Livres
477 947
Membres
459 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Dragons de la Cité Rouge



Description ajoutée par lost-library 2012-02-15T16:00:47+01:00

Résumé

Le prince héritier de Redfelt a été enlevé.

La rançon ? Une épée magique, jusque-là conservée dans les profondeurs de la citadelle. Sa lame retiendrait prisonnière les âmes des dragons qui ont failli réduire Redfelt en poussière trois siècles plus tôt.

Mais les émissaires royaux ont disparu, ainsi que la rançon. La reine Eline se tourne alors vers Alec Deraan, un chasseur de prime. Ils furent amants à l'époque où il était officier de la couronne promis à un brillant avenir. Aujourd'hui c'est un loup solitaire dont le seul ami est un dragon. Car Alec cache un secret : il est possédé par une démone aussi séduisante que dangereuse, un succube qui lui prête main-forte en échange de l’exclusivité de ses faveurs.

Troublé par ses retrouvailles avec une souveraine qu'il lui est interdit d'aimer, Alec accepte la quête à contrecœur et s'envole vers des contrées lointaines. les temps presse : les dragons de l'épée pourraient se réveiller et achever la destruction interrompue il y a trois cents ans.

Afficher en entier

Classement en biblio - 80 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-08T13:09:24+01:00

Depuis trois siècles les dragons n'étaient pas les bienvenus à Redfelt. La cité rouge tenait son nom de la couleur de ses pierres. Ces géants célestes avaient péri près des murailles de la forteresse, après une attaque qui avait coûté des milliers de vies. On racontait que leurs fantômes hantaient les limbes, attendant de resurgir pour mener à bien le massacre interrompu.

Alec connaissait l'aversion des citoyens et il avait laissé Arkan à une journée de cheval de là.

Lorsqu'il arriva aux portes de la citadelle royale, il avait chevauché toute la nuit. Un soleil pâle montait si lentement au-dessus de l'océan qu'il semblait mourant. La ville n'avait guère changé à l'exception du port : on avait construit de nouveaux quais, creusé un second bassin à l'est des anciennes installations. Une digue cassait la houle. Des machines se dressaient pour hâler les marchandises depuis les navires. Alec remarqua pourtant que peu d'entre eux s'étaient amarrés à Redfelt. Quant à la marine de guerre, elle préférait encore le vieux port.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LilyChagnon 2017-11-24T09:36:19+01:00
Bronze

La description était prometteuse. L’extrait donnait envie. C’est bien écrit, à n’en pas douter, et il y a de l’action mais… Les Dragons de la cité rouge d’Erik Wietzel est pour moi une grosse déception. Peut-être pourrait-on dire que l’auteur nous fait survoler son histoire sur les ailes d’un dragon. L’ennui, c’est que vue de si haut, l’ensemble en devient superficiel. Je n’ai réussi pas à m’attacher à aucun des personnages. Il n’y avait pas d’émotion. Ils manquaient de profondeur. Tellement que parfois j’avais l’impression qu’ils étaient tous coulés dans le même moule. L’intrigue en général ne réserve guère de surprise. C’est dommage. J’étais heureuse de le commencer, mais encore plus de le finir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eilia 2017-10-13T08:50:13+02:00
Diamant

C'est légèrement frustrant qu'il n'y ait pas de suite, mais bon.

L'univers est intéressant. Le personnage qu'on suit est (forcément) important : proche de la royauté, ami avec un dragon intelligent (ce qui semble ne pas courir les rues) et maudit. Un bon cocktail pour de belles aventures.

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai aussi trouvé la malédiction intéressante et le traitement sur "comment une décision prise à la va-vite pouvait vous impacter toute votre vie."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arkane 2017-09-22T10:29:57+02:00
Or

La couverture est très belle. Une guerrière fait face au lecteur avec un dragon blanc en arrière-plan. Je me pose la question de la présence de cette femme.

Le résumé plante aussitôt le décor : un prince enlevé, une épée magique pour rançon, un guerrier et une succube. Voilà de quoi éveiller ma curiosité.

Dans les premières pages, nous faisons connaissance d'Alec, un guerrier accompagné d'Arkan un dragon et possédé par une succube. Une jeune femme hyper sexy, mais qui peut se montrer impitoyable au combat. Moi qui adore les dragons, j'ai été comblée. D'habitude, on les montre sous un jour moins flatteur. Ils sont tour à tour cruels, manipulateurs, dévoreurs d'enfant et que sais-je encore... Ici Arkan est un compagnon fidèle d'Alec, une créature pleine de sagacité.

Tout au long du livre, on découvre par petites touches habiles, les raisons qui ont poussé Alec et Arkan à voyager ensemble et à nouer des liens d'amitié. L'auteur entraîne ses héros à la recherche d'une épée magique, quête ordonnée par la souveraine et mère du prince kidnappé. Une femme qui a laissé des souvenirs à Alec.

J'ai adoré le personnage de la succube. Une alliance trop peu exploitée selon moi dans ce genre de fantasy. Ici elle est abordée mais pas complètement travaillée. Des détails sur la jeune femme auraient été appréciables.

Alors, certes, cette histoire ne révolutionne pas le genre de la fantasy, mais il y a cette petite touche, cette patte de l'auteur qui fait que j'ai complètement adhéré à cet univers. Des questions restent toutefois sans réponses ou auraient mérité un approfondissement comme le personnage de Shen Sey.

Pour conclure, un second opus serait le bienvenu pour donner des explications sur des interrogations qui restent sans réponses. Un livre qui se lit bien, dans lequel on peut s'immerger et un classique de la fantasy que je recommande.

https://chroniquesdesmondes.wixsite.com/monsite/high-fantasy

Afficher en entier
Argent

Pour découvrir l'entièreté de ma critique, c'est par ici : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/2017/04/18/les-dragons-de-la-cite-rouge-erik-wietzel/

--- Une bonne histoire de dragons, enfin ! ---

Ce qui m’a tout d’abord séduite, dans Les dragons de la cité rouge, ce sont les petites touches d’originalité imaginées par l’auteur : la présence de la succube Shen Sey, les décisions changeantes d’Alec – alors que l’on sait très bien, qu’au fond, c’est un chevalier au cœur noble… ou presque – et, surtout, la compagnie d’Arkan. Bien entendu, mon personnage favori ne pouvait être que le dragon qui, pour une fois, n’est pas rongé par la rancœur ni par la haine, mais plein de sagesse.

Puis, il faut l’avouer, Erik Wietzel gère d’une main de maître les différents rythmes de son récit. Omniprésente tout au long de l’histoire, l’action sait en effet laisser place à des moments plus paisibles et riches en informations. Et bien que j’aie trouvé certains passages étranges – notamment, la poursuite de l’orc et le combat avec les elfes –, j’ai apprécié de découvrir le passé de chaque personnage, en particulier ce qui a mené Alec à se lier d’amitié avec Arkan.

--- Un dénouement sans surprise, mais qui comble toutes les attentes ---

A contrario, la fin est attendue. Des dragons, une épée maléfique et un royaume à sauver : des valeurs sûres qui, de ce fait, n’ont pas créé la surprise. Bref, ce qui a démarré de façon un peu inhabituelle a finalement retrouvé les sentiers battus de la classic fantasy. Une lecture efficace que l’on dévore avec plaisir, mais que l’on parvient à refermer sans trop de difficultés lorsque vient la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choupaille 2017-04-07T11:36:18+02:00
Bronze

"Les dragons de la cité rouge" de E. Weitzel est un roman qui ne m'a malheureusement pas persuadée que les anglo-saxons n'ont pas le monopole de la Fantasy actuelle, contrairement à ce qu'affirme Maxime Chattam sur la quatrième de couverture. Sans pour autant être une déception, je n'ai pas particulièrement apprécié ma lecture de ce livre. Je m'explique.

Ce roman de fantasy francophone est abouti. Là dessus, il n'y a pas photo. L'avantage avec Erik Wietzel, c'est qu'on rentre directement dans son univers. L'histoire se met rapidement en place et l'écriture est telle que l'on se représente sans trop de difficultés les événements décrits.

Malheureusement, le problème résultant d'une telle plume est que puisqu'il se passe constamment quelque chose, il ressort de ce roman une homogénéité lancinante anesthésiant profondément le lecteur. Lire ce roman de seulement 350 pages à tout casser vous prendra des jours sans pour autant vous passionner, et là réside le problème de cette oeuvre. On lit machinalement, sans être réellement intégré au scénario et à ses enjeux.

A l'issue de cette lecture, j'ai réellement l'impression (peut-être à tord) qu'Erik Weitzel ne compte pas en rester là et prévoit un second roman one-shot dans la lignée directe de celui-ci. J'apprécierais grandement que tel soit le cas, compte tenu du fait que la clôture de ce récit ne m'a pas franchement convaincue. Je suis toute à fait encline à donner une seconde chance à cet auteur.

En résumé : pas une perte de temps (loin s'en faut), mais pas une remarquable découverte non plus. La Fantasy francophone devra déployer d'autres moyen pour me convaincre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Misaki380 2016-04-03T04:30:19+02:00
En train de lire

Pour l'instant j'adore même si je décroche un peu parfois, sinon c'es très réussi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookievore 2016-03-23T18:15:29+01:00
Bronze

Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard, j'aimais bien l'illustration et le résumé alors je l'ai emprunté, j'ai bien aimé, je suis rentré assez vite dans l'histoire, les personnages sont attachants, bien qu'un peu trop focalisé sur Alec, j'aurais aimé en savoir plus sur la succube! Un agréable moment même si ce n'est grandiose non plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mehel 2015-09-30T21:47:18+02:00
Or

C'est un livre qui se lit facilement.On entre directement dans l'univers des personnages.

Mais on s'attache aux personnages alors la fin arrive trop vite...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gamitomatias 2015-09-27T22:42:40+02:00
Pas apprécié

Je suis assez déçue. Pourtant j'ai tout de suite accrochée au livre. Je trouvais l'histoire prometteuse mais j'ai trouvé que l histoire n'allait pas au bout et était assez superficielle. Et le final est bâclée. Pourtant j'adore le genre littéraire. Si il y a une suite il faudra pas compte sur moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par grossetope 2015-09-17T22:37:41+02:00
Pas apprécié

J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre ! Il faut dire que je n'ai pas du tout apprécié les personnages, surtout le héros, Alec. Je le trouve désagréable, égoïste et finalement peu attirant. A la limite, je préfère son dragon, Arkan ! Et pourtant, j'aime l'univers de la Fantaisie ! Les sorciers, dragons qui parlent, les mondes parallèles, les démons, bref toute cette mythologie me plait beaucoup ! Ce qui manque surtout à mon avis dans ce livre, c'est l'émotion et l'empathie ! Je n'ai jamais pu me mettre à la place des héros (la reine, son fils, le chasseur de prime). Dommage, je trouve toujours plus agréable de lire des textes originaux Français ! En tous les cas, je n'ai aucune envie de lire la suite (si un autre tome doit paraitre !)

Afficher en entier

Date de sortie

Les Dragons de la Cité Rouge

  • France : 2015-08-28 - Poche (Français)

Activité récente

Baella l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-11T12:50:10+01:00
Arkane l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-22T10:23:28+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 80
Commentaires 14
Extraits 5
Evaluations 19
Note globale 7.21 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode