Livres
573 769
Membres
634 175

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je déteste mon corps.

Je déteste mon esprit.

Je déteste ma vie.

Ce n’est que l’anxiété. Ne la laisse pas gagner.

Afficher en entier

— Il y a un champ spécifique de la psychologie juste pour que tu arrêtes d’être un con ? Est-ce que tous tes ex ont créé un fonds collectif pour financer une étude scientifique ?

J’éclate de rire et lui fais un doigt d’honneur. Je suis content qu’il le prenne à la rigolade, parce que je ne sais pas si je peux supporter qu’il soit lui-même.

Ça ne dure cependant pas longtemps, et il redevient sérieux.

Afficher en entier

J’en veux plus. Je veux que tout cesse. J’ai envie de respirer et de m’évanouir en même temps.

Afficher en entier

Hé Anders, je suis médecin à présent. Je suis marié, je réussis et ma vie est parfaite. Et toi alors, tu fais quoi ?

Oh, tu sais, j’ai eu la force mentale de quitter ma maison aujourd’hui, alors c’est une victoire.

Afficher en entier

Je suis sur le bord de ce précipice, celui d’où j’ai envie de plonger en chute libre. Je veux abandonner tout contrôle, me repaître du contact de Brody, de sa bouche, de ses mains fortes. Mais mes genoux cèdent, mon cœur s’emballe et ma tête me hurle de faire machine arrière.

Stupide cerveau.

Brody gémit et pose sa main sur ma nuque. Il m’attire plus près, et nous manœuvrons à l’unisson jusqu’à ce qu’il puisse passer une jambe par-dessus les miennes. Nous passons de côte à côte à lui me chevauchant en un clin d’œil, avec mon dos pressé contre le carrelage froid du côté de la baignoire, son poids conséquent sur moi, et aucune échappatoire derrière moi. Mon corps proteste.

Je suis piégé.

D’où la panique.

Le ronronnement de la machine à laver résonne comme un orage dans ma tête.

J’essaie de respirer, mais avec la langue de Brody dans ma bouche, je ne peux pas inspirer.

Mon corps se tend, cherchant l’oxygène qu’il ne peut avoir. J’ai besoin de sortir, j’ai besoin de respirer, j’ai besoin de…

Comme s’il le sentait, Brody se recule.

- Anders ?

Sa voix est apaisante et m’aide vraiment. Elle ne ressemble pas du tout à celle de Kyle et me calme, me ramenant vers la sécurité que seul Brody a la capacité de me donner.

Même si je suis au bord d’une crise de panique, mon nom sur ses lèvres a la faculté de presque m’en faire sortir.

- Dis-le encore, coassé-je.

J’ai les yeux toujours fermés, mais je sais qu’il est là.

- Ton prénom ? murmure-t-il.

J’acquiesce.

- Anders.

J’arrive même à sourire.

- Embrasse-moi encore.

Alors que je m’attends à ses lèvres, tout ce que je sens c’est son poids qui bouge alors qu’il s’éloigne de moi.

- Ouais, autant je meurs d’envie de faire ça, autant je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Afficher en entier

C’est le problème avec moi. Mettez-moi au milieu d’un groupe de gens, et je peux m’en sortir. En face à face ? C’est comme si j’avais besoin d’instructions pour élaborer une conversation, et que mon manuel était en suédois.

Ma vie est l’équivalent d’un meuble en kit IKEA.

Afficher en entier

Ma vie n’a pas été divisée en deux. Vous pouvez m’appeler Voldemort vu le nombre de fois où mon âme a été divisée.

Afficher en entier

Lawson m’a caché beaucoup de secrets ces derniers temps, mais ce n’est pas comme si je pouvais lui en vouloir. Si j’avais prétendu être lui et couché avec l’un de ses rencards, je ne le lui aurais probablement pas dit non plus. Même si je ne ferais jamais ce genre de trucs. J’ai une certaine morale.

J’entends ma conscience qui rigole.

D’accord, peut-être que mon sens moral laisse à désirer, mais c’est à cause de mon instinct d’autopréservation, pas du fait d’être un enfoiré.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode