Livres
572 677
Membres
632 205

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Ryodan n'aime pas Mac. Il ne l'a jamais aimé. Elle s'est mise entre lui et son meilleur pote. Je lui jette un coup d'oeil.

"Je vais te dire un secret, Ryodan. Si tu lui cherches des noises, Barrons te tuera." Je fais glisser un doigt sous mon cou. "Juste comme ça. Tu n'es pas tout. Barrons te bottera le cul pour les années à venir."

Il sourit légèrement. "Je suis damné. Tu as le béguin pour Barrons."

"Je n'ai pas le béguin."

"Si tu l'as. C'est marqué sur ton visage. Tout le monde pourrait le voir."

"Parfois, Patron, tu as tort."

"Je n'ai jamais tort, tu pourrais très bien te balader avec un panneau d'affichage: 'Dani O'malley pense que Barrons est sexy.' Mon offre d'enseignement tient toujours. Epargne-toi un embarras inutile. Si je peux le voir sur ton visage, lui aussi."

"Il ne l'a jamais calculé auparavant", je grommelle quand je réalise que je viens de l'admettre. Ryodan a une façon de libeller des choses qui vous amène à dire des trucs que vous n'avez pas eu l'intention de dire. "Peut être que je devrais demander à Barrons de m'enseigner." Je murmure et contourne les escaliers, me dirigeant vers son bureau. Je fonce tout droit dans sa poitrine. "Mec, bouge. J'essaie d'aller quelque part là."

"Personne d'autre que moi ne t'enseignera quoi que ce soit, Dani." Il me touche avant que je ne le vois, pose sa main sous mon menton, tournant mon visage. Mon frisson est instantané et incontrôlable.

"C'est non-négociable. Tu as signé un contrat avec moi qui m'accorde l'exclusivité. Tu n'aimerais pas les conséquences si tu essayais de le rompre."

Afficher en entier

"Quand est-ce que tu vas apprendre, Gamine."

"Tu serais surpis des voir les choses que je sais faire."

"Tu est peut être capable de sortir d'une toile d'araignée, mais se débattre dans des sables mouvants ne fonctionne pas. Plus tu te bas, plus tu t'enfonce. Lutter n'accélérera que ton inévitable défaite."

"Je n'ai jamais été vaincu. Je ne le serai jamais."

"Rowena était une toile d'araignée." Il touche ma joue avec la main qui tient le couteau. Les reflets d'argent était à un pouce de mon œil. "Tu sais ce que je suis".

"Une grande douleur dans mon cul."

"Et tu danses sur elle."

"Mec, qu'est-c'ta avec le couteau ?"

"Je ne suis plus intéressé par l'encre. Tu vas signer mon contrat dans le sang."

"Je pensais que tu as dit qu'il s'agissait d'une demande" dis-je.

"Ça l'est, Dani. Pour un club très exclusif. Pour ce qui m'appartient."

"J'suis à personne"

"Signe."

"Tu peut pas--"

"Ou Jo meut. Lentement et douloureusement."

"Mec, pourquoi tu parles encore ? Libère moi et donne moi ce putain de contrat."

Afficher en entier

Tout à coup Ryodan se tient à un pouce de moi, la main sous mon menton, tenant mon visage face au sien.

" Tu ne seras jamais rien. Un tsunami ne peut jamais etre "juste" une vague "

" Lâche mon menton "

" J’aime ça chez toi. Les vagues sont banales. Les tsunamis remodelent la Terre. Dans les bonnes circonstances, même des civilisations entières. "

Je cligne des yeux.

" Un jour, tu seras une sacrée femme, Dani. "

Afficher en entier

“Tu n’es pas responsable du monde juste parce que tu es plus douée qu’eux. ”

“Bien sûr que si. C’est ce que les gens plus doués font. ”

“Tu pourrais me demander de t’apprendre.”

“Hein ?” Cette nuit est de plus en plus bizarre. “M’apprendre comme si tu enseignais à une classe ou un truc du genre ? Et tu vas appeler ça : Toi-aussi-tu-peux-devenir-un-sociopathe-101? »

“Ce serait plus comme une classe d’un niveau avancé.”

Je commence à ricaner. Son sens de l’humour a tendance à vous frapper sournoisement. Puis je me souviens qui parle et me retient.

“Tu veux être plus rapide, plus forte et plus intelligente. Demande-moi de t’apprendre.”

“Je ne te demanderai rien. Tu es peut-être plus rapide et plus fort. Pour l’instant. Mais certainement pas plus intelligent. ”

“C’est ton choix, Mais tourne-toi, car tu ne pars pas maintenant. Il fait nuit et tu sais ce que cela signifie.”

“Genre, il fait sombre ? ”

“Tu restes avec moi jusqu’à l’aube.”

“Pourquoi l’aube ? Tu es un vamp, un zombie ou quelque chose qui ne supporte pas la lumière ?”

“J’aime le sexe au petit-déjeuner, gamine. Je mange tôt et souvent.”

Source : Boulevarddespassions.com

Afficher en entier

"Tu n'es pas patient. Tu te concentres sur quelque chose et comme un missile le ferait, tu te verrouilles dessus. Tu es la personne la plus arrogante et manipulatrice que je connaisse. Et je connais Rowena..."

"La patience et la persévérance ne sont pas mutuellement exclusives. Tu n'as pas idée d'à quel point je suis patient. Quand je veux quelque chose."

"Que peux bien vouloir quelqu'un comme toi? Plus de pouvoir? Plus de jouets? Plus de sexe?"

"Tout ce que tu as dit. Tout le temps."

"Avide salaud"

"Laisse-moi te dire quelque chose. La plupart des gens passent leur courte existence en ce monde à moitié vivant. Ils errent dans une brume de responsabilités et de ressentiment. Quelque chose leur arrive peu de temps après leur naissance. Ils entrent en conflit avec ce qu'ils veulent et commencent à adorer les mauvais dieux. Devoir. Miséricorde. Egalité. Altruisme. Il n'y a rien que tu doives faire. Fais ce que tu veux. La miséricorde n'est pas quelque chose de naturel. Nous ne naissons pas égaux. Certains sont plus forts, plus intelligents et plus rapides que les autres. Il ne faut jamais s'en excuser. L'altruisme est un concept impossible. Toutes les actions que tu fais expriment ta façon d'être. Pas avide. Vivant. Et heureux de l'être chaque putain de jour."

Afficher en entier

"Faites attention à vos point d'interrogation , Ry-O.

Vous venez d'en laisser passer un ."

"Je ne comprend pas de quoi tu parles "

"Avouez le , vous avez perdu votre éternelle foutue impassibilité."

"Tu fais une fixation délirante sur ma façon de ponctuer mes phrases. Qu'est-ce qu"une résille étrusque ,nom de nom."

"Sais pas. C'est juste une expression de Robin. Comme :<< Nom d'une fraise des bois , Batman, on pédale dans la confiture ! >>

"Une fraise des bois."

"Ou bien : << Nom d'une paire de lunettes, Batman, c'était juste sous nos yeux et on l'a essuyé ! "

Un autre son étranglé retentit au dessus de ma tête.

Je pourrais continuer pendant des heures.

"Ecoutez un peu celle-la, c'est l'une de mes préférées ! << Nom d'un atome rouillé , Batman ! Le sol ! Il est en métal !Il part en miettes ! C'est ce que j'appelle un nom à particules élémentaire , ah , ah , ah ! >> "

Je pouffe de rire. J 'aurais adoré les auteurs de Batman.

Qu'est-ce qu'ils ont du se marrer, tous !

"Et celle-ci ! << Nom d'une boule de cristal, Batman ! Comment avez-vous deviné ? >>

Je lève les yeux vers Ryodan . Il me regarde comme si j'avais trois têtes .

Afficher en entier

« Tu as été au quatrième niveau. » Ses yeux sont effrayants. C’est du Ryodan tout craché. Ses yeux sont vraiment effrayants.

« Quel quatrième niveau ? » dis-je innocemment, mais il n’y croit pas une seconde. Le quatrième niveau c’est comme dans un film porno. Je le sais. J’en regardais beaucoup jusqu’à récemment, jusqu’à ce qu’une personne qui ne s’est pas moquée de moi une seule petite fois, me passe un savon, comme s’en souciait CP. C’est idiot de croire que simplement parce quelqu’un vous hurle après inquiets de comment vous grandirez et qui vous deviendrez que forcément ils s‘intéressent à vous.

Il sourit. Je déteste quand il sourit.

« Tu flirtes avec la mort, ma petite »

« Faudrait d’abord que vous m’attrapiez »

Tout deux savons que c’est un pari perdu d’avance. Il le peut.

Afficher en entier

Like a horse, honey, somebody's gonna break you.

Never. Going. To. Happen.

- Comme un cheval, chérie, un jour, quelqu’un saura te dompter.

- Cela. N’arrivera. Jamais.

Afficher en entier

" Lor tend le doigt vers le plancher de verre.

- Tu vois, cette blonde en bas, avec les gros seins? J'étais sur le point de conclure.

- Primo, je suis trop jeune pour entendre ce genre de choses, et deuzio, je ne vois pas votre batte de Baseball pour l'assommer, alors comment comptiez-vous accomplir cet exploit?

Derrière moi, Ryodan éclate de rire.

- Tu fiches ma soirée en l'air, la môme.

- Et vous la mienne. Elle est pas belle, la vie, Chez Chester?"

Afficher en entier

Tout à coup Ryodan se tient à quelques centimètres de moi. Il me prend le menton pour m’obliger à lever mon visage vers le sien.

-Tu ne seras jamais « juste » quelque chose. Un tsunami n’est pas juste une vague.

-Lâchez-moi.

-C’est ce qui me plaît, chez toi. Les vagues sont banales. Les tsunamis remodèlent la terre. Voire des civilisations entières, si les circonstances si prêtent.

Je bats des paupières.

-Un jour, Dani, tu seras une femme extraordinaire.

J’ignorais que ma mâchoire était assez flexible pour tomber jusqu’au trottoir. Mes bras ne sont même pas assez longs pour aller la ramasser. Je gobe les mouches ? Tu parles, en cet instant, on pourrait faire rentrer un camion dans ma bouche ! Est-ce que Ryodan vient, genre, de me faire un compliment ? L’enfer a gelé ? Les oiseaux volent à reculons ? Cela me met tellement mal dans ma peau que j’ai envie de me l’arracher. La lune, pleine au trois quarts, passe derrière sa tête, plongeant son visage dans l’ombre.

-Putain, je sais, RY-O. Tout le monde le sait. Je suis la Mega. Comme dans «l’Alpha et l’Oméga».

Je le repousse et reprends mon chemin, le laissant derrière moi.

Il éclate de rire.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode