Livres
472 232
Membres
443 963

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ukko-Ukko 2019-09-29T19:18:54+02:00

Tous les pouvoirs ont intérêt à nous attrister. Rien ne leur nuit plus que la joie. La joie, ça n'obéit pas. Un pouvoir ne tue pas pour éliminer des adversaires. Il tue pour attrister.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ukko-Ukko 2019-09-02T17:30:09+02:00

Moi je crois à l'écoute, Lorca. A l'accueil du monde. Parce que lorsqu'on écoute, on partage quelque chose avec quelqu'un qui l'exprime, qui s'expose. Plus simplement, même, nous faisons corps avec la salle telle qu'elle vit, sans l'impacter. Enfin, au minimum... J'aime m'asseoir pour ça.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ardawal 2019-08-10T19:43:43+02:00

- Je... C'est comme si les choses devenaient irréelles... L'espace, les gens... Qu'elles ne sont plus tout à fait là... ou plutôt, qu'elles pourraient être autre chose que là, ailleurs que là... qu'il y a comme du flottement natif en elle, une couche de possible qui vient se superposer... ça clive, ça se feuillette, ça se dédouble... Dans ces moments-là, j'ai souvent peur, j'ai l'impression de décrocher, de délirer... Je me raccroche autant que je peux au présent, au tangible, j'essaie de ne pas partir. Là, vendredi, dans l'appart, j'ai lâché prise... je suis parti, j'ai plus essayé de contrôler les choses et du coup, je me suis mis à bouger en fonction des traqueurs, je ne suis pas resté dans une cachette, à attendre... Je pense que ça m'a sauvé...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2019-07-18T23:22:08+02:00

Vous cherchez

Tishka à travers la ville en fouillant chaque squat et chaque bout de parking jusqu’à ce qu’un furtif vous siffle en volapük où elle est ? Et nous on stoppe toutes les recherches parce que de toute façon, on n’aura plus de crédits et qu’ils fermeront la boutique ? Agüero tiendra un stand de tir

à HollyPark, ça vous va ? Et moi je vais postuler chez SnowDrink pour compter à l’oreille le décapsulage des canettes de Vodkir dans les captations de fêtes ?

— Tu exagères, Saskia !

— Et vous, vous faites quoi ? Vous voulez préserver votre petite éthique de bobos et défendre des principes quand c’est la vie de votre fille qui est en jeu ?

Putain, le headshot ! Sahar a figé groseille. Mais Lorca, il a djerté son verre d’un revers à la Bertame et j’ai cru qu’il allait la fracasser. Agüero s’est jeté

sur lui, on l’a marave à deux, rapport qu’il était bouillant. Puis il s’est calmé

d’un coup. Il a quand même pété une coupelle en deux, juste avec ses pouces.

Plutôt gore. Dans le genre. Personne savait quoi cafter. L’amiral a rebouché

les bottles et il a frôlé le ragequit :

— Nous n’arriverons à rien ce soir. Il serait bon que vous preniez un peu de recul. On vous laisse une semaine pour nous donner votre décision. Si vous refusez l’Anneau, je ne peux pas garantir quel mode de suivi la police décidera de vous appliquer. Je ne pourrai plus vous protéger. Si vous acceptez, vous serez tracés, oui, mais j’aurai accès aux données. Il est même possible que je puisse les éditer et les modifier. Voire mettre le suivi en stand-by une paire d’heures le jour où nous en aurons vraiment besoin. Je ne vais plus argumenter. Je vous demande juste de prendre conscience que votre choix ne sera pas seulement un choix personnel. Ou de couple. Il va nous impacter tous ici, collectivement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurien 2019-06-01T08:48:30+02:00

NOUS SOMMES LA NATURE QU'ON DÉFONCE.

NOUS SOMMES LA TERRE QUI COULE, JUSTE AVANT QU'ELLE S'ENFONCE.

NOUS SOMMES LE CANCER DE L'AIR ET DES EAUX, DES SOLS, DES SÈVES ET DES SANGS.

NOUS SOMMES LA PIRE CHOSE QUI SOIT ARRIVER AU VIVANT. OK. ET MAINTENANT ?

MAINTENANT, LA SEULE CROISSANCE QUE NOUS SUPPORTERONS SERA CELLE DES ARBRES ET DES ENFANTS.

MAINTENANT NOUS SERONS LA NATURE QUI SE DÉFEND.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-05-28T10:36:23+02:00

- Papaaa !

- N'aie pas peur ! C'est juste des doudous, tu sais ...

- Papa !!

C'est fou la force de ce mot. C'est un coup de feu à bout portant avec une balle d'amour dans la bouche. Ça te dit que tu existes comme tu n'as jamais existé pour personne C'est un appel qui happe le présent pur, il t'avale. Il t'oblige à être ici : ici même, hic. Tu ne sais pas ne pas y répondre, parce que voilà : tu es là, elle est là et son appel jette une passerelle vers toi que tu n'empruntes même pas : elle te traverse de part en part, elle te crée deux bras de plus, des jambes en mieux, un visage et une voix doubles. Un nous. Papa. C'est le premier mot qui sort un jour des lèvres de ton bébé et qui veut dire "lié". Deux. Fondu ensemble. Plus jamais seul.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-05-28T10:35:24+02:00

Arshavin regarde sa bague, qui vient de luire :

- Bon, il reste... une minute. La porte va s'ouvrir au signal et il te faudra plonger, tu connais la contrainte. Tu te sens prêt, Lorca ?

- Absolument pas...

- C'est précisément ce que j'appelle être prêt. Cet état d'incertitude fragile, ouverte, qui rend disponible à l'inconnu. Crois-moi Lorca, quoi qu'il arrive, tu vas vivre l'un des moments les plus intenses de ton existence. Reste ouvert.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-05-28T10:35:07+02:00

Sahar, elle a eu le visage de ma mère quand elle a crié « vivante ! ». C’est le même cri, le même cri pour toutes les mamans. C’est pas un cri de père. C’est un cri de quelqu’un qui a eu, dans son ventre, une chose qui vit. Et qui l’a fait sortir en poussant. Qui l’a faite avec sa matière à elle, sa boule de cellules, de sang, au toucher, à la mano, du dedans. Pendant neuf mois. Nous, on aime nos gosses, los papitos, che ! A part qu’on les a pas eus vivants dans notre bide, tous bougeant. C’est ce cri du bide qu’elle a eu. Ce cri, il sait.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode