Livres
473 063
Membres
446 516

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Voici une découverte que je qualifierai d'excellente (Merci Dimka !!). Dire que j'ai passé un bon moment ne serait pas assez fort, je me suis RÉGALÉE, je l'ai DÉVORÉ, je l'ai ADORÉ et j'ai bien RIGOLÉ !! Bref, je dirais sans hésiter ... Lisez-le !!

L'écriture est simple, fraîche, marrante, et ce qui ne gâche rien c'est écrit à la 1ère personne. Je vous garanti que se trouver dans la tête d'Aliette n'est pas toujours de tout repos, c'est un vrai moulin à paroles ... et des paroles parfois (même souvent) fleuries !!! Vous trouverez dans ce livre de l'humour, du suspense, de la trahison, des complots, du charme et de l'érotisme ...

Alors rejoignez Aliette dans ses aventures, suivez la dans les catacombes, poursuivez avec elle les méchants à longues quenottes, et faites ou re-faites la connaissance de l'un des personnages de la saga Felicity Atcock de Sophie Jomain ... mais chuuuuute surprise ;-)

Juste une question .. à quand le 2ème tome ???

Afficher en entier
Pas apprécié

Comme je suis déçue, mais déçue par ce livre !

L’idée de la chasseuse de vampire luttant sous l’Occupation m’a tout de suite attirée. La Résistance ! Les SS ! Les attentats, les arrestations, les pénuries… Une période si riche à exploiter ne pouvait qu’être un sacré terrain de jeu pour de l’urban fantasy.

Que nenni.

75% du livre se passe dans les catacombes dans un huis clos entre vampires. Notre héroïne croisera deux fois des Allemands, pour une anecdotique rencontre et une mini-baston. Super. Merci d’être venu.

C’est plus que dommage. Les penchants d’Hitler et compagnie pour l’ésotérisme sont désormais bien connus et exploités dans beaucoup d’autres œuvres. Oh, certes, ici les Nazis emploient des loup-garou comme limiers mais ça n’ira pas plus loin dans ce tome. Ils laissent les chasseurs de vampire agir et le super tout puissant roi des vampires ne semble même pas concerné par le fait que, mine de rien, c’est un peu la guerre, là.

Parlons maintenant de cette chère Aliette. Entre sa maturité digne d’une petite fille de six ans, sa maladresse et ses réflexions de cour de récréation en espèce d'argot de titi, j’ai été plus que choquée en apprenant qu’elle est sensée avoir vingt-cinq ans. Sans rire. Elle doit passer la moitié du livre à faire des blagues de pet avec ses aisselles.

Aliette est handicapée par de graves phobies depuis l’assassinat de sa maman. Phobies qui consistent juste à la faire sursauter quand elle croise un rat. Génial.

Aliette a la culotte qui la démange sérieusement tout le long du livre et quand elle ne fait pas une blague d’enfant de six ans, elle fait une plaisanterie grivoise.

Elle est tellement en manque que lorsqu’elle rencontre enfin le meurtrier de sa mère, voici la réflexion qu’il lui inspire :

« Mes yeux glissèrent sur son torse musclé et imberbe, seulement souligné par une fine ligne de poils sous le nombril. Fallait-il que je me pince la croupe pour remonter vers son visage ? »

Pour conclure, Aliette a de gros seins et vous le rappellera régulièrement tout au long du livre, si jamais vous aviez oublié ce détail au chapitre précédent.

Passons maintenant à Lawrence, le beau vampire américain. Je pensais sincérement que sa nationalité aurait un intérêt dans l’histoire. Un américain à Paris sous l’Occupation, là aussi il y a des tas de pistes à creuses ! Eh bien non, Lawrence se contente d’être un gentil sidekick, d’être beau et de culbuter régulièrement Aliette.

L’histoire se veut très polar, avec une enquête à la clef. J’aurais probablement pu l’apprécier si Aliette avait eu la maturité d’une jeune femme de vingt-cinq ans qui en plus de devoir survivre sous l’Occupation a aussi à affronter les forces du mal.

Dommage, dommage et mille fois dommage.

https://www.goodreads.com/review/show/1177968661

Afficher en entier
Lu aussi

Un roman qui ne m'a pas convaincue. L'héroïne trop présente est agaçante au possible, l'humour devient assez lourd au fil des pages, les élucubrations romantico-sexuelles de la demoiselles sont trop mises au premier plan ce n'a eu de cesse de m'irriter et le contexte historique choisi n'est absolument pas exploité !

Les fans de bit-lit seront surement ravie, je comprends que ce roman puisse plaire, malheureusement il n'a pas gagné mon cœur.

Chronique plus approfondie ici : http://plume-ivoire.overblog.com/les-aventures-d-aliette-renoir-1-cecilia-correia

Afficher en entier
Lu aussi

En vente chez Rebelle éditions dans la collection Lune de sang voici Aliette Renoir, la plus trouffionne des chasseurs de vampires de l'hexagone !

Il est vrai que, si le simple fait d'imaginer une souris lui donne des sueurs froides, affronter une sangsue à dents longues relève de l'impossible pour la demoiselle !

Après une rencontre nocturne des plus « inopportunes » dans les rues de Paris, c'est en vampire qu'elle se réveil…et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne lui plaît pas du tout.

D'ailleurs, Lawrence, un bellâtre américain aux canines acérées, doit s'en mordre les doigts. Comment faire accepter à la communauté de la nuit, une vampirette d'opérette doublée d'une froussarde experte en jurons de grand-mère ?

De plus Sytry, le prince des vampires trouve la demoiselle plus qu'à son goût…

Pauvre Aliette, elle doit être abonnée au club des malchanceux anonymes (si, si ça existe).

Ce livre est une bouffée d'air frais et la couardise de ‘‘l'héroïne'' est tout bonnement exceptionnelle !

Est-ce le fait qu'elle jure comme un chartrier ou bien qu'elle est simplement attachante ? Quoiqu'il en soit, je dis : Longue vie à Aliette Renoir !!!!!

(Heu…en faite Lawrence s'est déjà occupé de ce problème là…)

Afficher en entier
Diamant

Encore un héroïne totalement loufoche réussi. J'ai littéralement dévorée ce livre pas aussi vite que je voulais mais bon. Adorée, l'atmosphère, le décor, l'histoire....à vrai dire tout. Et le petit clin d’œil a Sophie Jomain avec Stanislas j'ai beaucoup aimée.

Afficher en entier
Lu aussi

L'histoire n'était pas mal, mais je n'ai pas vraiment accroché. Quand je lis les commentaires des autres, je pense que ce qui m'a déplu est justement ce qui a fait le succès du livre. Je n'ai pas accroché à l'écriture de l'auteure, ni aux traits d'humour de son héroïne. Sinon l'histoire se lit vite et est agréable.

Afficher en entier
Pas apprécié

Pas charmée par se premier tome.

Le personnage principal m'a beaucoup agacée ainsi que certaines expressions répété. C'était trop pour moi, l'humour et le sexe sont mal dosé et au final irritent.

Afficher en entier
Pas apprécié

Mon dieu que c'est mauvais !

A tel point que je n'arrive pas à le finir, limite à le planter là !

C'est dommage, le personnage d'Aliette pourrait être sympathique si ce n'était aussi mal écrit.

C'est surjoué, surfait avec des phrases toutes faites. On dirait de la FanFiction d'un 1er écrit.

Ca veut la jouer titi parisien, mais ça s'en donne juste l'air sans en avoir la chanson.

Je suis désolée, vraiment c'est la 1ère fois qu'il m'arrive de détester un bouquin à ce point. D'habitude je positive et j'arrive toujours à trouver un truc qui me plait. Mais là vraiment c'est mauvais loll

Les personnages masculins n'ont aucune existence, Lawrence ne sert que de faire valoir. Il n'y a aucune profondeur dans les dialogues. En fait à part baiser et dire "damn it" il fait pas grand chose... Ah si il roule ses clopes ! Pardon ...

En fait, à bien y penser ce bouquin on dirait une caricature :

une représentation grotesque d'un essayage de fantasy urbaine, obtenue par l'exagération et la déformation de tout ce qui fait une bonne série de Fantasy. L'humour est tellement gros que ça en devient très vite lassant. Les scènes de sexe, franchement bof et l’héroïne à la fin tu n'as qu'une envie : lui donner des baffes. Une niaiserie pareil c'est pas possible loll !

Je suis vraiment désolé pour l'auteur, j'aime pas descendre des œuvres qui sont généralement les enfants de leur créateurs.

Mais là ... c'est mauvais.

Bref, à oublier très vite ...

Afficher en entier
Diamant

Dévoré... J'ai dévoré ce livre mais tout en prenant mon temps de savourer chaque mot de chaque phrase de chaque paragraphe de chaque page...

Aliette, Aliette, Aliette... Je suis totalement fan de ce personnage... Elle me fait rire aux éclats... Et elle a une sacré répartie...

Lawrence... Ah Lawrence... Appelle-moi chipie quand tu veux, où tu veux... Argh!!! Mais où a-tu été chercher cet homme Cécilia??? Il est tout ce qu'il y a de plus "grrrrrrrrr", "miam", etc... Mon coeur a succombé... J'ai succombé!!!

Et Sytry... Waouh également!!! Ses yeux!!! Son torse!!! Argh!!!

Bref... Un super livre pleins d'humour!!!

A lire!!!

Afficher en entier
Lu aussi

J'avoue être un peu déçue par rapport aux excellent commentaires que j'ai lu. Je n'ai pas réussis à me reconnaître dans le personnage d'Aliette, que je n'ai pas trouvé du tout réaliste. Qu'elle est peur de son ombre soit, mais je ne trouve pas qu'elle ait une réaction très naturelle.

Son pire cauchemard serait le vampire. Jusque là, pas de problème. Pourtant, elle n'a pas l'air boulversée plus que ça lors de sa transformation. Je sais pas, elle n'avait même pas l'air frustrée ou perdue, alors qu'elle est DEVENUE l'être qu'elle craint le plus! Aliette se contente se réprimender le vampire qui la transforme, et hop, après c'est du passé.

Elle est tout de suite attirée par Lawrence, alors que personnellement, je l'aurais détesté un certain temps pour avoir chamboulé ma vie.

L'intrigue n'est pas trop mal... mais c'est qui remonte la note pour moi est la répartie d'Aliette, je suis sûre que même un marin pourrait en apprendre niveau jurons ! ^^

Je lirais la suite parce que je suis curieuse, mais ce n'est pas un coup de coeur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode