Livres
540 913
Membres
571 905

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Derniers Jours de Pompéi



Description ajoutée par RMarMat 2017-08-15T11:57:48+02:00

Résumé

Les Derniers Jours de Pompéi est un roman écrit par Edward Bulwer-Lytton en 1834. D'abord très lu, le roman est aujourd'hui relativement tombé dans l'oubli. Il culmine avec la description de l'éruption du Vésuve et la destruction de la ville de Pompéi en 79 ap. J.-C.

Le roman décrit aux travers de ses personnages le contraste entre, d'une part, une culture romaine du Ier siècle décadente, d'autre part, des cultures anciennes et des tendances nouvelles. Le protagoniste, Glaucus, représente les Grecs, qui ont été assujettis par Rome, et sa némésis Arbaces la culture encore plus ancienne de l'Égypte. Olinthus est le chef représentatif de la religion chrétienne naissante, qui est présentée favorablement, mais non sans un regard critique. La sorcière du Vésuve, bien qu'elle ne dispose d'aucun pouvoir surnaturel, révèle l'intérêt de Bulwer-Lytton pour l'occulte - un thème qui devait apparaître dans les œuvres ultérieures, en particulier La race qui nous exterminera.

Le film de 1935 de la RKO, Les Derniers Jours de Pompéi, avec Preston Foster et Basil Rathbone, est infidèle au roman, bien qu'il ait inspiré les scènes de l'éruption du Vésuve, le film ne reprenant ni son intrigue ni ses personnages. Deux adaptations italiennes du roman ont également été réalisées – l'un en 1913, l'autre en 1959. Enfin, le roman a été adapté en anglais sous la forme d'une mini-série diffusée sur ABC en 1984, avec notamment sir Laurence Olivier, Duncan Regehr, Nicholas Clay, Olivia Hussey, Linda Purl, Franco Nero, Lesley-Anne Down, Ernest Borgnine, Ned Beatty et Siobhán McKenna.

Afficher en entier

Classement en biblio - 169 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par RMarMat 2017-08-27T10:09:02+02:00

Livre IV - Chapitre IV

Mais le cœur tout entier du divin vieillard s'était imprégné d'amour : le sourire du Christ avait consumé toute l’ivraie des passions grossières et terrestres, et lui avait laissé, avec l'énergie d'un héros, toute la douceur d'un enfant.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Moi qui croyais avoir sauver de la bibliothèque de mes grands-parents qu’un beau livre relié de 1893 mais dont la lecture me serait ennuyeuse, une histoire de vulcanologue sur le monstrueux Vésuve qui détruisis les villes d’Herculanum et de Pompéi. Je me trompais !

Rien à voir ! Le Vésuve et son éruption ne sont en fait que des prétextes à conter une belle histoire d’amour, de rivalité, d’amitié et de fidélité au temps de l’empire Romain, dans la belle ville de Pompéi, en l’an 79 après J.C. J’ai aimé cette lecture. Glaucus le Grec et Arbacès le grand-prêtre Égyptien de la déesse Isis se disputent le cœur de la noble Ione, elle-même jalousé par la belle Julia. Nydia, l’esclave aveugle et secrètement éprise de Glaucus sauvera les amants de tous les dangers en donnant sa vie après avoir été le grain de sable dans la machination d’Arbacès pour se débarrasser de ses ennemis et se faire aimer d’Ione.

L’intrigue est classique mais permet de découvrir la vie des romains à cette époque et dans cette ville de façon ludique. L’auteur s’appuie en plus sur les découvertes faites sur les fouilles même de la ville. J’ai vraiment eu l’impression d’y être, de voir les richesses des peintures, des mosaïques, de la nature qui faisaient rayonner Pompéi au-delà de ses frontières. E. Bulwer-Lytton décris merveilleusement bien la société pompéienne, ses plaisirs et ses divertissements, ses croyances, avec l’opposition des anciens cultes contre l’émergence d’une nouvelle religion que sera plus tard le christianisme. J’ai découvert également les coutumes romaines, en particulier les jeux du cirque, les combats des gladiateurs et autres « sacrifices humains » comme exutoire sociétal.

Finalement, la seule déception que j’ai par rapport à mon attente de cette lecture, c’est le peu de place qu’occupe le volcan et les prémices du cataclysme. Regret aussi sur le fait que ce livre est quelque peu tombé dans l’oubli des bibliothèques. Cette lecture a pourtant beaucoup d’intérêt ; elle est plaisante, ludique et ne me laisse qu’une envie, celle d’aller visiter les ruines de fameuse Pompéi.

Merci à freyja04 de m’avoir conseiller de lire ce livre. Deux ans après c’est enfin fait…

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Je n'ai pas fini ce livre. Il est lent, il ne se passe pas grand chose, les personnages parlent plus qu'ils n'agissent, il s'agit plus d'intrigues amoureuses qui traînent en longueur et de beaux discours que d'une réelle histoire mais ce livre est merveilleusement bien écrit et bien documenté. Je le relirai peut-être un jour malgré son abandon. Je dirais oui pour les férus d'histoire et ce qui ne sont pas rebutés par d'interminables longueurs.

Afficher en entier
Bronze

Un roman historique au cadre assez bien utilisé, la Pompéi antique. Rebondissements, trahisons, histoire d'amour... le tout la veille de l'éruption. Ce roman est à l'origine de nombreux péplum au cinéma, entre gladiateurs, débuts du christianisme, romance...

Afficher en entier
Or

Une bonne découverte.

L'intrigue, tout en étant assez classique, est menée efficacement et sans beaucoup de temps morts -j'ai même trouvé la fin trop rapide, mais peut-être parce que j'en attendais un peu trop...

Quant au cadre, il ne ressemble pas à un décor de carton-pâte qui servirait seulement de lointain support à l'histoire -au contraire, il en fait partie intégrante, par exemple avec l'intrigue d'Apoecidès et d'Olynthus qui a trait aux balbutiements du christianisme, ou bien sûr avec l'éruption du Vésuve qui n'a lieu néanmoins que tardivement.

Et loin de nous assommer avec de longues descriptions rébarbatives, Bulwer Lytton sait viser juste pour nous immerger dans ce lointain passé... on a peu de difficultés à s'y croire.

En bref, un roman historique dans lequel se mêlent adroitement fiction et réalité, qui se lit vite et bien, et qui permet au lecteur un voyage intéressant et ludique (pour reprendre le terme de RMarMat) dans la Pompéi antique et plus généralement, dans l'Antiquité romaine.

Afficher en entier
Or

Moi qui croyais avoir sauver de la bibliothèque de mes grands-parents qu’un beau livre relié de 1893 mais dont la lecture me serait ennuyeuse, une histoire de vulcanologue sur le monstrueux Vésuve qui détruisis les villes d’Herculanum et de Pompéi. Je me trompais !

Rien à voir ! Le Vésuve et son éruption ne sont en fait que des prétextes à conter une belle histoire d’amour, de rivalité, d’amitié et de fidélité au temps de l’empire Romain, dans la belle ville de Pompéi, en l’an 79 après J.C. J’ai aimé cette lecture. Glaucus le Grec et Arbacès le grand-prêtre Égyptien de la déesse Isis se disputent le cœur de la noble Ione, elle-même jalousé par la belle Julia. Nydia, l’esclave aveugle et secrètement éprise de Glaucus sauvera les amants de tous les dangers en donnant sa vie après avoir été le grain de sable dans la machination d’Arbacès pour se débarrasser de ses ennemis et se faire aimer d’Ione.

L’intrigue est classique mais permet de découvrir la vie des romains à cette époque et dans cette ville de façon ludique. L’auteur s’appuie en plus sur les découvertes faites sur les fouilles même de la ville. J’ai vraiment eu l’impression d’y être, de voir les richesses des peintures, des mosaïques, de la nature qui faisaient rayonner Pompéi au-delà de ses frontières. E. Bulwer-Lytton décris merveilleusement bien la société pompéienne, ses plaisirs et ses divertissements, ses croyances, avec l’opposition des anciens cultes contre l’émergence d’une nouvelle religion que sera plus tard le christianisme. J’ai découvert également les coutumes romaines, en particulier les jeux du cirque, les combats des gladiateurs et autres « sacrifices humains » comme exutoire sociétal.

Finalement, la seule déception que j’ai par rapport à mon attente de cette lecture, c’est le peu de place qu’occupe le volcan et les prémices du cataclysme. Regret aussi sur le fait que ce livre est quelque peu tombé dans l’oubli des bibliothèques. Cette lecture a pourtant beaucoup d’intérêt ; elle est plaisante, ludique et ne me laisse qu’une envie, celle d’aller visiter les ruines de fameuse Pompéi.

Merci à freyja04 de m’avoir conseiller de lire ce livre. Deux ans après c’est enfin fait…

Afficher en entier
Argent

A Pompéi la vie se déroule normalement. La ville qui se situe à quelques Km du pied du Vésuve ne se doute pas du drame qui se prépare.

Il faut apprécier l'histoire romaine pour le lire

Afficher en entier
Pas apprécié

Il est bien écrit mais je n'ai pas réussis à le lire jusqu'au bout... sinon c'est un livre assez historique qui peut plaire à ceux qui apprécient l'histoire.

Bonne lecture !

Afficher en entier
Lu aussi

C'est un livre qui est intéressant pour des aspects théoriques et historiques, mais moins pour l'intrigue qui est trop saccadée pour vraiment nous captiver. Si la partie plus "scolaire" vous intéresse moins, je vous recommande la version abrégée du texte qui doit être plus prenante.

http://plumes-de-reve.skyrock.com/3241741707-Les-Derniers-jours-de-Pompei-Edward-Bulwer-Lytton.html

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai déjà lu ce livre mais sans plus. Il ne m' pas trop plus.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai beaucoup apprécier ce livre même s'il est vrai qu'il traîne en longueur parfois...

Afficher en entier

Date de sortie

Les Derniers Jours de Pompéi

  • France : 2002-09-12 - Poche (Français)

Activité récente

Taipan l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-14T11:48:20+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 169
Commentaires 26
extraits 10
Evaluations 40
Note globale 7.39 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode