Livres
473 079
Membres
446 546

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:33:03+02:00

Lara se tourna vers les montagnes afin de mettre de la distance entre elle et le Thaumaturge. Que ce fut dans sa vie ou ses pensées, dernièrement, il s'imposait partout. Elle ne pouvait pas s'empêcher de vouloir repousser le jeune homme. A croire que son existence et la sienne tournaient désormais l'une autour de l'autre!

Cette perspective suscita un nouveau frisson le long de sa colonne vertébrale; pire, jusque dans son âme.

Pour elle, Renaud représentait plus qu'un danger; peu à peu, elle le sentait, il devenait un objet de tentation sans qu'elle ne ressente aucune attirance physique.

"Il devient ce qui ressemble à un ami."

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:28:11+02:00

_ Je ne veux pas devenir une fille de Mara! fit l'une des sœurs d'une voix percluse de sanglots.

Renaud défit son foulard qu'il posa sur le bureau, et répondit simplement:

_ Petite, la population de Bagne est à quatre-vingt-dix pour cent constituée d'hommes parce que les femmes ont une durée de vie restreinte. Et pas seulement à cause des mauvais traitements que certains leur infligent, il y a quelque chose, sur cette foutue planète, qui vous tue plus vite que nous les hommes. Enfin, moi je dis "femmes" quand d'autres pensent "putes". Considérant les antécédents des individus masculins envoyés ici, c'est le seul métier envisageable sur cette planète pour celles de ton sexe. Sur Terre, on est tous égaux grâce au vernis de civilisation. Ici, ton vagin c'est ta malédiction. C'est mourir d'une M.S.T. après t'être fait violer, ou finir esclave sexuelle dans la chambre d'un homme qui t'aura attrapée. Tu es une marchandise, rien de plus. Mais tu as une conscience, contrairement aux objets, donc tu peux négocier ta propre vente.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:34:28+02:00

_ Nous n'avons plus rien à nous dire, termina-t-elle en ravalant cette émotion qu'elle sentait monter en elle, serrer son cœur, peser dans ses poumons, gravir son œsophage, brûler dans sa gorge...

_ C'est Renaud, n'est-ce pas?

_ Pardon? s'écria-t-elle, interdite.

_ Tu es tombée amoureuse. Il t'a montée contre moi.

Lara se figea, incapable de trouver un démenti qui fasse un minimum de sens.

_ J'aurais dû m'en douter.

_ Non. Non, ce n'est...

Elle s'était mise à balbutier, de crainte que ce ne fût en partie vrai _ dans le sens où l'idée provenait bien de Renaud.

_ Je le fais pour moi et moi seule.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:33:19+02:00

Il craignait pour sa vie, et c'était aussi rassurant qu'inquiétant. Quel genre de danger pouvait bien la guetter autour du Hubb pour que Renaud lui manifeste autant de sollicitude?

Quinte Flush esquissa quelques pas vers la sortie et Lara la laissa choisir sa cadence. Le duo féminin sortit de l'Hacienda sous les regards curieux des palefreniers et celui, inquiet, de leur protecteur commun. Lara se força à regarder droit devant elle, à ne pas se retourner pour lui adresser un au revoir. Elle se demandait ce qui poussait le Foulard Rouge à se comporter ainsi en public; n'était-il pas censé obéir aux ordres du Capitan?

"A moins qu'ils ne soient en désaccord... mais sur quel point? Le Hubb? Non, le désaccord tourne autour de moi visiblement."

Un instant, elle envisagea d'avoir séduit l'impassible Asiatique. L'idée lui parut si absurde qu'elle éclata d'un rire qui retentit comme un coup de tonnerre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:32:00+02:00

_ Vous êtes un monstre.

_ Nous sommes sur Bagne.

_ Vous l'étiez déjà sur Terre.

Il ne répondit pas. Lara touchait juste.

_ Dès que je le pourrai, je mettrai le plus de distance possible entre vous et moi, cracha-t-elle.

_ Je te fais confiance pour tenir cette promesse, mais pas avant d'avoir rejoint la Terre ou n'importe quelle autre planète capable de nous accueillir.

Lara riva ses yeux dans ceux du Capitan; prunelles bleues contre prunelles grises. La fureur exaltée de l'océan face à la rigueur brutale de l'acier. L'utopiste et le pragmatique.

_ Je te hais.

_ Je t'aime, répondit-il en guise d'excuse, comme si cela justifier tous ces massacres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:31:11+02:00

Cet aveu de faiblesse extorqua à la jeune femme un sourire amusé, qu'elle prit soin de dissimuler aussitôt pour ne pas le vexer. Renaud ne lui en tint pas rigueur. Il était même heureux de constater qu'il l'amusait. Cela lui changeait de ses sempiternelles remarques féministes et supérieures. Elle s'ouvrait peu à peu, très lentement, comme une fleur timide percerait la neige à la fin d'un long hivernage.

"Je n'ouvrirai jamais autre chose que son esprit, mais bon... heureusement qu'une interdiction de toucher ne veut pas dire interdiction de fantasmer."

Sur Bagne, Renaud se considérait comme un parti fréquentable. Le Capitan l'avait pourtant découragé de toute tentative de séduction auprès de sa fille. Le Foulard Rouge obéissait. Obéirait. Tenterait d'obéir. Peut-être.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:29:55+02:00

Renoncer à sa liberté est une chose.

Renoncer à sa planète en est une autre.

C'est comme renoncer à la vie sans la perdre. C'est pire, bien pire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:29:15+02:00

Les rares orages étaient redoutés: la pluie acide, venue d'une région très contaminée de la planète, ne leur apportait que problèmes et désolation. Les quelques sources d'eau potable s'en trouvaient polluées pour plusieurs jours, les chevaux crevaient s'ils avaient le malheur de laper une flaque d'eau, et quiconque se faisait surprendre par l'averse se savait condamné. La mort survenait au terme d'une agonie lamentable faite de crises de dysenterie, de nausées spectaculaires et d'une déshydratation progressive. Le médecin de l'Hacienda avait autopsié l'une de ces victimes: à l'intérieur du corps, les organes cessaient de fonctionner un par un, et chaque déficience entraînait une souffrance supplémentaire.

Il fallait donc, toujours, surveiller le ciel.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:26:51+02:00

En tant que Foulard Rouge, outre son appartenance au sexe dit "faible", Lara surprenait par son apparente fragilité, démentie par ses beaux yeux bleu clair qui viraient vite au gris orage lorsque quiconque commettait l'erreur de la sous-estimer. Ses mains fines, anciennement virtuoses du violon, avaient échangé leur Stradivarius contre deux colts Bisley à poignée nacrée dont elle savait parfaitement se servir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-06-30T23:26:05+02:00

Et sur Bagne, planète-prison où deux-tiers de la population portait la moustache, dont une bonne moitié avait derrière elle un passé de violeur ou de psychopathe, une femme ne faisait jamais long feu.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode