Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Trop longtemps après ma lecture du premier tome chroniqué ici, je me lance enfin dans la suite des Cantos d'Hypérion de Dan Simmons. Et ça a vraiment été laborieux de me remettre dans le bain. Normal quand on apprend que la version anglaise d'Hypérion n'a été publiée qu'en un seul tome... Au début de ce deuxième tome le récit continue ainsi tout naturellement avec la suite et on est un peu perdu car ce deuxième tome n'a pas du tout été conçu pour être séparé ainsi du premier. (En gros, chers éditeurs français, ce n'était pas du tout une bonne idée d'en faire 2 tomes...)

Comme le premier tome on continue les récits des pèlerins avec ceux de l'érudit, de la détective et du consul. J'aime définitivement beaucoup cette idée de concentrer principalement son récit sur différentes histoires à la façon des Contes de Canterbury qui sont d'ailleurs cités à un moment dans le livre. Comme les récits sont contés très différemment, on a pas le temps de s'ennuyer et si un récit ne nous plait pas comme ça a été le cas pour moi avec le début de celui du consul, on sait que ça va vite changer.

Mais, une nouvelle fois, je ne sais pas vraiment si j'ai aimé ou non ma lecture. Si les pièces du puzzle s'assemblent petit à petit, on reste encore dans le flou et on ne sait pas vraiment quoi penser. On continue cependant la lecture car on veut vraiment connaître la suite. Je suis vraiment de plus en plus fascinée par ce Gritche, cette entité tellement mystérieuse et horrible et la religion qu'elle a créé. Si ce n'est pas spécialement le genre de space-opéra que j'aime (définitivement pas assez de races aliens étranges à part le Gritche) j'ai tout de même adoré suivre les pèlerins à travers les étranges tableaux de la planète Hypérion (je ne me remets toujours pas de la description de la forteresse de Chronos !)

Dan Simmons a vraiment créer un univers intéressant et riche. Si je n'ai pas encore tout assimilé ni compris, j'espère vraiment pouvoir en apprendre plus grâce à la suite de ses Cantos. Maintenant que les récits des différents pèlerins sont terminés, j'ai aussi très hâte de voir comment va être construit la suite. Dans tous les cas, je vais très vite me replonger dans cette série.

http://bookshowl.blogspot.fr/2015/07/les-cantos-dhyperion-tome-2-hyperion.html
Par le Editer
Elodia Diamant
Note : 8/10
Avec ce deuxième tome, nous découvrons les récits des derniers protagonistes et l'intrigue se précise. L'auteur nous a posé les bases ; chaque personnage a eu et aura son rôle à jouer dans la suite des événements. Les prochains tomes promettent de belles choses. Par contre, j'aurai du faire plus attention et acheter l'édition qui regroupe les deux tomes parce qu'il faut vraiment lire ça d'un coup. Ici en plus, j'ai lu pas mal d'autres bouquins entre temps ce qui n'aide pas... Bref, je crois que je commence à aimer la SF.
Par le Editer
Lupa Diamant
Note : 9/10
Que dire sinon que je suis toujours aussi enthousiasmée par cette saga de SF.
Dans le précédent, on ne découvrait que les trois premiers récits des sept protagonistes de ce mystérieux pèlerinage, et j’avais vraiment hâte de lire celui des autres !
Une des grandes réussites de ces deux premiers tomes est que chaque histoire est singulière, racontée avec un ton unique en fonction de la personnalité de son narrateur, ce qui donne un relief incroyable et une originalité propre à chaque individu.
Evidemment, quand chacun d’entre eux abat son jeu, et que les masques tombent, petit à petit notre imagination s’affole…
Elle nous confirme qu’ils n’ont pas été choisis au hasard et qu’ils ont tous tissé un lien très particulier avec cette étrange planète Hypérion.
Chacun à un rôle à jouer et il me tarde de découvrir lequel dans les épisodes suivants.
Et puis il y a toujours l’ombre de plus en plus oppressante du Seigneur de la Douleur, ainsi que le mystère de ces tombeaux du temps dont l’étau semble se resserrer de plus en plus autour d’eux à mesure qu’ils s’en rapprochent…
La fin de ce tome 2 est superbe, mais peut-on vraiment parler d’une fin ? Elle ressemble plutôt à un nouveau commencement chargé de promesses.
Il m’est donc impossible d’en rester là !
Par le Editer
Mondaye Argent
Note : 8/10
Voici la deuxième moitié de mon commentaire sur les Cantos d'Hypérion, traitant cette fois de la seconde partie. (Mystère des maisons d'édition française).

Seconde moitié aussi passionnante sinon plus que la première... je crois l'avoir mieux aimée: est-ce par ce que je me suis sentie plus proche des personnages, que leurs histoire m'ont plus touchée, ou juste parce que la barrière de la science-fiction a fini par céder à l'enchantement de la lecture? Je ne saurais le dire.
Reste que le style est toujours aussi beau (comme de juste, il s'agit du même livre), et le mystère aussi entier.
IA, Hégémonie, Extro, et le gritche... quatre ombres planantes sur le destin de tous nos personnages, la dernière n'étant pas des moindres.

La fin... est splendide... grandiose en tout point, et en particulier en frustration.

Mais le tome suivant saura je l'espère répondre à ces affres d'interrogations dans lequel nous sommes plongé par les dernière lignes.
Par le Editer
Erorl Lu aussi
Note : 7/10
Dans le voyage jusqu’aux tombeaux du temps, le templier disparaît, sans doute tué par le gritche. Du coup, seuls trois personnages racontent leur histoire. Sol Weintraub est venu sur Hypérion parce que sa fille Rachel est sujette à une étrange maladie contractée dans un des tombeaux du temps qui la fait rajeunir chaque jour. Au moment de l’histoire, Rachel est un nouveau né qui devrait bientôt disparaître. La détective privée Brawne Lamia a été engagée par un être reconstitué par les IA identique au poète John Keats. Le chaînon manquant de l’intrigue se trouve sur Hypérion. Quant au consul, il a été un espion double pour les extros et a déclenché lui-même l’appareil qui a ouvert les tombeaux du temps.
Le tableau se précise. L’histoire prend forme. Autant le premier livre ne m’avait pas du tout convaincu, autant celui-ci me donne fortement envie de lire la suite. Ca me rappelle un peu la pension de famille du père Goriot. Il faut le temps que toutes les histoires se mettent en place pour avoir une vue d’ensemble d’Hypérion. En tout cas, les intrigues se multiplient. Vite la suite !
Par le Editer
J'ai eu un peu de mal à me mettre au cycle d'Hyperion, mais une fois qu'on est dans l'histoire, on ne lache plus le livre !
Par le Editer
ezery Or
Note : 7/10
j ai aimé tout le cycle Hypérion je le conseil tous les fans de sf
Par le Editer
tommyvercetti Diamant
Note : 9/10
La suite du premier, pas grand chose à rajouter ; on découvre le reste des histoires qui nous apportent en compréhension du monde dans lequel évoluent les personnages ; l'Hégémonie, le Retz...
Les protagonistes s'approchent des Tombeaux du Temps ; et tous appréhendent de se trouver face au Gritche, chacun pour ses propres raisons...

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.