de voir en comprimer une histoire auquel les détails manquer. On découvre ce jeune garçon qui se retrouve lié avec ce Dragon que tout le monde maudit et même si l'histoire est bonne j'aurais aimer plus.

J'aurais aimer que l'on découvre le jeune garçon auprès Spoiler(cliquez pour révéler)de l'armée obsidienne et le voir évoluer dans ce monde, je m'attendais à des luttes plus importantes, nous n'avons vu que de loin les conflits entre les lignées royales alors que l'auteur aurait pu les mêler à l'histoire, nous aurions pu découvrir davantage le peuple que sous ses actes haineux, nous aurions pu découvrir des coutumes et traditions, des religions et croyances qu'elles soient envers les dragons ou pas.

Je pense juste qu'il y avait plus à cette histoire que ce garçon qui dompte le méchant dragon et que tout aille mieux dans le meilleur des mondes. Cela aurait pu être davantage épique, travaillé et étudié, si l'auteur l'aurait voulu bien entendu, mais je trouve juste dommage au vu du grand potentiel, une trilogie aurait été pas mal pour nous raconter leur histoires, cela aurait d'ailleurs été plus satisfaisant si ils avaient combattus avec l'armée obsidienne, qu'ils conquissent un territoire, et gagne comme ça leur place au conseil, en s'imposant, et si l'auteur le souhaiter tellement ils auraient pu finir par être les gentils à la fin mais oui, ce récit me laisse un goût d'inachevé et de conclusion un peu facile.

Je le recommande néanmoins lecture agréable et divertissante sans aucun doute,

Afficher en entier
Diamant

❤ ALERTE COUP DE COEUR ❤

Ce livre est un petit bijou, une petite merveille et un gros gros GROS coups de coeur ❤ C’est devenu, dès ce T1, mon livre préféré (à égalité sans doute avec 2-3 autres). Ce livre est juste parfait. Donc préparez-vous car il va rejoindre la liste des livres dont je fais constamment la propagande (Oups

Afficher en entier
Diamant

Plongez dans un récit captivant au coeur d'un univers aux couleurs riches, rempli de magie et de beaucoup d'émotions.

Une rencontre avec de somptueuses créatures que sont les dragons. Des dragons aux caractéristiques bien spécifiques mais complémentaires.

Si l'auteure nous fait part de son admiration pour ces derniers, elle n'oublie cependant pas de nous montrer leur vraie nature, leur caractère sanguinaire ainsi que la vive intelligence qui les anime.

Le lecteur est directement emporté par le déroulement des événements : des questions font leur apparition, des révélations/des bouleversements viennent en partie les combler.

La narration est partagée entre différents protagonistes : quelque peu déstabilisant au début mais cela permet d'avoir une vue plus détaillée sur les enjeux en cours et surtout de mieux les appréhender et les comprendre.

Une dernière partie certes intéressante mais dont le rythme s'essouffle et apporte quelques longueurs pour arriver à la conclusion de ce premier volet.

Cela n'empêche pas que la plume de l'auteure est exquise, on la savoure encore bien après avoir refermé le livre. Un récit qui marque les esprits.

Un magnifique voyage dont le lecteur n'en ressort pas indifférent.

Afficher en entier
Or

Les Cycles corrompus est le premier tome de la série de fantasy Les Aînés de Serenya Howell. Je l'avais fait acheter pour ma médiathèque, car le résumé et la couverture donnaient envie, même si j'avais trouvé très peu de critiques dessus. Je ne regrette pas du tout ce choix, car j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

[...]

En bref...

Avec Les Cycles corrompus, Serenya Howell nous livre un premier tome réussi grâce à une intrigue bien menée dans un univers plutôt original (des dragons considérés comme des dieux, le lien Aîné/Maître, la naissance des Sept Royaumes) et bien développé. Les personnages sont complexes, ni tout noirs, ni tout blancs, et l'on ne peut que s'attacher à certains. À cela s'ajoute de l'action, des rebondissements et des intrigues qui donnent un bon rythme malgré quelques longueurs dans la préquelle en dernière partie. Le tout est servi par une plume particulièrement agréable à lire, l'autrice maîtrisant la langue française à la perfection. J'ai hâte de découvrir ce qu'elle nous réserve pour la suite !

Chronique complète ici : https://escape-in-books.blogspot.com/2020/08/les-cycles-corrompus-les-aines-t1.html

Afficher en entier
Argent

C’était tellement bien parti pour le coup de cœur, mais le train à dérailler dans le dernier cycle

Pour l’histoire, ce tome est coupé en trois cycles, on va découvrir dans ce roman que les dragons sont au nombre de 9 qu’on les appelle les Aînés et qu’ils partagent leur vie avec un Maître qui sont des humains qui sont encore capable d’entendre les dragons. Les dragons sont immortels, mais ils peuvent mourir, simplement, ils reviennent sous forme d’œuf et reprennent un cycle de vie normale en ayant les souvenirs de leur ancienne vie. Afin d’avoir toujours des maître et pouvoir les former, régulièrement, les dragons lancent des appels et les humains qui les entendent doivent rejoindre la tour pour y vivre et apprendre. Certains ne seront jamais maître, mais vivront avec les dragons toute leur vie.

Dans le premier cycle, on va suivre Dënorth qui va être appelé, rejoindre la tour puis appelé à se présenter pour l’éclosion d’un œuf. (les “prétendants” au titre de maître ne savent jamais qui est dans l’oeuf.) Bien sûr, le dragon va le choisir, sauf que le dragon en question, c’est Mort et que personne ne veut être le maître de Mort, vu que les autres dragons sont en guerre contre lui. Bref, on va donc suivre Dënorth dans sa fuite, dans sa découverte de son dragon, dans les problèmes, il va essayer de faire en sorte que les gens changent leur regard sur ce dragon, mais la tâche est plus qu'ardu. Vas en suivre plein de rebondissements, on s’attache énormément à eux et l’autrice décide qu’il est temps de terminer ce cycle sur une scène horrible à mes yeux.

Dans la seconde partie, on revient en arrière et on va suivre Aymerick qui était l’ami de Dënorth quand il était à la tour qui va prendre sa défense depuis sa fuite et pour lequel ça ne se passe pas très bien. Un maître va décider de le prendre sous sa protection en lui proposant la place d’apprenti à côté de lui. Aymerick finit par accepter tout en essayant de trouver une solution pour redonner une bonne image de son ami. Il va finir par se lier avec la dragonne Vie l’alter égo de Mort dont l’absence commence à peser et aimerait bien le voir de retour à la tour.

Je crois que c’est ma partie préféré. Pleine d’action, de révélation, de rebondissement et on arrive à un moment où l’on rattrape le cycle 1 et l’auteur continue l’histoire. Oh, c’est tellement bien. Totalement accro, j’ai adoré ma lecture, mais à un point pas possible.

Sauf que voilà vient la fin du cycle 2, et limite, j’aurais dû m'arrêter là et ça aurait était un méga coup de cœur pour ce livre, mais il y a un troisième cycle. Dans ce cycle, on revient à l’origine des dragons, comment ils sont venus, comment ils se sont liés aux humains, pourquoi il y a un conflit entre Mort et les autres dragons. Alors il n’est pas inintéressant loin de là, mais une grosse partie de ce cycle est lent et quand on vit le deuxième cycle, je trouve qu’il casse tout. Alors certains les batailles à la fin et compagnies ont un peu relevé, mais c’était trop tard. La magie des deux premières parties s’était estompée.

Alors peut être que s'il avait était mis au début ou distiller dans le roman, ça aurait était un coup de cœur, mais là, j’étais tellement déçu, le soufflet est retombé quel dommage. En tout cas, ce fut quand même une superbe lecture rien que pour les deux premiers cycles, je ne regrette absolument pas de l’avoir lu !

Afficher en entier
Or

J'ai retrouvé avec un immense plaisir les Aînés que j'avais abandonnés à la fin de leur publication en ligne. J'ai vraiment aimé l'utilisation du subjonctif imparfait parce que ça fait sens. L'univers est riche, les personnages fouillés mais l'écriture est fluide et le lecteur s'immerge littéralement dans l'univers de l'auteur. J'ai retrouvé avec bonheur Asroth que j'aime tant et j'ai vraiment adoré découvrir la naissance des aînés. C'est un régal malgré les trop nombreuses fautes d'ortographe qui m'ont fait grincer des dents; j'aurais aimé que la maison d'édition fasse un effort sur ce point.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Aînés, Tome 1 : Les Cycles corrompus

  • France : 2020-03-03 (Français)

Activité récente

Elylou le place en liste or
2021-01-08T16:42:35+01:00
EliaL le place en liste or
2020-11-24T18:15:01+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 22
Commentaires 11
extraits 1
Evaluations 18
Note globale 8.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode