Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
MayaLily Pas apprécié
Note : 1/10
Il faudrait une nouvelle catégorie: J'AI DÉTESTE!
Plusieurs raisons: au départ, je ne comprenais absolument rien à ce qui se passait. On débarque dans un livre, on nous parle de quelque chose, et là on referme le livre en se demandant si c'est bien le premier tome, si on ne s'est pas trompé, parce qu'on est complètement pommé! Aucune définition, aucune explication de quoi que ce soit! Je me suis alors demandé si j'étais vraiment devenue débile. J'ai donc décidé d'aller voir les commentaires laissés sur Booknode. Ça m'a rassuré de voir que d'autres ont été dans le même cas que moi, et qu'à la fin, ils avaient adoré le livre. Je continue alors ma lecture. Toujours perdue, toujours en me demandant QUAND on est, POURQUOI, COMMENT en bref, en me posant mile et une question... Et j'arrive à la fin du livre. Je me suis demandée comment j'y suis arrivée, et même "qu'est-ce qui s'est passé?". Je me suis aussi demandé comment avait commencé le livre (tellement j'étais perdue), et même quel en était le but... J'ai au final l'impression d'avoir lu un livre plat, sans action, sans but, sans rien. Un livre vide. Et je suis complètement déçue, et j'en suis à me demander comment un livre aussi "plat" peut être un "best seller". Je ne le recommande absolument pas, à personne, sauf aux personnes qui ont envie de se faire un mal de tête pas possible...
Par le Editer
Ravie de ce livre! Un univers très riche j'ai été tout de suite emportée et j'en suis au tome 2
Par le Editer
Siniriel Pas apprécié
Note : 4/10
J'avais détesté le début aussi j'avais vite reposé ce livre la première fois que j'ai tenté de le lire. Il y a peu j'ai décidé de faire un tri dans ma PAL et donc je me suis remise à le lire.
Même constat, le début ne m'a absolument pas plus. Mais je me suis forcé et j'ai même trouvé de l'intérêt à la lecture avant... que tout ne parte dans tous les sens, que les personnages se transforment, que le futur se mêle à la magie d'une manière assez incohérente et finalement je perde toute envie de continuer ma lecture. Alors voilà, je crois que c'est le deuxième livre que je lis dans ma vie que je ne termine pas, mais je n'ai tout simplement pas pu continué tant j'étais rebutée. Et se forcer à lire n'est pas forcément super top.
Mais qui sait, peut-être qu'un jour je me lancerais le défis de le lire et je le finirais ?
Par le Editer
CecHepburn Or
Note : 10/10
Je suis contente de ne pas m’être fiée aux différents avis négatifs sur cette saga et de l’avoir emprunté à la médiathèque pour me forger ma propre opinion sur le sujet (qu’est-ce que j’avais à perdre, hormis quelques heures ?). Et j’avoue ne pas comprendre comment il peut y avoir autant d’avis négatifs sur ce superbe roman ! Déjà, ce livre parle d’un sujet assez peu exploré en littérature, celui des seekers. Les seekers, ça vous dit quelque chose ? Hormis la série Legend of the Seeker, le mot ne me disait rien. Donc, nous avons un sujet nouveau, un monde nouveau et une histoire nouvelle ! Et sachez que ce livre va déjà avoir le droit à sa propre adaptation cinématographique ! Rien que ça ! Est-ce qu’il serait adapté si le livre n’avait pas d’intérêt ? Pas sûr !
Les clans Seekers nous plonge en Ecosse, aux côtés de Quinn, John et Shinobu. Tous les trois sont entrainés pour devenir ce pour quoi on les a toujours entrainés : des seekers, ou plus simplement des voyageurs à travers les mondes afin de changer la destinée, défendre l’opprimé et faire ce qui est juste. Malheureusement, lors de la soirée où ils doivent prêter serment, tout ne se passe pas comme prévu… non seulement la déception est grande mais ils vont vite se rendre compte que tout ce qu’on leur a raconté n’est que mensonges. Entre trahisons, et danger, Quinn ne pourra pas se fier à son cœur.
Comment exprimer mon ressenti à la fin de ma lecture alors que mon cœur bat encore la chamade ? Je veux la suite ! J’ai BESOIN de lire la suite. Cela faisait un moment que je n’avais pas plongé dans une histoire aussi originale et enivrante. Cette lecture change et j’ai été ravie de me plonger dans ce nouveau monde et de découvrir les seekers.
L’héroïne, Quinn, est une jeune fille très attachante. Courageuse, aimante, elle a un grand cœur. Bien évidemment, et comme dans la majorité des romans young adult, il y a un triangle amoureux qui se dessine, avec ses deux acolytes : Shinobu, son cousin (au troisième degré, attention, rien d’inceste !), et John, petit fils d’un riche homme d’affaire londonien. Au départ, son cœur balance pour John, mais déçu par celui-ci, elle va se tourner vers son fidèle allié de toujours, son cousin. Pardon… Shinobu. John est un personnage mystérieux, il cache son histoire et on aimerait en savoir davantage sur son passé. Passé qui va le pousser vers la vengeance. Et, à ce moment précis, on se demande s’il est fou à lier ou si c’est plutôt lui qui a raison. Quinn ne veut pas l’aider, le pensant fou et se détourne de lui. Cependant, je trouve cette raison trop facile. Je ne suis pas sûre que John soit quelqu’un de mauvais. Au contraire. Et j’espère que ce personne va nous réserver de nombreuses surprises car, pour ma part, c’est un personnage qui m’intéresse beaucoup et cela me décevrai que Quinn et lui ne finissent pas ensemble. John est complètement perdu et envahi par ses démons du passé, même si ce qu’il fait lui semble juste. Je pense vraiment que Quinn peut l’aider à devenir celui qu’il doit devenir. Mais elle, elle le juge beaucoup trop vite. Son amour pour lui n’a pas l’air si solide si dès la moindre occasion, elle se détourne de lui et ne cherche même pas à écouter ce qu’il a à dire. Durant la majeure partie du roman j’avais envie de leur crier : « C’est bon, cool ! Lâchez vos armes et asseyez-vous, causez tranquillement au lieu de vous battre ». C’est bête mais pourtant, ils ne sont même pas capables de le faire alors que cela aurait pu tout arranger. Mais bien évidemment l’auteure veut nous faire mariner, donc au lieu de les réconcilier, elle les fait s’affronter, au point qu’ils deviennent des ennemis, et se déchirent. Concernant Shinobu, c’est le gros hic. Bien que ce soit l’un des personnages principaux, je ne l’aime pas. Il est fade à côté de John. Comme un petit chien docile, fidèle à Quinn, en espérant que, grâce à cela, elle le remarquera un jour. Ok mec, tu veux prouver qu’elle te plait, mais impose-toi, bon sang ! Tu es transparent ! Bon, il va finir par faire sa petite crise d’ado mais même cela ne m’a pas convaincu à le rendre crédible. Il est vraiment mou et inintéressant. Quinn, s’il te plait, ne me déçoit pas dans tes choix! Les personnages secondaires sont intéressants, certains sont encore mystérieux et d’autres, nous foutent les pétoches. J’ai trouvé le personnage de Fiona, la mère de Quinn assez peu abouti. Elle est là sans être là. Je me demande donc si son personnage aura un rôle davantage plus important dans la suite de l’histoire. Il serait intéressant d’en savoir plus sur son passé et celui de Briac.
Le point négatif, et qui revient d’ailleurs souvent dans les commentaires de ceux n’ayant pas apprécié le livre (et je le comprends tout à fait) est qu’il y a un certain vocabulaire à assimiler (morphofouet, athamée et compagnie) et, contrairement à des livres comme Harry Potter où tout est expliqué ou comme Waterfire où il y a un lexique présent à la fin du livre, l’auteur ne nous explique rien, comme si nous connaissions son univers et les mots fictifs qu’elle emploie. Sauf que nous pénétrons dans un univers qu’elle a inventé. Bien que ces mots semblent évidents pour elle, ils ne le sont pas pour nous. Et bien qu’on comprenne, petit à petit, à quoi servent ces objets, je serai encore incapable de vous dire à quoi ressemble un distorseur !
Dans le tome 2, j’attends davantage d’informations sur le passé des Seekers, des différentes familles propriétaires des dagues ainsi que de l’utilité des missions qu’ils effectuent dans l’espace temps. Car pour l’instant, les bases du roman ne sont pas encore assez solides à mon goût.
Si vous êtes réticents à l’idée de vous plonger dans Les clans Seekers suite aux avis négatifs postés, ne vous y fiez pas toujours, faites-vous votre propre opinion. Vous êtes seuls juges de vos goûts et de ce qui vous bouleverse ou au contraire, vous horripile. Si vous n’aimez pas, qu’avez-vous à perdre ? Quelques heures dans le pire des cas. Et, arrêtez même votre lecture en cours de route si vous n’entrez pas dans cet univers. Et, si jamais vous adorez, vous allez vous détester d’avoir hésité aussi longtemps à vous plonger à bras ouverts dans le monde des Seekers.
Par le Editer
missmalefoy810 Argent
Note : 8/10
Malgré un début difficile, Les Clans Seeker se révèle être une belle découverte fantastique. Je regrette que la plume de l’auteur ainsi que son univers soient si difficiles à comprendre au début, ce qui risque d’en rebuter quelques-uns. Selon moi, il aurait fallu quelques descriptions au début du récit, afin de mieux comprendre l'univers dans lequel on est plongé. Néanmoins, l’histoire vaut la peine de s’accrocher, car l'intrigue est intéressante et les personnages intrigants.
Par le Editer
Sheo Bronze
Note : 5/10
«She was a Seeker now, marked for life.
She had thought this brand would be an eblem of pride, but now it meant something entirely different. She was damned.»

J'étais déterminée à virer ce livre de ma PAL, depuis le temps qu'il y traînait. Je me sens d'humeur à faire ça depuis quelques jours. Bref. J'avais très envie d'aimer ce livre et je l'ai apprécié mais pas autant que j'espérais.

J'ai beaucoup lu que Seeker était un mélange de Hunger Games et de Game of Thrones. Et je ne suis pas certaine d'être d'accord avec ça. Ou alors je suis carrément passée à côté des points communs, je ne sais pas.

Seeker, ça parle de quoi? Pour faire simple, Quin Kincaid a passé sa vie à s’entraîner pour devenir une Seeker. Les Seekers sont supposés défendre les opprimés, des genres de justiciers, quoi. Sauf qu'au moment de prêter serment, Quin va découvrir que cette définition du rôle de Seeker n'est pas tout-à-fait vraie.

Sincèrement, Seeker est une lecture dont j'ai aimé certains aspects et d'autres un peu moins. (C'est clairement ma marque de fabrique en ce moment, j'ai l'impression.)

Bon, déjà j'ai bien aimé le simple fait que la majeure partie de l'histoire se déroule en Écosse. Bon point, non? J'aimais aussi la promesse que le synopsis nous faisait de l'histoire. (Waouh, je suis sûre que je pouvais faire plus simple comme phrase.) Sauf qu'au final, ce point-là n'a pas vraiment répondu à mes attentes.

Déjà, je n'ai pas réussi à réellement entrer dans l'histoire et du coup, je n'étais pas toujours concentrée sur ce que je lisais. Résultat? Je devais parfois relire plusieurs fois le même passage, ce qui ne m'arrive quasiment jamais!

Et le problème ce n'est pas vraiment la plume d'Arwen Elys Dayton puisque j'ai trouvé que l'auteure écrivait plutôt bien. Elle nous donne beaucoup de détails, mais pas trop parce qu'autrement ça deviendrait lourd, elle est clair dans ses descriptions et son récit est plutôt fluide. (Bien que certains points mériteraient un meilleur développement, etc.)

Il y a pas mal de choses qui se passent dans ce roman donc je ne peux pas mettre mon problème sur un manque d'action.
Non, le problème c'est simplement que l'histoire que l'auteure raconte n'était pas vraiment faite pour moi, je crois. J'avais un mal fou à réellement m'y intéressé. Tout bêtement.

Aussi, au début du livre je m'attendais à ce que l'histoire se déroule genre, je ne sais pas, au 18e siècle, quelque chose dans le genre. Je n'espérais pas que l'histoire se déroulerait dans des temps plus modernes et j'avoue que ça m'a un peu déçue. Légèrement.

D'ailleurs, je ne suis même pas sûre de l'époque à laquelle se déroule Seeker. C'est un monde assez moderne mais il y a aussi des éléments plus futuristes? Honnêtement, je ne pourrais pas dire l'époque. Et mine de rien, ça m'a un peu déstabilisée. ^^

Pour continuer sur l'histoire, malgré le mal inimaginable que j'ai eu pour me plonger dedans, je dois tout-de-même admettre que l'auteure a su garder son histoire imprévisible. Je n'avais aucune idée de ce que l'auteure allait offrir par la suite. Et selon moi, ce n'est pas un mauvais point.

Maintenant, place aux personnages. Sincèrement, les personnages ne sont pas mauvais. Mais ce ne sont pas non plus les meilleurs que j'ai pu découvrir. Même si je les ai apprécié, je ne me suis pas pour autant réellement attachée à eux.

On suit l'histoire sous quatre points de vue: Quin, John, Maud, et Shinobu (pourquoi ce prénom?). Je les ai tous vraiment apprécié (les points de vue) mais mon préféré reste tout-de-même celui de Maud qui est un personnage qui m'intéressait beaucoup et qui nous permet d'en apprendre d'avantage sur l'histoire des Seekers et des Dreads.

J'avoue que je n'ai rien de spécial à dire sur les personnages, individuellement parlant. Sauf que Shinobu est ce qui se rapproche le plus de ce qui pourrait être mon personnage préféré, et que John est sûrement celui que j'ai le moins aimé.

(ATTENTION, ceci est la pire partie de mon commentaire, je crois que je n'ai jamais écrit un truc aussi nullement. ^^)

Passons à la romance parce qu'on a le droit à un peu de romance dans Seeker.
On a aussi le droit à un genre de triangle amoureux. Ouais.
Je n'aime pas du tout les triangles amoureux. Mais dans Seeker, la romance ne m'a pas tant dérangée parce que ce triangle amoureux n'en est pas vraiment un. Enfin, je ne saurais pas comment l'expliquer. (Du temps passe, les personnages évoluent, ils changent donc forcément leurs sentiments changent aussi, etc.) En tout cas, SURPRISE, ça ne m'a pas vraiment donné envie de m'arracher les cheveux.
En gros, (Au début du livre) Quin et John entretiennent une relation amoureuse secrète (pas si secrète) et Shinobu qui est le cousin au troisième degrés (précisons) de Quin a un faible pour la jeune fille.

(Je veux juste m'arrêter deux secondes sur la précision. Cousin au troisième degrés. Concrètement, on est d'accord pour dire que tu peux être le cousin de quelqu'un à n'importe quel degrés, tu restes son cousin, n'est-ce pas? Voilà, c'est tout pour cette parenthèse inutile. J'avais juste besoin de le dire.)

Bref, la romance ne m'a pas dérangée mais je n'en suis pas spécialement fan non plus. En fait, j'aurais préféré qu'il n'y en ait tout simplement pas. Voilà.

En conclusion, Seeker n'est pas un mauvais roman. Je n'ai pas su l'apprécier autant que je l'espérais car ce que j'ai découvert n'était pas vraiment à la hauteur des mes attentes et que je n'ai pas réussi à véritablement me lancer et me perdre dans cette histoire.
MAIS...
malgré cette très difficile entrée en matière et donc cet avis peu flatteur, je pense que tôt ou tard, je donnerai sa chance au second tome car je pense sincèrement que cette saga a du potentiel et que malgré cette déception, je serais vraiment curieuse de voir où Arwen Elys Dayton compte mener cette histoire.

Affaire à suivre...
Par le Editer
Hermione56 Or
C'est un livre très très bien
Par le Editer
Keikana Pas apprécié
Note : 4/10
Mes sentiments à propos de cette lecture sont bien mitigés. En effet, il y a de très bonnes idées dans ce livre mais il y a aussi de terribles choses! Dans l’ensemble, je le trouve assez maladroit.

Premièrement, l’auteure nous laisse dans le flou la plupart du temps. Pendant la majorité de la lecture, on ne comprend pas à quelle époque on est ou encore si le monde dans lequel les personnages évoluent est le même que le notre. On ne comprend pas non plus quels sont les enjeux: on sait que Quin veut devenir Seekers mais qu’on ne lui dit pas tout sur cette activité; on se doute qu’elle va regretter sa décision mais c’est tout. On comprend aussi que la jeune fille à été traumatisé par des événements horribles arrivés juste après qu’elle ait prêté serment mais on ne nous dit pas exactement quoi. Cette façon de gérer l’information n’est pas idéale car le lecteur ne s’attache pas au récit s’il ne discerne pas les objectifs ou s’il manque de repère. Or ici, clairement, jusqu’à la moitié du livre, on ne comprend quasiment rien et c’est très frustrant!

De plus, l’histoire prend un virage à 180° au milieu du livre et j’ai trouvé cela assez mal amené: le peu d’informations auxquelles on s’accrochait avec désespoir nous file entre les doigts et on repart de presque zéro. Spoile:
Spoiler(cliquez pour révéler)
Et cette perte de mémoire! Ça rallonge le texte, certes, mais ça appauvri tellement le contenu! On a perdu un an et demi, mais on reprend exactement au même point une fois que la mémoire revient! Inutile!


Il y a pas mal de redites (presque au mot près) ce qui n’est pas très agréable et sur des événements qui ne nécessitent aucunement qu’on les explique plusieurs fois. On retrouve aussi ce schéma répétitif tout au long de l’aventure, dans les dialogues, quand le méchant demande à Quin de l’aider et qu’elle dit non, qu’il redemande de l’aider dix pages plus tard et qu’elle dit non, qu’il recommence après cinquante pages et qu’elle dit non, par exemple. J’avoue, j’ai levé les yeux au ciel quelques fois.

On trouve aussi de petites facilités de-ci de-là comme lorsque l’auteure nous apprend qu’un des personnages a fait un truc bien utile et décisif en amont de la scène actuelle (comme recopier des informations hyper importantes contenues dans un carnet secret par exemple) alors que pourtant, on était avec lui tout du long et qu’on ne l’a pas vu faire!

Et puis il y a des maladresses dans l’écriture. Je me suis demandée si c’était la traduction qui était malheureuse (ça arrive parfois) ou si c’était le texte original alors je suis allée lire quelques pages en V.O. et je pense que les fautes sont partagées.

Voici quelques exemples:

"Quin réalisa qu’il s’agissait d’un garçon, si on pouvait appeler garçon un grand type de son âge avec des vêtements flippants."

Tu es un grand type avec des vêtements flippant? tu n’es sûrement pas un garçon alors! ^^

ou encore

"Il avait tellement maigri au cours des douze derniers mois que l’on pouvait voir ses côtes, même à travers l’épaisse combinaison."

Et pourquoi pas à travers une armure, pendant qu’on y est?

Mais ceci:

"Des eaux dans lesquelles elle pouvait aisément s’imaginer se perdre."

« imaginer se perdre » eut été suffisant.

ainsi qu’orthographier Quin « Quinn » (ce n’est que le personnage principal, après tout) sont des petites erreurs bien françaises!

Je vous entends crier depuis derrière votre écran "Faribole! ce ne sont que des détails!". Mais que serait la vie sans détails?

Parlons maintenant des personnages. Ils sont ambiguës, ce qui est à double tranchant; cela fonctionne pour John (même s’il est insupportable) mais Quin est une tête à claque inutile. Elle ne prend aucune vraie décision courageuse, n’ose rien faire. Seul Shinobu vaut le coup à mes yeux bien que ses relations avec les autres évoluent trop rapidement. Et leur triangle amoureux (ce n’est même pas un spoile) est très mal fait, ce qui n’arrange rien.

Je n’ai pas bien compris la place des Effraies. Ce sont trois personnages mystérieux, impassibles et violents mais qui ne sont ni bons ni mauvais à priori. Le fait de consacrer des chapitres entiers à Maud (la Jeune Effraie) m’a agacé au plus au point. Mais j’ai aimé la façon dont ils manipulent le Temps, j’ai trouvé ça bien joué de la part de Dayton et assez bien rendu. Sinon, j’ai beaucoup aimé l’idée des Athamés, aussi bien l’objet que le principe et le fonctionnement.

En fait, je pense que le résumé et la couverture du livre produisent un effet particulier sur le lecteur qui s’attend à tout autre chose que ce qu’il y a de contenu dans les pages. Cela pourrait être la source d’étonnements et de bonnes surprises mais, ici, la déception prime malheureusement.

Je ne dis pas que je ne lirai jamais le second tome mais je ne me jetterai pas dessus en tout cas et je ne trépigne pas d’impatience en apprenant que ce livre sera « bientôt adapté au cinéma par Sony Pictures ».
Par le Editer
Au début, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, l'intrigue étant intéressante, mais, et je pense que cela l'a fait à beaucoup d'autres lecteurs, il vient un moment où ce livre devient long et j'ai eu de ce fait du mal à le finir.
Par le Editer
hortensia Bronze
Note : 7/10
Je suis surprise de tous les commentaires assez négatifs ( et de la note ) de ce roman... Pour ma part j'ai apprécié !
L'auteur nous fait entrer directement dans cet univers, puis c'est le choc et ensuite il revient petit à petit sur le vécu, le passé de chacun des personnages pour aider à la compréhension des actes et attentes de chacun.
Maud est la plus intrigante, la Jeune Effraie a sans aucun doute un grand rôle à jouer dans l'histoire et se révèle peu à peu. Elle est l'élément réfléchi, le coeur pur...
Par contre je n'ai pas vu où était le côté Hunger Games ou Game of Throne ! Encore un coup de marketing pour attirer ?
Une adaptation cinématographique semble prévue, j'espère qu'elle ne sera pas décevante.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.