Livres
472 376
Membres
444 750

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle dut attendre plusieurs heures pour avoir un moment en tête-à-tête avec Rule. Au bout d'un certain temps, la sentant étouffer sous toute l'attention, et franchement désireux de l'avoir à lui seul, il avait prétexté de leurs blessures pour s'éclipser dans la maison du Rho.

- Enfin, soupira Lily en se laissant tomber sur le canapé du petit salon. Tout le monde est adorable, mais à la longue ça devient un peu....

-Étouffant? suggéra Rule en venant s’asseoir près d'elle.

Maintenant qu'ils étaient seuls, il ne savait pas comment aborder la question qui lui avait brûler les lèvres toute l'après-midi.

Elle hocha la tête.

- J'ai l'impression d'être moi-même un talisman.(Ses doigts effleurèrent le petit symbole doré qui pendait autour de son cou). Tout le monde voulait me toucher.

- Nous autres lupins sommes très tactiles.

-Mais ce n'est pas seulement ça. C'est aussi ce rapport que vos croyances entretiennent avec les Elues. C'est dur à appréhender.

- Là où tu vois des croyances, nous voyons des faits. Peut être un peu altérés, admit-il. Nous disposons d'une longue histoire orale, mais des morceaux de nos récits se sont sans doute perdus au cours des siècles tandis que d'autres légendes s'y greffaient. (Il lui prit la main.) Lily.....

Elle s'enfonça dans le canapé moelleux et posa la tête en arrière. Elle lui sourit.

- Oui?

- Tu as rajouté quelque chose à ce rituel. Une formule personnelle. A mon sujet.

- Il m'a semblé que je devais le faire.

Il déglutit.

- Il b'y a pas si longtemps, tu n'aimais pas l'idée de ce lien, et tu n’étais pas vraiment sûre de tes sentiments pour moi. Qu'est-ce qui a changé?

- Conne Cullen me l'a rapporté, ton père dit que je peux être têtue parfois. Et je suis peut-être lente quelquefois. Mais je ne suis pas stupide. (Elle se pencha et lui posa une baiser sur les lèvres, doux mais intense.) Il m'a fallu un certain temps, mais j'ai finalement compris que le lien d'âme soeur ne m'avait pas été imposé de l'extérieur. Ce serait impossible, pas vrai? Je suis immunisée à la magie. Il devait venir de l'intérieur. Si je le refusais, je rejetais en même temps une partie de moi-même.

Rule sentit un lent et profond soulagement lui détendre les muscles. Il se laissa à son tour aller dans le canapé en posant sa tête sur le dossier. Il souriait.

- Rends-toi compte, dit-elle tout à coup. Dans quelques jours, nous nous rendrons ensemble à une autre cérémonie, en quelque sorte.

- Humm?

- Le dîner de répétition, tu as oublié? Tu vas rencontrer le reste de ma famille. Ils ne seront pas forcément aussi accueillants que la tienne l'a été.

Il y penserait le moment venu. Pour l'heure, le simple fait d'être ici avec elle comblait ses attentes - les surpassait,mêmes.

Accepté.Choisi....par la Déesse et par Lily.

Après un moment, elle posa sa main sur sa cuisse.

- Fatigué?

- Épuisé, admit-il.

Il ressentait également des douleurs dans certains endroits qui n'avaient pas fini de guerir. Et commençait à ressentir autre chose dans une partie qui n'avait pas subi de dommages, tandis qu'elle remontait sa main le long de sa cuisse. Il tourna la tête.

-Mais pas trop fatigué pour ça, lui dit-il.

Et une seconde plus tard, il lui vola son rire d'un fougueux baiser.

Afficher en entier

_ Vous préfériez que nos rapports restent professionnels, dit-il en hochant la tête et en reculant sa main. C'est parfaitement compréhensible, vu votre position. Mais je dois vous dire que j'ai du mal à garder mes distances avec une femme qui m'attire.

_ Encore une qualité qui vous fait défaut, je suppose. Ne désespérez pas : il n'est jamais trop tard pour s'améliorer. Commencez donc à vous entrainer.

Rule & Lily

Afficher en entier

Lily s'arrêta devant lui. Il lui toucha les cheveux. Ses yeux sombres brûlaient de désir.

— Nadia. Je ne peux plus attendre.

Elle répondit, la gorge nouée:

— Je vais le faire, n'est-ce pas ?

— Nous, corrigea-t-il avant de plonger sa main dans la chevelure de Lily. Nous allons le faire, oui.

— Alors vas-y, dit-elle avec une férocité soudaine. Arrête de parler et vas-y, prends-moi.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

la main droite de Lily jaillit, non pas pour une gifle mais pour un coup de poing en bonne et due forme. Rule stoppa son poing en plein vol et riposta ... pas par une gifle, mais par un baiser, sur sa bouche.

Elle le mordit.

Rule retint un cri mais ne retira pas ses lèvres. Non, le salopard émit un petit rire. Il frotta sa lèvre ensanglantée contre les siennes. Lentement. Doucement. Puis lui lécha la lèvre inférieure.

Lily, elle ne bougeait pas. Elle en était incapable. C'était comme ci il l'avait paralysée. Immobilisée et tremblante, Lily sentait son être vibrer au son d'une nouvelle musique silencieuse.

Afficher en entier

Harry frotta sa tete contre la jambe de Lily en miaulant avec insistance.

- c'est bon c'est bon. c'est pas comme si j'avais le temps... marmonna t elle en se dirigeant vers la gamelle de Harry dans la cuisine

Afficher en entier

—Tu vois, Brady, lança Lauren, je parie que t'as pas la moindre idée de ce que c'est qu'un couvre-chef.

— J'ai déjà trouvé le «chef», fit-il en se tâtant l'entrejambe. Tu veux faire sa connaissance?

— Continue et je t'arrête pour outrage à la pudeur!

Afficher en entier

Il suffit à Rule de dix secondes à peine dans les lieux pour deviner qu'on lui avait tendu un piège. Le Bishop's était plus un bar qu'un restaurant, et il y régnait une ambiance de vestiaires de foot. Des photographies dans des cadres en plastique bon marché tapissaient les murs lambrissés, sortis tout droit des années soixante-dix. Les boxes en bois aménagés de part et d'autre de l'étroite salle donnaient l'impression d'avoir traversé une ou deux guerres, et laissaient penser qu'ils pourraient survivre à la prochaine. L'endroit empestait le poisson frit, les hamburgers, et l'hostilité.

Comme Rule se dirigeait vers le fond de la salle, les têtes se tournèrent sur son passage. Les conversations cessèrent. Il avait l'habitude d'être le centre de l'attention, mais les regards inexpressifs qui le suivaient en ce moment ne ressemblaient en rien aux réactions habituelles.

Le Bishop's était un repaire de flics.

Lily Yu était assise dans l'avant dernier box sur la gauche. Elle portait une veste jaune avec un tee-shirt noirci un pantalon. La veste, comme il le devinait, cachait un holster. Aucun bijou.

Ses cheveux mi-longs, brillants et aussi noirs que l'intérieur des paupières d'un lupin par une nuit sans lune, étaient détachés. Il eut envie d'y laisser courir ses doigts. De nicher son nez dans le cou de la jeune femme, sous ce rideau soyeux, pour s'imprégner de son parfum.

Pour ça, il pouvait toujours courir...

Son cœur n'en battait pas moins la chamade quand il se glissa sur le banc en face d'elle. Ses doigts le démangeaient; il crevait d'envie de la toucher.

— Je vais peut-être rester sage en fin de compte, dit-il avec un sourire en coin. Il y a une sacrée quantité d'armes dans cette salle.

Une lueur d'amusement brilla dans le regard de Lily, cette brève étincelle qu'il y avait vue l'autre jour. Il s'autorisa à espérer... La Déesse savait qu'il avait besoin d'espoir.

Afficher en entier

Le téléphone sonna. Elle se redressa rapidement, mais la sonnerie avait déjà réveillé Rule.

— Je ne sens plus ma main gauche, murmura-t-il.

— Désolée.

Elle avait dormi sur son bras.

Afficher en entier

Sean Brady leva les yeux du dossier qu'il étudiait, sourit, et hurla comme un loup.

— Bordel, murmura la femme qui occupait le bureau d'à côté. Ferme-la, tu veux? Personne, je dis bien personne, te prendra jamais pour un lupin.

Afficher en entier

— Salut, Lauren, lança-t-elle à la robuste blonde assise au premier bureau; trois des cinq bureaux étaient occupés, celui de Meck était vide.

— Meck est arrivé? demanda Lily.

— J'ai l'air d'une réceptionniste? répondit Lauren, les yeux plissés devant son écran, sans s'arrêter de taper. Merde à la fin ! Pourquoi tout le monde me prend pour la réceptionniste?

—Sans doute à cause de ton sourire avenant, rétorqua Lily. On se sent immédiatement la bienvenue

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode