Livres
514 927
Membres
528 053

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : D'écho en échos



Description ajoutée par tochiro 2018-11-11T21:18:27+01:00

Résumé

Derrière la façade très académique de l'institut St Mary, les équipes d'historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, on n'étudie pas le passé, on le visite...

Dans ce deuxième tome, la jeune historienne Madeleine Maxwell et son équipe ont bien l'intention de continuer leur travail de recherche et leurs mystérieux voyages.

Ils se retrouvent ainsi projetés dans le Londres Victorien de Jack l'éventreur. Jamais très loin de leur tasse de thé, ils deviennent les témoins volontaires du meurtre de Thomas Becket et partent même sur l'île Maurice pour tenter de sauver les derniers dodos...

Bien évidemment, rien ne se passe comme prévu et tout se complique lorsqu'un obscur ennemi décide de détruire l'institut St Mary, quitte à anéantir l'Histoire elle-même.

Afficher en entier

Classement en biblio - 46 lecteurs

Extrait

Les gens ont parfois tendance à penser que St Mary n'est qu'une bande d'historiens adorablement excentriques. Et c'est vrai. Mais ne vous méprenez pas, St Mary a des dents. Et lorsqu'il le faut, nous n'hésitons pas à mordre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Ouiiiii, moi aussi si j'étais une Historienne de St Mary et que c'était mon dernier saut, j'aurais choisi Londres en 1888, Whitechapel, sur les traces de Jack…

Ok, j'aurais sans doute laissé des traces de freinage dans ma culotte lorsque j'aurais eu le tueur à mes basques…

Cours, Maxwell, cours !

Les voyages dans le temps, c'est dangereux, quand on y pense bien… On peut même revenir avec des saloperies de l'époque que l'on vient de quitter avec précipitation…

Les chroniques de St Mary's, c'est frais, c'est déjanté, bourré de petites touches d'humour, de sexe, d'aventures folles, de voyages dans le temps, de paradoxes temporels et de courses à pied, poursuivis par tout ce que peut compter l'Histoire comme prédateurs, soldats, assassins, guerriers, vélociraptor…

Maxwell (Max) est une historienne et, pour une fois, on est face à un personnage féminin qui n'est pas voluptueuse mais qui a de la cellulite, des capitons, quelques kilos en trop… Ajoutons un caractère bien trempé, c'est une tête brûlée et si vous tenez à votre bagnole, vaut mieux pas la chercher sur un domaine horizontal.

Lorsque l'on voyage dans le temps, il faut éviter de créer des paradoxes temporels, c'est bien connu. En voulant rétablir une situation qui part en couilles, vous pourriez faire pire que mieux…

C'est un peu ce qu'il s'est passé dans ce roman : un paradoxe s'est créé et une fois de plus, je vais devoir faire le grand écart entre mon ressenti de lecture et le roman en lui-même. Ça va encore me donner des crampes pour la notation, ce grand écart…

Si j'ai aimé ma lecture ? Bien sûr ! J'adore Max, ses compagnons de voyage, le personnel de St Mary, la manière d'écrire de l'auteur, parsemant son récit de petites notes qui font sourire. C'était bien déjanté, les réparties étaient drôles, cinglantes et j'ai souri de nombreuse fois sans voir le temps passer.

Les voyages temporels sont toujours intéressants, bourrés de suspense et d'aventures folles mais… On a l'impression que tout le récit est un peu brouillon, foutraque, comme si on avait voulu développer plein de chouettes idées mais qu'on n'avait pas été jusqu'au bout des choses.

Le voyage en 1888 au temps de Jack ? Génial, mais trop vite terminé et sans vraiment rien apprendre sur l'époque. de plus, pour l'identité du tueur, pas sûr que ce soit bien ça…

Mais bon, l'épisode Jack n'était sans doute là que pour propulser le lecteur directement dans la marmite d'adrénaline avec les morceaux de suspense flottant dedans, de lui faire peur et d'envoyer plein de personnages du roman à l'infirmerie.

Les voyages entre le St Mary de maintenant et celui du futur ? Une idée intéressante mais qui laisse un goût de trop peu car la résolution arrive de manière un peu abrupte. Les congés de Max et de son boss ? On termine ça en eau de boudin car Max pète un câble pour pas grand-chose… Quand Max fâchée, elle toujours faire ainsi ?

Le voyage dans les jardins suspendus de Babylone qui sont en fait à Ninive ? Oui, très bon, mais ça donne l'impression qu'on meuble afin d'ajouter des pages au roman pour ne pas que les acheteurs fassent la gueule en découvrant un ouvrage guère épais.

Heureusement qu'on a le voyage chez Marie Stuart pour équilibrer le récit qui tanguait un peu dans tous les sens sans savoir si nous allions gîter à bâbord ou à tribord…

Les historiens sont des farfelus qui aiment prendre des risques, d'accord, mais si le récit ne partait dans autant de sens, on y retrouverait plus facilement nos jeunes et cela ne nous laisserait pas cette impression de nuit noire et obscure où on tâtonne pour savoir où tout cela va nous mener.

Comme j'adore l'humour de cette série, sa fraîcheur et son côté déjanté, je serai indulgente (je suis faible) avec le côté "je pars dans tous les sens" car moi aussi, parfois, dans mes longues journées, je pars dans tous les sens, je suis foutraque, bordélique et je me disperse !

Comptez sur moi pour continuer la saga car malgré mes bémols, j'adore ! Quand je vous disais que l'on avait créé un paradoxe.

Afficher en entier
Or

Dans ce 2e tome, on attaque dur dans le vieux Londres Victorien à la rencontre de Jack l'Éventreur qui est tellement bien décrit qu'il m'a fichu une trouille bleue. Nous suivons les aventures spectaculaires de Max, Léon, Guthrie, Peterson à la capture des derniers dodos et dans le XVIe siècle de Marie Stuart.

J'ai trouvé ce deuxième tome plus captivant que le premier. Il y à des passages où j'ai bien ri et d'autres dans lesquels mon excitation est montée en flèche. Il n'y a pas de doute, j'aime toujours autant Max et son humour anglais...jusqu'à ses nombreuses tasses de thé !!

Afficher en entier
Or

Un second tome aussi déjanté que le premier, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver l'équipe de St Mary. Globalement, on retrouve à peu près le même schéma que pour le tome 1: au moins trois grosses actions de danger, entrecoupées d’événements plus léger mais dont les enjeux sont importants...

L'humour est toujours aussi excellent, les personnages toujours aussi délurés et les époques visitées sont très intéressantes. Je suis juste un peu déçue par la rapidité du temps passé à Whitechapel, j'en aurai voulu un peu plus. De même que certaines scènes sont expédiées de façon très rapide Spoiler(cliquez pour révéler)par exemple la libération de l'autre St Mary et la mort de David.

Afficher en entier
Or

Jodi Taylor tacle nos habitudes livresque avec ses bouquins aux récits complètement décousus, car si on commence avec l'historienne Kal qui a décidé de raccrocher les gants, et franchement on la comprend, sauf que celle-ci, pour son dernier choix de voyage à travers le temps, décide de rencontrer Jack L'éventreur le soir du meurtre sordide de sa dernière victime, eh oui chacun ses petits plaisirs... évidemment tout va partir en sucette, alors la première chose que l'on se dit c'est que l'intrigue va se concentrer sur ce charmant et si pittoresque Jackie la petite fripouille, mais que nenni, cela rempli seulement ce qui équivaut à un petit chapitre et hop on saute du futur au passé en Ecosse et bien sûr au présent à l'institut, chaque tome se résume à un moment de vie à St Mary et franchement c'est à chaque fois une bonne lecture avec une héroïne au caractère bien trempé et à la répartie piquante, à noter qu'il y a une nette diminution des morts et que son chéri ne remonte pas son niveau d'idiot fini :)

Afficher en entier
Or

Un deuxième tome pleins de rebondissement et très prenant. J'aime toujours autant. Max a un humour décapant et a un sacré caractère, il est un peu plus difficile de s'attacher aux autres personnages, peut-être parce que Max prend trop de place...

Afficher en entier
Bronze

Globalement je dirais que j’ai bien aimé. Je pense que cette saga était la bienvenue pour accompagner mon été. Des voyages dans le temps et un personnage drôle au caractère bien trempé étaient suffisants pour me faire passer un bon moment.

Nous retrouvons Max qui va au fil des pages avoir différents ennuis (ce qui n’est pas sans nous étonner, évidemment). Entre passé et futur elle ne saura plus où (ni quand) donner de la tête! Malgré tout, je dois dire que j’ai parfois eu du mal à suivre à certains moments. C’est sans doute dû à la lecture audio. (...)

Pourtant la performance de Ludmilla Ruoso n’est pas à déplorer mais il est vrai que parfois la concentration en lecture audio est plus difficile à garder que la concentration sur le livre papier. (...)

Je lirai -ou plutôt écouterai- le troisième tome quand j’en aurais l’occasion! De toute manière ce n’est pas la peine de se précipiter puisque la suite n’est pas encore sortie…

La chronique complète sur mon blog: https://degustationslitteraires.wordpress.com/2019/09/07/les-chroniques-de-st-mary-t2-decho-en-echos-%e2%99%ab/

Afficher en entier
Argent

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/12/10/decho-en-echos-jodi-taylor/

Comme j’étais contente d’avoir D’écho en échos sous la main quand j’ai eu terminé D’un monde à l’autre, premier tome de la série des Chroniques de St Mary de Jodi Taylor ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce premier tome et j’aurais eu de la peine de ne pas pouvoir lire le second, même si en soi la fin ne nous laisse pas sur un gros cliffhanger à l’Américaine.

En faisant quelques recherches, j’ai découvert que les éditions Hervé Chopin ont fait des heureux en commençant à publier en français les aventures de Max, car pas mal de lecteurs bavaient sur cette série qui a rencontré un grand succès en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada. Déjà neuf tomes sont parus à l’étranger et chez nous, deux tomes sont déjà parus et le troisième tome est prévu pour le 14 février 2019. En attendant, je ronge mon frein.

Je suis carrément fan de Madeleine Maxwell. La jeune historienne me fait penser à Thursday Next, l’héroïne de Jasper Fforde. Elle est intelligente et drôle. Courageuse et maladroite. Pas parfaite, mais tellement idéale. Toutes les gamines devraient avoir de telles héroïnes à admirer. Mais attention, je ne vous conseille pas de faire lire cette série à des adolescentes (ou des adolescents), car il y a des scènes « olé, olé » selon ma copine Chloé. Pas beaucoup, mais assez pour qu’il soit important de le préciser. On n’est pas dans le new adult non plus avec des mecs torse nu sur la couverture et des scènes torrides toutes les deux pages, mais Max a une vie sexuelle. Et surtout une vie incroyable.

St Mary abrite un incroyable secret : des capsules capables de voyager dans le temps. Quoi de mieux pour une historienne ? Besoin d’une précision sur la guerre de cent ans, hop ! Une question sur les tyrannosaures, hop ! Envie de croiser Marc-Aurèle, hop ! Mais quand des voyageurs du temps venus du futur pour comprendre et sauver le présent en modifiant le passé s’en mêlent, quand des méchants s’invitent à la fête et que les membres de St Mary ne peuvent simplement pas les éliminer parce qu’ils interférer avec sur leur propre passé, tout se complique et arrivent les migraines.

Quoi qu’il en soit, D’écho en échos est aussi bon que le premier tome. J’aime toujours autant Max et l’humour omniprésent. Ce livre est à mettre entre toutes les mains des fans de SF, de steampunk, d’uchronie et d’héroïnes vraiment cool. En voilà une bonne idée de cadeau de Noël.

Afficher en entier
Argent

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2019/08/20/les-chroniques-de-st-mary-t-2-decho-en-echos-jodi-taylor/

D’écho en échos est le second tome des Chroniques de St Mary. On retrouve à l’institut Max, désormais chef de sa propre équipe, ainsi que Farrell, Peterson, Guthrie et d’autres visages familiers qui vont enchaîner les péripéties, notamment en Écosse, sous le règne de Marie Stuart.

Alors... Par où commencer ? Il y a tellement à dire que c’est difficile de trouver un point de départ. Peut-être celui-ci, justement : il se passe énormément de choses, dans ce roman, et certaines sont parfois si confuses qu’il faut attendre une explication ultérieure pour leur donner un sens.

La « dispute » entre Max et le chef Farrell, notamment. J’ai relu la scène deux fois, sans la comprendre davantage. J’avais l’impression qu’il manquait quelque chose, je ne saisissais pas comment un simple phrase avait pu rendre Maxwell à ce point hystérique, et même une fois ce pan de l’intrigue résolu, je le trouve relativement mal amené.

À cause de ce rythme très soutenu, où l’on bondit d’une péripétie à l’autre, on n’a pas le temps de s’attacher aux nouveaux personnages. S’ils étaient déjà très nombreux dans le premier tome, on finissait par s’habituer à eux, à leur caractère et à les différencier. Ici, ce n’est pas le cas. Hormis David et Pinkie dans le futur, aucun ne se démarque vraiment. Ils sont pour la majeure partie des noms qui surviennent à un moment ou à un autre de l’histoire.

L’humour loufoque est toujours au rendez-vous, peut-être même un peu trop, car j’ai eu un sentiment de démesure qui n’était pas présent lors de la lecture d’Un monde après l’autre. Tout est exagéré, et même si j’ai conscience qu’il s’agit de la patte de la saga, cela m’a semblé aller trop loin, par moments.

Le fil rouge, lancé dès la fin du tome précédent (à savoir pourquoi la mauvaise reine a été exécutée dans la pièce de Shakespeare), se traîne un peu. Au lieu de se concentrer dessus, alors que cela semble être une interrogation capitale, l’histoire s’éparpille. Alors certes, elle se ressert ensuite autour de ce même point, mais la résolution de l’énigme tarde à survenir, comme s’il fallait vraiment laisser le temps à tout le reste de se dérouler. (Par exemple, personne n’a eu l’idée de chercher l’évènement divergent entre l’Histoire et la pièce pendant le séjour de Maxwell dans le futur ?)

En conclusion, je dirais que j’ai moins apprécié ce second tome que le premier. Là où Un monde après l’autre n’était pas toujours très cohérent, D’écho en échos suit un rythme effréné parfois difficile à suivre, où tous les éléments de l’intrigue s’enchaînent trop vite. Il y a toujours du bon, notamment l’originalité de la saga qu’on ne peut que louer, mais elle serait nettement meilleure sans les défauts qui l’entachent.

Afficher en entier
Bronze

Après avoir eu la chance de lire le premier tome, j'étais curieuse de découvrir le deuxième. Et autant dire que j'ai vraiment apprécié cette lecture.

L'histoire reprend pour nos historiens. Et pour fêter le dernier saut de Kal, elle a fait le choix de partir à l'époque de Jack l'Eventreur, et d'emmener Max avec elle. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, loin de là. Mais l'ennemi est toujours présent, et saute dans le temps avec beaucoup de facilité. N'hésitant pas à kidnapper d'autres personnes, ou à s'essayer à changer l'histoire. Nos équipes de St Mary doivent donc se battre pour limiter les effets de ce que Ronan peut déclencher. Et c'est loin d'être de tout repos pour eux.

Arrivée à ce deuxième tome, je remarque une chose qui est un peu perturbante. J'ai l'impression que tout l'histoire a été écrite d'une traite et qu'elle a ensuite été découpée en tomes. Du coup, je cherche la cohérence de celui ci... Autant le premier pouvait s'expliquer, notamment parce qu'il fallait poser un univers assez dingue, autant dans celui ci j'aurais aimé une intrigue vraiment plus liée. J'ai plutôt eu l'impression de lire une série d'intrigue à la suite, sans vraiment de rapport les unes avec les autres et c'est un peu frustrant.

Pour le reste, j'ai pris beaucoup de plaisir à visiter les différentes périodes avec nos personnages. On découvre un peu ce qu'il se passe mais à chaque fois très rapidement, ce qui est une nouvelle fois frustrant. Mais je n'ai clairement pas eu le temps de m'ennuyer au fil des pages, j'ai dévoré le roman pour voir ce qui allait encore arriver. Parce qu'il est clair qu'à St Mary, c'est le foutoir tout le temps et donc c'est assez marrant de les voir en apparence aussi désorganisé alors qu'ils sont quand même des champions.

Mention spéciale aux premières pages, qui détaillent les personnages apparaissant au fil du roman, les petites annotations m'ont beaucoup fait rire.

Pour ce qui est de Max, puisqu'elle est le personnage ligne rouge de l'histoire, elle m'a beaucoup plu. Elle a encore énormément de travail à faire sur elle même, mais elle est habitée par la passion de l'histoire (et du thé ^^) et je trouve qu'elle gère plutôt bien. Même s'il est clair qu'elle a eu une vie difficile et qu'elle la fuit le plus possible. Je me suis énormément attachée à elle, et c'est un personnage que j'adore. Elle dit ce qu'elle pense, agit comme elle le veut et du coup elle a cette petite touche très amusante qui me plait beaucoup.

Comme je l'ai dit, j'ai quand même quelques points de frustration dans ma lecture, mais dans l'ensemble, cela reste une histoire vraiment sympa, qui se lit bien. Après, la science fiction n'est clairement pas un genre que je lis habituellement ^^ Mais je prends plaisir à découvrir cette série et j'espère que j'aurais l'occasion de lire la suite quand elle paraîtra.

Quant au style de l'auteure, il reste un style que j'apprécie, plein de descriptions avec des dialogues mordants.

En bref, j'ai passé un bon moment malgré quelques frustrations.

>> https://meliegrey.blogspot.com/2018/11/les-chroniques-de-st-mary-tome-2-dechos.html

Afficher en entier
Or

Voyage, voyages

Max et Kal partent dans le Londres victorine pour traquer Jack l'Éventreur mais ce voyage dans le temps ne sera pas sans conséquences.

Quel bonheur de retrouver Max !

Il y a quelques mois j'ai eu le plaisir de lire le premier tome de cette saga "Un monde après l'autre ". J'avais passé un très bon moment grâce à cette lecture et j'étais impatiente d'en découvrir la suite.

Et force est de constater que cette suite tient largement ses promesses.

Dès les premières pages on est dans le bain. Max et Kal viennent de faire un bond dans le temps direction le Whitechapel de 1888. Pour sa dernière mission Kal souhaite partir en quête de Jack l'Éventreur. Malheureusement pour elles rien ne va se passer comme prévu et leur retour va s'en retrouver impacté.

Et ce n'est que le début des aventures mouvementées qui attendent Max.

Et que dire si ce n'est que ce deuxième tome est encore meilleur que le premier . J'ai passé un excellent moment de lecture , entre passé, présent et futur.

Cette lecture est formidable dépaysant . On voyage à travers le temps et les époques pour découvrir les méandres de l'histoire.

Ce roman nous donne l'impression d'être au coeur de l'Histoire, de ne plus être un simple spectateur du temps qui passe mais l'un de ses acteurs. C'est très plaisant de voir les choses d'une manière différente, de voir comment un simple petit événement pourrait tout bouleverser.

Il suffit parfois d'un rien pour changer le cours de l'Histoire.

Plus le temps avance et plus j'apprécie Max, elle est intelligente, maligne, assez impétueuse. Elle va de l'avant même quand les difficultés surgissent , elle se bat pour aller au bout de sa mission. Et c'est un trait de caractère que j'apprécie grandement.

Je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai hâte de la retrouver pour vous jusqu'où ses aventures vont la mener .

Un deuxième tome savoureux, très passionnant, preuve s'il en est je l'ai dévoré en à peine une soirée.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : D'écho en échos

  • France : 2018-10-25 (Français)

Activité récente

ln1211 l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-28T20:18:03+02:00
Lisoune l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-11T12:18:56+02:00
MaevaR l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-26T21:39:30+02:00
carotim l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-24T15:13:22+02:00
MayonF l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-30T23:55:23+02:00
Nymphee l'ajoute dans sa biblio or
2019-12-19T20:07:12+01:00

Titres alternatifs

  • Les Chroniques de St Mary : D’Écho en Echos - Français

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 46
Commentaires 10
Extraits 9
Evaluations 22
Note globale 8.23 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode