Livres
464 386
Membres
425 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Cadenas ou le Jaloux endormi



Description ajoutée par Allebei 2018-01-09T22:17:50+01:00

Résumé

Edme Boursault Les Cadenas, 1663. Comédie. Édition présentée, annotée et commentée par Patricia Derycke, Docteur ès Lettres.

Résumé. Olympie aime Cléandre. Or, elle est donnée en mariage à Spadarille, le riche gouverneur de Toulon. Loin de vivre dans l’opulence promise, la jeune épouse est immédiatement séquestrée dans son logis par un mari méchant. Toujours amoureux de la belle, Cléandre veut changer cette situation malgré les obstacles. Il lui faut déjouer la surveillance du vieil homme à qui il doit demander une patente pour quitter la ville, libérer Olympie enfermée et partir avec elle. Parviendra-t-il à tromper le jaloux méfiant peu dupe des machinations ? Tout semble plus compliqué que prévu…

Edme Boursault (1638-1701) est un homme de lettres français, contemporain de Molière, Corneille et Racine. Auteur dramatique, poète, écrivain doué pour tous les genres, il est aussi le premier journaliste de son époque. Œuvre intégrale. Pour faciliter la lecture, l’orthographe et la ponctuation ont été modernisées et harmonisées (ainsi que la graphie de certains noms propres). Le texte annoté est suivi de dossiers explicatifs pour en savoir plus. Au sujet de l’œuvre aborde la pièce en détail, les thèmes pour approfondir, les sources de la pièce. Autour de l’œuvre propose Boursault et son temps, des repères chronologiques et une biographie. Un lexique de la langue du XVIIe siècle complète ce petit classique abordable et accessible.

Mots clés : théâtre, théâtre classique, théâtre français, jeunesse, XVIIe siècle, Edme Boursault, auteur français.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par Allebei 2018-01-09T22:33:16+01:00

"Spadarille, en sortant,

- Sortez.

Olympie

- J'obéis.

Spadarille

- Bon, j'aime l'obéissance.

Je vous l'avais bien dit, pour calmer votre effroi,

Que vous seriez toujours à votre aise avec moi ;

Et qu'assez de trésors vous auriez en partage,

Si de me posséder vous aviez l'avantage.

Mentais-je ? Et le repos vous est-il assuré,

Ayant eu le bonheur de m'avoir rencontré ?

De semblables profits auriez-vous à prétendre,

Si on vous eût laissée au pouvoir de Cléandre ;

Et si, par un destin contraire à vos plaisirs,

J'eusse en faveur d'une autre écouté mes désirs ?

Olympie

- Quand je songe au malheur où je fus condamnée,

J'ai regret d'être à vous par les nœuds d'hyménée ;

Et j'éprouve du sort les plus sensibles coups,

Puisqu'il m'a fait sombrer dans les mains d'un jaloux,

Qu'est-ce que de ma part votre cœur appréhende ?

Mon honneur m'est trop cher pour vouloir...

Spadarille

- Ah friande !

Que si je m'empêchais de vous être cruel,

L'honneur dont vous parlez deviendrait casuel !

- Et que sachant les tours dont les femmes sont dignes,

On nous prendrait bientôt dans le Ciel pour des signes ;

Puisque de vos plaisirs un bon frère garni

Produirait Capricorne, et ferait Gemini !

Sachez que de tout temps j'appréhende le blâme ;

Qu'au gré de mon désir je gouverne ma femme ;

Que sans en murmurer il faut suivre ma loi ;

Et que quand je vous pris, ce ne fut que pour moi.

Que si en ce lieu votre mari vous enferme,

C'est qu'il croit votre honneur n'être pas assez ferme

Et que ne pas souffrir qu'on vous puisse approcher,

C'est ôter à vos sens les moyens de pêcher.

Olympie

- Vous, Monsieur, apprenez qu'un discours incommode

D'un crime qu'on ignore enseigne la méthode ;

Et que pour confirmer vos injustes soupçons,

D'un prétexte inutile on se fait des leçons :

Pour épargner du trouble à votre âme alarmée,

Peut-être avec raison m'avez-vous enfermée ;

Car de la liberté si j'usais pleinement,

Qui doute de ma foi douterait justement.

Voyez-vous qu'en effet d'autres fassent paraître...

Spadarille

- Les autres sont des sots, et je ne veux pas l'être.

Nous savons mieux que vous ce que les autres sont,

Et ne prétendons pas de devenir ce qu'ils sont.

Faut-il point, pour vous plaire, à l'exemple d'un autre

Souffrir en mon absence un galant qui soit vôtre ;

Et qu'après qu'en honneur, cinquante ans j'ai vécu,

Je sois d'intelligence à me faire cocu ?

Faut-il point, dis-je encore, que moi-même je brigue

Que je pousse à la roue, et conduise l'intrigue ?

Et sur vos passions conformant mes désirs,

Que l'époux ait la peine, et l'amant les plaisirs ?

Quand on vient pour vous voir, faut-il point que je sorte ?

Sur vous, et vos muguets que je ferme la porte ?

Et que sous mon aveu vous ayez le moyen

D'acheter du brocart d'autre argent que du mien ?

Voilà ce qu'aujourd'hui tous ces autres observent ?

Il se font des amis dont leurs femmes se servent,

Et ne murmurent pas quand pour faire l'amour,

Elles courent la nuit, et reposent le jour.

Ah ! Qu'il vaudrait bien mieux que du nombre assez ample

De ces martyrisés je devinsse l'exemple !

Que si l'on enfermait chaque femme qui court

Avec six cadenas, elle aurait le nez court !

Qu'on verrait de maris marcher tête levée,

Si ma règle par eux était bien observée !

Et que de quantité le destin serait doux

Si leur plus grand malheur était d'être jaloux !"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Allebei 2018-01-09T22:20:44+01:00
Diamant

"Les Cadenas ou le Jaloux endormi" est une comédie peu connue d'Edme Boursault, auteur français du XVIIe siècle qui est un peu tombé dans l'oubli de façon injuste. De plus, l'édition que propose Patricia Derycke comporte une biographie complète de l'écrivain qui mérite d'être redécouvert (et que je place dans ma bibliothèque dans la rubrique "Diamant" pour cela). C'est vraiment très intéressant. Il faut découvrir toute la collection !

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 10 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode