Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 217
Membres
971 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"- Je sais que je pourrais avoir n'importe qui. Et justement, c'est ça, le truc. Je ne veux pas n'importe qui. Je ne veux que toi."

Afficher en entier

"- Comment ça "vos" ? Tu joues les infirmières avec d'autres que moi, Eunice ?

Elle grimace, comme souvent lorsque je l'appelle par son prénom. Et, non, ce n'est pas de la jalousie mais de la simple curiosité.

- Ouais. Mais tu restes celui que j'aime le plus faire souffrir avec l'antiseptique."

Afficher en entier

J'ai hâte de voir le jour où tu tomberas amoureux Leander McNeil.

Afficher en entier

"- [...] Je ne crois pas que les liens du sang soient les plus forts. Les personnes qui comptent le plus sont celles que nos choisissons."

Afficher en entier

"Parce que toi, tu en vaux la peine, Nyx. Et je suis prêt à me retrouver le cœur en miettes, parce qu'au moins, j'aurais eu le courage de t'aimer."

Afficher en entier

Je ne suis assise que depuis quelques secondes, la tête baissée, emmitouflée dans mon écharpe, quand un coup de klaxon me fait sursauter. Leander me fait signe depuis l’habitacle de sa Jeep. Je suis tellement surprise de le voir ici que je ne réagis pas. Je ne m’attendais pas à ce qu’il vienne me chercher et je ne sais pas ce qui m’effraie le plus : qu’il l’ait fait, ou que ça me plaise plus que ça ne le devrait.

Alors que je reste immobile, il se penche pour ouvrir la portière passager depuis sa place.

— Tu crois que je vais rester planté là en attendant que tu veuilles bien poser ton cul bandant dans ma caisse ?

Il hurle pour couvrir le bruit du vent, et la femme qui attendait déjà le bus avant que j’arrive me lance un regard réprobateur en s’agrippant à la croix qu’elle porte autour du cou. En voilà une qui s’entendrait bien avec mes parents…

Je sors enfin de ma torpeur et cours me réfugier dans la douce chaleur de la voiture de Leander. Ce dernier adresse de grands sourires hypocrites à la dame qu’il vient de choquer.

— Mais t’as fini, oui ? La pauvre, je crains déjà qu’elle s’en remette pas.

— Je ne comprends pas, d’habitude, les femmes m’apprécient. Je suis sûr que les petites mamies de la résidence m’ont réclamé à cor et à cri.

— Ah ! ça, je ne peux pas dire le contraire. Ça leur a manqué de ne pas pouvoir te mettre la main aux fesses. D’ailleurs, certaines t’appellent Zeus. Je ne comprends pas comment ça a pu arriver.

Afficher en entier

Chapitre 23 :

« Je vois à sa mine renfrognée qu’elle se fait violence pour ne pas me sauter dessus et me frapper.

Finalement, elle secoue la tête et reboutonne son jean en souriant.

- T’as raison. Je crois que je vais aller rendre visite à Dante. Je suis certaine qu’il sera ravi de s’occuper de moi.

À ces mots, ma mâchoire et mes poings se contractent.

Un instinct de possessivité que j’ai du mal à refouler s’empare de moi.

À toujours vouloir avoir le dernier mot, cette fille finira par avoir ma peau.

- Fais donc ça, je t’en prie.

Je pensais qu’elle resterait pour voir si j’allais changer d’avis, mais non.

D’un geste vif, elle ouvre la porte et sort dans le couloir.

Elle se retourne et m’offre un signe de la main en s’exclamant :

- Si tu veux, je te raconterai.

Je passe mes doigts dans mes cheveux et pousse un juron.

Bordel, c’est hors de question !

- D’accord, tu as gagné ! crié-je. Tu as gagné, putain ! »

▪️ Tiktok & Instagram @mylittleworldallinbooks

Afficher en entier

- Je m'énerve parce que je commence à vraiment me demander si je ne suis pas qu'un passe temps. Je me suis ouvert à toi, sur mon frère, mon père, mon avenir, et crois-moi, ça n'avait rien de facile. Mais toi, tu continues de te cacher derrière tes sarcasmes et tes réparties. Et même si ça me convenait au début, j'estime maintenant que j'ai le droit de connaître la vraie Nyx.

Afficher en entier

"Les marques d'affection en public, nous les évitons, pour éviter les allusions, pour éviter les illusions. Celles d'être d'avantage que ce que nous sommes. Le pire, dans tout ça, c'est que j'ai le sentiment que ces illusionsne ne viennent que de moi. Que Nyx reste un électron libre alors que je voudrais qu'elle ne gravite qu'autour de moi."

-Leander-

Afficher en entier

Chapitre 5 :

« De mon côté, je préfère me concentrer sur les yeux verts qui me scrutent, les sourcils froncés.

Je m’attends à ce qu’elle rougisse face à mon intérêt ou qu’elle ose un sourire charmeur.

Sauf qu’elle se contente de me dévisager, les bras croisés sur sa poitrine.

- Qu’est-ce que tu fous là, Vomito ?

Le grognement qui s’échappe de ma gorge ne semble pas le moins du monde la déstabiliser.

Au contraire, on dirait que ça l’amuse.

- Tu salues toujours les gens comme ça ?

- Ceux qui me gerbent dessus, oui.

Ses yeux se plissent, elle désigne mon tee-shirt du menton, et un sourire machiavélique s’étire sur ses lèvres.

- N’y pense même pas ! C’est mon tee-shirt préféré.

- Alors, tu devrais peut-être l’enlever.

Je m’approche davantage d’elle et pose les mains sur le toit de ma bagnole, l’emprisonnant entre mon corps et la carrosserie.

Elle ne semble pas le moins du monde intimidée.

Au contraire, elle croise mon regard sans ciller.

- Si tu veux que je me désape, suffit de le demander. Pas la peine d’imaginer un stratagème élaboré pour parvenir à tes fins, tu sais.

- « Stratagème élaboré » ? répète-t-elle en haussant les sourcils. Fais gaffe, avec toutes ces syllabes, ton cerveau va finir par exploser. »

▪️ Tiktok & Instagram @mylittleworldallinbooks

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode