Livres
395 223
Comms
1 388 178
Membres
290 178

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

La brebis apprivoisée de Coco me réclame des caresses. Une fois la lumière allumée, je peux enfin admirer la ponette Exmoor à la robe rugueuse qui m’a permis d’apprendre à connaître Coco. Coconut nous observe de ses grands yeux bruns puis s’approche pour nous renifler, Jasmine et moi. Son museau blanc est aussi doux que du velours.

– Elle se souvient de nous ! se réjouit Jasmine en la prenant par le cou.

Je souris à Coco car, moi non plus, je n’ai rien oublié.

Afficher en entier

Nous sommes assis autour de la grande table en pin de Tanglewood, devant des assiettes de soupe brûlante accompagnée de pain frais. J’ai l’impression d’avoir remonté le temps, comme si l’année qui vient de s’écouler n’avait pas existé et que nous vivions encore ici, au milieu de cette famille un peu folle. Les deux semaines passées en leur compagnie ont été les plus belles de notre vie dans le Somerset. Alors que nous aurions pu nous retrouver à la rue, Coco et les siens nous avaient accueillis à bras ouverts.

Afficher en entier

Elles parlent de la ponette que Seddon avait offerte à Jasmine pour son anniversaire. En fait, c’était surtout une excuse pour tyranniser ma sœur et passer sa colère sur un animal. Il avait décrété qu’il la materait comme il nous avait matés. J’ai pris soin d’elle et d’une autre femelle de mon mieux, jusqu’à ce que Coco intervienne et m’aide à les kidnapper afin de les mettre à l’abri. C’est ainsi que nous nous sommes rapprochés. Au début, je la trouvais autoritaire et insupportable… alors qu’en réalité, c’est une fille géniale.

C’est ma meilleure amie – ou du moins, elle l’était avant que nous partions nous installer à Kendal. Elle me manque. À la fin de notre séjour à Tanglewood, je commençais même à en pincer pour elle. Mais plus d’un an s’est écoulé depuis, et je me demande si j’éprouverai toujours le même sentiment en la revoyant.

Afficher en entier

Nous ne sommes plus qu’à une heure de route de Tanglewood quand le ciel prend la couleur d’un vilain hématome violet parsemé de taches jaunes. Les nuages semblent suspendus à quelques centimètres au-dessus de nos têtes, comme un rideau s’apprêtant à tomber à la fin d’un spectacle interminable. Cela fait déjà quatre heures que nous roulons, maman, ma petite sœur Jasmine et moi.

Afficher en entier

– C’est juste que je dois aller à Tanglewood le week-end prochain. Il fallait que je prenne une décision. J’étais quasiment sûr que le mieux serait de rompre avec Skye, et puis, quand je t’ai vue, j’ai recommencé à me sentir coupable et tout s’est embrouillé dans ma tête…

– Alors tu as préféré me plaquer.

– Pas vraiment. Franchement, je ne sais plus où j’en suis. J’aurais dû tout lui dire depuis longtemps, mais c’est compliqué…

Ellie éclate de rire.

– Compliqué ? Tu te moques de moi ? On parle d’une relation entre ados de quatorze ans ! Jamie, tu es lâche, c’est tout !

J’accuse le choc. Elle a raison.

Afficher en entier

Skye Tanberry, ma petite amie, n’a rien en commun avec Ellie. Elle vient de la campagne, elle est douce, gentille, rêveuse, et a une passion pour les vêtements vintage. Ça se passe à merveille entre nous, à un détail près : elle habite dans le Somerset, à plusieurs centaines de kilomètres de Londres.

Afficher en entier

– Ça va ? me demande la fille assise à côté de moi en me donnant un coup de coude. Tu suis, au moins ?

– Bien sûr. Je réfléchissais juste à… des trucs. Rien d’important.

Elle lève les yeux au ciel. C’est Ellie Powell, une première de la classe horripilante qui voudrait que tout le monde soit aussi parfait qu’elle. Avant, j’étais passionné par le théâtre. Mais en ce moment, j’ai la tête ailleurs. Et forcément, ça n’a pas échappé à Ellie.

Afficher en entier

– Franchement, Jamie Finn, c’est quoi ton secret ? m’a demandé l’un d’eux un jour. Je parie que si tu tombais du haut de la grande roue, tu atterrirais dans une remorque de matelas en plumes qui passerait pile à ce moment-là. Une remorque qui serait tirée par… je ne sais pas, Taylor Swift ou une actrice super canon. Aussitôt, ce serait le coup de foudre et vous partiriez ensemble pour Hollywood où tu entamerais une carrière de cascadeur. Tu as vraiment une veine incroyable.

Afficher en entier

Après quelques échauffements, Fitz nous fait asseoir en cercle pour nous expliquer le prochain exercice. Ce sera une scène d’improvisation à deux voix : l’un de nous incarnera un vendeur poli mais exaspéré, l’autre un client en colère contre le monde entier.

– Pour ceux qui joueront le client, je voudrais que vous vous mettiez vraiment dans sa peau, dit-il. Imaginez que la vie n’a pas été tendre avec vous, et que vous vous attendez toujours au pire. Vous voyez tout en noir. Vous êtes renfrognés, grincheux… comme si vous aviez en permanence un nuage noir au-dessus de la tête.

Afficher en entier

Certaines personnes ont tendance à voir le verre à moitié vide, et d'autres le verre à moitié plein. Moi, j'ai toujours eu l'impression qu'il allait déborder d'un liquide joyeux et pétillant. Il suffit d'un peu d'optimisme pour que la vie soit belle.

Afficher en entier