Livres
546 088
Membres
581 841

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Animari, Tome 1 : Le Roi léopard



Description ajoutée par Gkone 2019-10-28T19:22:02+01:00

Résumé

Fier. Impérieux. Passionné.

Il y a encore trois ans, ces mots s'appliquaient à Dominic Asher, le leader d'Ash Valley. Sa famille a dirigé la branche féline des Animari pendant des siècles, guidant leur troupe durant les temps difficiles. Mais une perte atroce l'a poussé à vivre en reclus, une bête féroce que personne ne peut apprivoiser. Désormais, il est anéanti. Un roi léopard en exil qui ne désire rien de plus que la mort.

Féroce. Loyale. Déterminée.

Heureusement pour Dom, ces mots s'appliquent encore à Pru Bristow, la meilleure amie de son âme sœur décédée. Elle a également souffert, mais elle ne compte pas abandonner. Avec le conclave qui approche et les alliances avec la meute de Pine Ridge et les clans de Burnt Amber sur le point de s'effondrer, elle est prête à tout pour faire revenir leur chef avant que son lieutenant ne déclenche une guerre.

Cela semble être une alliance désespérée ; pourtant, lorsque leur lien s'avère ardent et sauvage, les questions et le doute ne cessent de s'accumuler. Aucun d'eux ne s'attendait à tomber amoureux. Mais parfois, on ne sait pas ce qu'on cherche avant de l'avoir trouvé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 132 lecteurs

extrait

Au début, Dom crut être victime d’une hallucination. Vu tout ce qu’il avait bu et le peu qu’il avait mangé ces cinq derniers jours, ça ne l’aurait pas surpris. Parfois, s’il s’affamait et buvait assez d’alcool, Dalena venait à lui. Pas dans ses derniers moments, avec du sang dégoulinant de sa bouche, mais une Dalena souriante, aux yeux crépusculaires et aux cheveux comme le tissu de la nuit. Il aurait aimé avoir la force de simplement… partir et la suivre. Pendant ces trois dernières années, il avait tenté de trouver le courage de le faire. Le monde réel semblait éphémère à présent, et il était sur le point de se transformer une dernière fois et venir à la vie sauvage.

À l’aube de son dernier adieu, Pru Bristow avait le culot d’entrer par effraction dans son sanctuaire, se tenant devant lui comme si elle en avait le droit. Cela réveilla une telle vague de colère qu’il recula d’un pas, les poings serrés. Ce n’est pas sa faute. Baisse d’un ton. Contrôler ce genre de furie avait un prix, cependant. Il tangua un peu et se rattrapa au mur. Il jura intérieurement alors que Pru se précipitait à ses côtés, lui offrant son épaule. Dom la chassa d’un grognement.

— Tu ne m’as pas répondu.

Elle chancela légèrement, une petite femme ronde qui l’était encore plus avec la veste bouffante qu’elle portait. Dom aurait probablement dû se préoccuper de la teinte bleutée de ses lèvres et des petits morceaux de neige fondue dans ses cheveux auburn. Il s’en fichait. Il la regarda se défaire de son manteau et le suspendre à un crochet près de la porte d’entrée. Ses lourdes bottes étaient également trempées, donc elle s’en débarrassa. Dessous, elle portait des chaussettes rayées aux couleurs vives séparant chaque orteil. Dom tressaillit et lutta contre le désir de l’expulser par la force. Cependant, il n’était pas tombé bas au point de traiter un membre de la troupe de cette manière. Pas encore.

Enfin, elle répondit :

— Beren de Burnt Amber t’attend à la citadelle, et nous avons reçu un message de Pine Ridge juste avant mon départ. Raff doit être arrivé à présent.

— Et donc ?

Il ravala la question comme s’il ne savait pas pertinemment où elle souhaitait en venir.

Sa gorge recouverte de taches de rousseur déglutit difficilement avant qu’elle parvienne à répondre.

— Slay a tenu le fort en ton absence autant qu’il le pouvait. Il est temps que les affaires reprennent.

— Tu perds ton temps. Ash Valley aurait dû me destituer officiellement il y a deux ans, alors allons droit au but. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour abandonner et dire à Slay d’accepter son rôle de leader ?

Pru leva légèrement son menton.

— Je ne peux pas revenir sans toi.

— Alors je te suggère d’aller déblayer la chambre d’amis. Et ne t’attends pas à ce que je m’occupe de toi.

Dom claqua la porte du petit salon, et son ouïe aiguisée capta néanmoins sa faible réponse.

— Comment le ferais-tu ? Tu ne peux même pas t’occuper de toi. S’éloignant de cette compassion qui ressemblait beaucoup à de la pitié, il descendit l’alcool qu’il avait jusque-là siroté ; cependant, à cause de son métabolisme accéléré, il devait tellement en ingurgiter pour en ressentir les effets qu’il avait besoin de son propre alambic. Dom jeta violemment la bouteille vers le mur et sentit une légère satisfaction face au tas de verre qu’il avait créé. Si Dalena avait su comment il traitait la femme qui avait été comme une sœur pour elle, elle aurait été furieuse. Et c’était bien le problème. Elle n’était plus là. Néanmoins, revoir Pru après si longtemps ravivait une montée de bons souvenirs. Il ne pouvait pas compter le nombre de nuits que tous les quatre avaient passées à rire jusqu’à ce que le soleil se lève. Dalena s’était montrée protectrice avec Pru, consciente qu’elle ne pouvait accompagner tous les autres durant les chasses régulières. Non, Pru avait été laissée derrière à la citadelle avec une poignée d’autres Latents, gardant ostensiblement le fort ; toutefois il avait toujours secrètement eu pitié de ses yeux envieux alors qu’elle observait le reste de la troupe se transformer et courir, une douce liberté qu’elle ne pourrait jamais vivre. Maintenant, elle se sentait mal pour lui, et ça le brûlait salement. Il avait envie de mettre en pièces cet endroit à mains nues. La seule raison pour laquelle il avait tenu si longtemps sans Dalena était qu’il avait le faible espoir qu’un jour il exercerait sa vengeance sur le démon non identifié qui l’avait exécutée de sang-froid. Sa femme était morte en essayant de lui donner un indice, et comme un salaud inutile, il l’avait simplement tenue dans ses bras, abasourdi, dans un silence perdu.

Alors que les jours après son meurtre s’étaient transformés en semaines, la piste s’était refroidie et il avait perdu espoir. Il ne pouvait plus rester à la citadelle sans elle, et il n’avait pas le courage de mourir. Bienvenue au purgatoire. Au début, des visiteurs d’Ash Valley allaient et venaient, la plupart avec des cadeaux à offrir ou des mots compatissants. Avec le temps, le nombre avait diminué pour finir en un appel occasionnel de Slay, censément pour le mettre au courant de la situation, cependant Dom savait que son ami téléphonait en réalité pour vérifier qu’il était encore en vie.

Et maintenant, il avait envoyé Pru. Quel connard.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Livre lu en VO. La série "ars numina" est en cours actuellement (4 tomes sur 6 sortis) j'espère qu'elle sera traduite un jour… C'est un monde où cohabitent des changeformes (léopards, loups, ours) des elfes et des démons. Ils se réunissent dans ce tome pour partager en paix le territoire, sauf que certains sabotent les discussions et déclenchent la guerre. Nous suivons en particulier Dom, le roi léopard. Depuis 3 ans, depuis le meurtre de sa compagne, il vit solitaire dans la forêt mais il était nécessaire qu'il revienne défendre les intérêts de sa meute pour le traité, aussi son second a envoyé Pru, une femelle, ex-meilleure amie de sa femme, pour le ramener. On voit comment dans l'esprit de Dom cohabitent le chagrin, le devoir de protéger sa meute de léopards, l'attirance pour une nouvelle femelle, la culpabilité de remplacer sa femme morte, etc. C'est tout aussi compliqué pour Pru qui a l'impression de trahir sa meilleure amie, veut aider Dom sans s'imposer dans son deuil… Bref, j'ai trouvé que si le monde n'était pas très original, l'histoire d'amour était plutôt réussie, approfondie, crédible. Des personnages secondaires intéressants apparaissent et donnent envie de lire la suite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Je dois bien avouer que j'ai quand même eu un peu de mal à entrer dans l'histoire même si j'étais grandement intriguée de savoir ce qui allait se passer. Il faut dire qu'entrer directement au coeur de l'univers sans préparation est un peu perturbant mais au fil des pages, ça s'éclaircit petit à petit et j'ai enfin pu apprécié toute l'étendue de l'histoire de Dom et Pru mais aussi les intrigues politiques qui rythment l'histoire. Romances et intrigues mélangées ont su apporter, sous la jolie plume d'Ann Aguirre, tout ce qu'il fallait pour passer un bon moment même si tout n'est pas parfait.

Je regrette en effet que l'auteure n'ait pas su me séduire entièrement avec son couple phare Dom/Pru et ait parfois choisi la facilité les concernant, ce qui est dommage.

Mais bon individuellement, ils restent quand même des personnages attachants et j'ai vraiment partagé avec eux la douleur qu'ils pouvaient ressentir vis-à-vis de leur situation personnelle.

En bref, un premier tome qui me laisse un peu mitigée bien que j'ai passé un bon moment en compagnie de Dom et Pru. L'univers m'a paru assez complexe et impossible à mettre en place en un seul tome même si j'aurais quand même apprécié plus d'explication pour pouvoir m'en faire une idée plus franche. Mais bon je lirais quand même la suite car je pense que l'univers proposé par l'auteure mérite une chance de percer.

Sandy Twi-Cops https://twilight-teamsuisse.blogspot.com/2020/03/les-animari-t1-le-roi-leopard-dann.html

Afficher en entier
Lu aussi

J’aime la fantasy urbaine et les histoires de métamorphes, mais je regrette très souvent que la romance éclipse tout le reste, ce qui fait que la majorité du temps, je ressors déçue des lectures de ce genre. J’en suis venue à éviter ce type de romans, et les Animari était le dernier essai avant le début de ma très longue pause.

Vous l’aurez compris, cette lecture n’a pas été un très bon moment. Je n’ai pas eu de mal à comprendre le monde et la situation géopolitique ni les tensions entre les différents clans et les problèmes qui reposaient sur les épaules de Dom. Ce qui a coincé, c’est la romance et le rythme.

Parfois, je lisais certains passages et je ressentais juste un très fort ennui et un véritable manque d’entrain à poursuivre la lecture. La romance est allée très vite, et n’a rien fait naître de particulier en moi.

Les personnages sont plutôt cohérents et le déroulement de l’histoire n’est pas confus, mais c’est très commun aux autres livres du genre que j’ai pu lire. Il n’y avait pas ce petit truc me faisant me dire « ah, c’est top/intriguant, j’ai envie de connaître la suite ». Ou même « c’est original ça ».

Plus complet sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2021/02/03/les-animari-tome-1-le-roi-leopard-une-romance-paranormale-qui-ne-detonne-pas/

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre basé sur un univers et une romance où tout va trop vite !

on est catapulté dans un univers dont nous ne savons rien. et c'est bien dommage car il est intéressant. On finit par avoir deux ou trois brides d'informations au fil de la lecture mais il faut attendre environ la moitié du livre ! Dommage...

Quant à la romance, la voici bâclée en une soixantaine de pages. Hop ! L'héroïne est dans les bras du héros et c'est fini...

Bref que de déceptions.

Afficher en entier
Bronze

Mouais...

Je suis très mitigée pour cette lecture. C'est un livre qui se lit bien mais je n'ai pas accroché avec les personnages.

Dominic est trop passif à mon goût.

Quant à Pru, elle trop docile, elle accepte toutes les souffrances causées par Dominic sans se rebeller. Il y a trop de politesse entre eux et pas assez de clash.

Je me suis ennuyée pendant certains passages.

Afficher en entier
Bronze

Je recommande fortement ce livre addictif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2020-07-29T19:41:42+02:00
Bronze

Je ressors de ma lecture mitigée, l’histoire partait bien, l’univers était même original avec tous ces clans différents et la réunion du conclave.

Mais malheureusement elle s’enlise trop rapidement.

Je suis restée perplexe après certaines situations, et comportements.

La mise en place de ce beau monde est trop longue alors bien évidemment l’autrice à encore 5 tomes à nous proposer, il ne faut pas qu’elle aille trop vite, mais elle me laisse indécise sur son aboutissement.

L’avantage c’est que dans ce tome nous rencontrons tous les protagonistes.

Les personnages principaux sont sympathiques mais sans plus.

Je lirai la suite pour voir l’évolution de cet univers.

Tit moment de lecture.

Afficher en entier
Argent

J’ai eu du mal avec l’univers, on nous jette là dedans sans explications...

J’ai compris qu’il y avait des metamorphes, enfin des Animari et deux autres « clans ». Il y a autour des ces clans beaucoup de politique, de machinations.

La romance est atypique elle commence par un pari, oui oui un pari...

En sachant ça comment voulez vous que le couple s’épanouisse ! beh ils y arrivent parce que voyez vous Dom et Pru étaient amis avant que tout s’effondre avec le décès de Delena là meilleur amie de Pru et femme de Dom.

Alors vous le savez je suis très romance et le début avec cette histoire de pari m’a fortement attiré et pourtant au final j’ai pas été transporté, on passe trop vite de l’homme au bout de sa vie,en deuil a un homme amoureux épanoui... sans parler de la particularité de Pru qui est vite réglée, bien trop vite à mon goût !

L’écriture n’est pas mauvaise et l’histoire a vraiment du potentiel, mais trop de question et je me suis un chouïa ennuyée. Du sexe, de la politique, bref je ne suis pas convaincue c’est dommage, surtout que cette série va être en 6 tomes ,je vais quand même tenter le tome 2, parce que des fois le premier tome d’une série n’est pas parfait ...

Afficher en entier
Bronze

L’avis de Bookyneuse :

Fan des métamorphes, depuis toujours, je me faisais une joie de cette nouvelle sortie ! En plus un léopard, je me suis précipitée dessus ! Et malheureusement, je me retrouve déçue avec ce premier tome. D’habitude, j’apprécie le fait de résumer un peu ma lecture avant de donner mon avis, mais là, je dois dire que je suis légèrement embêtée, car si j’ai eu du mal à apprécier les personnages, l’intrigue est un mystère complet pour moi. Le premier tome des Animari rentre dans ma catégorie personnelle du « késako ?! ».

Déjà cela partait mal, avec la narration à la troisième personne, alors dans l’urban fantasy, avec tous les personnages qui débarquent dans la trame, souvent je me suis demandée, qui était en train d’intervenir ? Alors après avoir lu certains passages 3 ou 4 fois pour tenter de percer certains mystères (oui, je suis plutôt du genre obstiné) j’abandonnais avec une moue peu assurée. Et puis le coup du léopard pleurant sa défunte âme-sœur, en désertant sa meute tellement il est malheureux, et ce, pendant 3 ans, qui passe du cœur brisé au cœur rempli d’amour en un clignement d’oeil, je reste dubitative, excusez-moi, messieurs, mesdames ! Pareil pour Pru, latente depuis toujours et pouf elle arrive à se métamorphoser aussi vite qu’elle arrive à attraper le cœur de ce bon vieux Dominic. Et tout ça, dès les premiers chapitres ! Non, la fan de SFFF que je suis, ne peut être satisfaite complètement.

Je ne sais pas si l’auteure avait quelque chose sur le feu et était pressée mais tout va beaucoup trop vite dans ce roman et je m’y suis perdue finalement. J’apprécie de découvrir de nouveaux univers, et là il m’a manqué tellement de choses pour accrocher, que ma lecture a été des plus frustrantes.

En bref, vous l’aurez compris, l’intrigue ne m’a pas convaincu, enfin j’aurais aimé au moins la comprendre surtout, les personnages m’ont tous semblé antipathiques, les émotions se font rares dans ce tome, j’ai mis un temps fou à le lire et j’ai été soulagée quand j’ai vu le mot fin. Mais comme d’habitude cela reste mon avis personnel, je ne doute pas que d’autres avis bien plus positifs arriveront, c’est juste que ce livre n’était pas pour moi tout simplement…

Afficher en entier
Lu aussi

Décevant.

C'est avant tout la couverture qui m'a donné envie de lire ce livre car il faut bien l'avouer, elle est superbe. Et le résumé est tout aussi alléchant. Malheureusement, cette lecture fut une vraie déception. D'ailleurs je n'ai même pas réussi à la finir.

Le gros problème de ce roman, c'est que l'auteur nous jette tête la première dans son univers, pour le moins compliqué, sans rien nous expliquer. C'est clairement à nous de nous débrouiller pour suivre. Et c'est difficile, croyez-moi. Surtout qu'il est question de guerre et de politique.

Deuxième point à revoir : la traduction. Certaines phrases ne veulent absolument rien dire. Par moment, c'est bien et par moment, on dirait une mauvaise traduction google.

Et enfin le dernier point qui m'a dérangé, c'est la romance.

Elle va beaucoup, beaucoup trop vite. En même pas 60 pages tout est réglé. Ça ne sonne pas naturel du tout. Dotant plus que les deux personnages avaient de la haine et de la rancœur l'un vis à vis de l'autre et pouf, plus rien.

Je ne lirais pas les autres tomes et je ne recommande pas cette lecture.

Afficher en entier
Argent

Une super histoire j’ai adoré les personnages et l’univers. Hâte de lire la suite.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Animari, Tome 1 : Le Roi léopard

  • France : 2020-02-26 (Français)
  • USA : 2016-09-15 (English)

Activité récente

Wisnie l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-22T13:36:45+01:00

Titres alternatifs

  • The Leopard King (Ars Numina #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 132
Commentaires 17
extraits 2
Evaluations 49
Note globale 6.9 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode