Livres
475 890
Membres
454 279

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir



Description ajoutée par severine57 2011-11-05T20:38:57+01:00

Résumé

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s'est réfugié

sur la mythique île de Morar, au large des côtes d'Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s'extasie avec malice sur le charme d'un mortel du nom de

Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d'une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c'est ainsi qu'Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 574 lecteurs

Extrait

- Suffit! décréta-t-il quand il eut repris son sérieux. À présent, laissez-moi énoncer les règles de l'Épervier.

Comme elle, il dressa une main devant lui et commença à compter sur ses doigts.

- Premièrement, vous êtes ma femme, ce qui vous met dans l'obligation de m'obéir en tout. Si je vous donne l'ordre de me rejoindre dans mon lit, vous m'y rejoindrez. Deuxièmement...

Adienne vit son autre main s'élever jusqu'à son visage. Elle tressaillit, redoutant de recevoir un coup, mais Hawk prit fermement sa joue en coupe dans sa paume. Il la fixa au fond des yeux et poursuivit:

- ...vous resterez à l'écart d'Adam. Troisièmement, vous donnerez le change en paraissant ravie d'être mariée avec moi, en public comme en privé. Quatrièmement, cinquièmement et sixièmement, vous resterez à l'écart d'Adam. Septièmement...

D'un seul mouvement tout en souplesse, il se leva et obligea Adienne à faire de même avant de conclure:

- ...vous m'expliquerez précisément ce que vous trouvez de si déplaisant chez moi après que je vous aurait fait l'amour. Et huitièmement, nous aurons des enfants. Beaucoup. Des dizaines, peut-être. D'ailleurs, il se pourrait que je fasse en sorte que vous restiez perpétuellement grosse dès cet instant.

Tandis qu'elle l'écoutait parler, les yeux d'Adrienne s'étaient agrandis peu à peu. Quand il en vint au chapitre des enfants, elle se retrouva au bord de la panique. Mais, passé le premier instant d'effroi, elle rassembla ses esprits, réfélchissant au meilleur moyen de le contrer. Quel ressort pouvait-elle utiliser pour maintenir cet homme à distance? Son ego... Son ego démesuré et son orgueil de mâle qui ne l'était pas moins. C'était là qu'elle devait viser.

- Faites ce que vous voulez, répondit-elle avec une feinte indifférence. Il me suffira de penser à Adam.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !

Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents (sic !)... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !

L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...

Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*

D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.

Afficher en entier
Argent

Premier volet de la série des " Highlanders " de K.M. Moning, c'est avec plaisir que l'on retrouve son style et sa façon toute personnelle d'allier l'Ecosse au peuple de Faërie, avec sans oublier les fameux voyages temporels.

L'immersion au XVIe siècle se fait progressivement, nous retrouvons Adam Black - ce joueur invétéré à la volupté fatale - qui ressemble à un gamin capricieux, entêté et au combien dangereux.

L'humour est également présent mais d'une manière plus subtile qu'avec les frères McKeltar.

On s'attache très vite à Hawk, ce Laird, ce guerrier Highlander fier et arrogant à la sensualité sauvage; mais c'est surtout son obstination à séduire Adrienne et son besoin d'être aimé pour ce qu'il est, avec sa sensibilité qui en font son charme.

Bémol : La véhémence de son épouse dans son refus de lui céder est peu crédible dans la longueur voire cruelle à certains moments aux vues des qualités indéniables de son mari ;-).

Il me tarde de connaître le tome 2 .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

J'ai pas tout compris là... Ce livre n'est pas horrible mais bon quand même. Déjà il a couché avec 5 000 femmes, cela reviendrait à une par jour depuis plus de 13ans, c'est quand même un peu excessif. Ensuite à peine il voit sa femme elle lui répond une fois il en est déjà complètement amoureux alors qu'il n'a jamais accordé de l'importance à aucune autre femme en oubliant même leur nom... C'est un vrai coup de foudre ma parole. Je n'ai pas envie de m'attarder plus ce n'est pas un mauvais livre mais il y a un grand nombre d'incohérence dedans, c'est dérangeant.

Afficher en entier
Or

lecture légère à prendre au second degré, quelques bon moment d'humour, caricaturale avec le héros au physique parfait et la fille qui finalement craque très vite sur son homme. ce qui reste incompréhensible c'est comment une femme moderne peut accepter de se laisser toucher par un homme qui à connu tant de maîtresses dans une époque où les préservatifs même s'ils existent, ne sont pas courant dans les mœurs de l'époque.

Afficher en entier
Diamant

Ce premier tome m'a fait plonger dans un histoire belle et addictive que j'ai dévoré.

J'ai adoré le côté historique, les croyances et mythes liés aux faës, la plongée dans le passé. Et surtout cette fabuleuse et passionnante histoire d'amour entre Hawk et Adrienne.

Difficile de lâcher cette histoire une fois qu'on l'a commencée...

Afficher en entier
Or

Un tome dont j ai peur de pas aime vu les different avis mitigé. Mais non j ai adoré. Les personnages sont sympas meme si je doit reconnaître que le passage ou il parle de dresse sa femme mais deplus. Sinon ce lis facilement

Afficher en entier
Pas apprécié

Décevant et bourré de clichés.

L'héroïne est censée haïr les hommes et ne plus faire confiance à la gent masculine et pourtant dès le début elle bave bêtement devant Hawk. De plus, cette "attirance" est bien trop exagérée, ça frise le ridicule. L'héroïne semble pitoyable et sans réelle volonté. Elle se laisse avoir dès le début juste pour du café ! Bonjour la soi-disant "volonté". C'est dommage dans les premiers chapitres ça commençait bien, je me disait que l'héroïne allait en faire voir de toutes les couleurs à Hawk mais non. Au final, elle est inintéressante. J'aurais aimé une relation un peu plus réaliste et profonde. De plus, je n'aime pas du tout quand un personnage parle de "dresser" ou contrôler une femme tel un objet ou un animal. Vu la note globale je m'attendais à mieux.

Afficher en entier
Or

Vu l'un des commentaires, je me suis attendu à retrouver tout ce que je déteste dans un bit-lit. Au final merveilleuse surprise.

Il manque quelques points de concentement, mais vu les clichés qu'on a des hommes du passé, celui la c'est plus que bien comporter. Et puis celui qui en a une très grosse n'est pas le fameux elfe. Enfin si c'est son cas aussi, mais... Voilà quoi. Je regrette juste qu'il ait perdu avant même de commencer à se plier en quatre.

Bref, tout ça pour dire que je me suis amusée comme une folle à voir le mec tourmante. Un vrai délice.

Et puis les personnages étaient vraiment sympas.

Afficher en entier
Diamant

C'est toujours un plaisir de lire Karen M Moning . Après un marathon avec ses autres romans il y a quelques mois dont les 2 derniers en anglais (aie...),je ne me sentais pas prête à attaquer la série des Highlanders...Mais finalement c'est encore une fois un pur bonheur et je me suis laissé emportée par la magie de ce premier livre et la féerie de l'Ecosse .

A lire !

Afficher en entier
Or

J'ai passé un bon week-end à le lire, si vous aimez les Highlanders et la magie. Ce livre est pour vous.

Afficher en entier
Argent

C’est la première fois que je lis un livre de ce genre et, cela m’a plu. Bien sûr, l’histoire est cousue de fils blancs : la belle rebelle et le beau ténébreux, dont il ne faut pas tomber amoureuse, mais elle est rondement menée et inventive. Les personnages sont drôles et émouvants.

Bon moment de lecture.

Afficher en entier
Pas apprécié

Comment dire ? Ce roman est juste incroyable... La pire "romance" que j'aie jamais lue, avec des clichés hallucinants et des situations juste inacceptables pour les femmes. Les héros beaux, parfaits, bien équipés (on a bien compris, pour le gros zizi du héros, c'est rabâché toutes les deux pages...), sans compter les erreurs historiques monumentales ! Shakespeare en 1513, et du "café de Ceylan" (si, si) en plein coeur des Highlands ! Au final, juste... OMG.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir

  • France : 2011-11-02 (Français)

Activité récente

maeva98 l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-13T22:28:40+02:00

Titres alternatifs

  • Beyond the Highland Mist - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 1574
Commentaires 207
Extraits 33
Evaluations 398
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode