Livres
443 394
Membres
378 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Un livre qui fait du bien, facile a lire trés addictif les personnages sont attachants hâte de lire la suite

Afficher en entier
Or

En commençant à lire ce livre, je ne m’attendais pas à être aussi bouleversée et choquée par la fin de ce premier tome. Si le résumé annonçait quelques difficultés, je ne me doutais pas que ce serait bien plus dur et bien plus touchant.

Dans ce premier tome nous allons faire la connaissance de plusieurs personnages, personnages qui auront une place importante dans l’histoire et ce tout au long de celle-ci. Mais c’est plus précisément avec Ella, une héroïne qui au premier abord parait froide et difficile à cerner, c’est une fois bien en phase avec elle et avec l’histoire qu’elle vous touche profondément et on ne peut plus, on ne veut plus la quitter. Ella m’a fait passer beaucoup d’émotions, ressentir des choses auxquelles je ne m’attendais pas, que je n’ai pas vu venir, cette fille est un roc, prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime mais aussi pour se sortir des difficultés que lui ont fait subir la vie. C’est seule et déterminée qu’elle s’en est toujours sortie et l’arrivée de Calum Royal et de ses fils dans son monde va venir tout remettre en question, tout bouleverser.

Ella va devoir après l’arrivée de son tuteur, se faire à la vie luxueuse qui l’attend, que va lui offrir Calum, le meilleur ami de son père. Un homme qu’elle ne connait que de nom, elle ne l’a jamais vu, seuls les quelques brides que sa mère a bien voulu lui apporter, lui ont permis de croire Calum Royal quand il l’a retrouvée et lui a avoué qui il était et ce qu’il attendait d’elle. Dans ce premier tome, Ella va devoir faire face à beaucoup de bouleversements et surtout le plus difficile : faire face aux cinq fils de Calum, cinq jeunes hommes aussi agréables à regarder que détestables à côtoyer. Notre héroïne va vite se rendre compte que derrière la méchanceté et la cruauté de ses nouveaux « frères », se cachent des blessures et une méfiance face à elle que l’on peut aisément identifier, cependant la manière dont ils vont la traiter m’a laissée plus d’une fois dans un sentiment de malaise difficile à contrôler et parfois difficile à comprendre.

Entre Ella et Reed, un des fils Royal, le meneur de la famille, on sent rapidement une attirance puissante, dévastatrice, on voit bien qu’entre eux, tout n’est pas que pure méchanceté. Il leur faudra pourtant du temps avant de pouvoir enterrer la hache de guerre et se faire confiance et il en faudra encore plus pour qu’ils se sentent complètement à l’aise l’un près de l’autre, qu’ils se confient et qu’ils se laissent aller pleinement à leurs pulsions. Entre eux, tout reste malgré tout fragile, Reed ne cesse de brasser le chaud et le froid, déstabilisant Ella à de nombreuses reprises ainsi que nous lecteurs.

J’ai vraiment beaucoup aimé lire ce livre, impossible de le lâcher, c’est super addictif et terriblement déstabilisant, me laissant régulièrement bouche bée. Je n’ai pas réussi à savoir si ce livre m’a troublée à cause des évènements qui se passent ou à cause de la personnalité des personnages. Personnages qui ont tous un rôle très important, une manière d’être bien à eux, qui pour chacun apporte leurs lots de moments aussi troublants que dérangeants tout au long de la lecture mais aussi une dose non négligeable d’amusant.

La princesse de papier est une lecture à la fois bouleversante et terriblement touchante, j’ai été surprise par le comportement de certains personnages, voir choquée. J’ai eu envie de pleurer de frustration et de dégout par certaines scènes mais je me suis aussi amusée face à d’autres situations. C’est anesthésiée que j’ai terminé ma lecture, troublée et anéantie et il me tarde vraiment de lire la suite et de comprendre comment tout ceci a pu arriver. Mais surtout, j’ai besoin de réponses et il va en falloir beaucoup pour que je me remette de cet acte, n’étant malgré l’envie de replonger dedans, pas prête à subir de nouvelles frustrations, de nouveaux mensonges et de nouvelles trahisons.

En bref, une lecture qui choque, qui bouleverse mais qui donne aussi espoir face à autant de désillusions.

https://www.livresavie.com/les-heritiers-1-la-princesse-de-papier-de-erin-watt/

Afficher en entier
Argent

Cela faisait longtemps que je tournais autour de ce livre et puisque j'ai eu l'occasion, je l'ai acheté. Et franchement, je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'écriture très crue et aux caractères prononcés de tous les personnages. Spoiler(cliquez pour révéler)Lors de la première rencontre entre Ella et les garçons, j'étais quasiment certaine qu'elle allait terminer avec Gideon puisque c'était le seul absent. La possibilité qu'elle tombe amoureuse de Reed était vraiment infime dans ma tête. Mais finalement, je trouve que l'histoire d'amour est plutôt bien apportée, les personnages ne s'intéressent pas du jour au lendemain à l'autre et il n' a pas non plus de grandes déclarations mielleuses.

Un bon début d'une série qui montre bien qu'avec de l'argent, c'est quand même plus simple. Et encore plus lorsque l'on a du caractère.

Afficher en entier
Argent

Très joli début de saison avec des personnages addictifs! A voir ce que va donner la suite

Afficher en entier
Or

J'ai bien aimé ce premier tome même s'il n'y a pas vraiment de surprise. J'attends la suite.

Afficher en entier
Lu aussi

Pas mal, un petit encas pour passer le temps.

Afficher en entier
Argent

Un peu trop de clichés dans ce roman! Je suis déçue j'en avais tant entendu parler...

Afficher en entier
Pas apprécié

1/10...si j'avais pu, j'aurais mis 0/10 à ce déchet !!!

Ce “livre” est une vaste blague ! J'ai rarement était aussi enragé par un livre. Et pourtant j’en ai lu des livres !

Je recommande à 100% ce livre si vous voulez passer un sale moment et avoir l'impression de perdre votre temps. Ce livre fait parti des livres préférés des gens sur Booknode ? Je n'aime pas juger le goût des gens, mais là je ne sens obligée. Non mais sans rire, Il fait parti de beaucoup de classement notamment : "Couples Goal", "Ces romances qui nous font rêver", "Vos Hugo Roman préférés" ou encore le fabuleux "Romances où le gars est exécrable avec la fille" (moi je dirais : "Non-romance où les gars sont des pervers-connards avec la fille, et tout le monde trouve ça normal"). WOW ! WOW ! WOW ! Les gars il s'est passer quoi ? A quel moment ce livre mérite d'être dans des classements qui le valorise autant ?

En plus, j'apprends que Erin WATT n'est pas une mais deux personne ? Aucune des deux auteures c'est dit "merde, notre roman ne véhicule pas bons exemples pour les gens qui le lise" ? Et les maisons d'éditions qui ont acheté les droits de cette série poubelle ? Nan personne ?

Non, bon ben c’est pas grave, car je vais me faire une joie de développer le pourquoi du comment je hais ce livre inconditionnellement.

1- Scénario ? Mais quel scénario ?

Il n’y a pas d’histoire. Juste des enchaînements d'événements plus immondes les uns que les autres ! On dirait que Erin WATT n°1 et n°2 se sont assises autour d’une table, qu’elles ont écrit sur des petits bout de papiers des clichés de la romance, qu’elles ont mis le tout dans un récipient (bol, chapeau, mini poubelle de bureau...laisser cours à votre imagination), et qu’elles ont ensuite piocher au pif et PAF ! Félicitations, vous avez un scénario en carton !

2- Des personnages aussi profonds qu’une pataugeoir pour enfants de trois ans.

Est-ce qu’avec l’intitulé précédent il y a vraiment besoin de développer ? Franchement, au début, c’était plutôt bien parti avec Ella, elle semblait forte et ne pas se laisser démonter. Et puis le torse de Reed est apparu et patatra. Tout c’est barrer en cacahuète !

Je suis vraiment déçue pas ce personnage. Ella avait un potentielle de bonne héroïne !

Les autres personnages -Brooke, Reed, Gid, Callum (c’est quoi ce nom sans rire ?), Seb, Easton et tout le reste de la clique- non merci ! Ils ne donnent la nausée alors pas besoin d’en parler (sauf Valérie qui est pas trop trop mal).

3- La crème de la crème des clichés

Tout dans ce livre est du cliché. Rien à en tirer. Et sans rire, cinq frère ? Nan mais il faut arrêter au bout d’un moment !

En plus ce qui m’a énerver par dessus tout c’est la justification des auteures pour les actions ignobles des garçons. Ils sont dépraver, imauraux, pourrir gâtés, infernaux et j’en passe, et on doit tous leurs pardonner car leur père ne s’est pas beaucoup occupé d’eux et qu’ils pensent que leur mère est morte à cause de lui ? Oh les gars on se calme là ! Ce sont des tyrans et vu qu’ils vont mal et qu’au lieu d’aller un psy ils font chier tout le monde, c’est pas grave ?

Non, non et re-non. Moi je cautionne pas.

Et encore ! Ce que je viens de dire n’est qu’une goûte d’eau dans un océan de choses malsaines et méprisables dont sont remplies les pages de ce premier tome ! Alors je n’imagine pas la suite !

4-One-shot ? Nan, nan, nan, il faut faire du fric !

Clairement, on sent que ce livre aurait pu tenir en un tome. Mais non ! Il faut penser à l’argent chers lecteurs !

Cinq tomes. Wahou. On sent que cette série à tirer et user à fond la corde de la si bien connu recette : “SOS SCÉNARIO BIDON MAIS QUI RAPPORTE GROS”.

Encore une fois, ce livre est sans surprise un Hugo roman. On sent clairement que cette maison d’édition à un petit péché mignon en terme de roman : ceux qui dégrade la femme et montre des relations toxiques, répugnantes et effrayante. Je n’explique sur le dernier adjectif : on met en avant que la femme doit trouver ça normal de ce faire (limite) violer et encore c’est pas forcément le pire dans ces livres c’est pour dire ! C’est effrayant. Surtout quand on entends de la part de la maison d’édition que le viol fictif, c’est pas grave, vu que c’est fictif.

Comment des gens peuvent aimer ce genre de livre ? Comment ce livre peut être aussi bien noter avec autant de commentaires négatifs et des scénarios horribles ? C’est une question que je me pose.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre est une bonne surprise je ne m'attendais pas à ce que l'histoire me plaise autant. Le GROS point positif c'est que ce livre est complètement ADDICTIF, finit en une soirée!!

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Ella, elle est très, très courageuse avec un bon petit caractère même si au cour de la lecture je n'étais pas tout le temps d'accord avec elle. La famille Royal m'a également séduite, petite préférence pour Easton même si Reed est tout aussi intéressant. La psychologie des personnages est très bien réalisée. J'ai hâte d'en découvrir un peu plus dans les prochains tomes.

Afficher en entier
Pas apprécié

Concrètement, j'ai passé un très mauvais moment de lecture avec ce livre. De bout en bout, je n'aurais pris aucun plaisir à le lire et j'ai même failli avoir une crampe à la paupière à force de devoir lever les yeux au ciel à toutes les pages. Je ne comprends toujours pas l'engouement pour ce roman.

De façon générale, j'ai trouvé ce livre creux, insipide et plat. C'est comme manger des pâtes à la carbonara mais sans les lardons et la crème fraîche. Au-delà de l'ennui, ce roman m'a dérangé par de nombreux aspects que j'ai eu du mal à tolérer. Je trouve qu'on frôle parfois les limites du harcèlement sexuel et tout ce qui touche de près ou de loin au sexe dans ce roman est amené de façon indélicate. Concrètement, je crois que tous les personnages masculins (adolescents comme adultes) sont en manque puisqu'ils passent leur temps à sortir leur instrument à tout bout de champ même en public. Et vas-y que je m'envoie en l'air sur un bateau avec les cinq fils présents, et vas-y qu'on se saute dessus en plein milieu d'un dîner et vas-y que je me tripote contre toi quand tu fais la cuisines ... Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des auteures mais en fait ça en arrivait à un point où ça devenait hilarant tant c'était ... ridicule.

Il y a tellement de clichés réunis là-dedans que j'en ai eu la nausée ! ici, il n'y a non pas un mec parfait mais CINQ mecs parfaits et musclés (de quoi vous donner le tournis je vous dis) une pimbêche qui va évidemment venir malmener notre héroïne et héroïne d'ailleurs qui fait semblant d'être forte et qui prétend ne pas se faire avoir par les garçons mais qui dès qu'elle voit un torse musclé tombe dans le panneau. C'est à dire que pendant 10 chapitres elle va vous dire qu'elle déteste un mec mais dès que ledit mec jette son t-shirt par terre, elle l'attache à une chaise pour lui donner du plaisir et après lui avoir bien léchouillé le torse elle vous dit que c'est l'amour de sa vie. A ce stade, je me suis dis qu'il n'y avait plus rien à faire pour sauver ce livre de son propre naufrage.

La fin continue dans la lancée du ridicule et du : "ce livre est une vaste blague". Bref, aussitôt lu, aussitôt revendu et oublié. Sans aucun doute l'une de mes plus mauvaises lectures de l'année.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode