Livres
476 104
Membres
454 857

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Caves du Vatican



Description ajoutée par ninanina 2010-06-06T13:58:58+02:00

Résumé

Les Caves du Vatican est une sotie d'André Gide, parue en 1914. Ce récit délibérément décousu croise et oppose intrigues et personnages. Il y a d'abord les atermoiements et les revirements de Julius de Baraglioul, catholique ultra, et de son beau-frère, Anthime-Armand Dubois, libre penseur, qui opèrent chacun une conversion en chassé-croisé avant de revenir subitement à leurs options initiales. Il y a la bande des terroristes, avec, à sa tête, le redoutable Protos qui répand la rumeur selon laquelle le pape serait séquestré dans les caves du Vatican. Mais, surtout, il y a le jeune Lafcadio qui, prisonnier de sa mystique de l'acte gratuit, avec la même indifférence sauve un jour la vie d'une jeune fille et, un autre, tue le pauvre Amédée Fleurissoire, sans mobile réel. Cette « sotie » illustre ainsi la folie de certains engagements intellectuels, et le remords final de Lafcadio, torturé par la conscience de son crime, démontre la gravité des conséquences qui en découlent.

Afficher en entier

Classement en biblio - 116 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Ledesignerdu29 2019-06-15T17:39:59+02:00

Fleurissoire reconnut là ce qu'on appelle : moustiquaire - dont il avait toujours dédaigné d'user."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par RidleyDuchannes 2019-03-26T14:46:28+01:00
Lu aussi

Malgré un début difficile à lire, ce roman est addictif ! L'une des plus belles œuvres d'André Gide selon moi.

Afficher en entier
Or

Une très bon sotie¹ ! — Gide refusait aux Caves du Vatican l'étiquette de roman.

 

Ecrit avant Les Faux-monnayeurs, chef-d'oeuvre de Gide, on retrouve déjà dans les Caves ce qui fait la complexité et la grandeur du travail de l'auteur.

Le narrateur, dans l'oeuvre de Gide, est fascinant, presque un personnage à part entière. Présence diffuse, qui se manifeste parfois, il est surtout une sorte de parasite. Le narrateur s'accroche à un personnage, en tire sa substance et ne le lâche que lorsqu'un nouvel hôte, plus consistant, apparaît. Les points de vue se multiplient, se propagent de proche en proche, comme une épidémie qui, partie d'un seul sujet — Anthime Armand-Dubois — se répand à tous les autres petit à petit : Julius, Lafcadio, Protos, Carola, Arnica, Amédée, Saint-Prix, etc. Ce que révèle ce parasitage successif, la diffusion de cette épidémie, c'est une toile arachnéenne de relations entre les personnages, tous liés plus ou moins directement par une, deux, trois personnages différentes. C'est ce qui fait, entre autres choses, la particularité et l'aspect fascinant des écrits de Gide : cette interconnexion à peine soupçonnée qui se révèle au fur et à mesure du texte. Tout se fait écho, se répond, les personnages ne disparaissent que pour mieux réapparaître. Comme le dira Lafcadio à propos d'un autre personnage, et qui résume cette idée : « ce vieillard est un carrefour », carrefour entre tous les autres personnages.

On retrouve dans les Caves l'amorce de thématiques qui seront reprises dans Les Faux-Monnayeurs, notamment la bâtardise, la "contrefaçon", ou encore — mais beaucoup plus ténu qu'avec Edouard — le personnage du romancier, Julius.

Le point d'orgue de la sotie, son acmé, que tout préparait sans rien en montrer, c'est « l'acte gratuit », ce qui en a fait son succès. La théorie est exposée par Julius de manière superficielle, au passage, puis revient sur le devant de la scène lorsque « l'acte » a lieu. Un acte surprenant, improbable, totalement démotivé : gratuit, réellement, un acte motivé par aucun intérêt. Juste un acte, une action. Dans les quelques pages qui le précèdent, on sent la chose venir, la chose monter, on sent que quelque chose va se passer. Et lorsque cela survient, on reste scotché, estomaqué, abasourdi par tant de gratuité, de désintéressement. On se fige, on se demande comment, on se demande pourquoi. Il n'y a aucune réponse, si ce n'est cette expression, qui ressurgira une nouvelle fois dans la bouche de Julius, cette idée pour son nouveau roman, son invention, sans savoir que son interlocuteur l'a expérimenté : l'acte gratuit. Il est impossible de rendre justice à quel point la manière dont Gide déploie soudainement le filet de l'acte gratuit, qui sous-tend le livre entier.

De prime abord, j'ai eu du mal à accrocher, je n'éprouvais pas beaucoup d'intérêt, je m'ennuyais. Et puis dans les rues de Rome, aux abords du Vatican, tout est parti, l'entrain et l'intérêt sont nés et j'ai commencé à apprécier ma lecture.

 

Une lecture longue, hachée, mais qui m'aura révélé un très bon livre !

 

______

¹ sotie : Farce satirique en vogue aux XIVe et XVe s., reposant sur une critique bouffonne de la société et des mœurs de l'époque, et jouée par des acteurs appelés sots ou fous.

P. anal. [Chez Gide, pour qualifier certains de ses ouvrages] Ouvrage ironique ou critique.

« Pourquoi j'intitule ce livre sotie ? Pourquoi récits les trois précédents ? C'est pour manifester que ce ne sont pas à proprement parler des romans. [...] Récits, soties... Il m'apparaît que je n'écrivis jusqu'aujourd'hui que des livres ironiques (ou critiques, si vous le préférez), dont sans doute voici le dernier » (Gide, Caves, 1914, p. 679).

— définition du Trésor de la Langue française informatisé (TLFi) par le CNRTL.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bichou274 2018-02-27T16:24:11+01:00
Or

Les 30 premières pages sont difficiles, j'ai dû m'accrocher pour les lire et comprendre, mais après ca, toute la suite est simplement géniale, et se lit de manière très fluide.

Les énigmes s'entremêlent, et comme toujours la mise en abyme est de la partie.

Livre très intéressant, on y apprend vraiment des choses, et en fond de bonnes intrigues. J'ai par ailleurs trouvé de nombreux points communs entre Les Faux Monnayeurs et ce livre. Une lecture comparée de ces deux œuvres est à mon avis très intéressante.

Pour les amateurs de classiques, je recommande vivement ce livre !

À lire !!! =)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laulau48 2017-12-29T16:35:33+01:00
Bronze

Une histoire étonnamment intéressante mais à laquelle je n'ai pas su accrocher. Néanmoins c'est un classique à lire, les personnages et les drames de ce romans restent très bon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnnaBleuen 2017-10-17T07:42:33+02:00
Diamant

Un livre réellement incroyable sous pleins d'aspects. Lorsque l'on connaît quelques détails de la vie de Gide cela le rend encore plus fabuleux.

Cependant je ne veux pas m'exprimer d'avantage sur son contenu car je pense que le mystère ne peut que lui servir ! Surtout il faut le vouloir et alors vous ne le regretterez pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -sam12345- 2017-07-22T10:55:20+02:00
Bronze

Ayant du le lire pour mon année de lycée je me serais attendu a un navet ou un roman trop policier mais pas du tout.

Livre certes un peu dépitant par la complexité des personnages de Gides, on ne sais pas parfaitement ou Lafcadio veux en venir ou plutôt on l'imagine et on attends précisément qu'il passe à l'acte et voir les répercutions. Pour le personnages de Protos il est a mon sens le symbole de la dimension carnavalesque mais également celui du danger. Armand Fleurissoire est quand a lui un être bien mais pour qui on a de la compassion. Les autres personnages sont eux aussi intéressant. Ce livre est vraiment sympathique a lire je vous y encourage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florance 2017-01-04T11:38:01+01:00
Lu aussi

Une expérience vraiment curieuse.

Il y a certainement des choses intéressantes, mais personnellement, j'en tire une impression d'inachevé. L'écriture aussi est curieuse. Ce n'est pas un labyrinthe mais j'ai l'impression parfois de m'y perdre. Pourtant l'histoire est compréhensible. Les personnages en revanche, sont un peu plus compliqué à saisir. Enfin surtout Lafcadio.

Pas désagréable à lire, mais pas mon livre préférer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jaunetop 2016-08-30T10:46:12+02:00
Diamant

Livre que j'ai notamment apprécié par la mise en relations des personnages dans toute la longueur du roman. J'ai découvert cette qualité et relation qu'a André Gide avec ses personnages et les liens qu'il crée et je trouve ça fantastique;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nepheris 2015-07-26T14:35:05+02:00
Argent

C'est un livre court, mais il faut prendre le temps de le lire pour l'apprécier vainement. Son intérêt ne réside pas seulement dans l'histoire qui est racontée, mais également dans la façon dont celle-ci est narrée, et dans la réflexion qui y est menée. On sent que ce livre est porteur d'idées. Et il est parfaitement possible de l'apprécier sans avoir la chance de l'étudier en classe : la lecture que l'on en fait est simplement différente. En somme, c'est une lecture qui m'aura marquée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bit-Lit-Fantasy 2015-02-07T10:31:00+01:00
Argent

J'ai lu ce livre car c'était une lecture demandée pour un de mes cours, et autant dire tout de suite que ce livre ne fait pas parti de mes favoris, mais j'ai lu bien pire.

Je trouve le livre assez long, non dans son nombre de pages, mais plutôt dans son déroulement. Quand je le lisais, j'avais l'impression d'être à l'extérieur de l'histoire. Le seul gros sentiment que j'ai pu ressentir, c'est à la toute fin du livre car le personnage de Lafcadio est vraiment insupportable dans sa manière d'agir et de réfléchir.

La méthode qu'utilise l'auteur de séparer son roman en plusieurs parties, qui elles correspondent à un personnage bien précis à chaque fois, fonctionne plutôt bien avec le fil de l'histoire que l'auteur, André Gide, nous déroule.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Caves du Vatican

  • France : 1972-02-16 - Poche (Français)

Activité récente

Pom36 l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-05T05:10:49+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 116
Commentaires 13
Extraits 22
Evaluations 23
Note globale 7.48 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode