Livres
477 527
Membres
458 258

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Cendres d'Angela



Description ajoutée par loliebleu 2010-05-14T20:53:08+02:00

Résumé

Quand je revois mon enfance, le seul fait d'avoir survécu m'étonne. Ce fut, bien sûr, une enfance misérable : l'enfance heureuse vaut rarement qu'on s'y arrête. Pire que l'enfance misérable ordinaire est l'enfance misérable en Irlande. Et pire encore est l'enfance misérable en Irlande catholique. " C'est ce que décrit Frank McCourt dans ce récit autobiographique. Le père, Malachy, est un charmeur irresponsable. Quand, par chance, il trouve du travail, il va boire son salaire dans les pubs et rentre la nuit en braillant des chants patriotiques. Angela, la mère, ravale sa fierté pour mendier. Frankie, l'aîné de la fratrie, surveille les petits, fait les quatre cents coups avec ses copains. Et, surtout, observe le monde des adultes. La magie de Frank McCourt est d'avoir retrouvé son regard d'enfant, pour faire revivre le plus misérable des passés sans aucune amertume.

Source : http://www.amazon.fr/cendres-dAngela-Frank-McCourt/dp/2290305553

Afficher en entier

Classement en biblio - 228 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par saltanis 2010-09-24T18:38:26+02:00

La veille de mes quatorze ans, je me vois dans la glace de l'armoire de Grand-mère. Avec mon allure, comment pourrais-je jamais commencer mon boulot au bureau des poste ? Tout est en loques, la chemise, le gilet, les culottes courtes, les mi-bas, et mes chaussures sont prêtes à partir complètement en pièces. Reliques d'ancienne grandeur, dirait ma mère. Si mes vêtements sont en mauvais état, moi je suis pire. Peu importe comment je trempe mes cheveux sous le robinet, ils rebiquent dans toutes les directions. Le crachat est le meilleur remède four faire tenir les cheveux, mais c'est dur de cracher sur votre tête. Vous devez en envoyer un bon en l'air et vous courber vite fait pour le choper sur votre boule. Mes yeux sont rouges et suintent jaune, il y a des boutons assortis sur ma figure, rouges et jaunes et mes dents de devant sont si noires à force de caries que jamais je ne pourrai sourire de ma vie.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Faddel 2019-07-08T19:30:23+02:00
Diamant

J’ai lu ce livre une bonne dizaine de fois. La biographie de Franck Mc Court nous fait passer du rire au larmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Agirlhasnoname 2019-05-21T07:49:18+02:00
Diamant

Les Cendres d'Angela fait partie de ces livres qui ont le don de démasquer le lecteur. Il montre que chaque vie est une aventure, chaque vie est mouvementée à sa manière, et celle de Frank McCourt est une légende.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2019-02-07T22:10:33+01:00
Or

Frank McCourt, enseignant américain, décrit son enfance dans l’Irlande d’avant-guerre… Une enfance miséreuse, entre une mère dépassée et fatiguée qui est obligée de quémander la nourriture, et un père irresponsable et alcoolique qui boit les maigres subsides de la famille. Né à New-York, il revient avec sa famille en Irlande lors de la Grande Dépression après le décès de sa plus jeune sœur. Sur la terre natale de ses parents, il souffrira de la faim, l’humidité, la maladie, et parfois la mort de certains de ses très jeunes frères.

Le père, qui perd tous ses emplois car il ne se réveille pas de ses beuveries, aime ses enfants mais il est seulement capable de beugler des chants irlandais en rentrant des pubs, et en obligeant ses fils aînés de promettre de mourir pour l’Irlande. Le jeune Frank est responsabilisé très tôt, en devant s’occuper de ses plus jeunes frères, quand sa mère ne l’envoie pas chercher son père dans les pubs pour lui prendre l’argent des allocations. Il n’a pas dix ans.

La société irlandaise de l’époque n’est pas décrite sous son meilleur jour : les professeurs d’école font souvent preuve de sadisme dans les punitions, la religion et les superstitions sont très prégnantes, ce qui n’empêche pas les enfants McCourt d’être confrontés au mépris de classe, alors que la faim les tenaille sans cesse.

L’auteur réussit à nous décrire des personnages très divers et bien croqués : les voisins généreux et ceux qui sont égoïstes, les prêtres peinés pour les enfants pauvres et ceux qui leur ferment (littéralement) la porte au nez, les membres de la famille choqués par l’alcoolisme et ceux qui préfèrent aller boire une pinte avec le père.

Pourtant, malgré la dureté du propos, ce livre se lit d’une traite : le narrateur est l’enfant Franck McCourt, qui pense et parle comme un enfant. Parfois naïf, il ne comprend pas le monde qui l’entoure, mais le lecteur le comprend que trop bien.

À aucun moment ce livre n’est larmoyant, au contraire il est très vivant, et dans cet univers à chaque jour suffit sa peine. Témoignage sur un passé pas si lointain, où les pauvres avaient parfois honte, où l’ignorance faisait des ravages, mais aussi un monde où des enfants comme Frank ont eu la chance de lire des livres à aimer, pour un jour devenir enseignant « en Amérique ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DimitriKourine 2019-01-06T13:37:06+01:00
Or

Une enfance irlandaise dans les années quarante marquée par une grande pauvreté, un catholicisme envahissant, une brutalité dans les rapports entre les gens, un fatalisme social presque désespérant et une solidarité souvent maladroite. Tous ces pièges qui auraient pu ravager son enfance, l'auteur les décrit sans s'apitoyer.De cette enfance dramatique, il fait un beau récit plein d'humour et de tendresse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moriol 2018-07-10T17:28:11+02:00
Diamant

Remarquable roman de vie et leçon de vie, dans un pays et une époque difficile. Hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CatherineH 2017-11-24T14:22:40+01:00
Diamant

Une écriture remarquable, et un roman qu'on a du mal à lâcher, tant il est prenant. Un grand chef d'oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biiscotte 2017-10-01T10:01:02+02:00

https://commeparenchantements.wordpress.com/2017/10/01/angelas-ashes-frank-mccourt-1996/

J’avais tout d’abord vu le film qui porte le même nom (film d’ailleurs avec Robert Carlyle ♥ et oui encore et toujours lui haha). Et j’avais été très émue par cette histoire. Du coup je voulais absolument me mettre aux livres de l’auteur, qui raconte sa propre enfance en Irlande. Une enfance dans la pauvreté et la misère. Tout ce qu’a vécue sa famille ! C’est juste atroce ! Les maladies, les pertes d’enfants, le manque d’argent, de nourriture… C’est tellement triste !

Et l’auteur n’épargne absolument rien de ce qu’il a pu vivre dans son enfance. Il nous parle de sa mère (qui est au coeur de cette histoire), sa pauvre mère qui voit disparaitre ses enfants, qui doit supporter les maladies, qui a parfois du mal à se remettre d’une perte, qui doit aussi supporter son mari alcoolique, qui perd toujours son travail, jusqu’au jour où celui-ci trouve du travail en Angleterre et ne reviendra plus. Il nous parle de ses frères et soeurs, de ceux qu’il a perdu, et de leurs péripéties dans les rues de leur petite ville, Limerick.

C’est une lecture extrêmement émouvante, qui nous fait penser la vie autrement. Que beaucoup de personnes se plaignent pour un rien. Alors que d’autres, au contraire, n’ont rien, et vivent avec. Lecture d’autant plus poignante que l’auteur nous raconte son enfance à travers ses yeux d’enfant. Il nous raconte tout ce qu’il pensait à cette époque, parfois avec une telle innoncence que c’est très mignon. Avec tout ce qu’il a vécu, il arrive tout de même à nous parler d’espoir et de réussite. Après tout, il voulait partir en Amérique. Il a réussi, et est par la suite devenu professeur, puis écrivain. L’écriture est tellement fluide et belle, que je ne voulais plus lacher le livre.

J’aimerai beaucoup lire la suite, Une enfance irlandaise : Tome 2 : C’est comment l’Amérique ? Malheureusement je ne le trouve pour l’instant nul part. Quant au troisième tome, c’est pareil haha. J’espère un jour mettre la main dessus. Une très jolie lecture en tout cas ! ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clementine2000 2017-09-01T17:52:50+02:00
Lu aussi

Ce livre est très différent de ce que je lis habituellement, je l'ai lu par curiosité.

L'histoire est intéressante, il y a un passage vers le milieu du livre (la scène à l'hôpital avec Patricia) que j'ai vraiment adorée, le reste de l'histoire ne m'a pas trop séduite en particulier la fin.

Je ne sais pas si ce livre correspond à une réalité historique, mais il correspond à la vision que j'avais de cette époque et de l'Irlande; l'importance de l'église dans la vie quotidienne, la guerre qui malgré tout touche la société irlandaise.

Ce livre reste dur par sont côté réaliste, qui peint une misère sociale touchant une majeure partie de la population.

Je n'ai pas l'intention de lire la suite mais je l'ai trouvé intéressant par l'ouverture qu'il offre sur une culture et une époque différente, pour le point de vue adopté sur les événements, l'innocence d'un enfant face à la terrible réalité, et par opposition l'ivresse continuelle ainsi que le manque d'intérêt pour sa famille du père.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BarronsBabe 2016-12-18T19:00:01+01:00
Or

Une lecture magnifique. Je conseille vivement ce livre touchant et drôle qui est une vraie leçon d'humilité et de courage. On se sort de tout et ce livre nous le rappelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Johanne24 2016-01-15T17:38:51+01:00
Argent

Un livre autobiographique vraiment renversant.

J'ignorais qu'on pouvait vivre aussi mal à l'époque et cette écriture enfantine avec ces pensées de Frank sont vraiment touchantes. Sa façon aussi de raconter son histoire dépourvue de toute amertume alors qu'il y aurait des tonnes d'occasions, à chaque fois que les adultes le rabaisse en comparaison à Malachy, les fois on l'église lui ferme ces portes bref, sa vie n'est pas facile mais il ne cesse de répéter qu'il y a pire et c'est derrières ces petites réflexion qu'on voit que c'est un adulte qui écrit. Les bons souvenirs, les bons moments du livre sont partout, il n'y a que ça malgré leur misère et il y a là une vraie pédagogie, l'argent ne fait pas le bonheur ! On m'avait dit que c'était un livre très dur humainement mais c'est raconté avec tellement de joie de vivre, toutes ces petites lumières que ça ne m'a pas marqué plus que ça. La famille reste soudé, Frank à partir d'un certain âge aide vraiment sa famille à défaut de son père qui disparaît au bout d'un moment. J'ai trouvé ça très triste, le fait que le père ne surpasse pas sa manie de dépenser le chômage au pub, je croyais encore sûrement en une fin de conte de fée malgré la dureté de l'histoire.

Je me suis attaché à tous les personnages principaux, moins Alphie et Michael parce qu'on en parle moins, la mère, Angela est magnifique par le fait de faire vivre sa famille sans l'aide du père. On comprend totalement le titre du livre.

Au-delà de tous ces bons points le livre s'étend parfois un peu en longueur mais pas assez pour que ce soit dérangeant. Le seul problème c'est que je n'aie pas trop accroché, je ne sais pas bien pourquoi...

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Cendres d'Angela

  • France : 1997-08-21 (Français)
  • France : 1999-03-13 - Poche (Français)

Activité récente

Iaera le place en liste or
2019-05-10T10:50:04+02:00

Titres alternatifs

  • Die Asche meiner Mutter - Allemand

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 228
Commentaires 27
Extraits 11
Evaluations 56
Note globale 8.32 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode