Livres
564 523
Membres
616 822

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les enfants sont rois



Description ajoutée par TERVERCHANTAL 2021-02-14T13:12:59+01:00

Résumé

"La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. " On dirait une enfant ", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire".

A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

Afficher en entier

Classement en biblio - 135 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par dadotiste 2021-03-05T17:35:53+01:00

« Ils croyaient que Big Brother s'incarnerait en une puissance extérieure, totalitaire, autoritaire, contre laquelle il faudrait s'insurger. Mais Big Brother n'avait pas eu besoin de s'imposer. Big Brother avait été accueilli les bras ouverts et le cœur affamé de likes et chacun avait accepté d'être son propre bourreau. Les frontières de l'intime s'étaient déplacées. Les réseaux censuraient les images de seins ou de fesses mais en échange d'un clic, d'un cœur, d'un pouce levé, on montrait ses enfants, sa famille, on racontait sa vie. Chacun était devenu l'administrateur de sa propre exhibition, et celle-ci était devenue un élément indispensable à la réalisation de soi. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Attention, ce roman est édifiant et hautement addictif !

Avec « Les Enfants sont Rois » Delphine de Vigan nous propose une lecture qui parlera à tous.

Parce que ce qu’elle nous narre, c’est notre société actuelle.

Parce que ceux qu’elle met en scène, c’est vous, moi, tous autant que nous sommes.

Parce que ce qu’elle éclaire de sa plume, se sont les zones d’ombre que nous laissons s’installer sans rien dire.

Parce qu’en mettant des mots dessus, des mots justes et efficaces, elle nous offre un roman d’intérêt général.

Parce que si, après cette lecture, nous refusons de nous poser les bonnes questions, alors c’est que nous ne valons pas mieux que Mélanie Claux...

Sammy et Kimmy pourraient être mes enfants, vos enfants, les enfants de n’importe qui.

Malheureusement pour eux, ce sont ceux de Mélanie.

Que vaut le bonheur d’un enfant, comparé à un narcissique besoin d’être connu, reconnu, aimé, suivi ?

Que vaut le bonheur d’une famille, quand celle-ci n’a pour but que de vous donner toujours plus d’abonnés ?

Que vaut notre société, celle qui laisse entendre que l’important c’est d’être « vu », quel qu’en soit le prix ?

Et que valons-nous, en tant qu’êtres humains, quand nous laissons de telles choses se produire ?

Voire, que nous les soutenons en nous abonnant à ces personnes sans scrupule ?

Cette histoire m’a interrogée, bouleversée, énervée, sidérée.

En tournant la dernière page je n’ai pas pu m’empêcher d’aller vérifier sur certaines « chaînes » si tout ce qui était écrit était réellement possible...

Et ça l’est.

Ça l’est à tel point qu’apparemment pour certains, c’est devenu la norme.

C’est affligeant. Et surtout très grave.

Ce roman est à lire parce que l’histoire est excellente.

Parce que la plume est parfaitement accordée.

Parce que tout y est vrai, même si c’est une fiction.

Parce qu’il est temps d’ouvrir les yeux.

Parce qu’il est encore temps de changer les choses.

Et surtout parce qu’il est urgent de le faire.

Merci, Mme De Vigan, pour ce coup de semonce. Effrayant mais nécessaire.

Lisez-le. Offrez-le. Recommandez-le.

Vite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marie-nel 2021-09-14T12:23:58+02:00
Or

Delphine de Vigan est une autrice que j’ai découvert avec « Les loyautés » et « Les gratitudes », ses deux précédents romans. J'avais alors pu apprécier son talent d’écrivaine, sa sensibilité et sa très jolie plume. J'étais ressortie de ces deux lectures complètement conquise.

 

Et je le suis à nouveau après la lecture de ce nouveau roman. Le titre m'a interpellée et le sujet du résumé aussi, je l'ai trouvé audacieux et j'avais très envie de découvrir comment l'autrice l'avait traité.

Elle va aborder ici un sujet qui touche chacun de nous, parents, enfants, adolescents, jeunes adultes, nous sommes tous pris et embringués dans l’hyper connectivité, dans cette addiction aux écrans, aux réseaux sociaux, à vouloir tout savoir et à regarder la vie des autres. Peut-être en me lisant, vous direz-vous que non, pas vous, mais réfléchissez bien à votre comportement, à votre lien avec votre téléphone. Attention, je ne vous accuse pas du tout, je veux juste vous montrer que nous sommes tous touchés, à plus ou moins grande échelle. Moi-même, je passe du temps sur mon téléphone, pour écrire mes chroniques, pour les partager sur les réseaux, et en même temps pour aller voir ce que lisent les autres, ce qu'ils font. Il m’est arrivé aussi de suivre des influenceurs en beauté, et c’est vrai que quand on les regarde, on aurait tendance à les envier, ou d'envier ceux qui montrent toujours de beaux paysages, lieux de leurs vacances ou voyages. Je pense que c’est déjà arrivé à tout le monde de ressentir cela. Mais, il faut tout de même être conscient que ce sont bien souvent des vies de façade, que beaucoup utilisent des filtres qui les embellissent et que tout ces gens ne sont pas tous heureux dans leur vie. À mon petit niveau, je le sais et je fais toujours attention à ce qui est montré, parce que je suis déjà âgée et n'ai pas tout le temps vécu avec les réseaux, avant l'an 2000, c’était totalement inconnu et j'avais déjà mes enfants. Mais imaginez maintenant, les enfants naissent avec les réseaux sociaux déjà sur eux, on peut suivre des grossesses, les échographies, l’annonce de la naissance et les progrès des bébés. Certaines mamans cachent les visages, mais pas toutes. Et ces enfants, devenus plus grands, vont être eux-mêmes accros.

 

C’est ce que Delphine de Vigan montre en suivant deux femmes opposées, Clara et Mathilde. Ce sont toutes les deux de jeunes femmes, qui n'ont pas la même vision du monde. Clara a connu l'émission du début des années 2000 « le Loft » et se cachait de ses parents pour regarder cette première émission de télé réalité, car ses parents ne voulaient pas. Elle est ensuite devenue policière, et plus exactement procédurière, c’est elle qui s'occupe de tous les rangements et classements dans une affaire. Elle est célibataire, n'a pas d'enfants et vit loin des réseaux sociaux. Mélanie est tout l’inverse, elle est tombée dans la marmite des émissions de télé réalité toute petite, a suivi Loana avec intérêt, a cherché à imiter son style, etc… Elle est mariée et mère de deux enfants, Sammy et Kimmy. Elle est l'exemple même de l'accro aux réseaux, filmant ses journées du lever au coucher, avec ses enfants, quand ils mangent, jouent, à l’école, tout est filmé. Elle a même créé une chaîne YouTube où elle fait des vidéos. Elle a commencé tout petit, et au fur et à mesure de la montée d’audience des vidéos, elle est contactée par des marques de jouets, de cosmétique, d’appareils électroménagers pour les montrer en vidéos. On la voit alors filmer ses enfants ouvrir les colis, découvrir les objets, les utiliser, etc…Jusqu’au jour où un drame survient, sa fille Kimmy a disparu…où est-elle, a-t-elle fugué, un enlèvement ? Qui en veut à Mélanie alors ? C’est l’équipe de Clara qui va s'occuper de l’affaire, mener les interrogatoires, faire les recherches, et ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

 

Je n'en dirai pas plus, bien sûr. Il faut découvrir tout cela par vous-même. L'histoire est menée comme une enquête policière, avec des extraits des dépositions des différents personnages accusés. On revient sur l’histoire personnelle de chaque protagoniste, le doute pèse sur tous. Et la lecture se fait avec beaucoup d’intérêt, car l'autrice nous dévoile petit à petit les enjeux de chacun, leurs vies, leurs caractères, leurs passés. Et également pour Clara, on apprend à mieux la connaître, ce qu'elle a vécu, ce qui fait qu’elle préfère rester célibataire. Tout se passe en 2019, dans un premier temps. Aux trois-quarts du livre, on va faire un bond dans le futur en 2030, et on va alors suivre à nouveau tous les personnages avec douze ans de plus, ce qu'ils sont devenus, l'impact que l'affaire de 2019 a eu sur eux. J'ai beaucoup aimé ce procédé, ce bond dans le temps, qui permet de se rendre compte combien les personnes sont marquées par ce passé, ce que l'hyper connectivité a eu comme conséquences sur eux.

 

J’ai beaucoup aimé ce roman, le sujet, l'histoire, les personnages. Je me suis très vite attachée à eux, surtout aux enfants. Mélanie m'a bien souvent énervée avec son comportement, j'avais envie de lui ouvrir les yeux, de lui montrer dans quel gouffre elle allait tomber. Et j'ai eu ensuite beaucoup de compassion pour elle, elle m'a peinée, car on comprend très vite qu'elle comble un manque d’amour pour elle-même, de la part de ses parents, et qu'elle a trouvé dans les réseaux sociaux une façon d'exister, de se faire aimer. C’est triste d'en arriver là, mais je la comprends, et elle m'a beaucoup touchée et émue.

 

Tout ceci est sublimé par le style de Delphine de Vigan, elle a une plume à la fois très sensible et incisive. Elle ne mâche pas ses mots, elle montre avec beaucoup de réalisme et sans fards. Ce qui est parfois glaçant. Et en même temps, elle garde cette empathie envers les personnages, elle les montre avec leurs failles et leurs forces, et les rend très réels. La narration à la troisième personne du singulier permet de garder une certaine distance avec les personnages qui est plutôt la bienvenue, une narration à la première  personne aurait été trop immersive et percutante. Là,  on se trouve aux côtés des deux jeunes femmes, on les accompagne, on vit avec elles et l’autrice dépeint tellement bien les sentiments que j'ai tout ressenti très fortement. Je n'ai vraiment trouvé aucun défaut à ce livre, aucune longueurs, très prenant. Le fait qu'il y ait une enquête donne une dose de suspense qui tient en haleine, qui fait tourner les pages plus vite pour savoir ce qu'il va arriver.

 

Je me suis vraiment régalée avec ce roman, qui ne peut que pousser le lecteur à la réflexion. Je pense que chaque personne qui lira ce livre fera une analyse de sa propre relation aux écrans et à la connexion aux réseaux. Il ne peut en être autrement, on se compare à Mélanie, on compare ce que l'on voit sur les réseaux et franchement, je me suis beaucoup remise en question. Il faut surtout retenir de cette histoire qu'il ne faut pas croire tout ce qu’on voit, que la vie exposée des gens n'est pas la réalité, qu'une fois qu'ils ont posé la caméra  leur vie réelle reprend et ce n'est pas toujours celle qu'ils montrent. Il ne faut pas non plus les juger trop méchamment, je pense que ce sont des gens en manque de reconnaissance, que la société ne leur apporte pas, que ce soit par leur travail ou leurs relations sociales, et ils trouvent dans les réseaux tout ce qu'ils ne trouvent pas à l’extérieur. Je trouve que c’est une grosse faille de la part de la société, un profond mal-être des gens qu'il faudrait prendre en compte avant qu'ils ne partent totalement à la dérive.. Vous voyez, ce livre ne peut que vous faire vous questionner, et ça j'aime beaucoup quand ma lecture a aussi ce pouvoir de réflexion.

 

Je ne peux donc que vous conseiller la lecture de ce livre, pour tout ce que je viens d'évoquer. De mon côté, il m'a confortée dans mon envie de continuer à suivre l'autrice, de lire ses précédents romans que je vais sûrement acquérir. Et surtout, je vais acheter ce roman ci, car c’est un emprunt a ma médiathèque, mais j'aimerais beaucoup l'avoir dans ma bibliothèque pour le relire, ou le prêter. Je trouve qu’il devrait être lu par beaucoup, cela peut aider les gens à parler, j'en suis convaincue. Et je voulais rajouter que si cette chronique est positive, elle témoigne de ce que j'ai ressenti. Ce n'est nullement une chronique de complaisance, car c’est un livre que j'ai lu hors partenariat. Je ne fais jamais ce genre d'avis, mais je préfère le souligner.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-61 2021-09-10T11:06:56+02:00
Diamant

Un excellent roman, fort réaliste, sur les dérives des réseaux sociaux, et surtout sur les idiot.e.s qui pensent que se pavaner dessus est une fin en soi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-42 2021-09-08T10:47:17+02:00
Diamant

Sur conseil de @carene_ponte, j'avais acheté ce livre et quelle belle surprise et superbe conseil! J'avais déjà lu des livres de cette autrice et j'avais beaucoup apprécié surtout son écriture.

Ici l'autrice met en avant la spirale infernale des réseaux sociaux et surtout le phénomène influenceurs et enfants mis en avant sur des vidéos pour du placement de produit.

L'autrice dénonce ici l'exploitation des enfants au détriment du pouvoir et de l'argent.

Ce livre ne peut que marquer et heurter le lecteur. Je n'en ressors pas indemne et tout cet engrenage fait même très peur pour les futures générations.

C'est un livre qui peut déranger mais surtout qui glace le sang. Et qui fait beaucoup réfléchir.

Les enfants présent ici en sont très touchants et j'ai même réussi à avoir de l'empathie pour Mélanie qui finalement ne réalise même pas l'engrenage dans lequel est sa vie.

Ce livre pose beaucoup de questions, l'autrice ne peut que réussir ici à sensibiliser les lecteurs aux dérives des réseaux sociaux et leurs conséquences.

A lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elycya 2021-09-04T22:06:17+02:00
Argent

Un roman sur l'exploitation des enfants par leur parent sur les réseaux sociaux et youtube. Les personnages sont bien construits et on se dit que ça pourrait arriver à tout le monde. Malgré ses défauts on arrive pas à détester la mère exploitante, on a pitié de son avidité pour la reconnaissance et l'amour. Un livre qui fait réfléchir à notre rapport aux réseaux sociaux en tant que créateurs pour certains mais aussi en tant que viewers. Au fond si ces chaines et ces comptes instagram existent c'est parce que nous les regardons.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-08-31T16:24:33+02:00
Diamant

Pour ceux qui ont lu le livre :

“Longtemps rattaché à l’école de la cause freudienne, Santiago Valdo est psychiatre et psychanalyste, une espèce en voie de disparition, ajoute-t-il quand il se présente. Il exerce la moitié de son temps à l’hôpital et partage l’autre moitié entre son activité libérale et la rédaction d’articles universitaires ou d’essais destinés au grand public. Connu pour ses travaux sur l’incidence de la révolution numérique sur les troubles anxieux, il est notamment l’auteur de deux ouvrages de référence : En cas d’exposition prolongée et Violence des réseaux.

Depuis quelques années, il s’est affranchi de toute obédience et poursuit des recherches qui intègrent l’apport des neurosciences sans renier celui de la psychanalyse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-42 2021-08-25T14:29:10+02:00
Diamant

Sur conseil de @carene_ponte, j'avais acheté ce livre et quelle belle surprise et superbe conseil! J'avais déjà lu des livres de cette autrice et j'avais beaucoup apprécié surtout son écriture.

Ici l'autrice met en avant la spirale infernale des réseaux sociaux et surtout le phénomène influenceurs et enfants mis en avant sur des vidéos pour du placement de produit.

L'autrice dénonce ici l'exploitation des enfants au détriment du pouvoir et de l'argent.

Ce livre ne peut que marquer et heurter le lecteur. Je n'en ressors pas indemne et tout cet engrenage fait même très peur pour les futures générations.

C'est un livre qui peut déranger mais surtout qui glace le sang. Et qui fait beaucoup réfléchir.

Les enfants présent ici en sont très touchants et j'ai même réussi à avoir de l'empathie pour Mélanie qui finalement ne réalise même pas l'engrenage dans lequel est sa vie.

Ce livre pose beaucoup de questions, l'autrice ne peut que réussir ici à sensibiliser les lecteurs aux dérives des réseaux sociaux et leurs conséquences.

A lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DevoreuseLivre 2021-08-22T19:56:44+02:00
Bronze

Un livre très très bon !

Il est super fluide à lire, et j'ai eu du mal à m'en décrocher ! On suit des personnages tous super intéressant, l'autrice à écrit des persos qui intriguent.

Je conseille vraiment, elle nous fait réfléchir en même temps de nous distraire grâce à son histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ceaime2B 2021-08-21T08:36:26+02:00
Argent

Quelle claque!

L'auteure écrit sans filtre, sans complaisance et m'ouvre les yeux sur un thème du "mal vivre " que je ne soupçonnais pas ou que je ne voulais pas voir; qui sait?

Ce n'est pas tant le style qui m'a séduit, ni même les personnages, mais bien le réalisme de la situation ainsi que la projection dans le futur qui font froid dans le dos.

Est-ce que c'est comme ça que les choses vont se passer?

La question ne se pose plus; on y est déjà.

Ouvrons les yeux!

"L'enfant est le père de l'homme." Freud!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carroue 2021-08-12T12:44:56+02:00
Or

A LIRE !

Avec des mots justes, une histoire qui nous tient en haleine, Delphine De Vigan met le doigt là où cela fait mal.

Les réseaux sociaux ! La télé réalité !

Doit-on être vu pour vivre, voir survivre ?

Avons-nous conscience de leur place dans nos vies ?

Mélanie Claux adepte en son temps de « Loft story » n’hésite pas à mettre la vie de ses enfants sur You Tube exposant son bonheur conjugal aux yeux de tous. Oui mais voilà !

Un jour sa petite fille Kimmy âgée de 6 ans est enlevée alors qu’elle jouait avec son frère en bas de chez elle. Cette disparition a-t-elle un lien avec les activités de sa mère sur les réseaux sociaux ?

A la fois, roman policier ou d’anticipation il est aussi un avertissement sur ce danger qui se glisse dans nos vies de jour en jour où tout un chacun en partageant sa propre vie sur le net en oublie de sauvegarder celle de ses proches, famille ou amis en publiant des moments d’intimités sans se préoccuper de leurs autorisations.

Terminons ce commentaire par cette phrase de Stephen King : "Nous avons eu l'occasion de changer le monde et nous avons préféré le téléachat". placé en épigraphe par Delphine De Vigan dans son roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliseuse 2021-07-30T17:40:36+02:00
Or

Excellente lecture quoique terrifiante et glaçante.

J'ai trouvé le récit très intéressant et très ancré dans la réalité. C'était effrayant et je me suis sentie proche des personnages qui se sentent déconnectés de cette société basée sur les likes, les commentaires, le voyeurisme. Je le recommandé sans hésiter.

Afficher en entier

Date de sortie

Les enfants sont rois

  • France : 2021-03-04 (Français)

Activité récente

Lib l'ajoute dans sa biblio argent
2021-08-23T21:14:53+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 135
Commentaires 33
extraits 40
Evaluations 62
Note globale 8.05 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode