Livres
475 251
Membres
452 669

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Guerriers, Tome 12 : Le loup et la colombe



Description ajoutée par Underworld 2018-05-10T20:30:03+02:00

Résumé

Réédité sous le titre "Une troublante innocence"

Angleterre, 1020

Mal à l’aise, Raymond d’Estienne observe sa jeune et ravissante épouse. Dans sa toilette brodée, le front ceint d’un cercle d’or, Elizabeth incarne la fraîcheur et l’innocence. N’importe qui se réjouirait d’avoir pour compagne une créature aussi enchanteresse, mais un destin sans pitié l’a contraint à la méfiance. Depuis la disparition tragique de sa première femme, Raymond doute des autres, et aussi de lui-même. Surtout de lui-même. Il a donc pris la décision qui s’impose : ces secondes noces ne seront rien d’autre qu’un mariage de convenance. Que cela lui plaise ou non, sa nouvelle épouse devra se satisfaire de son unique fonction : donner un héritier à son seigneur et maître…

Elle est sublime, douce, innocente... En aucun cas il ne doit en tomber amoureux.

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

Extrait

Raymund se demandait combien de temps encore il allait laisser se jouer cette comédie.

Il s'étonnait pourtant du secret plaisir que lui procurait la joute entre sa jeune femme et ce Montross qu'il détestait tant. Il se délectait en particulier de la consternation qu'il lisait sur le visage de celui-ci.

Toujours imbu de lui-même et doté d'une langue de vipère assassine, Fane semblait avoir du mal à croire qu'une jeune péronnelle à peine sortie de son couvent puisse lui rabattre son caquet de la sorte, et en public, par-dessus le marché !

Quant à lui-même, il s'étonnait que les démonstrations d'affection de sa jeune épouse lui fissent autant d'effet. Il aurait pourtant juré qu'il détestait cela et ne pouvait qu'en éprouver de la gêne.

— Vous me pardonnerez si j'ai prêté l'oreille aux conversations de mes gens, mais je n'ai pas entendu dire que vous nagiez dans le bonheur, milady, cracha Montross.

— Il semble que les ragots filent aussi vite que le faucon fond sur sa proie dans cette contrée, messire. Je m'étonne que vous ayez déjà entendu des commentaires sur ce mariage qui ne date que de quelques heures. En tout cas, je suis certaine que vous n'accordez aucun crédit aux commérages. Je puis vous affirmer que, pour ma part, après toutes les années que j'ai passées au couvent, je ne leur prête jamais la moindre attention. En général, les choses sont si déformées qu'on n'y retrouve rien de la réalité.

— On dit pourtant qu'il n'y a pas de fumée sans feu, milady, rétorqua Montross, interloqué par cette réponse.

D'autant qu'il trouvait ahurissant qu'une femelle soit assez audacieuse pour oser lui répondre, et en public encore !

Raymund ne l'avait jamais vu autant à la peine.

— Je suppose que c'est parfois le cas, messire, répliqua Elizabeth sans se démonter. Mais cela reste rare, et bien souvent, c'est parce que de méchantes gens ont mis le feu elles-mêmes avec leurs ragots. En tout cas, mon mari n'a aucun motif de douter que je sois heureuse de l'avoir épousé, en particulier après la nuit que nous venons de vivre, n'est-il point vrai, mon doux sire ? affirma-t-elle en regardant tendrement Raymund d'un air à la fois ravi et faussement gêné qui ne laissait aucun doute sur ce qu'elle voulait dire par ces mots.

« Cette femme est extraordinaire, pensa ce dernier. Et totalement imprévisible ! »

Elle ne le quittait pas des yeux, attendant visiblement qu'il confirme avec éclat devant l'assemblée ce qu'elle venait d'affirmer.

Par le sang du Christ, il n'était absolument pas question qu'il révèle devant tout le monde les secrets de sa chambre à coucher.

Devant l'insistance de sa femme et l'impatience visible de Montross, il résolut cependant de réagir. Il fallait dire quelque chose, à moins qu'un geste fût suffisant.

Lentement, en lançant un regard circulaire sur l'assistance, Raymund d'Estienne porta la main d'Elizabeth à ses lèvres et la baisa longuement.

Il laissa sa bouche errer sur les doigts fins et lisses, puis glisser lentement vers le poignet...

La jeune femme sentit le sang affluer sur ses joues, s'étonnant qu'un baiser aussi chaste puisse l'émouvoir à ce point.

Raymund de son côté sursauta presque en constatant que le désir l'assaillait avec une vigueur insoupçonnée et se redressa vivement en s'efforçant de retrouver une contenance.

Tous les fixaient, incrédules, médusés par cette démonstration aussi incongrue qu'émouvante.

Sauf pour Montross...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un très bon moment de lecture. Elizabeth a un caractère détonnant. Elle ne se laisse pas faire, de très bons dialogues, de l'humour. Raymond est très vite conquis. A lire.

Afficher en entier
Or

Un livre auquel je ne me serais pas attendue... Vraiment sympa à lire, je le conseille!!

Afficher en entier
Or

un très bon roman d'amour, simple et agréable!

Afficher en entier
Lu aussi

Une romance sans prétention mais qui fait passer un bon moment.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Guerriers, Tome 12 : Le loup et la colombe

  • France : 2015-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

sanasan l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-08T14:13:01+02:00
Fabibie l'ajoute dans sa biblio or
2017-04-06T16:39:06+02:00

Titres alternatifs

  • Une troublante innocence - Français
  • The Overlord's Bride (2001) (Book 12 in the Warrior series) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 34
Commentaires 4
Extraits 1
Evaluations 7
Note globale 7.86 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode