Livres
579 415
Membres
643 835

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Délices de Tokyo



Description ajoutée par x-Key 2015-11-27T16:20:03+01:00

Résumé

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.

(Source : Albin Michel)

Afficher en entier

Classement en biblio - 486 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Vance 2018-10-24T09:34:55+02:00

La nuit, il suffit de tendre l'oreille au murmure des étoiles pour sentir le cours de l'éternité

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MAGzi 2022-01-04T12:56:14+01:00
Argent

Un livre tranche de vie très contemplatif c'était mon premier dans le genre et j'ai plutôt apprécié cette lecture même si j'avoue que rester sur des questions sans réponse c'est un peu beaucoup frustrant...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2021-12-30T20:30:49+01:00
Or

Concernant la couverture, je la trouve pleine de couleurs et de légèreté. Ce n'est pas spécialement ce que j'aime d'habitude, mas là ça passe bien étant donné que l'on devine la boutique de Sentarô et la présence de Wakana.

Concernant la plume, je l'ai trouvée très fluide et agréable, autant légère et délicate que poussant à la réflexion, avec plusieurs sujets importants. La littérature asiatique peut parfois avoir une approche ou un rythme déstabilisants pour qui s'y frotte, mais ici tout passe en douceur.

Sentarô fabrique et vent des dorayaki, sortes de petits pancakes fourrés de an, de la pâte de haricots azuki, dans une boutique appelée Doraharu. Ce travail ne le passionne pas vraiment, le an est industriel, mais il le fait pour rembourser une dette contractée auprès de son patron. Il se questionne beaucoup sur le sens de sa vie et sur ce qu'il fait là.

Un jour, il va faire la rencontre d'une drôle de vieille femme aux doigts crochus qui lui dit savoir écouter les haricots azuki. Très réticent, il va finalement découvrir que le an de Tokue est le meilleur qu'il ait jamais goûté.

Ils vont donc faire un petit bout de chemin ensemble, et cette rencontre va changer bien des choses dans la vie de Sentarô, comme sa façon de voir les choses, de penser, et même de travailler. Mais, un ombre plane au tableau, avec Tokue en son centre...

Il est bien entendu beaucoup fait mention de cuisine, ou plutôt de pâtisserie devrais-je dire, mais pas que. On y parle aussi de reconnaissance, de confiance, d'amitié, de rejet, d'une peur ancienne mais toujours présente ouvrant la porte à l'ignorance et aux préjugés.

On y côtoie des personnages qui n'ont pas été épargnés par la vie, mais que cette rencontre va permettre de faire s'épanouir. Ces trois êtres tourmentés, chacun pour des raisons différentes, vont ouvrir la porte à la confiance, ainsi qu'à une amitié douce, délicate et puissante qui va, à chacun, leur ouvrir de nouvelles portes.

J'étais très loin de me douter qu'il allait être question de la maladie de ****** (je vous laisse un peu de suspense quand même). Je crois même que c'est la première fois que je lis un livre qui, non seulement traite ce sujet, mais aussi qui nous en apprend plus sur ce qui a été l'histoire et le quotidien de ces japonais du vingtième siècle, ainsi que sur la vie qu'ont aujourd'hui les gens qui en ont guéri.

La fin est un peu triste, mais aussi assez poétique et toute en bons sentiments. Je suis juste un peu frustrée de ne pas savoir ce que va faire Sentarô par la suite.

En résumé, j'ai vraiment passé un très très bon moment entre les pages de ce livre, qui m'a emmené au fil des saveurs des dorayaki et de la senteur des fleurs de cerisier. La relation entre Sentarô et Tokue, erratique au début, prend de l'assurance, de la délicatesse et de la douceur, donnant la sensation d'un petit cocon protecteur. Je n'oublie pas non plus Wakana. J'ai beaucoup appris sur la maladie de ******, sans que cela soit le moins du monde rébarbatif, ce fut même très instructif.

Pour toutes ces raisons, c'est un livre que je recommande les yeux fermés.

http://booksfeedmemore.eklablog.com/les-delices-de-tokyo-durian-sukegawa-a211660766

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PalomitaLit 2021-12-01T18:45:39+01:00
Argent

Ce roman est plein de poésie, c'est aussi un régal pour les papilles ! On a l'impression d'être avec les personnages lors des préparations culinaires, suspendus à leurs lèvres pour savoir si leurs essais et recettes vont fonctionner ou non. Un roman facile à lire que je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par softyfristy 2021-11-29T22:02:39+01:00
Lu aussi

Un livre poétique tout simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-08T01:27:47+01:00
Or

Lu en 2017 (lors de sa sortie en format poche). Vraiment, quel délicieux moment de lecture passé avec ce roman ! (dont l'adaptation cinématographique fut primée au festival de Cannes en 2015).

Un récit touchant et poétique, d'une sensualité palpable et émouvante, autour de l'amour de la cuisine, la souffrance des corps et des coeurs, la honte, la solitude, la résilience.

Spoiler(cliquez pour révéler)C'est l'histoire d'une rencontre insolite entre deux êtres, qui se ressemblent bien plus qu'ils ne le soupçonnent, malgré la différence de génération et les secrets enfouis. Des personnages dont j'ai apprécié l'authenticité, la juste pudeur, grâce à une plume moins épurée que je ne le craignais. Amatrice de cuisine japonaise, je n'ai jamais goûté aux dorayaki ; j'en avais eu l'eau à la bouche durant toute ma lecture ,!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2021-11-05T22:29:53+01:00
Lu aussi

Un roman très court dont j'ai beaucoup entendu parlé en bien. Resultat je sors mitigée

L'histoire est certes belle mais je n'ai pas réussi à rentrer dans l'univers de cette pâtisserie. Le "patron" ne m'a pas touché je n'ai eu aucune empathie envers lui

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemin 2021-10-28T19:41:33+02:00
Diamant

Un excellent roman à l'ambiance zen qui se découvre petit à petit pour devenir ensuite touchant, émouvant et porte à réflexion avec un sujet principal inédit, surprenant qui finalement parle à tous. Très beau !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wyllialeviosa 2021-08-04T15:27:57+02:00
Or

Une révélation sucrée à échelle humaine !

C'est dans une délicieuse pâtisserie de quartier que nous évoluons parmi les relents caressants de haricots azuki entrain de suer et l'effluve sucré des dorayaki déjà exposés derrière leur vitre glacée.

Spoiler(cliquez pour révéler)Une création qui, au-delà de provoquer l'agitation dans votre estomac, relate également une période bien silencieuse au Japon qu'est la maladie de Hansen et les "lois" qui ont encadré les victimes de l'époque... Des lois somme toute dictatoriales et dénuées d'humanité dans un contexte de guerre et devant une absence de thérapie et/ou médication efficaces (médicament qui est arrivé bien tardivement au Japon soit dit en passant).

Une lecture que je ne qualifierais pas de divertissante, mais bien instructive et touchante (ce doit être les dorayaki, miam) !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-07-25T15:26:28+02:00
Bronze

Un court récit à la fois très doux et très triste.

Après quelques remous dans sa vie, Sentarô a décidé de se reprendre en main et de se réinsérer dans la société en travaillant honnêtement. C'est ainsi qu'il a atterri dans la pâtisserie Doraharu, laquelle est un jour visitée par l'étrange Tokue, une vieille dame tout mignonne mais fort mal en point qui propose à Sentarô de... l'embaucher en tant qu'assistante.

Cette collaboration puis cette amitié naissante entre deux êtres que tout semble opposer sont la source de remises en question et plus particulièrement d'une ouverture au monde que Sentarô n'avait vraisemblablement jamais envisagée auparavant. C'est une histoire qui peut sembler des plus banales mais qui, portée par la plume légère de l'auteur et par la tranquillité du cadre nippon, dégage un charme tout particulier. Belle, authentique et sensible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilo0606160616 2021-05-21T18:53:13+02:00
Lu aussi

Le roman "Les Délices de Tokyo" porte bien son titre. Son histoire est douce, à la fois triste et emplie d'espoir.Sentarô est le gérant de la pâtisserie Doraharu. D'un passé un peu sombre, il a été embauché dans le but de se réinsérer dans la vie professionnelle et d'éponger ses dettes. Un jour comme un autre, alors qu'il prépare des mêts sans âme, sans amour et de façon mécanique, il fait la rencontre d'une mystérieuse passante, Madame Tokue Yoshii. Âgée de plus de soixante dix ans, cette dame n'a qu'un souhait : se faire embaucher en tant qu'aide-pâtissière. Présentant un physique chétif et maladif (doigts tortueux, visage à moitié paralysé), Sentarô est au départ réticent mais accepte finalement de lui donner sa chance. Tokue, qui vit mystérieusement dans un sanatorium, voit dans sa nouvelle activité l'opportunité d'élargir son champ sociale. Elle se retrouve face à des jeunes gens avec lesquels elle prend plaisir à discuter, auprès desquels elle fournit, l'air de rien, de précieux conseils et enseigne à Sentarô l'art des mélanges et des proportions culinaires.

Au fil des mois, Sentarô s'ouvre à son environnement, du gazouillis de l'oiseau à l'importance "du bruit que font les haricots lorsqu'ils mijotent". Il se découvre et perd peu à peu cette nonchalance dans son activité. Tokue le pousse à ouvrir ses horizons et à ne plus subir le monde qui l'entoure. De pages en pages, l'histoire se construit et on en apprend davantage sur la maladie de Hansen dont souffre Madame Yoshii et sur sa vie d'antan.

J'ai apprécié la description des saisons représentées par un cerisier du Japon, qui vient marquer l'espace temps dans le roman. D'une histoire au départ que l'on pourrait penser banale, on réalise au fur et à mesure, avec étonnement et ravissement, qu'elle va bien au-delà. "Les Délices de Tokyo" traite des maux endurés par ceux et celles qui subissent la différence. Le roman invite à l'introspection, à la culture du goût et de la cuisine. J'ai découvert avec plaisir les multiples pâtisseries japonaises (notamment ces fameux dorayaki composés de pâte de haricot) qui m'ont mis l'eau à la bouche tout au long du récit.

Ce roman est puissant dans sa vision des choses et met nos sentiments et nos doutes au pied du mur. Comment réagirions-nous face à la différence ? Est-ce légitime de rester dans la crainte d'une maladie alors même que celle-ci a été éradiquée ? Prenons-nous réellement le temps d'apprécier ce qui nous entoure, prenons-nous le temps d'apprécier la vie sous toutes ses formes ?L'auteur use d'une plume particulièrement fluide et impose un ton que je qualifierai de neutre et paradoxalement impliqué. Son écriture est simple mais poétique dans le fond et à mon sens emplie de métaphores (je pense notamment au canari Marvy recueilli par l'étudiante Wakana, image de Yoshii, chetif et rêvant de liberté).

En conclusion, on passe un très agréable moment de lecture avec Sentarô et Madame Tokue Yoshii, qui nous apprennent à nous aussi à ouvrir nos horizons et notre cœur. Une réussite pour les éditions Albin Michel et l'auteur Durian Sukegawa

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Délices de Tokyo

  • France : 2016-02-03 (Français)
  • France : 2017-05-03 - Poche (Français)

Activité récente

Khiad le place en liste or
2021-12-29T15:49:50+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 486
Commentaires 129
extraits 26
Evaluations 212
Note globale 7.98 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode