Livres
524 301
Membres
542 501

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Au début, Dom crut être victime d’une hallucination. Vu tout ce qu’il avait bu et le peu qu’il avait mangé ces cinq derniers jours, ça ne l’aurait pas surpris. Parfois, s’il s’affamait et buvait assez d’alcool, Dalena venait à lui. Pas dans ses derniers moments, avec du sang dégoulinant de sa bouche, mais une Dalena souriante, aux yeux crépusculaires et aux cheveux comme le tissu de la nuit. Il aurait aimé avoir la force de simplement… partir et la suivre. Pendant ces trois dernières années, il avait tenté de trouver le courage de le faire. Le monde réel semblait éphémère à présent, et il était sur le point de se transformer une dernière fois et venir à la vie sauvage.

À l’aube de son dernier adieu, Pru Bristow avait le culot d’entrer par effraction dans son sanctuaire, se tenant devant lui comme si elle en avait le droit. Cela réveilla une telle vague de colère qu’il recula d’un pas, les poings serrés. Ce n’est pas sa faute. Baisse d’un ton. Contrôler ce genre de furie avait un prix, cependant. Il tangua un peu et se rattrapa au mur. Il jura intérieurement alors que Pru se précipitait à ses côtés, lui offrant son épaule. Dom la chassa d’un grognement.

— Tu ne m’as pas répondu.

Elle chancela légèrement, une petite femme ronde qui l’était encore plus avec la veste bouffante qu’elle portait. Dom aurait probablement dû se préoccuper de la teinte bleutée de ses lèvres et des petits morceaux de neige fondue dans ses cheveux auburn. Il s’en fichait. Il la regarda se défaire de son manteau et le suspendre à un crochet près de la porte d’entrée. Ses lourdes bottes étaient également trempées, donc elle s’en débarrassa. Dessous, elle portait des chaussettes rayées aux couleurs vives séparant chaque orteil. Dom tressaillit et lutta contre le désir de l’expulser par la force. Cependant, il n’était pas tombé bas au point de traiter un membre de la troupe de cette manière. Pas encore.

Enfin, elle répondit :

— Beren de Burnt Amber t’attend à la citadelle, et nous avons reçu un message de Pine Ridge juste avant mon départ. Raff doit être arrivé à présent.

— Et donc ?

Il ravala la question comme s’il ne savait pas pertinemment où elle souhaitait en venir.

Sa gorge recouverte de taches de rousseur déglutit difficilement avant qu’elle parvienne à répondre.

— Slay a tenu le fort en ton absence autant qu’il le pouvait. Il est temps que les affaires reprennent.

— Tu perds ton temps. Ash Valley aurait dû me destituer officiellement il y a deux ans, alors allons droit au but. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour abandonner et dire à Slay d’accepter son rôle de leader ?

Pru leva légèrement son menton.

— Je ne peux pas revenir sans toi.

— Alors je te suggère d’aller déblayer la chambre d’amis. Et ne t’attends pas à ce que je m’occupe de toi.

Dom claqua la porte du petit salon, et son ouïe aiguisée capta néanmoins sa faible réponse.

— Comment le ferais-tu ? Tu ne peux même pas t’occuper de toi. S’éloignant de cette compassion qui ressemblait beaucoup à de la pitié, il descendit l’alcool qu’il avait jusque-là siroté ; cependant, à cause de son métabolisme accéléré, il devait tellement en ingurgiter pour en ressentir les effets qu’il avait besoin de son propre alambic. Dom jeta violemment la bouteille vers le mur et sentit une légère satisfaction face au tas de verre qu’il avait créé. Si Dalena avait su comment il traitait la femme qui avait été comme une sœur pour elle, elle aurait été furieuse. Et c’était bien le problème. Elle n’était plus là. Néanmoins, revoir Pru après si longtemps ravivait une montée de bons souvenirs. Il ne pouvait pas compter le nombre de nuits que tous les quatre avaient passées à rire jusqu’à ce que le soleil se lève. Dalena s’était montrée protectrice avec Pru, consciente qu’elle ne pouvait accompagner tous les autres durant les chasses régulières. Non, Pru avait été laissée derrière à la citadelle avec une poignée d’autres Latents, gardant ostensiblement le fort ; toutefois il avait toujours secrètement eu pitié de ses yeux envieux alors qu’elle observait le reste de la troupe se transformer et courir, une douce liberté qu’elle ne pourrait jamais vivre. Maintenant, elle se sentait mal pour lui, et ça le brûlait salement. Il avait envie de mettre en pièces cet endroit à mains nues. La seule raison pour laquelle il avait tenu si longtemps sans Dalena était qu’il avait le faible espoir qu’un jour il exercerait sa vengeance sur le démon non identifié qui l’avait exécutée de sang-froid. Sa femme était morte en essayant de lui donner un indice, et comme un salaud inutile, il l’avait simplement tenue dans ses bras, abasourdi, dans un silence perdu.

Alors que les jours après son meurtre s’étaient transformés en semaines, la piste s’était refroidie et il avait perdu espoir. Il ne pouvait plus rester à la citadelle sans elle, et il n’avait pas le courage de mourir. Bienvenue au purgatoire. Au début, des visiteurs d’Ash Valley allaient et venaient, la plupart avec des cadeaux à offrir ou des mots compatissants. Avec le temps, le nombre avait diminué pour finir en un appel occasionnel de Slay, censément pour le mettre au courant de la situation, cependant Dom savait que son ami téléphonait en réalité pour vérifier qu’il était encore en vie.

Et maintenant, il avait envoyé Pru. Quel connard.

Afficher en entier

Note de l'auteur

Je suis si contente que vous ayez lu Le Roi léopard et j’espère que vous êtes impatient d’en apprendre plus sur le monde d’Ars Numina. Le Roi léopard est le premier d’un projet de six romans, dans cet ordre :

The Leopard King

The Demon Prince

The Wolf Lord

The Shadow Warrior

The War Priest

The Jaguar Knight

Dans ce premier roman, vous avez rencontré tous les six héros ainsi que bon nombre de leurs héroïnes. Si vous voulez savoir quand le prochain tome sera disponible en VO ou avoir les dernières infos, visitez mon site d’auteur www.annaguirre.com/contact et inscrivez-vous à la newsletter. Si cela vous intéresse, suivez-moi sur Twitter sur twitter.com/msannaguirre ou aimez ma page Facebook sur facebook.com/ann.aguirre pour des extraits, des concours et des trucs amusants.

Les commentaires sont essentiels pour les auteurs indépendants et ils aident les autres lecteurs, alors s’il vous plaît, songez à en écrire un. Votre amour pour mon travail peut déplacer des montagnes, et j’apprécie vraiment vos efforts. Enfin, comme toujours, merci pour votre temps et votre soutien.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode