Livres
395 305
Comms
1 388 486
Membres
290 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Tu te crois peut-être pour un roi, mais tu vas mourrir comme un chien !

Afficher en entier

Aslan sait que si je n'obtiens pas ce que je désire comme la loi le stipule, tout Narnia sera mis sans dessus-dessous et CET enfant là, mourra sur la table de piere, comme la tradition l'exige.

Afficher en entier

- J'essaie de me rappeler un petit poème, dit Eustache. Quelque chose du genre :

Des enfants qui déliraient à propos de Narnia

Devinrent peu à peu de plus en plus niais.

- Eh bien, pour commencer, "Narnia" et "niais" ne riment pas, dit remarquer Lucy.

Afficher en entier

Mais pour eux ce n'était que le début de la véritable histoire.

Afficher en entier

Toute leur vie en ce monde-ci et toutes leurs aventures à Narnia avaient été seulement la couverture et la page de titre.

Afficher en entier

"

Un instant plus tard, elle nota que ce qui effleurait son visage et ses mains n'étaient plus de la douce fourrure, mais quelque chose de dur, de rugueux et même de piquant.

- Tiens ! On dirait des branches d'arbre ! s'exclama Lucy.

Puis elle vit qu'il y avait une lumière devant elle ; non pas à quelques centimètres, là ou le fond de l'armoire aurait du se trouver, mais très loin. Quelque chose de froid et de doux tombait sur elle. Elle découvrit alors qu'elle se trouvait au milieu d'un bois, la nuit, avec de la neige sous ses pieds et des flacons qui descendaient du ciel.

"

"

Le mal se change en bien

Aussitôt qu'Aslan revient,

Au bruit de son rugissement

Disparaissent tous les tourments,

Quand il montre ses dents,

L'hiver meurt sur-le-champ,

Et dès qu'il secoue sa crinière

Le printemps renaît sur la terre.

"

"

Il n'y avait plus une seule trace de brouillard. Le ciel devenait de plus en plus bleu, de rapides nuages blancs le traversaient de temps en temps. Les larges clairières étaient fleuries de primevères. Une brise légère se leva : elle éparpilla les gouttelettes d'humidité des branches qu'elle balançait et caressa le visage des voyageurs de son souffle frais et parfumé. Les arbres reprirent vie. Les mélèzes et les bouleaux se couvrirent de vert, les cytises, d'or. Bientôt, les hêtres eurent retrouvé leur parure de feuilles transparentes et délicates. Et quand les voyageurs passèrent sous leurs branches, la lumière elle-même devint verte. Une abeille traversa en bourdonnant leur sentier.

- Ce n'est pas le dégel, dit le nain, en s'arrêtant soudain. C'est le printemps. Qu'allons-nous faire ? Votre hiver a été détruit, je vous le dit ! C'est l'œuvre d'Aslan.

"

"

Et, dit-il, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de repasser par l'armoire pour aller chercher les manteaux. Vous ne rentrerez plus à Narnia par cette route. Et si vous le faisiez, les manteaux ne serviraient plus à grand-chose maintenant! Eh! Que dites-vous? Oui, bien sûr, vous retournerez à Narnia un jour. Celui qui est une fois roi à Narnia l'est pour toujours. Mais n'essayez pas d'utiliser la même route deux fois. En fait, n'essayez pas du tout d'y entrer. Cela arrivera quand vous ne le chercherez pas..

"

(Oncle Digory à Lucy)

Afficher en entier

Le mal se change en bien

Aussitôt qu' Aslan revient,

Au bruit de son rugissement

Disparaissent tous les tourments,

Quand il montre ses dents,

L'hiver meurt sur-le-champ,

Et dès qu'il secoue sa crinière

Le printemps renaît sur la terre.

Afficher en entier

"Boire à longs traits l'eau de la fontaine de raison est souhaitable pour éteindre les feux d'un amour de jeunesse."

Afficher en entier

Tu te crois peut-être pour un roi, mais tu vas mourir comme un chien !

Afficher en entier

- On dit qu'Aslan est en route... qu'il est peut-être déjà arrivé.

Un phénomène très curieux se produisit alors. Ps plus que vous, les enfants ne savaient qui était Aslan mais, dès que le castor eut prononcé son nom, chacun se sentit complètement différent. Peut-être vous est-il parfois arrivé, dans un rêve, que quelqu'un dise une parole incompréhensible, mais qui, dans le rêve, paraît avoir une signification considérable, soit terrifiante, ce qui change tout le rêve en cauchemar, soit charmante, si charmante, qu'on ne peut l'exprimer avec des mots, mais qui rend le rêve tellement merveilleux qu'on s'en souvient toute sa vie et qu'on désire sans cesse le recommencer. C'est ce qui arriva alors. Au nom d'Aslan, chaque enfant sentit quelque chose bondir dans son cœur. Edmund fut étreint par une sensation d'horreur mystérieuse. Peter se reconnut soudain courageux et plein d'audace. Susan eut l'impression qu'il flottait près d'elle un parfum délicieux, ou de ravissantes notes de musique. Quant à Lucy, elle éprouva ce joyeux sentiment qu'on a en s'éveillant, matin, lorsqu'on se rappelle soudain que c'est le premier jour des vacances, ou le premier jour de l'été.

Afficher en entier