Livres
578 911
Membres
642 840

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Sentant finalement le poids de son regard, Watson leva la tête. Leurs yeux s’accrochèrent et refusèrent de se lâcher.

"Quelqu’un d’ordinaire ?" songea Holmes. "Allons donc ! Qui êtes-vous réellement, John Watson ?"

La respiration du docteur flancha sous l’intensité de cette question muette. Ils ne parlèrent pas, ne bougèrent pas.

Le temps s’étira, les isolant du monde.

Une année. Un siècle. Une éternité.

Juste un battement de cœur.

Afficher en entier

— Et le reste ? Vous avez dit que vous aviez déjà votre idée… — Je n’en révélerai pas plus pour aujourd’hui ! répondit Holmes avec un sourire en coin. Après tout, un magicien est bien moins impressionnant lorsqu’il dévoile ses secrets… Si je vous avoue tout, vous allez penser que je suis très ordinaire. Ce qui, pour une obscure raison, le déprimait affreusement.

— Oh, ça n’arrivera jamais ! répondit spontanément le médecin. Vous êtes absolument stupéfiant, vous savez !

Sherlock Holmes, pris de court, réalisa qu’il était en train de rougir. Amusé, Watson nota dans un coin de sa mémoire que son colocataire était définitivement sensible aux compliments.

Afficher en entier

Watson tapotait sa canne, excité comme un gamin à Noël, tandis que Holmes faisait son possible pour paraître lointain et mystérieux. La matinée était sombre, le ciel chargé de nuages. Un voile de brume brune enveloppait les toits, comme un reflet de la boue qui stagnait dans les rues. Un temps parfait pour un meurtre, songea le détective en appréciant l’effet dramatique du décor. Quelques minutes passèrent en silence alors que les deux colocataires s’épiaient du coin de l’œil. Rendu étrangement nerveux par ce petit jeu, Holmes se lança sans raison dans une longue comparaison entre les Stradivarius et les Amati.

Afficher en entier

À trente ans à peine, le docteur John H. Watson avait l'impression d'avoir terminé sa vie.

Perpetuellement fatigué, la silhouette cassée par une blessure qui le faisait boiter, la taille maigre et la peau tannée par le soleil de ses cauchemars, il errait à Londres comme une âme en peine, réduit au fantôme de lui-même.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode