Livres
451 689
Membres
397 308

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Le résumé de ce livre m’intriguait beaucoup et j’étais très impatiente de le lire. Soen a dix-sept ans et vit avec sa tante. Ses parents sont décédés. Il y a dix ans son oncle a quitté sa tante en emmenant leur fille Julie avec lui. Soen se retrouve donc seul avec sa tante. Les quelques personnes sur qui il peut compter sont Lucas, avocat et ami de la famille, Josh, son meilleur ami et Paul, le père de Josh. Dans le monde où vit Soen, les délinquants et orphelins sont envoyés dans la Fosse, là où sont « les Autres ». Soen a failli y être envoyé plusieurs fois à cause de plusieurs infractions mais il a pu compter sur Lucas pour le représenter et sa dernière chance a été le lycée Clemenceau. Un Lycée stricte qui représente une dernière chance pour tous les jeunes délinquants du pays.

Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire

mais ce que je peux vous dire c’est que je me suis attachée à Soen dès les premières pages. Il n’a pas eu une vie facile et ce n’est pas près de changer. Il va traverser des épreuves très difficiles et on ne peut pas, NE PAS ressentir de la compassion pour lui... J’ai beaucoup aimé la relation qu’il a avec Lucas, qui ressemble beaucoup à une relation père/fils. Josh est pour lui comme un frère et c’est aussi le seul à connaître tous ces secrets. J’ai trouvé l’histoire originale et surprenante ! J’ai lâché quelques larmes et à certains moments, j’avais envie de rentrer dans l’histoire pour défendre les personnages. Je me suis même mise à crier "Noooooooooon" en plein milieu de mon salon... Donc si vous cherchez une lecture pleine d’aventure, complètement addictive, touchante et sombre à la fois, ce livre est fait pour vous !

J’ai extrêmement hâte de lire la suite car la fin n’est en fait que le début. Je remercie les éditions plume blanche pour ce service presse que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire et je dis bravo à Sandra Moyon pour cet incroyable roman !

http://bblog.eklablog.com/les-autres-a148474712

Afficher en entier
Lu aussi

Merci à la maison d'édition Plume Blanche pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Summertime.

Les ouvrages de cette maison d'édition me tentent toujours, et c'est avec hâte que je me suis plongée dans ce roman, d'autant plus que j'ai vu de nombreux bons voire très bons avis dessus.

On nous plonge aux côtés de Soen, dans un monde où les Autres sèment insidieusement la terreur, bien que vivants dans la Fosse, séparée de la ville par un haut mur tel un rempart. On ne sait pas qui ils sont exactement, ni comment ils vivent de l'autre côté.

Le roman se sépare en deux parties plutôt distinctes. En effet, on commence durant la première moitié à suivre Soen, qui mène la vie dure chez sa tante, sans qu'on ne rencontre les fameux Autres. On est témoin de la violence qu'il endure chaque jour, des mots, des humiliations qu'il subit dans son propre foyer. On se prend d'empathie pour le personnage, qui encaisse sans jamais rien dire, afin de pas entraîner de conséquences funestes, pour lui ou pour les autres personnes qu'ils côtoient, à qui il ne veut pas causer de peine. On aurait envie de l'aider, d'arrêter le calvaire quotidien qu'il vit, sans qu'on ne puisse rien y faire.

C'est dans la deuxième partie que l'on va pouvoir "voir" de nos propres yeux les Autres, à quoi ils ressemblent et comprendre pourquoi ils inspirent une telle peur. Les scènes sanglantes arrivent alors, ainsi que la peur englobant la population, une ambiance morbide qui semble annoncer un funeste destin. Les deux parties, bien que bien distinctes, sont toutes deux dignes d'intérêt, bien qu'il peut paraître long de devoir lire une première moitié de roman pour aborder véritablement ce que l'on nous annonce sur la quatrième de couverture.

J'ai été entraînée tout le long de l'histoire, que ce soit lors la partie plus centrée que la vie quotidienne de Soen et du calvaire qu'il vit en secret, ou lors de celle où tout bascule. L'autrice nous emmène avec envie dans son roman, dont l'on a envie de tourner les pages et d'en savoir plus, que ce soit sur comment Soen va s'en sortir, que ce soit de l'emprise de sa tante ou de la menace des Autres.

En ce qui concerne les personnages, comme dit auparavant, Soen est attachant, de part ce qu'il vit, mais aussi par sa détermination à protéger les quelques personnes à qui il tient. C'est un personnage qui a des fêlures, que l'on peut voir durant les moments de faiblesses qu'il peut avoir, il est résigné à son sort. C'est de ce fait un personnage que j'ai trouvé intéressant et que j'ai aimé suivre.

A l'opposé, nous avons sa tante, une femme devenue odieuse et mauvaise depuis que le reste de sa famille est partie. Elle se venge sur le jeune homme, rejetant la faute sur ce dernier. Le personnage était bien construit, même si c'est le type de personne que l'on n'aime pas voire qu'on déteste.

On retrouvera aussi d'autres personnages tels que Lucas, un adulte tenant cher à Soen, et Josh, le meilleure ami de ce dernier. Chacun a sa place propre dans le roman, et une place spécifique auprès du protagoniste.

Le tout se lit très rapidement, et il était intéressant de trouver un thème comme celui traité ici par l'autrice, celui de la maltraitance dans son propre foyer, comme celle que vit Soen. C'est un sujet dont on entend peu parlé, mais dont les victimes souffrent parfois énormément. J'ai apprécié retrouver ce thème et je l'ai trouvé bien exploité dans le roman.

Pour conclure, j'ai franchement bien aimé ma lecture. Elle est à la hauteur de ce que j'en attendais suite aux avis, bien que les Autres apparaissent plutôt tardivement dans l'intrigue. Le tout se lit très vite, avec des personnages, surtout le protagoniste, que j'ai trouvé attachant. De plus, le thème traité m'a d'autant plus plongée dans ce roman, et m'a touchée durant ma lecture, étant un sujet tabou mais réel et douloureux pour ceux qui en sont victimes. J'ai à présent hâte d'en découvrir la suite, afin d'en savoir plus sur les fameux Autres dont l'on en sait finalement peu à la fin de ce premier tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne58 2018-07-03T12:12:45+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce livre même si au final je reste sur ma faim.

Bon il y a des moments qui m'ont franchement agacés , surtout ceux avec Judith. La dynamique Soen Judith est vraiment très réaliste, cela m'a parfois fait mal de le lire.

Le monde se découvre au fur et à mesure avec finalement beaucoup de lenteur. Les personnages sont bien construits, crédibles. Le style fluide et simple sert bien l'histoire et les dynamiques entre les différents personnages.

Je crois que ce tome sert surtout à poser des bases pour la suite, que j'ai très envie de découvrir.

Afficher en entier
Bronze

Je reste vraiment très mitigée par ma lecture qui dans un sens peut paraître assez bonne car l'écriture est fluide et on attend les révélations sur les Autres mais quelle déception. Ce 1e tome tourne essentiellement autour de la relation entre Soen et sa tante. Cette partie m'a semblé longue alors que le livre est vraiment court (moins de 200 pages). Cela m'a paru vraiment très déséquilibrer.

Les Autres font deux apparitions mais on ne nous donne que très peu d'explications sur eux et ce qui se passe entre les humains et eux, sur le mur qui entoure leur ville, sur les accords. On a très peu de descriptions même Soen on ne sait pas trop à quoi il ressemble. Je m'attendais à avoir peur mais j'ai un peu traversé ce livre sans ressentir d'émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ematt 2018-03-29T19:02:40+02:00
Or

En commençant ce livre, je m’attendais à autre chose. En disant cela, je n’entends rien de péjoratif, je m’explique : j’ai lu et vraiment très apprécié la trilogie Nouvelles d’un Myrien de la même auteure (je ne les ai malheureusement jamais chroniqués car je les ai dévorés dans une période où je n’avais plus de motivation pour tenir mon blog, et je le regrette sincèrement, cette série mérite d’être plus connu. Bref, revenons au roman qui nous intéresse aujourd’hui). La forme d’écriture, les descriptions, etc. sont beaucoup plus présentent dans Nouvelles d’un Myrien qu’ici, ce qui m’a un peu déstabilisé dans un premier temps. L’auteure est directe dans son style, mais moins dans son histoire. En fait, elle « néglige » (peut-être pas le terme approprié, mais c’est celui qui me vient en tête), et je pense que c’est volontaire, l’auteure voulant surement garder certaines informations pour les tomes suivants, le contexte de l’histoire, les descriptions de lieux, les évènements qui ont conduit à ce fonctionnement de « confinement » derrière des murs pour préserver les habitants de ce qui vit dans la fosse. Passé cette petite « gêne », je n’ai pas pu lâcher le livre jusqu’à la dernière page.

L’histoire, en elle-même, est poignante de par l’un des thèmes principaux qui nous présente le héros sous un jour dont nous n’avons pas l’habitude. En effet, ici, le héros est fragile, blessé et ne sait pas comment se sortir de son enfer. Il est maltraité, pas aimé par celle qui l’élève. Il se retrouve dans une école pour délinquants… La peur lui colle à la peau. Seuls un ami de ses parents, disparus lorsqu’il était enfant, et son meilleur ami lui apporte un peu de sourire. L’auteur a su par ses mots simples et directs nous faire ressentir toute la détresse de son personnage principal. J’étais parfois au bord de balancer mon iPad en lisant les sévices qu’il subissait. En général, quand j’ai ce genre de réaction devant une lecture, c’est souvent à cause de problème d’orthographe plutôt que d’émotions qui me submergent. Ce ne fut pas du tout le cas ici. J’étais dans l’histoire, proche du personnage principal et j’avais envie de « fracasser » la tête de « sa tante ». Rhaa ! Que de frustration de ne pouvoir pas intervenir devant autant d’injustice.

Par contre, un autre point qui m’a titillé, c’est le décalage entre les réactions de Soen, le personnage principal, et son âge de 17 ans. Pour moi, ce n’est pas raccord. J’avais plutôt l’impression d’avoir affaire à un jeune ado de 13-14 ans pas plus.

La maltraitance, la véritable amitié, le confinement, thèmes abordés dans ce roman, apportent un plus, une réelle intensité au récit. Et, même si je vais me répéter, l’écriture percutante, brève et rapide (le roman ne fait que 172 pages) n’enlève rien à l’histoire, je dirai même qu’elle apporte un percutant émotionnel qui ne laisse pas de marbre.

Les Autres… nous avons peu d’informations sur eux, à part qu’ils ont déjà attaqué quelques années plus tôt ce qui a entraîné la construction des murs qui entourent la ville. On aperçoit leur cruauté, mais on n’en sait pas plus, ce qui m’a encore un peu plus frustrée, lol. Pourtant, à la fin, et quelle fin d’ailleurs, on comprend que bien des choses restent encore à découvrir. J’attends donc la sortie de la deuxième étape prévue pour la fin 2018 (j’attends une date plus précise) ! Que ça va me semblait long pour lire la suite…

Une dystopie dramatique, palpitante, émouvante, qui sort des sentiers battus et qui nous annonce une suite palpitante.

Afficher en entier
Or

C'est un roman certes court (Sandra nous avait habitués à plus long) mais pas moins addictif pour autant. La psychologie des personnages est très bien développée (chapeau bas pour celle de Judith, qui est à mon sens la plus complexe et la plus délicate), à tel point qu'ils paraissent tous réels. En plus, la plume de Sandra, affirmée, dynamique et allant à l'essentiel, permet de rentrer très vite dans l'histoire. Cependant, même si c'était voulu par l'auteur, j'ai trouvé que l'absence de descriptions des lieux et du contexte historique, ainsi que l'absence de repères spatio-temporels étaient un gros manque pour la crédibilité de l'histoire (j'entends par là : la possibilité de réalisation dans un futur proche). Cela ne m'empêche toutefois pas d'être impatiente de lire le tome 2 et d'en apprendre enfin plus sur tout ce que sont les Autres !

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3303931964-Les-Autres-Etape-1-Le-Survivant-Sandra-Moyon.html

Afficher en entier
Argent

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--------------------------------------------------------

--- Une petite arnaque ? ---

C’est ce que beaucoup de lecteurs se diront en découvrant ce premier tome, et à raison ! En effet, la quatrième de couverture laisse présager un récit où de sombres créatures dévorent régulièrement des humains, avec le consentement de ces derniers. Eh bien, en vérité, ce n’est pas tout à fait ça !

Le Survivant raconte l’histoire d’un ado de 17 ans, Soen, dont la vie n’est pas franchement une partie de plaisir. Battu par sa tante, contraint de voler pour le compte de celle-ci, envoyé dans un établissement de redressement, il ne sait plus comment s’en sortir… ni comment échapper à la Fosse. Voilà ce qu’aurait dû refléter le synopsis de ce livre !

Pour autant, malgré cette mauvaise surprise, je me suis laissé prendre au jeu et n’ai pas pu lâcher ce bouquin avant la fin ! Je vous explique pourquoi juste après.

--- Un récit poignant ---

Sandra Moyon a su trouver les mots pour faire ressentir au lecteur les peines de son personnage principal. J’étais agrippée au livre, grimaçais lorsque Soen était victime de tortures horribles et souriais lorsque son ami Josh tentait de l’aider à la hauteur de ses moyens.

Pourtant, je ne suis pas une grande fan des belles histoires d’amitié que rien jamais ne brise – d’ailleurs, la dernière en date est celle d’Omnia et elle m’a tapé sur les nerfs ! – mais là, ç’a fonctionné à merveille. Peut-être parce que cela est bien plus crédible chez des ados encore à fleur de peau ?

J’ai néanmoins trouvé que l’âge de Soen sonnait faux. Personnellement, je lui aurais plutôt donné 14 ans, pas plus.

--- On a échappé de peu aux clichés… ---

…même s’il y en a quelques-uns. Et oui, notre héros arrive en cours d’année dans un nouveau lycée et, bien entendu, le gros dur de service exige qu’il lui rende quelques menus services. Ajoutez à cela une tante acariâtre et un meilleur ami prêt à tout pour lui venir en aide. Banal, vous en conviendrez !

Mais, mais, mais… En fait, je ne sais pas trop ! D’habitude, les clichés m’exaspèrent et me donnent envie de fuir, mais ça ne m’a pas dérangée outre mesure, ici.

--- Peu de révélations pour un livre assez court ---

172 pages, voilà le nombre exact. Et, clairement, pour un premier volet, cela a un goût de trop peu ! On a à peine le temps de s’attacher à Soen qu’il faut déjà lui dire « au revoir ».

De plus, j’ai été un peu déçue par la découverte de ce que sont vraiment les Autres. Je m’attendais à davantage d’originalité de la part de l’auteure. La fin – un véritable cliffhanger ! – a néanmoins attisé ma curiosité, ce qui me donne envie de lire la suite. Rendez-vous en septembre 2018 pour l’étape 2 !

Afficher en entier
Diamant

Dès les premières pages, j'ai été happé par son univers, et sa plume. elle a une manière bien à elle d'expliquer les choses. Les enchaînements sont presque mélodieux, et les rebondissements nous transportent.

On aime les personnages ou on les déteste... J'ai particulièrement ressenti une haine profonde pour l'un d'entre eux, car j'ai pu m'identifier à certaines situations. autant vous dire qu'il faut avoir le cœur bien accroché. Sandra a su me toucher au-delà des mots. Eh oui, j'ai versé mes larmes sur certains passages - je ne dirai pas lesquels ;)

La façon dont est menée l'histoire nous impose une plongée en eaux troubles. On tient le livre à deux mains, et on ne veut plus le lâcher.

Je ne raconterai pas l'histoire, je ne vous expliquerai pas les grandes lignes. Je vous dirai juste ceci :

il y a des romans que l'on n'oublie pas, et d'autres qu'on met dans un coin et qu'on n'est pas près de ressortir. Les Autres Etape 1 : Le survivant fait indéniablement partie de la première catégorie.

Accrochez-vous, et surtout, ne le lâchez pas avant d'avoir dévoré la dernière ligne.

Autre chose : Vous n'en sortirez pas indemne !

Afficher en entier
Or

. Ce roman assez vite lu est abordable dès 12 ans malgré une thématique autour d’humains assoiffés de sang et autres créatures malfaisantes. Ce premier tome est centré sur Soen un adolescent maltraité. Nous sommes projetés dans un monde post-apocalyptique où les humains survivent entre de hauts murs qui les séparent des Autres (humains dénaturés et autres créatures sanguinaires) vivants dans la Fosse. Ce premier tome introductif nous fait découvrir Soen, et dévoile peu de choses sur la Fosse et ses habitants, l’enjeu et les rouages de ce monde ne seront découverts que dans le prochain tome, semble-t-il. On s’attache à Soen, cet adolescent loin d’être un héros, plutôt une victime qui semble sortir de sa torpeur à la fin du tome pour révéler sa vraie nature courageuse. On a envie de connaître la suite, voir Soen et retrouver son ami Josh. J’ai beaucoup apprécier la relation de la tante Judith avec Soen et le côté manipulateur de cette femme qui harcèle constamment Soen sans que personne ne voit quoique ce soit. Je trouve que le ressenti de Soen victime de ces maltraitances et harcèlements est très juste. C’est dur et le découragement, l’envie de mourir de ce dernier sonne vrai. Une belle découverte.

Afficher en entier
Or

J'ai reçu cette pépite ce matin et l'ai dévoré en quelques heures : je me suis régalée! son seul défaut est qu'il est trop court, j'aurais aimé en lire trois fois plus... j'ai hâte de lire la suite!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode