Livres
638 948
Membres
756 684

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Jadus sentit un lien se forger entre eux. Il savait que Talia était à l'aise en sa compagnie à cause de son age et de son air sans défense. Depuis des années, il dérivait dans une sorte de reve éveillé, ne se souciant pas de ce qui se passait dans le vaste monde, de l'autre côté de sa porte...

Jusqu'à présent. Maintenant, un autre coeur, aussi solitaire que le sien, venait de lui rappeler que le monde existait. Il regarda l'enfant assise a ses pieds, et se jura, pour le bien de ce jeune etre, de ne plus retomber dans son isolement d'ermite.

Afficher en entier

Sa première idée fut que le nom de "cheval" ne convenait pas vraiment au Compagnon d'un Héraut. Il en était aussi différent qu'une panthère l'est d'un chat.

Le Compagnon n'avait pas de cavalier. Il était entièrement équipé, sellé d'argent et de bleu. Talia n'avait jamais vu un cheval ayant cette puissance, cette allure aérienne. Il était blanc, comme tous les Compagnons, mais d'un blanc radieux, éthéré, qui semblait irréel.

Et ses yeux...

Talia se perdit dans les iris azur du compagnon, des iris profond comme la mer, plus purs que le ciel, si pleins d'amour qu'il ne restait aucune place pour le doute.

Oui, petite soeur, te voici enfin. Tu es mon élue. Toi entre toutes. Après tant de recherches, je t'ai enfin trouvée, petite soeur de mon ame! J e suis à toi comme tu es à moi. Nous ne connaitrons plus jamais la solitude...

Les mots étaient impuissants à exprimer son émotion. Sa joie était si forte qu'elle en devenait presque douloureuse. C'était comme des retrouvailles, la libertéet l'envol; l'amour et l'acceptation tel qu'elle ne les avait jamais connus. Elle y répondit de toute son ame.

Oublie maintenant, petite soeur. Oublie, jusqu'à ce que vienne le moment de te souvenir...

Afficher en entier

Au moins, cette fois elle n'était pas obligée de faire face a Alberich. Il lui avait délégué Skif, l'ancien voleur, comme istructeur. Peu à peu, Talia sentait naitre en elle un timide attachement pour ce garçon. Skif semblait avoir de la compréhension pour sa maladresse. Il lui témoignait une patience sans fin. Sans lui faire de reproches, il l'aida à placer correctement ses menbres peu coopératifs. Puis il ralentit ses propres mouvements pour lui montrer ce qu'elle était supposée faire. Quand elle fit mine de se décourager, il lui raconta d'invraisemblables histoires sur les exploits qu'il prétendait avoir accomplis du temps où il était gamin des rues, mendiant et pickpocket. Elle répondit timidement à sa bienveillance. Il semblait savoir quand l'approcher, et quand montrer de la retenue.

Afficher en entier

Oui, petite sœur, te voici enfin. Tu es mon élue. Toi entre toutes. Après tant de recherches, je t'ai enfin trouvée, petit sœur de mon âme ! Je suis à toi comme tu es à moi. Nous ne connaîtrons plus jamais la solitude...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode