Livres
443 755
Membres
379 742

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Ainsi s'annonçait une tempête d'une violence inconnue.

Une tempête du nom de Ren.

Afficher en entier

Je dus faire un effort sur moi-même, un énorme effort pour ne pas montrer ma stupéfaction. Rester implacable quand le regard de l'humain tomba dans le mien.

C'était une évidence ... C'était inscrit dans ses yeux.

Je compris soudain ce que Jewen m'avait rapporté à son sujet. Il avait affirmé que le garçon portait en lui l'envie et la détermination de vivre la plus grande qu'il eût jamais rencontrée. Il m'avait affirmé que si le garçon lui avait été remis, malgré tous les efforts qu'il aurait pu déployer, il aurait été incapable de le dresser.

Car personne ne dresse les âmes libres ... Et les yeux brûlants de détermination de ce garçon me soufflaient, dans leur effort courageux, que rien au monde ne le ferait renoncer ...

Afficher en entier

Mon fils avait le droit d'avoir un favori tant que je n'annonçais pas qu'il devait prendre un consort. Dans ce cas, le compagnon qu'il s'était choisi pourrait bénéficier de certains avantages lors des fêtes précédent les Rites des Lunes. Toutefois, il n'était pas d'usage de déclarer son amant en plein milieu d'un conflit ! Ryhaïgarhad avait-il donc trouvé une perle rare ? Et comment, par les Lunes, n'étais-je pas au courant ?

_ Bien .. Qui est cet homme qui fait perdre la tête à mon fils ?

Afficher en entier

_ Un serviteur de campagne, Ewen, m'envoie vous prévenir que le prince Ryhaïgarhad vient de proclamer un favori. Il lui a remis le titre d'Amant Princier il y a de ça quelques jours, Majesté.

Afficher en entier

_ J'ai mené ma petite enquête avant de venir te trouver et il semblerait que l'humain ... En fait, il semblerait qu'il se prénomme Ren et ait fait partie d'un jeu organisé pour Ryhaïgarhad au Palais d'été. Notre cher prince a découvert que sa proie était encore un enfant selon nos critères. Malgré le fait qu'il soit jeune et humain, il paraîtrait également que le garçon ait montré une force de caractère peu commune, si bien que mon neveu adoré se soit épris de lui.

Il marque un temps d'arrêt et un sourire entendu étira ses lèvres.

_ La description physique que l'on m'a faite de lui est agréable. D'après ce que j'ai pu entendre, il n'est pas très grand, mais il attire les regards. Il semblerait qu'il soit athlétique et qu'il ait causé des problèmes à ses gardiens. Un garçon qui pourrait être intéressant.

Afficher en entier

Mon fils se tenait sur son propre trône en bas des marches et je le sentais anxieux et prêt à bondir de son siège. Je devais avouer que je ne l'avais jamais vu aussi troublé que depuis qu'il était revenu d'Osiliar. Il s'était fait intransigeant et n'avait pas reculé, ni devant ma colère, ni devant les arguments sensés que je lui avais servis. J'étais forcé de constater que cet humain lui avait tourné la tête de bien des manières.

Afficher en entier

Il serait têtu à n'en pas douté, la moue boudeuse qu'il arborait en me rejoignant m'en disant long sur ce que le temps ferait de son caractère buté. En grandissant, cette volonté deviendrait un atout pour lui et une plaie pour son entourage.

Afficher en entier

— Tu es en train de me dire que non content de coucher avec mon personnel, tu me le voles pour ton propre service ?

— Je n’en ai pas pris tant que ça, ne t’inquiète pas.

— Combien ?

Il ouvrit la porte de sa chambre à son tour et se planqua derrière elle.

— Depuis que je suis arrivé ici… juste trois.

Il referma rapidement le battant, mais il ne m’empêcha pas d’entendre son rire.

— Tu es ici depuis seulement deux semaines !

Afficher en entier

Ma rencontre avec Eïen en était une nouvelle preuve. Un guerrier faisait front pour obtenir la victoire, un roi se devait d’employer des moyens détournés. Toutefois, ma rencontre avec Eïen m’avait étourdi. Je n’avais pas souvent eu l’occasion de côtoyer des elfes noirs, mais Eïen me semblait différent de ceux que j’avais pu croiser. Certes, c’était un hybride et cela le rendait unique, mais il y avait autre chose, quelque chose de plus profond ; une obscurité sous la surface que je trouvais fascinante.

Afficher en entier

J’enrageais de devoir en passer par ce genre de subterfuge ; un roi devrait avoir le droit de déjeuner avec qui bon lui semblait, que l’invité soit un noble, un marchand ou même un humain !

Non pas qu’un événement aussi saugrenu puisse arriver un jour. Jamais un mortel ne serait admis à la table du roi ! Je n’étais pas aussi progressiste que ça…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode