Livres
568 204
Membres
623 196

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Enfants de Húrin



Description ajoutée par Noone 2015-08-09T06:47:17+02:00

Résumé

Des milliers d’années avant Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. C’est contre Túrin et Nienor, les enfants de Húrin, que Morgoth va lancer une terrible malédiction, les contraignant à une vie malheureuse et errante, pour se venger du héros qui a osé le défier.

Túrin, héros humain qui cherche sa place parmi les Elfes et les Hommes dans un monde en guerre, lutte de manière spectaculaire et tragique contre Morgoth, nous faisant découvrir un passé méconnu de la Terre du Milieu.

On retrouve dans ce magnifique roman le souffle épique si particulier à l’œuvre de celui qu’on appelle désormais le père fondateur de toute la fantasy contemporaine.

Éditions Pocket

Afficher en entier

Classement en biblio - 596 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2015-01-31T13:36:30+01:00

Hador Tête d’Or était un seigneur des Edain, et très aimé des Eldar. Il vécut les jours qui lui furent alloués sous la suzeraineté de Fingolfin, qui lui donna de vastes domaines dans cette région du Hithlum qu’on nomme Dor-lómin. Sa fille Glóredhel épousa Haldir fils de Halmir, seigneur des Hommes de Brethil ; et au cours des mêmes festivités, son fils Galdor le Grand prit pour femme Hareth, fille de Halmir.

Galdor et Hareth eurent deux fils, Húrin et Huor. Húrin était l’aîné de trois ans, mais il était plus court de taille que les autres hommes de son peuple ; en cela il tenait de la lignée de sa mère, mais pour tout le reste il ressemblait à Hador, son grand-père, étant bâti en force avec une âme ardente.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un très beau roman sorti à titre posthume et reconstitué par son fils Christopher.

Mon premier roman Héroïc Fantasy me permet de considérer le genre comme étant noble et poétique de la littérature.

Une légende sombre des jours anciens de la terre du milieu très accessible, qui ouvre les portes d'un autre monde. Une atmosphère sombre ne laissant que très peu d'espace à l'espoir.

L'histoire funeste se déroule sur la terre du milieu, et j'y ai découvert beaucoup de similitude avec des mythes nordiques (ex : Midgard), des légendes grecques (ex : Œdipe), voire amérindiennes (les elfes sont des indiens). Ceci reste à « fouiller » !

Dans ce roman tragique, la lignée des Hurin est maudite et l'ennemi vient de l'intérieur des terres (dualité spirituelle de chaque homme ?). Evidemment, je n'en dirais pas plus pour ceux qui veulent découvrir cette histoire superbement écrite.

Afficher en entier
Or

Vous qui pénétrez ici, abandonnez tout espoir.

Cette petite phrase ferait un bon avertissement pour la lecture de ce livre.

Tolkien déploie son style si spécifique, fait planer un souffle épique sur son récit, mais le teinte également de noirceur, le peignant de l’empreinte de la douleur et du deuil.

Les Enfants de Húrin, c’est une pure tragédie grecque, où les personnages (à commencer par Túrin) subissent tous les maux possibles jusqu’à destruction physique et morale complète, dans une course vaine et effrénée pour échapper à son destin et sa malédiction…

Nous sommes ici très loin de Bilbo le Hobbit et du Seigneur des Anneaux, dans une période faite de guerre et de souffrance.

À déconseiller à qui cherche du joyeux =)

Christopher Tolkien a veillé à inclure, dans cette édition, une carte avec les noms donnés aux lieux durant la période concernée.

On trouvera également les classiques arbres généalogiques, et des appendices sur le récit et sa structure.

Soulignons également que ce roman reste accessible même aux néophytes de Tolkien, malgré certaines tournures de phrases parfois un brin complexes.

Quant aux “initiés”, ils apprécieront de découvrir une période méconnue de la Terre du Milieu =)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par kathrynn 2021-09-02T01:27:49+02:00
Diamant

J'ai adoré ce roman de Tolkien qui approfondit le chapitre des Enfants de Húrin qui se trouve dans Le Silmarillion. Ce livre est totalement tragique et émouvant. Spoiler(cliquez pour révéler)Un destin tragique pour un des plus grands héros de Tolkien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-08-17T15:04:19+02:00
Bronze

A défaut d'apprécier la fantasy, vous connaissez quasiment toutes et tous au moins une œuvre de J. R. R. Tolkien : Le Seigneur des Anneaux ou Bilbo le Hobbit, œuvres toutes deux portées au cinéma par Peter Jackson sous forme de trilogies, à partir de 2001 pour la première et de 2012 pour la seconde.

J. R. R. Tolkien est l'un des auteurs incontournables du genre et ce n'est pas pour rien ! « Tolkien a redonné vie à la fantasy ; il l’a rendue respectable ; il a fait naître un goût pour elle chez les lecteurs comme chez les éditeurs ; il a ramené les contes de fées et les mythes des marges de la littérature ; il a « élevé le niveau » pour les auteurs de fantasy. Son influence est si puissante et omniprésente que pour bien des auteurs, la difficulté n’a pas été de le suivre, mais de s’en dégager, de trouver leur propre voix. » (Tom Shippey « Literature, Twentieth Century: Influence of Tolkien », dans Michael D. C. Drout, J.R.R. Tolkien Encyclopedia, p. 381-382).

Depuis mes 12 ans, je prends toujours autant de plaisir à lire et relire les romans de l'auteur. Mais il y avait une forme à laquelle je ne m'étais pas encore confrontée, à la fois dans le genre et de l'auteur : le livre audio. Je ne vous cache pas que c'est avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans l'écoute des Enfants de Húrin, ne serait-ce que par peur de ne pas parvenir à appréhender l'ensemble des noms (personnages comme lieux), d'autant plus que cela faisait déjà quelques années que je ne m'étais plus replongée dans l'univers de la Terre du Milieu.

Le début a été assez difficile : il y avait énormément d'éléments à retenir, dont des noms assez complexes, et ce, très rapidement. Mais au final, progressivement, j'ai réussi à me laisser porter par l'histoire.

Avec Les Enfants de Húrin, nous en découvrons un peu plus sur les guerres ayant opposé les peuples de la Terre du Milieu à l'incarnation du Mal que sont Morgoth et ses sbires. Ainsi, alors même que Morgoth étend chaque jour qui passe son ombre sur la Terre du Milieu, Húrin tente vaillamment de résister. Or, capturé par l'ennemi, il est enchaîné au sommet du Thangorodrim et subi un terrible sort : maudit, il est condamné à voir et entendre tous les malheurs qui s'abattent sur ses enfants Túrin et Nienor.

Ce sont donc les vies malheureuses de ces deux derniers que nous allons suivre, et plus particulièrement, celle de Túrin. Autant j'ai apprécié Le Silmarillion et les personnages du Seigneur des Anneaux, autant j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Túrin. Dès l'enfance, sa vie n'a rien de facile. Envoyé secrètement chez les Elfes par sa mère après sa capture par les Orientaux, un peuple à la solde de Morgoth, Túrin se démarque très vite par ses capacités hors normes. De nature réservée, ce guerrier incroyable va devenir de plus en plus aigri au fil du temps. Nul espoir ici, Túrin et Nienor sont d'ores et déjà condamnés par la malédiction de Morgoth. La fatalité les frappera de la manière la plus cruelle qui soit mais avant, les deux protagonistes vont être confrontés à la trahison, à la guerre, aux larmes… Rien de très joyeux mais tellement épique ! La Terre du Milieu est à feu et à sang et ne connaît que très peu de périodes paisibles. Tant que Morgoth ne sera pas vaincu, la paix ne pourra régner et les peuples seront condamnés aux ténèbres.

Morgoth est pour moi un des protagonistes les plus intéressants dans toute l’œuvre de Tolkien. C'est un méchant, un vrai méchant ! Nulle trace de bien en lui, il n'est là que pour étendre sa corruption sur le monde et plus il étend son pouvoir, plus il est mauvais encore. Il ne connaît aucune limite et vient semer le chaos à chacun de ses actes.

Túrin, quant à lui est au final un personnage assez lisse, sans guère de surprise. On comprend d'entrée de jeu que son destin est scellé et que malgré tous ses efforts, sa chute sera inévitable. Malgré ses luttes, Túrin n'échappera pas à la tragédie qui l'attend et en dépit de l'aide de ceux qui l'entoure, le malheur l'attend à chacun de ses pas. Au bout d'un moment, c'était lassant, je ne vous le cache pas. L'un des passages que j'ai le plus apprécié dans le roman c'est celui avec Mîm, car la personnalité du nain était bien plus complexe et ambivalente que d'autres personnages. Bien qu'appréciant Túrin, il n'écarte cependant pas de le trahir, lui et ses compagnons, par vengeance et appât du gain. Malheureusement, j'aurais bien du mal à citer d'autres personnages ou passages que j'ai vraiment appréciés. Peut-être que ma déception vient du fait ue je m'attendais davantage à un récit similaire au Seigneur des Anneaux ou au Silmarillion.

Conclusion

Assurément, Les Enfants de Húrin n'est pas mon œuvre préférée de Tolkien. Est-ce que cela tient au final à la forme ou au fond ? Le format audio, bien qu'agréable, n'était pas le format le plus adapté pour moi en raison de la complexité du récit et de la nécessaire attention permanente qu'il fallait y porter.

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/les-enfants-de-h%C3%BArin-de-j-r-r-tolkien

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veronique6 2021-06-17T12:41:24+02:00
Lu aussi

Cette histoire m'a moins passionnée que Le seigneur des anneaux, mais à été tout de même été très passionnante.

Au départ, on s'y perd un peu à cause du nombre élevé de personnages puis ensuite, on est transporté dans cet univers encore une fois merveilleux. L'écriture de Tolkien est vraiment très agréable et fluide, même pendant ses descriptions. L'univers est assez proche de celui du seigneur, mais a quand même quelques différences.

J'ai trouvé parfois l'intrigue un peu complexe, à cause d'une chose dont je ne peut pas vous parler sinon, je vous spoilerai.

J'ai par contre, apprécié retrouver la voix du narrateur Thierry Janssen qui avec aussi fait la trilogie du Seigneur des anneaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lenoute1 2021-05-27T14:33:47+02:00
Bronze

L acteur Thierry Janssen avec sa voix sobre et claire, pour notre grand plaisir nous fait la lecture « Des enfants de Hùrin », une œuvre de J.R.R. Tolkien se déroulant des milliers d'années avant Le Seigneur des Anneaux.

Au travers ce conte tragique, on découvre la Terre du Milieu du temps de Morgoth qui pour se venger va lancer une terrible malédiction, à Túrin et Niënor, les enfants de Húrin, les contraignant à une vie malheureuse et errante.

J ai trouvé le début de l histoire complexe à suivre, il y a énormément de personnages et de noms de lieux. Il m a été difficile de m y repérer. Tout ce met en place par la suite. J ai apprécié découvrir cet univers riche et dense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ivynea 2021-03-16T15:21:57+01:00
Or

Ce livre est une vrai tragédie que j'ai aimé du début à la fin.

Je souhaiter lire ce livre pour en apprendre plus sur l'univers de Tolkien que j'apprécie et je n'ai pas était déçu, il m'as fallu un peu de temps pour rentrer totalement dans le livre surtout a cause de tout les prénom et lieu cité mais une fois dedans impossible de le lâcher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elywenne 2021-02-12T15:47:25+01:00
Bronze

Quelle destinée tragique que celle des enfants de Hurin !

Un récit qui fut assez obscur et difficile à lire avec cette langue si soutenue et travaillée et la mythologie de Tolkien très précise et pas facile d'accès. Cela fait pourtant un bien fou malgré le sujet dont il est question, soit la déchéance d'une lignée liée à une malédiction et l'arrogance et la folie des personnages. Ce fut également un moment malheureux que de lire toutes les errances et les mauvaises décisions de Turin et sa sœur sans pouvoir agir ni les conseiller.

Cependant, je suis ravie d'avoir pu enrichir mes connaissances de la Terre du milieu et de connaître ce conte chanté dans le Seigneur des anneaux même si ce fut un triste moment à passer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-01-30T22:02:55+01:00
Lu aussi

Un récit sombre et tragique qui tranche fortement avec bien des contes de Tolkien.

J'ai été légèrement décontenancé par l'avalanche de noms survenue dès les premières pages du livre - mais je m'y attendais, car il faut admettre que c'est monnaie courante chez Tolkien. Rien de bien méchant, il faut simplement prendre le temps de s'imprégner de l'univers et du style à travers lequel il nous est dépeint.

Globalement, tout est là pour ravir les amateurs du genre et particulièrement ceux qui ont apprécié la dimension grave du Seigneur des Anneaux (en comparaison avec des récits plus légers et lumineux à l'image du Hobbit). Une bonne manière de se replonger dans l'univers de Tolkien et de varier les plaisirs après avoir lu et relu sa fameuse trilogie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Olgaorlovski 2021-01-19T09:10:56+01:00
Or

Moins séduite par ce conte et la légende autour, j'ai eu plus de mal à identifier les personnages et l'histoire même si découvrir les prémices de l'histoire su SDA était intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilipuces 2021-01-16T10:18:51+01:00
Argent

Actuellement en plein dans le revisionnage des sagas Le hobbit et le seigneur des anneaux c'est avec plaisir que j'ai retrouvé l'écriture si particulière et agréable (même si un petit temps d'adaptation est nécessaire) de Tolkien.

L'histoire est vraiment sympathique, on est vite transporté dedans et on suit avec émotion la vie de Turin, fils de Hurin. Ce livre est empreint d'émotion, j'ai passé un très bon moment de lecture mais dommage qu'il y ait tant de blabla au début et à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2020-12-25T13:32:33+01:00
Or

Hurin participe aux Nirnaeth Arnoediad, la Bataille des Larmes Innombrables, au côté d'autres armées des Hommes et de nombreuses armées Elfes. le but de cette immense coalition est de vaincre Morgoth, le Seigneur Ténébreux des Jours Anciens.

Mais, comme son nom l'indique, la bataille tourne mal et de nombreux participants sont tués. Hurin est fait prisonnier et amené devant Morgoth, qu'il défie. Pour se venger, Morgoth lance une malédiction sur la famille de Hurin et force ce dernier à rester prisonnier de sa volonté, afin que le valeureux guerrier assiste sans répit aux malheurs de son épouse, Morwenn, et de ses deux enfants, Turin et Niënor.

Cette magnifique tragédie a été écrite par le professeur Tolkien pendant la Première guerre mondiale. L'influence de cette sombre période de notre histoire sur le récit est indéniable: l'ambiance en est pessimiste et oppressante. On ressent, page après page, le danger auquel les habitants de la Terre du Milieu de cette époque sont soumis.

Les fans du "Seigneur des Anneaux", s'ils peuvent être légèrement déroutés par ce récit se situant à une époque si lointaine de celle de la Compagnie de l'Anneau, ne seront néanmoins pas déçus par cette histoire, mise en état par Christopher Tolkien. Car les parallèles entre les deux histoires sont nombreux. Ainsi, le couple Thingol-Melian, du Doriath, rappelle beaucoup le duo Celeborn-Galadriel, de Lothlorien. Comme le sera la Lothlorien dans "Le Seigneur des Anneaux", le Doriath est protégé par l'Anneau de Melian, qui empêche les intrus de pénétrer au sein du Royaume de Thingol. C'est peut-être normal, puisque Galadriel a séjourné en Doriath après son exil de Valinor et y a profité des enseignements de Melian, une puissante Maia.

De plus, Thingol et Melian sont les parents de Luthien, cette Elfe qui a sacrifié sa vie immortelle pour un mortel, Beren. Dans "Le Seigneur des Anneaux", Galadriel est la grand-mère d'Arwen en qui, dit-on, revit la beauté de Luthien. Et Arwen aussi aimera un mortel...

Mais le Conte des Enfants de Hurin ne se concentre pas seulement sur les peuples elfiques. Si le Doriath y est autant présent, c'est parce que le destin de Turin, adopté par Thingol après la capture de Hurin, y est irrémédiablement lié.

A tel point que la Malédiction de Morgoth le suivra jusque là... Turin devra alors quitter le Doriath et vivra une vie de hors-la-loi, pendant un certain temps.

Malgré quelques succès remportés par Turin, qui donnent au lecteur l'impression que la Malédiction pourra être vaincue, l'histoire se termine de façon tragique.

Une lecture conseillée à tous les fans de Tolkien, Turin étant l'un de ses plus grands héros, celui dont il est dit qu'il vaincra Morgoth lors de la Dernière Bataille.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Enfants de Húrin

  • France : 2009-05-20 - Poche (Français)

Activité récente

Nyx-1 l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-06T09:11:01+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 596
Commentaires 62
extraits 16
Evaluations 153
Note globale 8.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode