Livres
388 663
Comms
1 362 425
Membres
277 212

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

P. 102

- [...] Mais tu y penses, n'est-ce pas ?

- A quoi ?

Il fixait sa bouche obstinément.

- Tu sais de quoi je parle. De l'été dernier. De nous.

Tout le temps.

- Rarement, à vrai dire.

- Ouais, je te crois.

- L'arrogance tue le charme.

- L'entêtement l'assassine. Tu veux que je te rappelle ce qui s'est passé ? Qui a craqué en premier ?

Elle avait la sensation que son coeur allait exploser.

- Je n'ai pas craqué.

Afficher en entier

P. 41

Il se retourna pour répondre à son frère et le regretta aussitôt. Jackson et Kayla s'embrassaient avec une lenteur délibérée, les yeux dans les yeux.

Ses pensées revinrent vers Elise, vers cette nuit unique et incandescente de l'été dernier.

La nuit dont ni l'un ni l'autre n'avaient reparlé.

- Vous pouvez vous calmer deux minutes, vous deux ? On discutait de la santé de notre grand-père, là, dit-il agacé.

- Tu es en présence du véritable amour, roucoula Tyler. C'est très beau n'est-ce pas ?

- Désolée, fit Kayla en posant la tête sur l'épaule de son fiancé. La journée à été longue et c'est à peine si on se voit. Mais ça va bientôt changer. Plus qu'une semaine !

Afficher en entier

"Quand tu aimes avec tout ce que tu as, tu peux tout perdre"

Afficher en entier

"Le souci avec la passion, répondit-elle tout bas, c’est qu’elle ressemble à s’y méprendre à l’amour. Ça empêche de détecter les mensonges. On croit ce qu’on a envie de croire et on donne tout. Et le risque de tout donner, c’est de tout perdre."

Afficher en entier

P. 65

- Ton charme ne marche pas sur moi, riposta-t-elle. Je suis toujours en colère.

- Il n'y a pas de justice dans ce bas monde.

- Tu crois vraiment que ton diplôme en médecine impressionne tant que ça les femmes ?

Ce n'était pas ce qu'il croyait : il le savait. Mais ce n'était certainement pas le moment d'en parler.

- Pas toi, de toute évidence.

- Il fallait choisir une spécialité plus impressionnante, comme la neurochirurgie.

- Je pourrais reprendre mes études. Tu crois que ça augmenterait mon taux de réussite ?

Le regard assassin qu'elle lui décocha lui apprit qu'elle estimait de façon assez précise son taux de réussite.

- Si ton but c'est de tomber les filles, tu devrais changer ta façon de raconter l'histoire, moins parler d'os visibles et davantage de tes gestes héroïques.

- Tu veux de l’héroïsme ?

- Toutes les femmes veulent de l’héroïsme.

- C'est vrai ? Et pourquoi on ne me l'a jamais dit ? Ça m'aurait évité quelques râteaux. J'ai besoin de tes conseils : qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour t'impressionner ? Un bras de fer avec un ours ? Danser le tango avec un élan ?

- Tu n'aurais pas peur d'abimer ton costume ?

Afficher en entier

P. 53

- Je pense que je devrais t'épouser pour manger comme ça tous les jours.

Son coeur s'emballa malgré elle.

Mariage. Rien que le mot la rendait malade. Même après toutes ces années, elle avait des frissons et l'impression d'être suivie.

- Tu serais déçu, Cuisiner, c'est mon métier. Quand je suis seule à la maison, je me fais toujours une omelette ou un sandwich.

Afficher en entier

— Tu ne pourrais pas me trouver un autre menuisier ? Tu es sûre que tu as demandé à tout le monde ?

Kayla, l’air fatigué, secoua la tête.

— Il n’y a personne, désolée. J’ai vraiment épluché mon carnet d’adresses.

— On est maudits, on dirait.

— Ne dis pas ça, personne n’est maudit !

— On va devoir retarder l’inauguration et annuler la soirée.

Afficher en entier

P. 158

Il est possible que quelqu'un qui semble indemne de prime abord souffre de dommages internes très grave.

Afficher en entier