Livres
567 902
Membres
622 823

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Cela faisait trop longtemps que ce petit jeu durait. Une fois encore, le dieu donna libre cours à sa fureur. Après avoir infligé de terrible châtiments au jeune garçon, Arès remonta vers le Dodékathéon pour continuer sa quête...

La quête de ses ennemies évanouies

La bulle s'enfonça dans les profondeurs du lac. Le jeune homme savait ce qui allait se passer : elle se remplirait d'eau jusqu'à ce qu'il soit sur le point de s'étouffer, puis elle se viderait, lui laissant à peine le temps de reprendre son souffle, avant de se remplir de nouveau. Et cela recommencerait jusqu'à ce qu'il se décide à parler. Pourtant il ne céderait jamais.

Personne n'aurait supporté ce supplice. Lui pouvait, car il le faisait par amour.

Afficher en entier

Liz se leva .Lucy l'accompagna à la porte tout en parlant avec Kim de leur fête d'anniversaire . Sans l'inviter naturellement .

-Ce 23 novembre va être fantastique, l'entendit-elle dire .

Liz pâlit.

Le 23 novembre était aussi le jour de son anniversaire .

Afficher en entier

Jadis, on l'avait appelé dieu. On l'avait surnommé le seigneur de la Guerre. Son nom faisait naître l'horreur et la terreur. Du haut de son char traîné par de puissants chevaux, il avait été un dieu parmi les dieux. Le plus redouté, le plus impitoyable et le plus sauvage.

C'était avant que ...

Afficher en entier

Kim se dirigea vers sa table. Qu'allait-elle dire à ses parents? Comment avouer une mauvaise note dès le premier jour ? Elle allait s’asseoir quand soudain... le "clic" se produisit.

Afficher en entier

à quatre heure et demie, Lucy ouvrit la porte de sa chambre et salua joyeusement Kim

-Viens, je t'ai préparé un super goûter! s'exclama-t-elle en indiquant un panier plein de sucreries.

-Waouh! Même au supermarché il n(y a pas autant de trucs! dit Kim en se précipitant sur une barre de chocolat.

Les deux filles avaient décidé de se retrouver avant l'arrivée de Mal lunée pour faire le plan de leur exposé.

Qu'elle lui imposeraient ensuite. Mais, au lieux de cela, elles se mirent à bavarder. Elle parlèrent du monstre du troisième rang, de musique, de films et, biens sûr de leur anniversaire.

-Voilà ce que je devais te dire! s'exclama Lucy. Mon père m'a promis qu'il louerait l'Atlantide Café pour notre fête!

Cette discothèque était très à la mode et la nouvelle rendit Kim euphorique.

à cinq heures précises, quand on sonna à la porte, Lucy ce rendit compte qu'elle n'avaient pas consacré une minute à leur exposé.

Afficher en entier

Jadis,on l'avait appelé dieu.On l'avait surnommé le seigneur de la Guerre.Son nom faisait naitre l'horreur et la terreur.Du haut de son char trainé par de puissants chevaux,il avait été un dieu parmi les dieux.Le plus redouté,le plus impitoyable et le plus sauvage.

C'était avant que...

Lors de sa dernière guerre,il avait été à deux doigts du succès.Pourtant la victoire lui avait échappé.Non parce qu'il avait été vaincu,mais parce que ces ennemies avaient disparu.Sans adversaires la guerre était inutile,la victoire impossible et le seigneur de la Guerre n'avait plus de raison d’être.

Désormais Arès n'était plus qu'une ombre.Une ombre malveillante qui tournait autour des huit statues du Dodékatheon,le Temple sacré.

Il s'approcha de celle de Poséidon,le dieu de la Mer.

Au centre de son légendaire trident brillait une aigue-marine aux éclats bleutés. Le seigneur de la Guerre prit la pierre et s'engouffra dans le souterrain secret du Dodékatheon,un labyrinthe de couloirs sinistres et silencieux à l'atmosphère suffocante.

Arès longea les cellules ,ou il avait emprisonné ses ennemis vaincus,puis dépassa les carcasses de vautour qui avaient été ses serviteurs et les cadavres des Spartes qui avaient été ses guerriers.

Il arriva enfin dans un lac obscur,au fond souterrain.Dans ses eaux immobiles languissaient son dernier prisonniers.

Arès brandit l'aigue-marine,et la pierre émit une lueur bleue.Les eaux du lac se mirent aussitôt à s'agiter.Une bulle verdâtre dans laquelle était recroquevillé un jeune garçon émergea à la surface.Il avait le regard vif,mais son corps semblait affaibli.

-Tu as changé d'avis?lui demanda Arès.

Le prisonnier ne répondit pas.

-Je veux leurs pouvoirs!tonna le dieu.

Le jeune garçon continua à garder le silence.

Cela faisait trop longtemps que ce petit jeu durait.Une fois encore, le dieu donna libre cours à sa fureur.

Après avoir infligé de terribles châtiments au jeune garçon, Arès remonta vers le Dodékathéon pour continuer sa quête..?

La quête de ses ennemies évanouies.

La bulle s’enfonça dans les profondeurs du lac.Le jeune prisonnier savait ce qui allait se passer:elle se remplirait d'eau jusqu'à ce qu'il soit sur le point d'étouffer,puis elle se viderait,lui laissant à peine le temps de reprendre son souffle,avant de se remplir à nouveau.Et cela recommencerait jusqu'à ce qu'il se décide à parles.Pourtant il ne céderait jamais.

Personne n'aurait supporté ce supplice.Lui pouvait,car il le faisait par amour.

Fin du chapitre 1

Afficher en entier

-Matt est super mignon,je trouve!

-Matt?Super quoi?bondit Liz.

-Ne me dis pas que tu ne t'en es jamais apercue?lui demanda Lucy.

-Eh bien,je ne l'avais jamais regarde sous cet angle.

Les yeux de Kim fixerent encore plus intensement l'ecran du Mercure 3000:

-Il y a autre chose de positif dans tout ce qui nous est arrive,continua Lucy.

-Et c'est quoi,selon toi?fit Liz,de son ton qui semblait grognon meme s'il ne l'etait pas.

-Nous avons decouvert que nous sommes amis depuis des milliers d'annees!J'aime bien cette idee,repondit Lucy.

Afficher en entier

La bulle s'enfonça dans les profondeurs du lac. Le jeune homme savait ce qui allait se passer : elle se remplirait d'eau jusqu'à ce qu'il soit sur le point de s'étouffer, puis elle se viderait, lui laissant à peine le temps de reprendre son souffle, avant de se remplir de nouveau. Et cela recommencerait jusqu'à ce qu'il se décide à parler. Pourtant il ne céderait jamais.

Personne n'aurait supporté ce supplice. Lui pouvait, car il le faisait par amour.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode