Livres
403 879
Membres
307 345

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Les Héros de la vallée ajouté par Lili-Prune 2015-07-20T13:02:35+02:00

- Peur, moi ? Regardez-moi - regardez-moi bien ! Est-ce là le visage de quelqu'un de terrorisé ?

-Franchement, Halli, je ne sais pas. Je ne suis pas en mesure de le dire. Et vous savez pourquoi ? Parce qu'il fait trop sombre. Et qu'à cause de vous, nous n'avons pas encore repassé le bornage.

- A cause de moi ! C'est quand même vous qui êtes tombée, non ?

- Vous m'avez pratiquement poussée.

- Elle est bien bonne celle-là ! s'exclama Halli. D'abord, je croyais que vos vous souciiez du bornage et des Trâles comme de votre première camisole. Ensuite, puis-je vous rappeler que si vous ne vous étiez pas montrée aussi butée, nous ne serions pas dans ce pétrin, et vous-même ne seriez pas en train de vous affoler. »

Un cri rageur.

- Moi ! Je suis complètement décontractée !

- Euh, pardon ? Je n'ai pas bien entendu ? Votre voix est tellement aiguë...

Tout à coup, on entendit un chuintement à peine perceptible.

- Qu'est-ce que c'était ? demanda Halli.

- Moi. J'essayais de vous gifler mais j'ai manqué mon coup.

- Non, je ne parlais pas de ce bruit-là. Ça venait de plus loin.

Afficher en entier
Extrait de Les Héros de la vallée ajouté par Lili-Prune 2015-07-20T13:00:11+02:00

- Naturellement, j'ai connu Halli quand il était encore plus petit qu'aujourd'hui, commença-t-elle un soir ; rien qu'un nourrisson gras et joufflu qui braillait devant le feu. Ah, si vous aviez vu son petit derrière tout rond dressé joyeusement sur le tapis ! Tout rose et plein de fossettes, qu'il était. Je l'essuyais avec...

- Euh, je ne pense pas qu'Aud ait envie d'en entendre autant sur le sujet, coupa hâtivement le jeune garçon. Narre-nous plutôt une de tes vieilles histoires, veux-tu ?

Afficher en entier
Extrait de Les Héros de la vallée ajouté par Lili-Prune 2015-07-20T12:54:40+02:00

- Alors, enchaîna-t-elle en le jaugeant d'un air compatissant, comment vous sentez-vous, après tout cela ?

- Ma foi, pas en très grande...

- Non, parce que l'allure, c'est une horreur ! Je ne m'en suis pas bien rendu compte hier soir à cause de la lumière déclinante, mais vous avez une tête à mourir ! Vos vêtements sont en haillons. Et je ne veux même pas savoir à quoi correspondent ces taches sur vos jambières. Dire que je vous ai laissé vous coller contre ma cape de cavalière hier... Je vais devoir la brûler. Et vous avez vu vos pieds ? Couverts d'écorchures, pleins de sang séché ! Je vous plains. Je n'ai jamais vu de fils de Fondateur dans un aussi triste état. Je parie même qu'il ne s'est jamais rien produit de tel dans toute l'histoire de la vallée. Je parie que dans certains cairns les cadavres font meilleure figure.

Profitant de ce qu'elle reprenait sa respiration, Halli plaça :

- Eh bien à part ça, je me porte comme un charme, merci.

Afficher en entier
Extrait de Les Héros de la vallée ajouté par Enekia 2014-01-06T19:18:42+01:00

Prêtez-moi donc l’oreille et je vous conterai à nouveau la bataille du Roc. Mais cessez de vous tortiller ainsi ou je m’arrête avant même d’avoir commencé.

En ce temps-là, après l’arrivée des pionniers, toute la vallée était ravagée par les Traies, depuis Lestuaire jusqu’aux Pierres-Hautes. Une fois le soleil couché, pas un foyer, pas une étable, pas une écurie qui ne fût à leur merci.

Afficher en entier