Livres
371 351
Comms
1 288 805
Membres
251 152

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les chroniques de Narnia, tome 3 : Le cheval et son écuyer

358 notes | 170 commentaires | 15 extraits


Description ajoutée par Lyli 2010-12-19T15:26:05+01:00

Résumé

Shasta, maltraité par le pêcheur qui l'a élevé, quitte le pays de Calormen en compagnie de Bree, un cheval doué de parole. Leur seul espoir: rejoindre le royaume enchanté de Narnia... En chemin, ils rencontrent une fille de noble naissance, Aravis, qui fuit un mariage forcé. D'aventure en aventure, les deux héros perceront-ils le mystère qui entoure la naissance de Shasta?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 765 lecteur

Or
404 lecteurs
PAL
194 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-02-21T16:09:33+01:00

Avec un cavalier, j'ai une chance de m'en tirer. C'est là que tu peux m'être utile. De ton côté, tu ne pourras pas aller bien loin sur tes deux jambes ridicules (quelle absurdité que ces jambes d'humains !) sans être repris. Mais, si tu me montes, tu pourras distancer n'importe quel autre cheval de ce pays. C'est en cela que je peux t'aider. Au fait, je suppose que tu sais monter ?

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Une histoire sympathique, qui m'a moins plu que celle des tomes précédents, mais agréable à découvrir tout de même.

Afficher en entier
Bronze

Il n'est pas en film et c'est regrettable, ce tome-là je l'ai bien aimé, même si on le voit arriver de loin le dénouement de ce livre.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Shasta est le prince, on le comprend tout de suite!

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Arya-1 2017-04-30T20:53:53+02:00
Or

J'ai encore une fois dévoré et adoré ce 3ème tome. Les personnages, l'intrigue, tout était génia l!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mirabelle90 2016-10-18T16:04:44+02:00
Bronze

3ème tome que j'ai lu il y a un moment mais qui m'avait laissé un super souvenirs, je l'avais dévoré, une fois dedans on se peut plus le lâcher avant la fin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Margaux13500 2016-08-09T18:12:40+02:00
Bronze

Mon tome préféré pour le moment. J'ai adoré du début à la fin, que ce soit les personnages ou l'intrigue, tout m'a énormément plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2016-08-08T23:28:15+02:00
Diamant

J'étais remplie d'allégresse et mon coeur bondissait de joie à l'idée de reprendre la saga livresque de Narnia. J'avais tellement aimé les deux premiers tomes que je n'avais qu'un désir : continuer à explorer cet univers enchanteur, indescriptible, crée d'un main de maître par C.S. Lewis. Simplement, le temps a filé entre mes doigts, et je n'ai pas eu l'occasion de reprendre l'histoire là où j'en étais. J'en ai été frustrée, énervée, je peux vous l'assurer. Et c'est ainsi qu'un an plus tard (et encore plus que ça !), me revoilà embarquée à Narnia, prête pour de nouvelles aventures et m'attendant à être émerveillée au-delà des mots une fois de plus. Le titre original est beaucoup plus approprié que le français car le héros n'est pas vraiment un écuyer. Dans le titre en V.O. la relation entre le cheval et le garçon est clairement, simplement définie et renforcée. Mais je peux comprendre le choix de la traduction française. Pour la couverture, je préfère la nouvelle couverture des éditions Folio Junior que l'ancienne de l'exemplaire de ma bibliothèque. Allez voir la nouvelle, elle est sublime, en couleur violette et l'illustration de Pauline Baynes qui représente parfaitement le titre et l'histoire. Mais j'aime aussi l'édition des années 80, j'adore la senteur du vieux livre, toute l'ancienneté qu'il porte, la sensation de venir après tous ces enfants au fil des générations qui ont été emportés par ce roman. Après avoir lu Le Cheval et son écuyer, suis-je toujours aussi admirative de C.S. Lewis ? La réponse est oui, définitivement oui. Malgré les deux cent trente pages qui composent le livre (je ne m'y ferai jamais à ce petit format, bon sang !), je suis ressortie les étoiles plein les yeux, le coeur et les souvenirs remplie d'aventures, de sensations, de joie, et porteurs de grandes valeurs : courage, loyauté, amitié entre autres.

Il ne fait aucun doute que cette histoire est digne des deux premiers tomes que j'avais déjà lu. J'aurais même adore le voir en film comme la trilogie actuelle, et je trouve ça déplorable et révoltant le fait que le projet de continuer la saga cinématographique ait été abandonné. Cela laisse un goût d'inachevé, et c'est profondément dommage. Pourquoi ? L'histoire de ce troisième tome n'a pas déçu mes attentes et espérances. Dès la première page, je me sentais comme une petite fille à qui on lit des contes de fées avant de s'endormir. On est directement happé par l'histoire, on quitte le monde réel, Narnia est tel un aimant, impossible de résister. Dès le départ, j'étais submergée par cette nouvelle aventure à Narnia. On a le plaisir de rencontrer de nouveaux héros et personnages (je vous en parlerai un peu plus tard) et de découvrir des contrées de Narnia qui m'étaient jusque là inconnue. Cela donne la sensation que Narnia, à l'instar de notre imagination et créativité, est sans fin, sans frontières, qu'il suffit de nous laisser guider par nos rêves et nos fantaisies. C'est une sensation grisante que j'ai ressentie au fil des pages, j'avais le coeur innocent et léger d'un enfant à nouveau, pour qui chaque découverte est source de renouveau, de surprises et d'excitation. Qui dit nouvelles contrées dit d'autres peuples que les Narniens. C'est ainsi que sont introduits les Archenlandiens et les Tarkhans de Thasbaan. Cela donne une nouvelle dimension exotique à Narnia et apporte une autre diversité, une sensation d'envoûtement face à ce peuple oriental. A la toute fin du livre, il est précisé que l'auteur a été accusé de racisme pour ce tome (et peut-être d'autres, je ne sais pas). Personnellement, je ne suis pas d'accord. L'auteur a apporté une dimension réaliste à son monde imaginaire (peuple basané/peuple blanc) afin qu'on puisse s'identifier et cela rend le monde somptueux de Narnia plus crédible encore. Enfin bref je ne comprends pas des commentaires aussi catégoriques. Revenons à l'histoire. En lisant ce livre, je n'ai pas vu le temps passer. Il faut dire que le roman est court, comme les deux premiers, et j'insiste toujours en disant que le monde de Narnia est tellement à couper le souffle et magique que C.S. Lewis aurait pu écrire des pavés que cela ne m'aurait pas dérangée.

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé le nouvel héros de cette histoire, Shasta. Il est de suite très attachant et touchant. Il n'est pas parfait mais justement il fait toujours de son mieux pour ses amis et espère faire ce qui est juste. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Bree, le cheval, ce qui donne bien son titre au roman. Bree m'a semblé à la fois majestueux (il faut dire que c'est un cheval de Narnia parlant, respect !) mais il était aussi très drôle, à faire un peu "sa chochotte" et à avoir un peu trop d'estime de soi aussi. La jument Hwin était adorable, toute mignonne, elle incarne dans le groupe l'animal plein de bon sens, la voix de la raison, elle est toujours lucide et serviable. Le dernier membre de cette petite bande très attachante est Aravis, une jeune fille très courageuse, cherchant la liberté, l'indépendance, et la nouveauté. Au départ, je la trouvais assez antipathique car elle juge Shasta au premier regard et a des préjugés par rapport à leurs classes sociales très différentes. Cependant, on voit que les enfants ressortent grandis de leur épopée ensemble, ils traversent des épreuves et ils évoluent en bien, ils apprennent à mieux se connaître et à révéler leurs capacités. Même Bree apprend à ses dépens une bonne morale concernant l'amitié, la fidélité et le vrai courage. En ce sens, les personnages jouent le rôle d'amis (on est tellement pris dans l'histoire qu'on les accompagne) et d'"instructeurs", ils ont des imperfections et apprennent à les corriger, et à admettre leurs torts pour en faire ressortir quelque chose de positif et constructif. On sait à quel point c'est dur, mais nos petits amis y sont parvenus, à l'instar des rois et reines Pevensie, ou encore de Digory et Polly, et c'est inspirant. Nos quatre nouveaux compagnons de route s'inscrivent dans le panthéon des personnages phares de Narnia. En parlant de ça, j'étais juste ravie de retrouver Susan, Edmund, Lucy, et Mr Tumnus, je ne m'y attendais pas et cela m'a fait sourire jusqu'aux oreilles. J'étais purement, simplement heureuse car je les adore tant depuis mon enfance, et cela ne cessera jamais. Susan, dans le roman, est plus douce, chaleureuse, pleine de grâce et de gentillesse. Dans le film, Anna Popplewell est superbe, mais ce n'est pas exactement le même type de caractère. Edmund m'a beaucoup plus plu dans ce tome que dans le tome de la Sorcière blanche. Il remplit parfaitement son rôle de Roi Juste. Il fait un grand roi, grandiose et brave. Peter m'a manquée, dommage qu'il n'ait été que mentionné ici. Lucy est géniale, comme toujours, ce n'est pas pour rien qu'elle est Lucy la vaillante, elle est lumineuse et incroyable. J'étais étonnée qu'elle soit avec les Archers, je confonds avec le film, ou c'est Susan l'experte. Mr Tumnus est trop mignon, j'adorerais l'avoir comme ami et conseiller. Ils apparaissent assez peu et jouent un rôle secondaire, mais ça fait super du bien qu'ils soient là. Les personnages tels que le Tisroc et ses serviteurs sont très risibles et assez ridicules, ils m'ont bien amusée ! J'aime beaucoup le roi Lune et son fils Corentin, ils sont très sympathiques. J'aime cette relation de paix et d'harmonie qu'Archenland et Narnia entretiennent. Je crois que j'ai dit l'essentiel sur les personnages de cette aventure narnienne.

L'écriture de C.S. Lewis est toujours aussi magique, cet homme est un magicien, je vous le dis. En effet, il a les mots, la tournure de phrases, la manière de raconter des histoires à la perfection, il était fait pour être auteur. Je n'ai pas eu l'occasion de lire Narnia étant enfant (ne me demandez pas le pourquoi du comment), mais je dirais que le digne successeur de Lewis est Roald Dahl, mon auteur favori. Les deux ont pour points communs leur art, leur talent de conter des histoires, d'inventer des éléments, des aventures complètement magiques et féeriques pour Lewis, abracadabrantes pour Dahl, et je me souviens avoir lu que l'objectif de Dahl était de donner aux enfants le goût de la lecture, car ils sont l'auditoire le plus difficile à atteindre et à satisfaire et c'est donc un honneur de parvenir à les captiver, à les émerveiller. Cela m'avait beaucoup touché, et j'avais trouvé cela très vrai, les romans dits "pour enfants" regorgent de magie dans chaque page, de merveilleux, d'incroyable, d'extraordinaire, de bonnes valeurs. Cela peut aussi aider à prendre plus conscience de la réalité, du côté obscur ("Je suis ton père" *respiration défaillante* Je vous demande pardon pour ma médiocrité mais je me devais de faire cette blague *OK, je sors ...*) de l'existence (Non, je ne pensais pas à la Force ! *OK, je reste dehors ...*) d'une manière beaucoup plus originale et douce dirons-nous. Les auteurs comme C.S. Lewis ou Roald Dahl, je les admire à l"instar de personnes comme Walt Disney ou Hayao Miyazaki pour le cinéma d'animation. Des hommes comme eux sont mes héros, ils ont tellement de magie en eux, leurs œuvres m'ensorcellent et sont devenues selon moi intemporelles.

La fin de l'histoire est belle, ensoleillée, l'ensemble de l'histoire est digne d'un vrai conte de fées, mais en encore mieux. Je vous l'accorde, on retrouve beaucoup de codes du conte de fées mixé cette fois aux mille et une nuits : une contrée exotique, un vizir et sa sorte de sultan (Puisse-t-il vivre pour toujours ! *Il faut avoir lu le livre pour comprendre*), un garçon pauvre qui devient riche, plus seulement à l'intérieur, une fin joyeuse, etc etc ... Cependant, je ne me lasse jamais de ce type d'histoire, elles ont un véritable pouvoir sur moi, et C.S. Lewis a sa touche unique qui fait que Narnia ne ressemble à aucun autre univers. Narnia, c'est Narnia, et je trouverai un jour l'armoire pour y aller, parole de Reine Anaïs (cette histoire de royauté est très loooongue, croyez-moi ...) !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nuage36 2016-07-12T09:05:57+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas trop apprécié ce tome de Narnia. Il est beaucoup moins addictif que les autres... Je l'ai lu avec peine pour arriver au plus vite au tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pelagedeflammes 2016-05-20T16:44:33+02:00
Lu aussi

J'ai bien aimé ce conte, car il nous sort un peu de Narnia pour découvrir Calormen, et cet air oriental fait du bien !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookievore 2016-03-27T22:15:30+02:00
Lu aussi

C'était sympa à lire mais ce n'est pas mon histoire préférée de tout le recueil de Narnia!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lifeisfandom 2016-02-21T18:03:52+01:00
Or

(http://lifeisreading.skyrock.com/3270559746-Le-Monde-de-Narnia-tome-3-Le-Cheval-et-son-ecuyer-C-S-Lewis.html)

Je tiens à dire que le début de ce tome m'a paru extrêmement long. Peut-être parce que le tome 2 était super ou bien parce que l'histoire se traînait en longueur. En tout cas, j'ai commencé à apprécier le tome au niveau du chapitre 10 sûrement... !

En tout cas, je trouve que ce tome met en valeur le fait que même si vous êtes un pauvre enfant sans parents, vous pouvez réussir. En effet, Shasta (le personnage principal) vit avec un pêcheur et en est devenu l'esclave. Mais finalement, il voudra s'échapper et partir vers le Nord, l'endroit où il pense être originaire. Il rencontrera un cheval parlant nommé Bree. Et je vous présente mon personnage préféré de ce tome. Bree! Je pense que c'est grâce à Bree que je n'ai pas abandonné l'histoire parce que je trouve que c'est vraiment un personnage drôle et enthousiaste. (et pour Aslan aussi hein) Contrairement à cette coincée d'Aravis (qui pète plus haut que son cul >o<) !

Dans ce tome, les méchants ne sont pas à proprement dit méchants. Ils se tournent plus en ridicule à vrai dire.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Même si on sait tous qu'attaquer Narnia n'est pas l'idée la plus futée du siècle, merci Rabadash pour cette intervention.

Je ne sais pas vraiment quoi dire de plus car comme je l'ai dit précédemment j'ai vraiment mis du temps à me plonger dans le récit. Même si le style de l'auteur est toujours aussi bien mené. Le fait que l'action à proprement dite commence pratiquement à la fin du tome m'a un petit peu déçu.

Cependant cela reste un bon tome dans l'ensemble. L'action est bien présente quoi que longue à venir, mais en tout cas on est servis ! Il y a un vaste panel de personnages et ainsi on peut au moins s'attacher à un de ceux-ci.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natsynchro3 2016-02-10T23:08:09+01:00
Bronze

J'aime beaucoup ce changement de personnages qui nous fait voyager à travers d'autres pays que celui de Narnia. On s'éloigne un peu des grands rois et des grandes reines, et un autre conte nous est raconté...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cha249 2016-01-30T20:59:48+01:00
Bronze

Les personnages ne sont pas les mêmes mais cela permet d'explorer une autre partie du monde où se trouve Narnia. J'ai particulièrement apprécié l'ambiance du livre.

Afficher en entier

Dates de sortie

  • Canada : 2001-07-10 - Poche (Français)
  • Canada : 2008-04-22 (Français)
  • USA : 1954-09-06 (English)

Activité récente

Arya-1 le place en liste or
2017-04-30T20:52:35+02:00
Arya-1 l'ajoute dans sa biblio or
2017-04-30T20:52:25+02:00
Briane le place en liste or
2017-03-29T22:21:54+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 1 765
Commentaires 170
Extraits 15
Evaluations 358
Note globale 7.31 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Chronicles of Narnia, Book 5 : The Horse and His Boy - Anglais
  • As Crónicas de Nárnia #3 : O Cavalo e o Seu Rapaz - Portugais
  • As Crônicas de Nárnia #3 : O Cavalo e seu Menino - Portugais
  • As Crónicas de Nárnia #3 : O Rapaz e o Cavalo - Portugais
  • Le Cronache di Narnia #3 : Il Cavallo e il Ragazzo - Italien
  • Le Cronache di Narnia #3 : Un Ragazzo e il suo Cavallo - Italien
  • Die Chroniken von Narnia #3 : Der Ritt nach Narnia - Allemand
  • Las crónicas de Narnia, Tomo 3 : El caballo y el muchacho - Espagnol
  • Las Crónicas de Narnia #3 : El Caballo y su Niño - Espagnol
  • Хроники Нарнии #3 : Конь и его мальчик - Russe
  • De Kronieken van Narnia #3 : Het paard en de jongen - Hollandais
  • Hesten og Drengen #3 - Danois
  • Berättelsem om Narnia #3 : Hästen och hans pojke - Suédois
  • Sagan om Narnia #3 : Hästen och hans pojke - Suédois
  • Narnia Krónikái #3 : A ló és kis gazdája - Hongrois
  • Το χρονικό της Νάρνια #3 : Το άλογο και το αγόρι του - Grec
  • Cronicile din Narnia #3 : Calul şi băiatul - Roumain
  • Letopisy Narnie #3 : Kůň a jeho chlapec - Tcheque
  • Narnian tarinat #3 : Hevonen ja poika - Finlandais
  • Krønikene om Narnia #3 : Hesten og hans gutt - Norvegien
  • Töfralandið Narnía #3 : Hesturinn og Drengurinn hans - Islandais