Livres
495 270
Membres
494 205

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Argent

J'ai toujours entendu dire, et ce n'était pas pour me déplaire, que Terry Pratchett avait développé dans ses "Annales du Disque-Monde" un univers totalement loufoque et barré... Et quand, dès les premières pages, j'ai constaté que ledit univers s'était inspiré de la cosmogonie hindoue (un demi-globe soutenu par quatre éléphants eux-mêmes perchés sur une tortue nageant dans le cosmos infini, je le rappelle), je me suis dit que cette série et moi allions définitivement bien nous entendre ! Tout le livre est à l'image de ce postulat de départ, improbable et absurde : un magicien raté, un touriste plein aux as, une Mort placide, des dieux qui jouent aux dés, un Bagage à mille pattes... chaque page nous réserve de nouvelles surprises !

Mais, si j'ai totalement adhéré à l'univers, j'ai eu une plus de mal avec l'enchaînement des péripéties de l'histoire, parfois trop décousu, surtout à partir de la seconde moitié du livre Spoiler(cliquez pour révéler)(je n'ai toujours pas bien compris comment nos protagonistes, en train de chuter d'un dragon, se sont soudain retrouvés à dériver au bord du monde...). J'attends de savoir où l'auteur veut réellement nous mener avec histoire, même si c'est nulle part.

Afficher en entier
Bronze

Les Dieux jouent aux dés dans ce premier titre d'une immense saga qui compte à ce jour 35 tomes.

Deuxfleurs est un touriste, celui de la pire espèce, celui qui veut vivre toutes les aventures sans en mesurer les conséquences, qui mitraille à tout va avec sa boîte à image à démon. Il est accompagné de son bagage à pattes, qui garde un monceau d'or pour les faux frais.

Rincevent est un mage raté, totalement raté, un pleutre, mais attachant et malgré tout plein de ressources.

Et quand les deux se rencontrent, l'un servant de guide à l'autre, leurs aventures, dans ce disque monde à coups de barbares héros chasseur de trésor, dragons transparents, dieu de la destinée et de la mort qui cherche désespérément à se les faire, vont briller dans le firmament de l'absurde et du loufoque.

Le prologue sur la description rapide du disque-monde (pour mémoire un monde plat supporté par des éléphants eux-mêmes sur une tortue qui vogue dans l'espace), nous annonce la couleur, la huitième couleur pour être précis, l'octarine, la couleur de l'imagination, la couleur de la magie. le livre n'est pas parti pour remporter le prix du sérieux dans la fantasy. du loufoque vous voulez ? du loufoque vous aurez.

Ce premier opus est très fouillis, rempli certes de trouvailles aussi bizarres les unes que les autres, très imaginatif, mais très fouillis.

Et la question principale demeure... Est-ce qu'on se marre ? Eh ben non hélas. Tout était réuni pour se payer une bonne tranche de poilade à l'instar du génial H2G2 d'Adams, mais au final, on s'éparpille dans toutes les directions, on se perd parfois, on apprécie quand même l'imagination de l'auteur, mais on ne rigole pas (en tout cas pas moi).

Cela fait beaucoup de reproches pour un titre que beaucoup considèrent comme un monument de la fantasy, mais il paraît que c'est le moins bon de tous, espérons donc quelques sourires avec le tome suivant : le Huitième Sortilège.

Afficher en entier
Lu aussi

Etant dyslexique. Je ne suis pas très alaise de laisser un commentaire.

J'ai lu mon premier roman à 31 ans. Labyrinthe tome 1 dû à une adaptation désastreuse. Je suis resté dans les séries roman d'amour, Young adulte, simple qui fait voyager, rien de prétentieux.

Etant fan de l'adaptation télé de ces tomes 1 et 2, je n'ai pas pris la peine de lire un extrait avant l'achat. J'aurai dû !!! Les souvenirs du téléfilm m’ont ENORMEMENT aidés. Ça a été une horreur à lire, pour moi. Heureusement qu'il y a des liens vers les définitions en version numérique !! Je n'ai que lu des articles sur l'informatique, la high tech, scientifique. J'ai un lexique trop orienté et pauvre, je ne suis pas un grand littéraire.

J'ai failli abandonner plus d'une fois !! Ça reste très intéressant. Mais en lisant un mot sur six, pour éviter la prise de tête. Mais surtout pour le finir au plus vite, avant d'être dégouté à nouveau de la longue lecture. Je pense passer à côté de beaucoup de subtilités.

Alors que j’enchaine les lectures depuis 5 ans. Je fais une pause dans mes suites déjà entamées. J’ai trop peur de me confronter aux mêmes soucis !!! En ne comprenant plus rien à ce que je lis ! J'ai l'impression d'être revenu à mes 5 ans en lisant ce livre !!!

Afficher en entier
Argent

J'ai bien apprécié dans l'ensemble même si j'ai eu un peu de mal à entrer dedans. L'univers et les personnages (en particulier la Mort que j'ai adoré) m'ont tout de même assez intriguée pour que je lise la suite. J'espère que les tomes suivant me motiveront un peu plus à lire la saga.

Afficher en entier
Diamant

Juste. Génial. Toute la série en fait, à part les livres avec Tiphaine que j'ai trouvés nettement moins bons. Mais les autres sont d'or pur.

Afficher en entier
Bronze

Je l’ai lu en VO et mon avis est mitigé, d’un côté le fond de l’histoire est vraiment sympa, une idée géniale, très loufoque, avec de l’aventure, du suspense, ce côté là me plaît bien. Mais le style, hum, j’ai un peu plus de mal, j’ai dû relire certaines phrases plusieurs fois car la ponctuation farfelue ne permettait pas une première lecture claire, certaines phrases tirent en longueur, ça part dans tous les sens, un peu chaotique par moment. Du coup je m’interroge, vais-je lire la suite ? Je ne sais pas encore, je songe même à tenter les traductions, la française, voir même l’allemande.

Afficher en entier
Argent

Plein d'humour, bardé de clins d'oeil, le roman propose une vision réjouissante mixant les poncifs de la fantasy et de la hard science, avec des personnages hauts en couleur et des situations souvent loufoques. Un univers attrayant et un style plaisant.

Afficher en entier
Lu aussi

C'est celui que j'ai eu le plus de mal à lire.

C'est aussi le premier que j'ai lu après m'être mis à la lecture... je crois que j'ai mis plusieurs années à le lire par tout petit bout.

J'ai quand même continuer la série, et ça a été beaucoup mieux.

Je pense donc que mon avis n'a rien à voir avec le livre ! ^^

Afficher en entier
Diamant

Le concept à l'origine de cette série tient déjà du pur génie: les aventures d'un monde en forme de disque posé sur 4 éléphants posés sur une tortue géante qui navigue dans l'espace, et l'absurdité qui s'en dégage en dit déjà long sur ce qu'on va lire.

Mon manque de connaissance en littérature parodique m'oblige à le comparer avec ma référence du genre pour l'instant, à savoir le Guide du Voyageur Galactique. Si les blagues sont en générale un peu moins drôle, je trouve que le sens du rythme est bien meilleur chez Terry Pratchett que chez Douglas Adams, et il se sert des transitions entre les chapitres comme un levier qui fait ressortir tout le décalage des situations.

Je pense aussi que l'idée derrière le personnage de Deux-Fleurs est brillante, puisque plutôt que de faire une simple parodie de la fantasy, l'auteur décide aussi de le comparer avec notre réalité, et quoi de mieux pour illustrer un contraste entre deux mondes qu'un touriste?

L'intrigue, bien que très sympathique, ressemble un poil trop à un assemblage de nouvelles, et ne s'illustre pas particulièrement par son originalité. De même, les personnages tombent parfois un peu trop dans la caricature.

Il ne faut pas oublier que c'est le premier roman des Annales du Disque Monde, et que donc Terry Pratchett aura énormément de temps pour s'améliorer: si vous décidez donc comme moi de les lire dans l'ordre de parution, servez vous de ce premier tome comme d'une introduction sympathique, mais ne vous attardez pas dessus et précipitez vous sur la suite!

Afficher en entier
Argent

Une parodie en Fantasy d'un monde plat porté par une tortue et quatre éléphants gigantesques ou se déroulent les aventures épiques d'un touriste bien naïf à la malle encombrante et un mage raté qui joue les héros malgré lui ...

Sacré imagination remplie d'ironie et de jeux de mots qui m'ont fait sourire plus d'une fois.

Célèbre série écrite par un auteur de talent si appréciée par tant de lecteurs.. et pourtant j'ai eu l'impression à maintes reprises que l'histoire manquait de construction comme si l'auteur se piquait un bon délire et le couchait par écrit sans lui donner de liens, c'est comme si on passait d'une scènette à l'autre, du coup en pleine lecture je me disais mais ou est passée l'épée magique ? Pourquoi on entend plus parler du jeu des dieux ?

Conclusion il faut se laisser entraîner par le courant de ce monde déjanté qui reste une sympathique distraction.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode