Livres
462 208
Membres
419 284

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:46+01:00

Il regarde la ville, cette superposition de mouvements. Ce territoire infini d'instersections, où l'on ne se rencontre pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kiriu 2017-03-03T13:38:47+01:00

Elle rêve parfois d’un homme à qui elle demanderait : est-ce que tu peux m’aimer ? Avec toute sa vie fatiguée derrière elle, sa force et sa fragilité. Un homme qui connaîtrait le vertige, la peur et la joie. Qui n’aurait pas peur des larmes derrière son sourire, ni de son rire dans les larmes. Un homme qui saurait.

Mais les gens désespérés ne se rencontrent pas. Ou peut-être au cinéma. Dans la vraie vie, ils se croisent, s'effleurent, se percutent. Et souvent se repoussent, comme les pôles identiques de deux aimants.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:45+01:00

Le risque, ce n'est pas que je ne t'aime pas assez, c'est que je t'aime trop."

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:45+01:00

Elle rêve parfois d’un homme à qui elle demanderait : est-ce que tu peux m’aimer ? Avec toute sa vie fatiguée derrière elle, sa force et sa fragilité. Un homme qui connaîtrait le vertige, la peur et la joie. Qui n’aurait pas peur des larmes derrière son sourire, ni de son rire dans les larmes. Un homme qui saurait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:45+01:00

Il voudrait être loin, en être plus loin. Il voudrait que le temps soit déjà écoulé, ce temps incompressible par lequel sa souffrance devra passer, six mois, un an. Il voudrait se réveiller à l'automne, presque neuf, regarder l'entaille comme une fine cicatrice. Il s'agit d'organiser le temps jusqu'à ce qu'il puisse revivre. Meubler, en attendant que ça passe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:45+01:00

Elle y est allée parce qu'il n'y avait rien d'autre, pas un filet de lumière vers lequel tendre, pas un verbe à conjuguer, pas de perspective d'un après.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:08:45+01:00

On ne peut pas obliger les autres à vous aimer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kiriu 2017-03-03T14:03:54+01:00

Aujourd'hui il lui semble que l'entreprise est un lieu qui broie.

Un lieu totalitaire, un lieu de prédation, un lieu de mystification et d'abus de pouvoir, un lieu de trahison et de médiocrité.

Aujourd'hui il lui semble que l'entreprise est le symptôme pathétique du psittacisme le plus vain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kiriu 2017-03-03T12:16:04+01:00

Mathilde a posé Le Défenseur de l'Aube d'Argent devant elle. Il s'en faut de peu qu'elle lui parle, ou plutôt qu'elle murmure, sur un ton de prière, « alors, qu'est-ce que tu fais ? ».

Le Défenseur de l'Aube d'Argent a dû s'assoupir quelque part, s'égarer dans les couloirs, se tromper d'étage. Comme tous les princes et les chevaliers blancs, Le Défenseur de l'Aube d'Argent fait preuve d'un sens de l'orientation discutable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kiriu 2017-03-02T17:16:04+01:00

Souvent elle a pensé qu'elle avait transmis à ses enfants une forme de gaieté, une aptitude à la joie. Souvent elle a pensé qu'elle n'avait rien de plus important à leur offrir que son rire, par-delà l'infini désordre du monde.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode