Livres
550 620
Membres
591 415

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Se servir de la force de son ennemi pour le vaincre.

Me décalant soudain vers la droite, je n’oppose plus aucune résistance. La créature appuie de toutes ses forces sur son arme, de sorte que la lame pénètre plus loin dans ma chair et me transperce de part en part. La souffrance m’envahit d’un coup et menace de m’engloutir. Du sang inonde mes poumons, remonte dans ma gorge. Passant outre la douleur, je ceinture de mes bras le cou massif de mon ennemi, comme pour l’embrasser. En vérité, je l’attire vers moi inexorablement. Comprenant mon intention, il se débat, cependant mes bras forment une chaîne indestructible d’os et de muscles, que je resserre de plus en plus dans une étreinte fatale.

À la seconde où le visage du monstre se trouve à une distance idéale du mien, je lève brutalement la tête, et enfonce les dents dans sa gorge, en déchirant la peau. Du sang envahit ma bouche. Je n’en ingurgite pas, me contentant de déchiqueter tout ce qui se situe à portée de mes crocs. Le musc de l’animal monte à mes narines, preuve que cet être appartient bien au clan des lycanthropes.

Afficher en entier

— Je sais. Crois-moi, je suis habituée à ce que les choses ne se passent pas systématiquement comme prévu donc je peux imaginer dans quel état tu te trouves. Lorsque j’ai découvert la véritable nature de Zachariel, j’ignorais à quel saint me vouer.

— Comment ça ?

— Euh… tu es sûre de vouloir savoir ?

— Vas-y ! Au point où j’en suis…

— D’accord, je vais essayer de t’expliquer ça simplement. Tu te souviens quand Peter Parker a été mordu par une araignée et a obtenu des super pouvoirs ?

Lily la dévisage comme si elle avait perdu la tête.

— Euh…

— OK, fais un effort, s’il te plaît ! Il a été mordu, mais il ne s’est pas transformé en araignée. Tu es d’accord ?

— Oui.

— Donc…

Elle encourage sa cousine à suivre sa logique tordue. Celle-ci tente de s’adapter. Ce qui n’est pas une mince affaire quand on connaît Ariane.

— Pour Zach, c’est la même chose ?

— Oui !

— Il se transforme en araignée géante ? s’étonne Lily.

— Mais non !

Ariane trépigne sur place. Je suis prêt à parier qu’elle se demande si sa cousine fait exprès de ne pas comprendre. Elle se pince l’arête du nez et inspire un grand coup avant de reprendre :

— Il a des super pouvoirs de démon, mais c’est un ange !

Lily opine de la tête avec vigueur.

— Oooooh…

— Tu n’as rien capté, n’est-ce pas ?

— Pas un traître mot ! s’exclame-t-elle avec un sourire triomphant.

Afficher en entier

Mon cœur bondit dans ma poitrine quand je dénote la présence de sang sur la lame. Si son odeur commence à se répandre, je devrais faire face à une meute d’enragés, pire encore que celle qui me fait face actuellement. C’est un risque que je ne suis pas prêt à courir. Je pense que Lily en a conscience. Loin d’afficher une expression abattue, elle a les yeux qui lancent des éclairs.

J’en suis à calculer comment la sortir de ce pétrin quand elle pose subrepticement la main sur le poignet de celui qui tient le couteau. Un simple échange de regard et je sais ce qu’elle va faire.

Afficher en entier

C’est alors que j’aperçois une femme accoudée au bar.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle capte l’attention. La mienne en tout cas. Mes yeux s’attardent sur sa silhouette tandis qu’elle savoure son cocktail d’un air absent. Ni trop grande ni trop petite, elle n’arbore pas de courbes voluptueuses, même si sa robe blanche souligne un décolleté sage, bien que prometteur. Ses cheveux châtain clair, délicieusement bouclés, dansent autour de son visage. Ils dégagent son cou qu’elle a fin et gracile. Sous la peau nacrée, je vois le réseau veineux d’un beau bleuté qui m’appelle.

Pour échapper à cette vision alléchante, je laisse filer mon regard sur ses longues jambes galbées, terminées par des escarpins couleur ivoire. Ses pieds se balancent d’avant en arrière avec paresse. Aussitôt, une image prend forme dans mon esprit : celle de ces mêmes jambes enroulées autour de ma taille, tandis que son corps nu se tend entre mes bras.

Quel meilleur moyen de se relaxer qu’en s’oubliant un temps auprès d’une femme ? Surtout d’une telle beauté.

Elle ferait une compagne idéale.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode