Livres
475 099
Membres
452 222

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Fiancées Windham, Tome 2 : Un Écossais à Londres



Description ajoutée par Underworld 2016-10-27T20:32:16+02:00

Résumé

Les femmes n’ont jamais voix au chapitre ! Anwen Windham est exaspérée. À La Maison des Orphelins, institution charitable à laquelle elle se consacre corps et âme, ces messieurs du conseil d’administration la traitent avec une condescendance amusée. Anwen est prête à remuer ciel et terre pour ses protégés, mais comment faire bouger les choses quand personne ne vous écoute ?

Heureusement, un homme va enfin la prendre au sérieux : Colin MacHugh, un Écossais pragmatique bien différent de tous ces dandies anglais. Et son charme et son énergie sont tels que Anwen se découvre bientôt un tempérament sensuel qu’elle était loin de soupçonner…

* * *

Description en VO :

Colin MacHugh, a former officer in Wellington's army, is thrust into polite society when his brother inherits a Scottish dukedom, though Colin dreads mingling in candlelit ballrooms while matchmakers take aim at his fortune and his freedom. He's also not very fond of the drink-gamble-swive-repeat lifestyle of his new gentlemen friends. So when offered the opportunity to join the board of directors at the local orphanage, he jumps at the chance to put his business acumen to use. And to spend more time with the alluring Anwen Windham...

Anwen is devoted to helping the orphanage regain its financial footing. And she's amazed at the ease in which Colin gains the respect of the former pickpockets and thieves at the House of Urchins. But when a noble gentleman who wants Anwen for himself accuses Colin of embezzling funds, everything is on the line-the safety of the young boys in their charge, their love for each other...and even Colin's very life.

***

Colin MacHugh is trying to come up to scratch as the brother and heir of a newly minted duke, but Polite Society isn’t keen on a former army captain acquiring even a courtesy title. At the suggestion of an aristocratic friend, Colin takes an interest in a charitable home for urchins. Miss Anwen Windham is devoted to the same institution, and as Colin and Anwen work together to save the failing orphanage, their interest in each other becomes passionate.

When the orphanage’s troubles take a criminal turn, everybody is suspect, from Colin, to the children, to Anwen. If Colin blows retreat and heads home to Scotland, the orphanage will surely fail. If he stays to fight the accusations coming at him from all sides, he could lose a future with Anwen–and his life….

* * *

A MAN WITH MANY TALENTS

As a captain in the army, Colin MacHugh led men, fixed what was broken, and fought hard. Now that he's a titled gentleman, he's still fighting-this time to keep his bachelorhood safe from all the marriage-minded debutantes. Then he meets the intriguing Miss Anwen Windham, whose demure nature masks a bonfire waiting to roar to life. When she asks for his help to raise money for the local orphanage, he's happy to oblige.

Anwen is amazed at how quickly Lord Colin takes in hand a pack of rambunctious orphan boys. Amazed at how he actually listens to her ideas. Amazed at the thrill she gets from the rumble of his Scottish burr and the heat of his touch. But not everyone enjoys the success of an upstart. And Colin has enemies who will stop at nothing to ruin him and anybody he holds dear.

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

Extrait

 — Nous inviter tous à cette maudite soirée alors que MacHugh sait pertinemment que nous sommes fauchés, c’est vraiment retors de sa part, râla Win.

Il était de si méchante humeur que Rosalyn regrettait presque d’avoir insisté pour qu’il l’accompagne chez la modiste. Elle n’avait pas envie qu’il boude alors qu’elle venait de s’acheter un chapeau neuf. Elle s’en faisait une joie depuis trop longtemps. C’est même la seule pensée qui l’avait sauvée d’un ennui mortel durant cette interminable réunion du conseil d’administration.

Ces temps-ci, rien ne semblait pouvoir remonter le moral de ce pauvre Winthrop. Toutefois Rosalyn adorait parader en sa compagnie dans le beau phaéton.

— Tu es président du conseil d’administration de la Maison des Orphelins, Winthrop. Tu te dois d’assister à cette soirée. De toute façon, j’ai besoin que tu m’escortes. Il est hors de question que je rate toutes ces parties de whist. Quelle importance que Twillinger et Pierpont perdent de l’argent ? Ils retomberont sur leurs pieds en recevant leur rente trimestrielle.

Rosalyn ne percevait pas de rente. On lui donnait de l’argent de poche, une somme modique que son cher papa n’avait pas jugé bon d’augmenter depuis qu’elle avait fait ses débuts dans le monde. Dieu merci elle pouvait revendre ses robes de l’année passée pour mettre un peu de beurre dans les épinards.

— Tu ne comprends pas, Rosalyn. MacHugh a payé toutes les factures rubis sur l’ongle, ce qui est déjà une insulte. Il ne s’est pas plaint, il n’a pas ronchonné, pas même marmonné. Et maintenant, il nous jette sa fortune à la face en nous obligeant à perdre au jeu. Même un rustre d’Écossais comme lui sait qu’on ne peut pas décliner l’invitation de la duchesse de Moreland.

Depuis un mois, lord Colin n’avait pas rendu visite une seule fois à Winthrop, ni adressé la parole à Rosalyn. Cette dernière l’avait aperçu en compagnie d’Anwen Windham et de ses sœurs, mais c’était bien naturel étant donné leurs liens familiaux.

Anwen essayait sûrement de mettre le grappin sur le frère du duc. Et elle n’avait aucune chance d’y arriver, la pauvre.

— Je ne te suis pas bien, Winthrop. Il a réglé les factures sans souffler mot à quiconque du mauvais tour qu’on lui avait joué. Et il vous fait inviter par la duchesse. N’est-ce pas faire preuve de courtoisie, au contraire ?

Elle n’aurait pas dû le tourmenter ainsi, mais il fallait bien que quelqu’un l’empêche de se ridiculiser.

— Je ne m’attends pas que tu saisisses toutes les subtilités des relations entre gentlemen. Mais, non, Rosalyn, ce n’est pas ce qu’il était censé faire. Il nous a insultés, et maintenant nous sommes coincés. J’ai bien envie de raconter partout qu’un gamin de l’orphelinat a commis un vol et que MacHugh a passé l’éponge.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Pas pu terminer ce livre : les 2 premiers chapitres m'ont profondément ennuyée ! Pourtant le thème m'avait plu, une jeune femme cherche à sauver un orphelinat, mais j'ai lu un autre bouquin sur le même sujet beaucoup plus intéressant ! J'ai trouvé les héros insipides et sans saveur.

Afficher en entier
Bronze

Un merveilleux deuxième tome j’ai adoré l’histoire et les personnages.

Afficher en entier
Argent

Dès le premier tome, je suis tombée sous le charme de Colin.

Il est le chouchou de ses dames ; c'est en faite un homme intelligent qui sait mener à bien ses affaires.

La romance Anwen/Colin est romantique à souhait. Par ailleurs, j'adore la philanthropie dont font preuve Anwer/Colin.

L'intrigue de fond est intéressante (menaces sur l'orphelinat) mais elle est juste un prétexte pour mettre en avant la romance Anwen/Colin. L'intrigue aurait mérité un peu plus d'actions pour la rendre plus addictive.

Pour conclure, une histoire sympathique et romantique.

Dommage qu'il y ait un manque d'actions et que certains passages soient un peu trop longs.

Afficher en entier
Or

Beaucoup plus travaillé que le premier tome et on a un épilogue !

Anwen est la belle-soeur de Colin. Ce dernier va se retrouver séduit par Anwen. Wintrope Montagu est un ancien camarade de régiment qui propose à Colin de l'initier aux us et coutumes des gentlemen anglais. La soeur de Montagu, Lady Rosalyn, et ce dernier ce sont investis dans gestion d'un Orphelinat tout comme Anwen. C'est grâce à cela que Colin va découvrir une Anwen passionnée et bien plus intéressante qu'il ne le croyait au départ. C'est le point de départ de notre histoire.

Grace Burowes nous trace, avec une plume au vitriol, les dessous d'une aristocratie vile, pleine de préjugés et de mépris pour le reste du peuple, les moins nantis.

Oui l'intrigue n'a rien d'originale mais n'enlève rien au plaisir de la lecture.

Pour ma part, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir et le conseil. J'ai hâte de lire le tome 3.

Afficher en entier
Pas apprécié

Si de devais décrire ce livre en un mot ce serait : inutile. L'intrigue est bof, j'attendais tellement mieux des personnages ! Enfin une lecture que je n'ai pas terminée tellement j'ai trouvé l'histoire plate et sans relief

Afficher en entier
Argent

Je ressors de ma lecture mitigé, l’intrigue ne m’a pas spécialement accroché, le fils d’un comte envieux qui décide de ruiner la réputation d’un autre gentleman par jalousie, envie, ennuie ne m’a pas spécialement emballé. Rien à redire aux deux personnages principaux, leur tendresse l’un pour l’autre est mignonne mais la aussi l’auteur nous avait habituée à mieux. Les personnages secondaires ne sont pas en restent j’ai apprécié les 4 orphelins la présence plus prononcé des deux autres sœurs et l’interaction du duc de Moreland et de sa duchesse. A voir la suite…

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Fiancées Windham, Tome 2 : Un Écossais à Londres

  • France : 2018-05-02 - Poche (Français)
  • USA : 2017-07-25 - Poche (English)

Activité récente

zenith l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-30T15:25:26+01:00

Titres alternatifs

  • Too Scot to Handle (Windham Brides #2) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 32
Commentaires 6
Extraits 2
Evaluations 11
Note globale 6.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode