Livres
546 424
Membres
582 517

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

J'ai juste adoré ce roman fantasy à la plume extrêmement travaillée, à l'univers tout bonnement fascinant et aux personnages complexes et captivants à suivre. Il me faut la suite !!

Afficher en entier
Or

L’écriture est fluide et c’est un véritable plaisir à lire. Le vocabulaire est très riche et soutenu. Cela m’a d’abord surprise puisque je n’étais plus habitée à lire ce genre de registre, mais très rapidement, il m’a plu et ce fut un vrai régal.

Nous suivons donc l’histoire de Diphtil, l’une des rares rescapées du massacre de son village. Elle trouve refuge dans une église qui décide de la prendre sous son aile grâce au symbole qu’elle porte sur son front. Diphtil est alors élevée parmi les sœurs et reçoit une éducation qui lui interdit d’aller à l’extérieur (à l’exception de rares occasions, mais là encore, elle est surveillée).

Un soir, une suite d’évènement va bouleverser son quotidien et tout ce qu’elle apprit jusqu’à lors. La jeune fille, accompagnée de son meilleur ami et de Naid, son jeune frère se retrouvent à partir à l’aventure pour accomplir la quête qui attend Diphtil.

L’histoire peut paraître banale pour certains, mais l’auteure a fait en sorte que nos petits yeux et notre imaginaire en prennent plein la vue à chaque paragraphe. De plus l’action et les scènes d’explications sont parfaitement dosées, ce qui pour un roman de 468 pages est très bien ! (J’avoue que cela me faisait un peu peur avant d’attaquer ma lecture).

Passons désormais aux personnages. Diphtil parfois on l’aime et parfois on a du mal à la supporter, mais cela fait partit à la fois de son caractère et de l’éducation qu’elle a reçu. Tout au long du roman on la voit évoluer avec plaisir. Ysalyn est un personnage que j’ai beaucoup apprécié tant par son caractère que par ses répliques qui je l’avoue m’ont fait sourire par moment. D’ailleurs les interactions entre Diphtil et Ysalyn m’ont aussi donné quelques fous rires.

Les interactions entre Naid et Astiran ont aussi leur quart d’heure de gloire dans le registre de l’humour.

Je dois avouer que la fin du roman m’a laissé sur ma faim, notamment sur l’un des passages, mais je n’en dirai pas davantage, car ce serait du spoil

Afficher en entier
Lu aussi

C’est un très bon début de saga que nous livre ici Ielenna. J’ai été absolument enchantée par ses mots, par son style d’écriture terriblement génial. Je ne peux que vous recommander la saga même si je n’ai lu qu’un seul « tome » pour l’instant ! J’ai beaucoup aimé les personnages, et j’ai adoré celui de Naïd ainsi qu’Astiran. C’est un très bon premier tome qui nous aide bien à cerner l’univers même s’il va me rester énormément à découvrir. Si je dois vous convaincre de lire ce roman, autre que parce qu’il est top, magique et à la fois poétique, j’espère qu’en vous parlant de la magnifique plume de l’autrice, vous succomberez. Sa plume est un vrai bijou. Oui évidemment parce que c’est ainsi que son personnage principal pense, mais c’est absolument sublime. On se croirait clairement à une autre époque avec de belles paroles, des phrases élaborées, riches en vocabulaire. C’est comme je l’ai dit poétique…Somptueux. Voilà le terme. C’est comme si on avait nappé l’histoire dans du velours ou de la polaire toute douce. Et puis l’univers…Est pareil à la plume : à découvrir fortement ! Quant aux personnages : réalistes, touchants, plein de charme et de caractère ! En un mot : foncez !

Afficher en entier

https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2021/03/les-chroniques-des-fleurs-dopale-tome-1.html

Le travail qui a été fait au niveau de l'objet livre est absolument fantastique !

Au départ, j'ai eu du mal à entrer dans l'intrigue, notamment à cause de l'héroïne, Diphtil. En effet, suite à l'attaque de son village et séparée de son frère, cette neltiade a dû se réfugier dans un monastère humain. Identifiée comme une déesse, elle est alors couverte d'attentions qui l'enferment dans une cage dorée durant de nombreuses années. Ayant toujours vécue entourée de livres pour seule compagnie, elle parle de manière plutôt soutenue avec parfois des mots extrêmement complexes, qui m'ont perdu. Cela manque de naturel bien que j'ai trouvé que cela allait bien avec l'univers fantasy proposé. Dommage qu'on tombe dans l'excès jusqu'à la faire paraître capricieuse et très naïve. Heureusement, au fil des pages, elle évolue, prend confiance en elle et sort de son confort. Il lui arrive tellement d'épreuves que cela la rend attachante.

Nous découvrons également Astiran, un humain dont j'ai apprécié le côté protecteur mais qui fait très cliché du prince charmant.

Nous avons également Naïd, le frère de Diphtil ou encore Yasalyn. Ces deux-là sont l'exact opposé des autres personnages. Ce sont eux que j'ai préféré car ils sont sombres et mystérieux. Ils ont un sacré caractère et c'est ce qui fait leur force !

De plus, l'auteure a su construire un univers complet et surtout extrêmement riche ! Je pense d'ailleurs qu'il nous réserve encore de nombreuses surprises, tout comme l'intrigue. Celle-ci m'a captivé sur les 150 dernières pages en ne cessant de m'étonner ! Cependant, la romance prend beaucoup plus de place qu'elle ne devrait. Elle apporte une déséquilibre et est parfois un peu trop lisse, malheureusement.

Je ressors donc mitigée de cette lecture mais j'ai très envie de laisser une seconde chance à cet univers avec la partie 2 du tome 1, qui sera peut-être moins introductive !

Afficher en entier
Pas apprécié

Que dire.. Je n'ai vraiment pas réussi à accrocher.

Des tournures de phrases bien trop longues et un vocabulaire qui se veut riche pour ne pas dire grand chose. Un style qui se veut très recherché mais qui n'apporte que de la lourdeur. Au final ça gâche pas mal la lecture et l'histoire est bien trop longue à se mettre en place. J'ai décroché à la moitié. Bien que déçue de ne pas finir un roman.

Afficher en entier
Diamant

J'ai entendu beaucoup de choses sur ce livre, notamment que la plume était trop envolée et l'héroïne trop niaise et trop naïve. Mais grâce au résumé qui m'avait appâtée et la sublime couverture, j'ai tout de même craqué lors d'un salon où j'ai rencontré Ielenna. Cependant, il est resté dans ma PAL durant 2 ans, car je n'osais pas l'en sortir de crainte que tout ce que j'avais lu sur ce livre se révèle vrai pour moi aussi. Et en cette période de confinement, j'ai su que c'était le bon moment pour m'y plonger.

Contre toute attente, j'ai adoré le personnage de Diphtil. Sa candeur, sa naïveté et son innocence m'ont profondément touchée et souvent fait sourire. Elle quitte tout ce qu'elle a toujours connu pour embrasser une destinée qu'elle sait périlleuse ; elle ne connaît pas le monde extérieur mais tente de s'y adapter malgré tout. Son courage force l'admiration. Et puis elle n'est pas seule, son frère et son ami d'enfance l'accompagnent dans cette quête, chacun recelant des secrets qu'elle va s'efforcer de comprendre. Sans oublier Yasalyn, qui est un personnage qui m'a surprise. J'ai eu un peu de mal avec elle au départ et plus je la fréquentais, plus je l'appréciais. Ses joutes verbales avec Diphtil allègent l'ambiance parfois pesante et m'ont fait rire. J'ai aimé son sarcasme, son ironie, son indépendance, la tendresse et l'affection qu'elle sait éprouver mais qu'elle s'efforce de cacher à tout le monde. Moi aussi je suis tombée sous son charme parce qu'elle a touché mon cœur, et j'aimerais tellement qu'on la revoie par la suite... Je n'en dirai pas autant de son frère, à qui j'aurais aimé arracher les yeux. Ou le cœur. Voire même les deux.

Ce livre est une épopée de fantasy très bien travaillée, parce qu'à travers la quête de Diphtil, on réfléchit aux notions de destin : est-ce une fatalité à laquelle on ne peut échapper ou simplement une voie parmi tant d'autres déterminée par nos choix? Et il y a tant d'autres sujets importants qui sont traités : que ne serait-on pas capable de faire pour le pouvoir? Ou la famille? Et par amour?

Par ailleurs, j'ai véritablement voyagé en Edenor, aux côtés des héros.Grâce aux belles et habiles descriptions, je suis parvenue sans mal à m'imaginer dans l'univers de Ielenna et à m'y immerger. J'ai voyagé aux côtés des héros tout du long. Je craignais la plume avant de me lancer, et au final elle a grandement participé à ce coup de cœur. Minutieusement étudiée, douce et poétique, je l'ai trouvée envoûtante. Un régal.

Pour le bonheur de mon cœur (ou pas), ce livre nous conte aussi des histoires d'amour. J'ai aimé l'évolution et l'aboutissement de celle de Yasalin, mais celle de Diphtil et Astiran m'a passionnée de bout en bout. Leur relation n'est pas simple sans pour autant être impossible, et mon cœur a failli s'arrêter à plusieurs reprises. Parfois de bonheur, parfois d'horreur. Ielenna maîtrise très bien les émotions, et avec cette fin d'ailleurs, elle m'a brisé le cœur. Elle est parvenue à me tirer une larme, chose que seuls deux autres romans avaient réussi jusque-là. Pour ça et pour tout le reste, Ielenna, je te dis merci. Car ce roman est un coup de cœur mais aussi un magnifique coup au cœur. La partie 2 est déjà commandée mais je croise les doigts pour qu'elle ne me brise pas le cœur à son tour, parce que je ne sais pas s'il le supportera...

Afficher en entier
Diamant

Ce premier tome est un prélude sacrément bien construit et complexe. Rien n'est laissé au hasard, tout est méticuleusement décrit pour que rien ne nous échappe. L'univers est riche, dangereux, macchiavelique, sans compter l'intervention des divinités (pas si bienveillantes que ça) nous suivons donc Diphtil dans un périple fantastique à la quête de sa destinée. Ce qui m'a beaucoup charmé, hormis l'objet livre qui est SUBLIME, le style d'écriture me rappelle "Animale" de Victor Dixen et pour moi ça m'a énormément dépaysé et ça fait du bien. Je m'attendais à plus de fantastique, mais au final ce n'est pas cela qui fait l'histoire, l'aventure elle même avec les trois autres protagonistes remplie parfaitement les chapitres et donnent beaucoup de fil à retordre à notre jeune vierge effarouchée. En revanche si le début du tome paraît très prude, à la fin, on frissonne d'horreur.

Afficher en entier
Lu aussi

Cette saga me tentait beaucoup de part le grand nombre de bons avis dessus, mais aussi, soyons honnêtes, car je trouve la couverture magnifique. J'ai donc profité de la campagne participative du tome II.1 pour rattraper mon retard et me procurer tous les tomes parus.

On plonge dans un univers de fantasy, où la magie est présente au contraire de la technologie du monde moderne que nous connaissons. Diphtil raconte son histoire à sa fille, et à nous dans le même temps. Elle vécu une tragédie qui a bouleversé son enfance, et qui lui fera découvrir qu'elle est vouée à plus qu'une simple vie de paysanne ou religieuse.

On est pris dans les aventures de Diphtil et ses compagnons, et j'ai été curieuse de suivre son parcours. On suit sa quête vers le destin qu'on lui a confié, ce qui lui permettra d'en savoir plus sur elle et sur les capacités qu'on lui prétend. Son voyage nous permet de découvrir une partie du monde dans lequel elle habite, d'avoir un aperçu de la situation entre les royaumes, tout en lui faisant faire face à plus d'un obstacle.

On ne connaît pas encore tous les peuples et les capacités de chacun, et je serais très curieuse d'en apprendre plus, l'autrice ayant construit un univers intéressant, mais dont nous avons eu jusqu'ici qu'un aperçu.

J'ai apprécié Diphtil, mais je dois avouer que je ne m'y suis pas énormément attachée pour autant. Elle a pendant une partie du roman un côté naïf et méprisant, voire un peu "précieuse" dû à son éducation qui peut s'avérer parfois agaçant, mais heureusement, par le biais des expériences qu'elle vit, on va pouvoir voir une évolution de son personnage. De même, j'ai plutôt apprécié suivre son frère Naïd ainsi que son ami Astiran, mais je n'ai pas eu non plus de fort attachement pour ces personnages. En revanche, je suis très curieuse d'en savoir plus sur le personnage de Yasalyn, qui je pense, nous cache encore bien des choses.

Concernant l'écriture, je l'ai apprécié, bien que je trouve qu'elle est parfois un peu lourde, ce qui ralentit l'histoire et son contenu. Néanmoins, l'autrice a précisé après la parution de ce tome avoir pris en compte cette remarque des lecteurs, et je pense que cela se ressentira positivement dans le second tome.

Certains mots compliqués et peu usités de nos jours sont parfois utilisés, néanmoins, l'autrice nous explique généralement par le biais des dialogues et des personnages ce qu'ils signifient, et cela correspondait bien à l'éducation du personnage de Diphtil.

Je me suis également plusieurs fois fait la remarque de la question de la vraisemblance sur la manière de raconter, puisqu'on le rappelle, l'histoire est censée être narrée par Diphtil à sa fille. Rien de gênant, cela n'a en rien amenuisé mon intérêt pour la lecture, mais il est vrai que, pour le bien du récit, on a des descriptions parfois précises qui seraient quasiment improbables à se souvenir, et on a parfois le point de vue et les sentiments des personnages autres que Diphtil alors que cette dernière n'est pas présente. Ces moments servent évidemment à apporter des éléments intéressants pour le récit et l'écriture, mais il est vrai que je me suis fait la remarque à quelques reprises durant ma lecture.

Pour ce qui est de la fin, elle marque une évolution profonde pour la protagoniste qui m'intrigue particulièrement, et qui me donne ainsi de découvrir ce que cela signifiera pour l'histoire.

Pour conclure, ce premier tome fut une bonne lecture. J'ai apprécié découvrir l'histoire et l'univers offerts par l'autrice, et je serais curieuse d'en apprendre plus. J'ai quelques réserves sur certains personnages que j'ai apprécié sans pour autant m'y attacher, mais j'attends le second tome afin de les connaître un peu plus. L'écriture est parfois un peu lourde, mais l'autrice semble avoir remédié à cette remarque dans la suite, ce qui est un bon point me concernant. Je suis curieuse de connaître la continuité de cette histoire, l'évolution de Diphtil vers la fin de ce tome étant marquante et promettant de nouvelles aventures.

Note de 3,5/5 sur le blog

Afficher en entier
Argent

Une fantasy fort bien écrite, avec un vocabulaire extrêmement riche. Des personnages très attachants et psychologiquement bien détaillés, plein de secrets inavoués et inavouables, remplis de forces, mais aussi de faiblesses, même si je pense que l'on apprendra encore plein de choses sur eux dans la Partie 2. Juste un petit bémol, une romance un peu naïve entre les personnages, mais qui toutefois ne m'a pas fait abandonner ce roman, chose qui m'est déjà arrivée. Une Fantasy bien imagée avec des paysages que l'on imagine époustouflants. J'ai pris plaisir à suivre Diphtil dans la quête de son futur. J'espère toutefois, que la deuxième partie donnera plus de place à l'intrigue et un peu moins aux relations amoureuses entre les personnages.

Afficher en entier
Lu aussi

En découvrant le synopsis et surtout, la magnifique couverture, des Chroniques de Fleurs d’Opale, j’étais très intriguée de découvrir cet opus. J’avais entendu un avis assez positif qui m’a convaincue de donner sa chance à cette histoire. Au final, je dois dire que j’ai plutôt bien apprécié ma lecture mais pas autant que je l’aurais souhaité.

Le pitch est des plus basiques : une fille orpheline se découvre une destinée incroyable et va essayer de l’accomplir en étant accompagnée de quelques compagnons et en évitant les obstacles dressés sur sa route. Je savais dans quel type de récit j’embarquais mais j’étais curieuse de savoir ce que renfermait ces pages, particulièrement au niveau des personnages et de l’univers. Je suis entrée dans le récit avec facilité, j’ai été prise dans la vie de Diphtil et je voulais continuer de suivre son parcours. L’histoire débute sur un point fort de la vie de l’héroïne, à savoir, l’anéantissement de son village et de ses habitants, qui vont l’obliger à être séparée de sa famille et de sa patrie. On s’intéresse rapidement à la vie de notre héroïne. Le style d’écriture de l’autrice aide grandement.

Après avoir entendu certains commentaires à ce propos, je craignais d’avoir des difficultés à entrer dans l’histoire mais il n’en était rien. Je reconnais que la plume de Ielenna est riche, ce qui fait que l’histoire avance lentement et qu’on doit vraiment être concentré sur ce qu’on lit. J’ai regretté quelques maladresses, surtout dans les dialogues - ces derniers se sont parfois révélés trop précipités. En dehors de ça, j’ai globalement apprécié son style d’écriture.

Lorsque le périple de nos personnages commence, les choses se sont compliquées. Ce premier tome s’intéresse principalement sur la dynamique entre les personnages, sur les différentes relations qui sont tissées. Le rythme est lent et les péripéties peu nombreuses. Ce manque de dynamique ne m’a pas vraiment gênée, par contre, je dois admettre que j’ai eu du mal avec les personnages. Chacun avait des rôles assez stéréotypés sans qu’il n’y ait d’approfondissement. Toutefois, ce qui m’a le plus dérangée c’est les liens entre les personnages. Ces derniers me semblaient peu naturels ou trop peu exploités. La relation entre Diphtil et Nail est inexistante alors qu’il s’agissait d’un des éléments qui m’intéressait le plus. Les romances se développent sans qu’il n’y ait eu de développement adéquat. Certaines choses sont dites sans qu’on en comprenne les raisons. L’autrice insiste lourdement sur la jalousie de Nail et je n’en comprenais pas l’intérêt. C’est comme si elle le cantonnait au rôle de petit frère protecteur, bougon et froid, sans qu’elle ne prenne le soin d’approfondir son personnage pour le rendre plus humain ou attachant … D’autant plus que sa relation avec sa soeur n’est pas du tout exploitée, ce qui rend son comportement encore plus incompréhensible …Je ne parle pas non plus du second personnage féminin que je n’ai tout simplement pas compris. Elle correspond au parfait cliché de la “fille badass” qui s’attendrit sans raison apparente … Elle n’est pas définie autrement et je ne voyais en elle qu’une caricature et non un personnage humain à part entière. Et la révélation autour de son personnage sur ses origines est juste … ridicule. L’autrice laisse entendre que ce n’est pas dû au hasard mais je reconnais que j’ai tout de même lever les yeux au ciel à ces moments-là.

Le cours du récit s’accélère vers les dernières pages. L’histoire prend une tournure des plus radicales suite à une découverte de Diphtil. A partir de là, mon intérêt était relancé et j’ai dévoré les dernières pages. Si l’histoire n’a pas pris la direction que j’espérais, j’ai été surprise par son déroulement sur la fin. Toutefois, ce n'est pas suffisant pour me donner envie de connaître la suite. Je ne regrette pas la découverte mais je pense que mon aventure dans l’univers des Fleurs d’Opale se termine ici.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode