Livres
540 135
Membres
570 290

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2012-04-04T17:29:25+02:00

Si son expression était indéchiffrable, je n'ai pas manqué de remarquer la trace argentée qu'une larme avait laissée sur sa joue.

Dis-le, L. Dis-le ou accompagne-moi.

Ses paupières ont papillonnés, et elle a regardé au-delà de moi, là où Liv patientait au bord de la piste.

-Tu ne devrais pas être ici, Lena. J'ignore ce que Ridley e John te font...

-Personne ne me fait rien, m'a-t-elle coupé. Et je ne cours aucun danger. Je ne suis pas une Mortelle.

Ces derniers mots, alors qu'elle toisait Liv.

Contrairement à elle

Ses traits se sont assombris, ses cheveux ont bouclés.

-Tu n'es pas comme eux, L.

Les lumières du bar ont clignotés, les ampoules éclairant la piste se sont fracassées, expédiant des gerbes de minuscules étincelles sur nous deux. Les gens, même ceux-là, se sont mis à s'éloigner de nous.

-Tu te trompes. Je suis comme eux. C'est mon univers, ici.

-Nous pouvons en parler, Lena.

-Non. Pas ensemble. Tu ne me connais plus.

Un instant, une ombre a traversé son visage. De la tristesse, peut-être ? Des remords ?

Je regrette que les choses ne soient pas différentes, mais c'est ainsi.

Elle a commencé à reculer.

Je ne peux pas te suivre là où tu vas, Lena.

Je sais.

Tu seras toute seule.

Je le suis déjà, Ethan.

Alors, dis-moi de m'en aller. Si c'est vraiment ce que tu désires.

Elle s'est arrêtée net, a lentement pivoté vers moi.

-Je ne veux pas de toi ici, Ethan.

Elle s'est fondue dans la cohue, loin de moi. Avant que j'ai eu le temps de faire un pas, l'air s'est déchiré, et John Breed s'est matérialisé devant moi, blouson de cuir et tout le tremblement.

-Moi non plus, a-t-il lancé.

-Je m'en vais mais pas à cause de toi.

Il a souri, ses yeux verts ont brillé.

Tournant les talons, j'ai foncé droit devant, indifférent à l'idée que je risquais d'agacer une créature susceptible de boire mon sang ou de m'obliger à sauter d'une falaise. J'ai avancé parce que, par-dessus tout, je voulais quitter cette boîte. Le lourd vantail a claqué dans mon dos, étouffant la musique, les lumières et les Enchanteurs.

Malheureusement , il a été inefficace à étouffer ce que j'avais ésperer oublier : l'image des mains de John sur les hanches de Lena, leur danse, ses cheveux noirs s'agitant autour d'elle. Lena dans les bras d'un autre.

Afficher en entier

-Que les choses soient claires,a-t-elle lancé.La fête se déroule ici, et moi, je suis censée rester à la niche comme le chien ?

-C'est ma chambre que tu traites comme ça ? a soupiré Lena.

-Qu'importe. Je n'ai pas besoin que vous trois vous réunissiez pour bavasser dans mon dos. J'ai assez de soucis comme ça. Oncle Macon et ma mère ont décidé de me renvoyer au lycée, puisque, semble-t-il, je ne représente plus de danger pour personne.

J'ai eu l'impression qu' elle était à deux doigts de fondre en larmes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cxndiice 2011-12-10T22:41:34+01:00

Etais-je donc condamné à ne rencontrer que des personnes anormales toute ma vie ? Fallait-il que tout un chacun ait une existence secrète.

Afficher en entier

dix-huit lunes:

dix-huit lunes, dix-huit sphères, hors les ans, hors l'univers, le non-choix, mort ou bien né, terr' guettée par jour brisé...

Afficher en entier
Extrait ajouté par arya22 2011-07-25T11:05:02+02:00

Plus que tout, je souhaitais être là-bas. Je n'avais pas envie de choisir l'un des deux mondes; je voulais appartenir aux deux. Je n'avais pas envie de ne voir qu'une face du ciel; je voulais l'appréhender en entier.

J'ai hésité avant de faire un pas, un seul, et de sortir de la brume pour entrer dans l'inconnu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par arya22 2011-07-25T11:05:02+02:00

Elles étaient parties, la voix comme la fille. Pareilles à une bulle de savon, à de la barbe à papa, à l'ultime pan d'un rêve argenté.

Afficher en entier

- Tu es toi. Qui est toi ? Que veut-elle être ? Et comment l'amener à m'embrasser ?

Se dressant en appui sur ses bras , elle s'est penchée sur moi, ses cheveux chatouillant mon visage. Sa bouche a effleuré la mienne, et le courant électrique est revenu. Il m'avait manqué, alors même qu'il me brûlait les lèvres .

Il manquait autre chose, cependant.

J'ai ouvert le tiroir de ma table de nuit.

-Ceci t'appartient, me semble-t-il.

J'ai laissé tomber le collier dans sa paume, et ses souvenirs se sont répandus entre ses doigts

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hasnae 2012-04-08T00:46:48+02:00

- Eh bé, a soufflé Link, je ne l'avais pas vue venir, celle-là.

- Inutile de rêver, l'a douché Ridley. Je redeviendrai la punaise que je suis dès que nous aurons réussi à obliger Lena à revenir.

- Ne t'avance pas trop, Rid. Le magicien d'Oz te donnera peut-être un coeur si nous tuons la méchante sorcière.

- Comme si j'en voulais un! a-t-elle ricané en reprenant la route, ses talons perforant la boue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hasnae 2012-04-08T00:46:31+02:00

Aussitôt, elle a dessiné un coeur, encre noire sur fond blanc, un coeur dissimulé au sommet du réservoir de Summerville. L'espace d'une seconde, j'ai été heureux. Puis j'ai eu l'impression de dégringoler jusqu'en bas de notre perchoir – son dessin ne nous concernait pas ; il concernait son prochain anniversaire, sa Dix-septième Lune. Elle avait déjà entrepris le décompte des jours qui l'en séparaient.

Au milieu du coeur, elle n'avait pas écrit nos prénoms. Elle avait écrit un nombre.

Afficher en entier

Tout etait clair, maintenant. L'attitude de Lena ces derniers mois, la distance qu'elle avait mise entre nous, l'isolement dans lequel elle s'etait enfermee, les reproches qu'elle s'etait adressee pour la mort de Macon.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode