Livres
493 643
Membres
490 896

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, Tome 3 : Confessions d'un elfe fumeur de lotus



Résumé

À Panam, le Paris à la fois steampunk et fantasy imaginé par Raphaël Albert, Sylvo Sylvain, le fameux elfe détective privé, est en proie au spleen. Dans une fumerie de lotus, hébété, allongé sur une natte usée, de pipe en pipe, il se perd dans les souvenirs de son enfance…

La Grande Forêt des Elfes se déploie, cruelle et merveilleuse et, dans la fumée épaisse du lotus, l’existence féérique de son peuple reprend vie. L’avenir, croyait Sylvo à cette époque, était tracé comme la hampe d’une flèche : il serait le prochain champion de la Grande Forêt.

Mais le sort prendra une toute autre tournure. Face à son destin, Sylvo deviendra son pire ennemi…

Confessions d’un elfe fumeur de lotus s’inscrit dans la série truculente des Aventures extraordinaires et fantastiques de Sylvo Sylvain de Raphaël Albert. Comme les précédents, cet opus se lit indépendamment. Il en raconte l’origine et en prolonge l’aventure.

Avec ce titre, Raphaël Albert prouve, une nouvelle fois, sa belle palette de conteur. Il l’enrichit d’une nouvelle teinte, intime et nostalgique, particulièrement touchante et qui fera vibrer les lectrices et les lecteurs.

Afficher en entier

Classement en biblio - 21 lecteurs

Extrait

Prenez ce jeune elfe qui se croit au fait de la gloire... Ah, goûte-la bien, jeune Sylvo, cette gloire. C'est une gloriole. Elle ne durera pas, tu vacilles déjà. Chardon te délogera bientôt de ton piédestal, puis les Anciens te rameneront au précipice qui te guette, avant que tu ne portes toi-même la sordide estocade qui amènera une nouvelle fuite dénuée de sens. Vois-tu à travers le temps le vieux Sylvo s'agiter sur sa natte ? Il voit s'approcher celui qui s'apprête à lui porter le premier coup. Il voit venir la fin.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

"Je n'ai pas apprécié" est encore trop poli pour décrire la profonde aversion que je ressens pour cette histoire, qui a par ailleurs complètement gâché pour moi un univers fabuleux, une série agréable et un protagoniste charmant.

Confessions d'un Elfe fumeur de Lotus raconte le passé de Sylvo Sylvain, comment il s'est retrouvé détective en ville et, bien sûr, révèle la nature du crime infâme qui lui a valu d'être expulsé à jamais de sa forêt natale.

Je passe rapidement sur le format sans chapitres ni paragraphes qui, s'il est sans doute intentionnel, ne rend pas moins la lecture difficile et laborieuse, et sur les descriptions un peu trop garnies qui se traînent sur des pages et des pages, attaquons le vif du sujet : le crime.

Pour la partie sans spoilers, je dirai simplement que les actes de Sylvo, et la façon dont il les considère des années après, sont d'une laideur indiscible et impardonnables et souillent son personnage immuablement. Impossible pour moi d'apprécier de quelque façon que ce soit une série mettant en scène un tel personnage, je fais donc mes adieux à Sylvo Sylvain, à son univers et à son dernier tome, que je n'ouvrirai probablement jamais.

J'attaque à présent les spoilers, âmes sensibles s'abstenir :

.

En lisant les deux tomes précédents, je me suis, comme beaucoup de lecteurs je suppose, beaucoup interrogée sur la nature de ce fameux crime souvent mentionné, mais toujours à demi-mot, laissant seulement entendre qu'il s'agissait de quelque chose de terrible.

.

J'ai donc supposé qu'il s'agissait d'un meurtre, d'un vol de reliques précieuses ou d'un quelconque autre crime qui, s'il est certes passible de bannissement et source de remords, n'entache en rien l'image du personnage auprès du lecteur.

La liste des choses qu'un lecteur (dans mon cas, une lectrice) pardonnera sans sourciller à un personnage aussi attachant que Sylvo est longue.

Le viol de sa fiancée n'en fait pas partie.

Racontée jusque dans les plus scabreux détails, la scène est aussi horrifiante qu'on se l'imagine.

Pour donner un contexte rapide, l'elfe dont Sylvo était amoureux présente de très rares dispositions qui lui permettraient de devenir la nouvelle Médiane, sorte de prêtresse elfe qui redonne vie à la forêt et qui apparaît une fois tous les 36 du mois. Pour ce faire, elle doit être vierge et sacrifier sa propre personnalité, qui se verra remplacée par l'esprit de la Médiane.

La forêt fort mal en point voit en cette jeune elfe une véritable sauveuse, et elle est par ailleurs prête à endosser ce rôle. Sylvo ne le supporte pas et la viole, l'empêchant ainsi de devenir la nouvelle Médiane.

Je tiens à préciser que le choix du mot viol n'est pas choisi à la légère, le non-consentement de Fran, puisque c'est son nom, étant exprimé de façon bien trop explicite et répétée pour qu'on puisse supposer le moindre malentendu

Ce qui m'a pas mal agacée, c'est la façon dont le crime est présenté tout au long de la série. On parle de drame tragique, de destin, de la nature du héros qui causera sa perte, son autodestruction, alors que perso en lisant le seul mot qui me venait à l'esprit pour qualifier ce type était "Fils de Pute".

Un type pareil n'est pas un héros de tragédie, et il est pour moi inconcevable de rejeter la faute sur le destin, la nature ou les autres. Ce qui est attristant, c'est que Sylvo ne semble voir que le mal qu'il s'est causé à lui-même.Spoiler(cliquez pour révéler)Il semble moyennement préoccupé à l'idée d'avoir traumatisé, trahi et détruit la fille qu'il est supposé aimer. Le viol en lui-même ne lui est d'ailleurs jamais vraiment reproché, ce qu'on lui reproche, c'est plutôt les conséquences qu'il entraîne, c'est à dire empêcher Fran de devenir la Médiane, condamnant ainsi la forêt

Sylvo dédaigne le malheur qu'il a directement causé aux autres pour se focaliser lâchement sur celui qu'il s'est infligé à lui même, et s'érige au statut de héros damné alors qu'il ne vaut pas un centime de plus qu'un vulgaire criminel.

Cette lecture m'a retourné les sangs et mise d'humeur furibonde, ce qui explique cette chronique un peu assassine, mais en résumé : je n'ai pas aimé, non.

Afficher en entier
Or

je n'est pas lu les premier tome en effet on ma offert se livre je l'est donc lu.

je n'est qu'une chose a dire fête de même, vous ressentirai surement des émotion négative pendent de nombreuse passage mais justement la plume de l’auteur a réussi a me touche tellement profondément que je ne peu que le conseiller.

Afficher en entier
Lu aussi

Si le tome 4 n'était pas déjà sorti, je pense que j'arrêterai la série tout net. Je n'ai jamais été aussi déçue par un personnage que j'affectionnais qu'ici, je savais que Sylvo n'était pas un enfant de cœur, mais là... Je n'ai pas du tout aimé son fameux "crime" qui l'a poussé en exil.

Dans le tome précédent, on le voyait à la fin descendre dans une fumerie d'opium pour s'y abandonner, et j'attendais ces confessions avec beaucoup d'envie. Le style narratif est légèrement différent, pas de chapitre à proprement parler, mais des coupures entre présent et passé, entre rêverie de drogué et éveil d'un être changé en loque.

On y vit l'enfance de Sylvo, de sa naissance à l'âge adulte, en passant par ses amis, ses amours, et son vide intérieur dès le plus jeune âge. Il est très intéressant de découvrir le mode de vie, la culture et les coutumes des elfes, avec une partie de leur histoire, et j'ai beaucoup aimé ce côté là. La plume de l'auteur est également plus douce, assez lyrique par certains aspects, même si une pointe d'humour mordant n'est pas absente.

Puis vient sa rencontre avec Fraxinelle et son Pillywiggin, Pixel, et toute la genèse de leurs aventures. Voilà où le bat blesse selon moi. Spoiler(cliquez pour révéler)Meurtre il y a eu, même s'il a été ordonné par les anciens, Chardon aurait été suffisant. Il y avait vraiment besoin du viol de la fille qu'il aimait le plus sur terre ? Non, je ne crois pas, et ça me dégoûte profondément du personnage, d'où ma déception profonde, alors que je l'adorais. De plus, sans avoir même lu le résumé du tome 4, je peux presque sentir à l'avance une histoire d'enfant, que je parierai être une fille et future Médiane...

Bref, j'ai perdu foi en Sylvo Sylvain. A voir si le dernier tome me ramènera goût à lire ses aventures...

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré chaque tome de cette saga, on change ici un peu de style narratif avec le sombrage (oui ce mot existe ;) ) du personnage principal. La fin du retour sur le passé est pour le moins surprenante, ce qui montre que jusqu'à la fin l'auteur sait nous surprendre et nous donner l'envie de continuer à lire même après la fin du roman !

Afficher en entier
Diamant

Ma chronique sur la trilogie: https://ombrebones.wordpress.com/2017/08/14/les-extraordinaires-et-fantastiques-enquetes-de-sylvo-sylvain-detective-prive-la-trilogie-raphael-albert/

Contrairement aux deux autres tomes, Confession d’un elfe fumeur de lotus est un roman intime, la balade d’un drogué en train de se suicider à coup de pipes dans le fin fond d’un fumoir panaméen. Au bout du rouleau après les évènements du tome 2, Sylvo se souvient, mélancolique, de son passé à Toujours-Verte, des drames successifs qui l’ont amenés à fuir sa chère forêt pour se réfugier dans le monde humain qu’il haïssait tant. On retrouve la plume de l’auteur qui a, semble-t-il, encore mûri pour cet opus glaçant et enivrant. Un roman qui se passe avant Rue Farfadet mais dont on ne peut, à mon sens, comprendre la plénitude qu’après avoir lu les deux autres tomes. Il a apporté énormément de réponses aux questions que je me posais et il m’a totalement bouleversée. J’ai adoré suivre Sylvo jeune pousse jusqu’au début de sa déchéance, découvrir toute la culture des elfes (tellement riche !) leurs mœurs aussi. Cet univers inventé par Raphaël Albert est d’une incroyable richesse et d’une inspiration folle. Il appartient sans conteste aux grands auteurs de ce monde. J’avais les larmes aux yeux sur les dernières pages et j’ai refermé le livre la boule au ventre. Un grand moment de littérature.

Afficher en entier
Argent

La fantasy n'a jamais été mon domaine. Loin de là.

Je découvre l'univers de Raphael Albert par ce livre là, et j'ai énormément accroché. L'aller-retour entre la réalité et le passé est intelligemment mené, le style est d'abord un peu surréaliste pour s'accrocher de plus en plus à la terrible réalité qui arrive jusqu'au présent. Des personnages très intéressants, un retour sur le passé intriguant. Bref, je recommande. C'est une lecture agréable et rapide =)

Afficher en entier
Or

Ce livre commence par la naissance de Sylvo, ce qui m’a prise au dépourvu car je m’attendais, comme dans les tomes précédents à retrouver notre cher Sylvo sous sa casquette de détective privé. Pas d’enquête donc dans cet opus, mais moi qui voulais en apprendre plus sur ce personnage, me voici satisfaite ! La description de son monde d’origine, la forêt Toujours-Verte, donne envie d’y plonger, les elfes vivent en harmonie avec la nature, la respecte et sont solidaires entre eux. Après avoir lu ce livre, vous serez un spécialiste de la culture elfique selon Raphaël Albert ! Sylvo retrace sa vie donc, mais il nous raconte au tout début un évènement qui se déroulera lorsqu’il aura environ 30-35 ans et j’ai trouvé dommage de l’avoir révélé dès le début plutôt que de le mentionner en suivant l’ordre chronologique. En tout cas, si l’on apprend bien pourquoi Sylvo a été banni de sa chère Forêt Toujours-Verte, jamais je n’aurais pu imaginer que ce soit pour une telle raison ! La fin reste à mon sens mystérieuse, on ne sait pas ce que va devenir Sylvo…

Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog :

http://livres-et-lumiere.blogspot.fr

Afficher en entier
Or

Un univers construit et transcrit avec soin, exaltation et charisme. J'ai été subjuguée par les moeurs de ces elfes au sang de sève, qui naissent depuis des graines de plantes, et qui ont de ces noms fantasques!

Immergez vous dans l'univers de Sylvo et de ses semblables, vous ne le regretterez pas.

Petit détail : ne vous attendez pas à une intrigue qui aurait lieu à la cour ou à une épopée cyclopéenne... mais armez vous à lire une histoire de vie sylvestre avec tous ses secrets et ses routines.

Bon voyage.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, Tome 3 : Confessions d'un elfe fumeur de lotus

  • France : 2014-06-05 (Français)

Activité récente

pklcha l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-26T00:21:58+02:00
Obuna l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-23T12:06:08+01:00

Titres alternatifs

  • Confessions d'un elfe fumeur de lotus - Français

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 21
Commentaires 8
Extraits 3
Evaluations 9
Note globale 8.44 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode