Livres
547 746
Membres
585 092

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Bordes



Description ajoutée par Pegh 2021-01-10T00:45:25+01:00

Résumé

Les Bordes, c’est un lieu et c’est une famille. En l’occurrence, sa belle-famille qui ne l’aime pas. Elle, Brune, le bouclier. Mère responsable, tenant solidement sur ses deux jambes, un oeil toujours fixé sur le rétroviseur ou l’entrebâillement de la porte, qui guette, anticipe, tente de maîtriser les risques.

Ce week-end, comme chaque année en juin, elle prend la route avec ses deux enfants pour rejoindre Les Bordes et honorer un rituel familial.

Pour celle qui craint chaque seconde l’accident domestique, Les Bordes ressemblent à l’enfer. Trop de jeux extérieurs, trop de recoins, de folles libertés. Trop de silence et de méchancetés à peine contenues. Trop de souvenirs.

Aux Bordes, Brune saura-t-elle esquiver le pire ? Est-il possible pour une mère de protéger ses enfants ?

Derrière la mécanique du drame hasardeux et l’absence de bourreaux, Les Bordes dresse un portrait de la famille, de la parentalité et de la maternité sans fard, grâce à une héroïne aussi troublante qu’humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Lili5 2021-01-28T22:27:54+01:00

Le pire était toujours possible ici. Tout lui paraissait plus risqué. Le bord de la baignoire plus glissant. Les arêtes des meubles plus vives. Elle était prise de panique. Tout était noir. Elle ne parviendrait jamais à garder ses enfants vivants. Ils mourraient avant elle. Voilà ce que Les Bordes lui disaient. Ce lieu et ces gens la rendaient noire en dedans.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2021-03-10T17:58:38+01:00
Argent

Parce que parfois, les longs discours ne servent à rien, certains mots suffisent à exprimer toutes les sensations à la fin d’une lecture, un avis n’a pas besoin d’être long…

Lorsqu’une mère, une femme est au bord du précipice, il suffit de peu de choses pour qu’elle bascule et Aurélie Jeannin arrive à poser les mots justes, d’une manière tellement poétique que cela en est bouleversant.

C’est sombre et lumineux à la fois. C’est d’une mélancolie profonde qui vous enveloppe jusqu’à la fin.

Les Bordes sont à l’image de cette violence qu’ils renvoient, et trouver sa place n’est jamais simple.

La plume oscille entre poésie et cri de rage, et on y retrouve toute la puissance déjà bien présente dans Préférer l’hiver.

Un livre que l’on a du mal à lâcher, et cela, jusqu’à la toute fin, jusqu’à notre rupture, pour comprendre, enfin, que le malheur transcende les barrières et peut se transmettre.

https://julitlesmots.com/2021/02/27/les-bordes-de-aurelie-jeannin/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurelie-223 2021-02-11T07:52:52+01:00
Argent

Tout d’abord je remercie Babelio pour l’envoi de ce roman dans le cadre de l’opération masse critique.

Ce roman fut très déstabilisant, la lecture oppressante à l’image de ce que ressent l’héroïne. La progression du récit est à la fois circulaire tout en maintenant l’intensité en crescendo. Nous découvrons Brune, une jeune mère qui allie vie professionnelle et vie de famille. Elle est sur tous les fronts et clairement elle est en plein cœur d’un Burn out. Entre réminiscence des traumatismes de son enfance, son quotidien familiale épuisant et son univers professionnel de juge d’instruction éreintant, elle cumule les raisons de craquer mais elle tient bon malgré des idées noires qui l’assaillent de plus en plus chaque jour.

L’histoire est intrigante, on sent que quelque chose rampe dans l’ombre, une menace, un secret, un conflit, tout cela en même temps qui va étouffer de plus en plus Brune sous la culpabilité. Syndrome du survivant, peur de l’avenir, du jour qui se lève et qui représente une menace, désir de vivre, désir de mourir pour mettre à l’abri ces enfants de tout mal.

C’est une lecture bouleversante bien qu’un peu trop sombre à mon goût. Les secrets se dévoilent au fur et à mesure, entre répétitions et révélations, les drames se jouent et se déjouent chez les Bordes, lieu de tant de souffrance. Le mariage de Brune naît de la perte d’un être cher semble des le départ voué au malheur puisque né de celui-ci. L’espoir est étouffé dans le récit par une routine inlassable, la culpabilité d’échouer en tant que mère en miroir à ce qu’elle voit lors de ses affaires en tant que juge d’instruction.

Dans un tel contexte Brune ne peut que voir les choses de manière négative, s’ajoute à cela un handicap un peu particulier qui l’oblige à reconstruire à chaque instant ce qu’elle voit. C’est donc un roman essentiellement tragique, la seule issue est la mort puisqu’elle flotte comme un personnage incarnée tout autour des Bordes attendant son heure pour frapper une nouvelle fois cette famille. Ã lire d’une traite tant on est avide d’en connaître le fin mot.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesdAnneSophie 2021-01-29T11:55:25+01:00
Argent

Les Bordes, c’est un lieu. Le point de départ. L’endroit de naissance. Le terreau des souvenirs.

Perdu. Dangereux. Craint.

Mais c’est aussi une famille. Une belle-famille.

Dure. Tranchante. Haineuse.

Les Bordes et Les Bordes se confondent, se mélangent quasiment jusqu’à la fusion.

Pour Brune du moins, Les Bordes, c’est tout à la fois le début et la fin.

Mais chaque année, la famille s’y retrouve, le temps d’un week-end. Quarante-huit heures en mode survie. Aux aguets. Prête à se battre, prête à tomber.

Pour ses enfants, elle prend sur elle. Va tenter d’y survivre encore un week-end.

Et, surtout, tenter de les protéger, eux, ses enfants, sa vie, sa chair, son sang.

Parce qu’aux Bordes, tout est danger. Tout est coupure, blessure, douleur.

Et parce que les Bordes sont comme leurs terres : coupants, blessants.

Arides.

Mais pour ses enfants, oui, elle y arrivera. Elle les aime tant.

Sauf quand elle les hait.

Elle les protégera de tout et de tous.

Mais qui les protégera d’elle ?

Elle va les couver, les bercer, les aimer, encore plus, toujours plus.

Et parfois moins, tellement moins...

Mais au terme de ce week-end, que restera-t-il ?

QUI restera-t-il ?

Les Bordes est un roman à part.

Une lame aiguisée, chauffée à blanc, qui nous transperce.

C’est le roman d’une mère, avec ses qualités et ses défauts. Coupable d’être seulement humaine, dans un endroit qui l’est si peu.

C’est le roman d’une femme. Avec ses envies et ses peurs.

Avec ses rêves, phagocytés par un mal extrême : le souvenir.

Les Bordes, lieu où réside cette mémoire éternelle.

Les Bordes, famille du rappel constant.

Quel sera le prix à payer pour tenter de l’occulter ?

La plume est belle, l’histoire sublime.

Toute en subtilité et en ambiance.

Et en nuances.

Aurélie Jeannin nous captive, nous fait trembler, nous fait réfléchir.

Combien y a t-il de façons d’être mère ? D’être femme, fille ?

Peut-on protéger ceux qu’on aime, des autres, de tout, de soi ?

La lecture est éprouvante et c’est ce qui la rend si belle. Parfaitement dérangeante, idéalement plaisante, profondément humaine.

C’est un roman à découvrir pour mille raisons.

N’hésitez pas, ils ne sont pas si nombreux à être aussi puissants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EntreDeuxLivres 2021-01-23T12:48:36+01:00
Argent

✔️Mon ressenti : Les Bordes c’est le nom de famille de Brune, juge d’instruction et maman de deux enfants. La maternité, elle l’aime, mais ce qu’elle gère beaucoup moins facilement c’est la peur qu’il arrive quelque chose à ses enfants et qu’elle ne puisse pas les protéger. Elle nous entraine dans ses pensées lors d’un week end chez ses beaux parents qui la détestent autant qu’elle déteste le lieu où ils la reçoivent. Elle va tenter de faire bonne figure mais certains souvenirs restent gravés.

C’est un roman assez sombre et angoissant porté par une plume poétique. Le personnage de Brune est très étudié et ses ressentis nous sont livrés sans fard. Le roman est construit à la manière d’un puzzle qui permet de maintenir la curiosité du lecteur jusqu’à la fin. Alors que la maternité est souvent dépeinte avec beaucoup d’images positives, l'auteure est ici vraiment à l’opposé et dévoile ce qu’elle peut amener de plus sombre.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Bordes" est sorti 2021-01-13T21:49:42+01:00
background Layer 1 13 Janvier

Date de sortie

Les Bordes

  • France : 2021-01-13 (Français)

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 4
extraits 1
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode