Livres
511 278
Membres
521 937

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle était à onze pompes quand elle entendit Thorne se lever de sa caisse.

- Vous savez, quand j’étais petit, je croyais que les princesses portaient des diadèmes et donnaient de grandes réceptions. Maintenant que j'en connais une vraie, je dois reconnaître que je suis un peu déçu.

[...]

- Tu pourras m'aider à choisir un diadème une fois qu'on aura sauvé le monde.

Afficher en entier

-La situation paraît mal engagée, résuma Thorne.

Frissonnante, elle se blottit contre lui en se demandant comment elle allait mourir. Le crâne écrasé contre l'asphalte? Le cou brisé comme Iko?

- Je suppose que c'est le moment.

Elle se sentit soudain attrapée par la taille et renversée en arrière, soutenue par un bras au creux du dos. Elle poussa un petit cri et se cramponna à Thorne.

Puis il l'embrassa.

Les bras de Thorne la protégeaient contre le vent, ses lèvres étaient douces et engageantes, comme s'ils avaient tout leur temps.

Afficher en entier

- Excellent. Et avez-vous eu le temps de réfléchir à vos vœux ?

Kai renifla.

- Supprimez toute allusion à l'amour, au respect et à la joie, et je mettrai mon nom au bas de la page.

Afficher en entier

- Regardez au bas de mon iris gauche, murmura-t-elle.

Elle ouvrit son affichage rétinien sur une chaîne d'infos qu'elle suivait avant leur retour à Neo-Beijing - une chaîne de l'Union africaine. Le présentateur était en train de parler, mais Cinder ne se donna pas la peine d'allumer le son.

Kai inclina la tête. Il lui fallut un moment, puis ses lèvres s'écartèrent.

- Est-ce que c'est... ?

- Les infos.

- C'est tellement petit ! A peine plus gros qu'une tête d'épingle.

- L'image paraît beaucoup plus grande pour moi.

Un frisson lui parcourut l'échine à le voir l'examiner avec une admiration presque enfantine, et surtout si proche. D'autant qu'il ne lui avait pas lâché les poignets.

Il parut s'en apercevoir au même instant. Son expression se modifia brusquement, elle comprit que ce n'était plus son affichage rétinien qu'il regardait, ni même ses yeux synthétiques. Il la regardait, elle.

Afficher en entier

Il repensa à cet instant où il l'avait vue en haut des marches, les cheveux et la robe trempée de pluie. Quand il avait remarqué qu'elle portait les gants qu'il lui avait offerts.

Un mince sourire lui étira les lèvres. La situation n'était peut-être pas aussi désespérée que ne le pensait Priya. Sa relation avec Cinder, si on pouvait seulement l'appeler ainsi, avait été fugace et douce-amère.

Mais peut-être que si les choses étaient différentes... s'il n'avait pas été obligé d'épouser la reine Levana... Peut-être que s'il pouvait poser à Cinder la question qui le tenaillait, à savoir: lui avait-elle menti depuis le début ? Avait-elle jamais envisagé d'être sincère avec lui ?

Peut-être alors pourrait-il s'imaginer un futur dans lequel ils pourraient recommencer à zéro

Hélas, ses fiançailles étaient bien réelles et Cinder était...

Il se crispa ; broyant presque la feuille dans son poing.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aeka 2014-11-11T15:27:00+01:00

Cinder soupesa la question.

Cyborg. Lunaire. Princesse.

Plus de secrets. Plus de mensonges.

Enfin, juste un.

Elle était peut-être un tout petit peu amoureuse de lui.

Mais elle n'allait certainement pas lui avouer ça.

Afficher en entier

- Décris-moi ce que tu vois, dit Thorne en refermant la porte derrière lui.

Elle s'éclaircit la voix.

- Hum. Eh bien... il y a un lit.

Thorne en resta bouche bée.

- Quoi? Ils ont des lits dans leurs chambres d'hôtel?

Elle lui jeta un regard noir.

- Je veux dire qu'il n'y en a qu'un.

- On est mariés, ma chérie.

Afficher en entier

" Carswell Thorne n'était pas un vaurien sans scrupules, en fin de compte. Si on se donnait la peine de le connaître, on découvrait un tempérament plein de compassion et même chevaleresque.

Exactement le héros dont Cress avait rêvé toute sa vie.

[...]

Parce que s'il y avait bien une chose que Cress savait à propos des héros, c'est qu'ils étaient incapables de résister à une demoiselle en détresse.

Et elle était sans doute la plus en détresse des demoiselles."

Afficher en entier

"- Sans blague, vous avez vu ? On aurait dit le mélange entre un nid d'oiseau et une pelote de laine déchiquetée par un guépard.

Il y eut un silence.

- Un guépard ?

- C'est le premier félin qui m'est venu à l'esprit."

Afficher en entier

- Capitaine, murmura-t-elle, je crois que je suis amoureuse de vous.

Il haussa les sourcils. Elle compta six battements de cœur et puis, brusquement, il éclata de rire.

- Ne me dis pas qu'il t'a fallu deux jours entiers pour t'en rendre compte ? Ou alors, c'est que j'ai perdu la main.

Les doigts de Cress se crispèrent sur sa peau.

- Vous le saviez ?

- Que tu te sens seule, et que je suis irrésistible ? Oui. Je le savais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode