Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par melooo le 03-10-2015 Editer
Les Héritiers d'Enkidiev, Tome 10 : Déchéance
Si Theandras s'adaptait à merveille aux coutumes des humains, ce n'était pas le cas de la déesse-aigle Aquilée, qui se sentait à l'étroit dans toute les robes qu'on lui présentait, même les plus amples. Elle était tout à fait incapable de porter des sandales et se plaignait continuellement de la nourriture : trop chaude, trop froide, trop salée. Les cuisinières du palais ne savaient plus quoi lui offrir. Orlare décida donc d'intervenir. Elle prit place devant la déesse-aigle à la table de sa chambre, car Aquilée ne voulait pas se mêler aux autres dans le grand hall.
- Ma sœur, je t'en prie, cesse ces lamentations. Elles ne font qu'éloigner les gens.
- Je n'en ai rien à faire!
- Dans cet univers, personne ne peut survivre isolé, à moins d'être un monarque dont s'occupent des serviteurs.
- Nous sommes des déesses! Nous devrions être mieux traitées que nous le somme ici!
- Aquilée, ce déni a assez duré. Ne te rends-tu pas compte que tu l'utilises pour te protéger contre ton propre chagrin? Il est temps que tu accepte ce qui nous est arrivé. Nous avons perdu nos pouvoirs et notre prestige. Nous somme incapables de reprendre notre véritable forme et de nous envoler ailleurs. Pire encore, nous na savons pas comment nous nourrir chez les humains. Le Roi de Fal a eu la gentillesse de nous accueillir chez lui. Au lieu de te plaindre de tout, tu devrais plutôt te montrer reconnaissante.
- Mais je ne lui ai rien demandé!
- Alors, quitte cette forteresse et débrouille toi pour survivre.
- C'est bien la première chose intelligente que sors de ta bouche.
- Viens. Je vais de conduire à la sortie.
Aquilée suivit Orlare et s'arrêta sous le porche. Dans la grande cour, il pleuvait à torrents.
- Marche jusqu'aux grandes portes et demandes aux sentinelles de les ouvrir.
- Qu'y a-t-il de l'autre côté?
- Des kilomètres de terrains sablonneux ponctué d'oasis où habitent les nombreuses tribus qui forment le peuple de Fal.
- ET plus loin?
- D'autre royaumes : Zénor et Cristal à l'Ouest, Perle au nord et Turquoise au nord-est.
- Comment sais tu tout ça?
- J'assiste aux cours que Bridgess donne à ses enfants.
Contrairement à toi, j'ai de la gratitude envers les humains. J'apprend tout ce que je peux et je réfléchis à mon avenir. Je te souhaite de trouver ce que tu cherches, Aquilée.
- Combien de temps pleuvra-t-il?
- Plusieurs semaines encore.
Aquilée tourna les talons et retourna dans le palais. Elle parcourut plusieurs couloirs avant de retrouver sa chambre, dont elle claqua furieusement la porte.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.