Livres
613 142
Membres
710 397

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir



Description ajoutée par severine57 2011-11-05T20:38:57+01:00

Résumé

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s'est réfugié

sur la mythique île de Morar, au large des côtes d'Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s'extasie avec malice sur le charme d'un mortel du nom de

Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d'une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c'est ainsi qu'Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 707 lecteurs

extrait

- Suffit! décréta-t-il quand il eut repris son sérieux. À présent, laissez-moi énoncer les règles de l'Épervier.

Comme elle, il dressa une main devant lui et commença à compter sur ses doigts.

- Premièrement, vous êtes ma femme, ce qui vous met dans l'obligation de m'obéir en tout. Si je vous donne l'ordre de me rejoindre dans mon lit, vous m'y rejoindrez. Deuxièmement...

Adienne vit son autre main s'élever jusqu'à son visage. Elle tressaillit, redoutant de recevoir un coup, mais Hawk prit fermement sa joue en coupe dans sa paume. Il la fixa au fond des yeux et poursuivit:

- ...vous resterez à l'écart d'Adam. Troisièmement, vous donnerez le change en paraissant ravie d'être mariée avec moi, en public comme en privé. Quatrièmement, cinquièmement et sixièmement, vous resterez à l'écart d'Adam. Septièmement...

D'un seul mouvement tout en souplesse, il se leva et obligea Adienne à faire de même avant de conclure:

- ...vous m'expliquerez précisément ce que vous trouvez de si déplaisant chez moi après que je vous aurait fait l'amour. Et huitièmement, nous aurons des enfants. Beaucoup. Des dizaines, peut-être. D'ailleurs, il se pourrait que je fasse en sorte que vous restiez perpétuellement grosse dès cet instant.

Tandis qu'elle l'écoutait parler, les yeux d'Adrienne s'étaient agrandis peu à peu. Quand il en vint au chapitre des enfants, elle se retrouva au bord de la panique. Mais, passé le premier instant d'effroi, elle rassembla ses esprits, réfélchissant au meilleur moyen de le contrer. Quel ressort pouvait-elle utiliser pour maintenir cet homme à distance? Son ego... Son ego démesuré et son orgueil de mâle qui ne l'était pas moins. C'était là qu'elle devait viser.

- Faites ce que vous voulez, répondit-elle avec une feinte indifférence. Il me suffira de penser à Adam.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !

Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents (sic !)... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !

L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...

Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*

D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.

Afficher en entier
Argent

Premier volet de la série des " Highlanders " de K.M. Moning, c'est avec plaisir que l'on retrouve son style et sa façon toute personnelle d'allier l'Ecosse au peuple de Faërie, avec sans oublier les fameux voyages temporels.

L'immersion au XVIe siècle se fait progressivement, nous retrouvons Adam Black - ce joueur invétéré à la volupté fatale - qui ressemble à un gamin capricieux, entêté et au combien dangereux.

L'humour est également présent mais d'une manière plus subtile qu'avec les frères McKeltar.

On s'attache très vite à Hawk, ce Laird, ce guerrier Highlander fier et arrogant à la sensualité sauvage; mais c'est surtout son obstination à séduire Adrienne et son besoin d'être aimé pour ce qu'il est, avec sa sensibilité qui en font son charme.

Bémol : La véhémence de son épouse dans son refus de lui céder est peu crédible dans la longueur voire cruelle à certains moments aux vues des qualités indéniables de son mari ;-).

Il me tarde de connaître le tome 2 .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

J'ai dévoré les 200 premières pages, alors j'étais partie pour vraiment bien classer ce roman : même si les personnages m'agaçaient parfois, ça allait, je commençais à m'attacher à eux...

Puis j'ai déchanté. C'est allé de pire en pire. J'en suis même venue à vouloir abandonner une première fois, puis il s'était passé quelque chose qui m'avait fait m'accrocher, donc j'ai continué.

Au final, vers 280 pages, j'ai abandonné et j'ai lu la suite en diagonale.

Déjà, la vulgarité est très, très présente. Bon, ça encore, ça peut m'amuser, mais le coup de l'homme si bien gâté par la nature, que le roi des Faës lui-même est jaloux, parce que sa reine éprouve du désir pour cet humain... Franchement, c'est assez drôle. Cela permet de lancer l'histoire et j'avoue que ça m'a amusé puisqu'on voit bien que même les "dieux" ont un égo surdimensionné. Mais par rapport à Hawk... stop, au bout d'un moment. On a compris.

Du coup, Adrienne est choisie par Adam pour l'envoyer en 1515 (si je ne me trompe pas sur l'année), parce qu'elle serait à-même de résister à Hawk. Il a quand même fallu aller chercher une femme venant de plusieurs siècles plus tard ! Il n'y en avait pas une seule avant, dans l'univers entier, qui croirait également à la magie, qui aurait pu lui dire non ? Je sais pas, par exemple, quelqu'un qui ne serait même pas attiré par les hommes ? Non, non. Et même, il y a forcément pleins de femmes qui ne voudraient pas de lui. Mais non, la légende raconte que c'est impossible. D'ailleurs, au final, même Adrienne le désire. Donc ça casse tout. Puis même si elle lui dit "non", au final, elle n'est pas vraiment écoutée. Mais je reviendrai là-dessus.

Petite parenthèse : Shakespeare est cité, pour donner un côté poète à Hawk, le rapprocher d'Adrienne, etc... Sauf que Shakespeare n'était même pas né. Un petit peu de recherches n'aurait pas été de trop.

Venons-en à Adrienne. Elle m'a un peu agacée au début, elle était très, très entêtée, mais ça me faisait surtout sourire. Et puis, il ne fallait pas oublier qu'elle venait d'une époque du futur, où les actes et les paroles d'hommes de néandertal des lairds ne sont plus de mise. Sauf qu'au final, elle ne s'entête même pas pour ça. Elle s'oppose à Hawk parce qu'il est "trop beau". Je comprends bien qu'elle a été traumatisée par un homme de ce genre, dans le futur, mais... ? Il y a TELLEMENT d'autres raisons de ne pas vouloir de lui ! Mais non, c'est cette raison-là qui revient. Déjà, je commençais à être lassée, à partir de là.

Au début, j'ai essayé de me dire (pour justifier les actions de Hawk) qu'il s'agissait justement d'une vieille époque, que le roman lui-même a aussi été écrit il y a un moment et que depuis, certaines choses, notamment l'idée du consentement, ont évolué. Mais quand même ! La notion de viol était déjà établie depuis longtemps, à la fin des années 90 !

Du coup, le comportement de Hawk s'empire et même Adrienne, qui vient d'une époque où ce genre de choses n'est pas approuvé, ne dit rien, elle lui en veut parce qu'il est un homme "trop beau". Si, de temps en temps elle s'énerve un peu contre son attitude, mais c'est vite balayé par "Oui mais il est quand même irrésistible", ce qui gâche le message. Surtout que je m'attendais à ce que du coup, Hawk apprenne avec elle comment être respectueux par rapport à ce que elle, elle sait, mais rien du tout. Adrienne est très butée, mais pas pour les bonnes choses. Alors à ce moment-là, je me suis dis que le roman véhiculait un mauvais message.

D'ailleurs, tout le monde semble penser qu'Adrienne est une femme cruelle, méchante, envers le pauvre petit Hawk qui lui fait du chantage sexuel, parce que quand même, il l'aime et elle, elle ne veut pas de lui. Sans parler de Grimm, que j'aimais bien au début, puis qui a littéralement pété un câble sur elle en lui reprochant absolument tout, alors que son ami était blessé, allant jusqu'à l'empêcher de voir son mari, et de ne transmettre absolument aucun de ses messages de rétablissement à Hawk. Il dit que c'est à cause d'elle qu'il est blessé, parce qu'il s'est jeté devant une flèche pour elle. De 1) elle n'est pas coupable des actes du meurtrier, de 2) Grimm le lui reproche parce que Hawk l'aime, ça veut donc dire que Hawk, en homme "plein d'honneur" (comme tout le monde le décrit), n'aurait pas tenté de sauver une autre femme ? Ou même une autre personne ? Parce qu'il ne serait pas amoureux ? Et de 3) il lui reproche d'être là. Alors que c'est à cause de lui que c'est Adrienne qui a été choisie, et aussi à cause d'Adam. Adrienne, elle menait sa vie vant qu'ils ne débarquent !

Mais il est vrai qu'Adrienne est très, très méchante hein, en ne voulant pas coucher avec Hawk ! D'après Grimm, en tout cas. D'ailleurs, Hawk et lui s'accordent à dire que du coup, elle l'humilie. Euh... d'accord ? Hawk qui disait au début qu'il courtiserait sa femme dans les règles de l'art, qu'il ne la forcerait pas, qu'il voulait lui laisser le choix, se met tout à coup à dire qu'en refusant ses manières de rustre et d'aller dans son lit (il ne cherche même pas à la séduire en apprenant à la connaître, non, il veut "éveiller" le plaisir en elle, d'abord. Ben oui, c'est le plus important, apparemment !), elle l'humilie, qu'elle le défie. Au final, il change même d'avis en disant qu'un jour, elle ira dans son lit, de gré ou de force. Alors qu'il était présenté comme un laird protecteur, plein d'honneur et tout le barda.

Du coup il lui en veut, il dit qu'il veut s'éloigner, mais pense en s'éloignant, qu'il va lui faire des enfants ? Plusieurs fois, dans le récit, les personnages se contredisent ainsi d'une phrase à l'autre. Au points qu'on se demande ce qu'ils veulent faire, du coup.

Alors ça commence par du chantage. Si Adrienne veut son café une fois par jour, elle doit l'embrasser, puis les services demandés en échange sont censés aller de pire en pire. Elle est pas sympa parce que pour se venger, elle prononce le prénom d'Adam (grand rival - qui n'en est même pas un -, aux yeux de Hawk), afin qu'elle puisse le repousser. Alors que franchement, elle a eu raison. Et j'ai bien ri, d'ailleurs.

Vraiment, je n'ai pas aimé le fait qu'Adrienne passe pour la fautive 95% du temps, alors qu'elle n'avait rien demandé de base, qu'on lui demande de céder à un homme comme lui parce qu'il serait "un bon coup" et qu'il est "gentil et plein d'honneur". De base, elle ne voulait même pas de quelqu'un, elle a été forcée de se marier. Et ce n'est pas parce que tu es peut-être tombée sur un des moins pires, que tu dois accepter ça.

Surtout qu'elle n'a même pas de choix. Soit elle est censée lui céder physiquement de peur des représailles plus tard ou d'y être forcée de toute manière, soit... ben elle y est forcée. Pour Hawk qui dit qu'il laisse toujours le choix, je n'en ai pas l'impression. La pauvre.

Et autre chose qui m'a fait bouillir : il pense que la pièce d'échec qu'elle avait en arrivant à cette époque, est ce qui permettrait à Adrienne de retourner chez elle. Et... il la fait brûler. Malgré les supplications d'Adrienne, qui est en larmes. Il se dit que du coup, elle va le haïr de lui avoir enlevé tout échappatoire pour pouvoir la retenir, mais ensuite, il lui en veut de le haïr. Et il culpabilise en plus ! Alors que pendant qu'il allait à la forge pour faire brûler la pièce, il n'a pas arrêté de se dire qu'il ne fallait pas le faire. Il fallait peut-être t'arrêter, dans ce cas, si tu savais comment ça allait finir, Hawk ?

Et au final... Adrienne ne lui en veut même pas longtemps. Non mais là... Même pas parce que l'auteure dit qu'elle est à bout ou autre, mais parce que Hawk lui manque. Autant j'aurais pu comprendre qu'elle baisse les bras parce que juste, c'est trop pour elle, que ça lui aurait causé un énorme choc, mais non.

Elle en vient même à être contente de le voir, un jour, alors qu'il l'a séquestrée dans une pièce et ne revient que pour abuser d'elle ? Mais pareil, c'est pas dit que ce serait à cause d'une sorte d'emprise, non. Mais parce qu'elle s'est rendue compte qu'elle l'aimait depuis longtemps. Voilà, voilà... C'est sûr qu'être enchaînée, cagoulée et de ne pas avoir le choix, ça fait nous rendre compte qu'on aime quelqu'un depuis des mois.

Il ose se montrer très brutal alors que c'est sa première fois, parce qu'il est trop content d'être le premier homme qu'elle connaît intimement. Du coup, il se laisse submerger. Heureusement que l'auteure dit que la douleur s'en va très vite, c'est déjà ça de gagné pour elle ! Autant d'irrespect de la part de Hawk, au cumul, c'est impensable, pour un homme qui est décrit comme une bonne personne. Et je n'arrive pas à croire que ce soit Adrienne qui soit blâmée dans tout ça.

Et son excuse pour l'avoir cagoulée alors qu'elle l'a supplié de pas la lui mettre, en larmes ? Que du coup ça lui permettait de profiter de ses autres sens et d'ouvrir son cœur. Waouh. Quelle excuse !

En plus de cela, Hawk se présente une fois après avoir bu une potion lui permettant d'être froid et détaché, afin qu'il puisse apporter le plus de plaisir possible à Adrienne (une demi-douzaine de fois en plus ! Si, si, c'est précisé ! Quel homme !), afin de ne pas perdre le contrôle lui-même et de faire durer les choses. Sauf qu'Adrienne a l'impression d'être face à un étranger (à raison !) et en est choquée. Un point de plus pour son traumatisme. Et un point de moins encore pour Hawk, qui est en train de creuser, là. Lui qui est si "intelligent" ne devrait pas comprendre que c'est pas une bonne idée, ça ? Et après, il s'en étonne.

Je me disais vraiment que le message sur le viol, le consentement, était très mal véhiculé. D'autant plus que par son passé, Hawk a clairement été violé, mais que personne ne considère ça comme tel (pas même Adrienne ! Qui en plus fait une blague dessus plus tard ? Mais pardon ?). Excusez-moi mais ce n'est pas parce qu'il a satisfait des femmes très belles, que ça compense ? Surtout qu'il ne voulait pas avoir ces relations ! J'ai cru à un moment qu'il osait enfin penser que ce n'était pas normal, mais ce n'est pas vraiment développé. C'est dommage.

Et enfin, Adam. J'ai vu qu'il y avait un tome sur lui, et là encore je me dis qu'il y a un problème. Le gars a voulu violer Adrienne plusieurs fois, a même changé son visage une fois en hypnotisant Adrienne, pour qu'elle l'embrasse, mais au final... Au final Adrienne passe du temps avec lui ? A un peu peur de lui rapidement, l'envoie bouler, mais ne voit pas réellement le problème ? Sa peur aurait pu être accentuée. Et Adam a pris trop d'importance. J'avais l'impression que nous, les lecteurs, devions être en dilemne devant Hawk et Adam, en nous demandant lequel serait choisi, la courtiserait. Mais Adam agit comme un enfoiré dès le départ, si bien que ce n'est même plus possible de vouloir le choisir lui, de toute façon. Et pareil, lui non plus n'est pas content qu'elle veuille lui résister. Lui qui critique Hawk qui s'énerve quand c'est pareil pour lui et qui ose dire que "ça fait partie du jeu" (déjà, Adrienne est un jeu), et que normalement, l'honneur doit être de mise. Enfin, l'honneur, tu connais pas non plus, Adam.

Hawk dit qu'il laissera Adrienne choisir entre les deux, mais après il lui interdit de le voir, puis pense que si elle y va, il les tuera tous les deux. Enjoy.

De plus, il y a énormément de malentendus parmi le trio Adam-Hawk-Adrienne, qui sont fait exprès pour l'intrigue, sauf que ça ne tourne qu'autour de ça, tout le temps, que le trope est trop répété au point d'en devenir sans intérêt

Il y a eu un moment qui m'a fait sourire dans tout ça, c'est quand Adrienne essaye de récupérer son chat.

C'est dommage parce que ce roman partait bien, j'étais prise dedans, puis ayant adoré "Les Chroniques de MacKayla Lane" je savais que j'aimais l'écriture de l'auteure. Mais ça ne l'a pas fait avec moi.

Afficher en entier
Argent

Une histoire un peu simplette, du déjà vu. Le côté mâle dominant qui d'une façon ou d'une autre fera craquer sa femme parce que lui il l'aime et de toute façon c'est sa femme devient un peu (beaucoup) lassant. Les 2 personnages principaux de ce tome ne sont ni attachants ni désagréables (hors ce côté moi mâle toi femelle moi vais soumettre toi ce qui n'est pas anodin).

Le style d'avoir accès aux pensées de tous les personnages même secondaire est plutôt plaisant et pas si difficile à suivre.

Je lirais la suite à cause du personnage de Grimm qui lui m'a vraiment intrigué.

Afficher en entier
Pas apprécié

Impossible à lire ! On passe d'un personnage à l'autre sans prévenir on est dans la tête d'un puis hop la ligne suivante dans la tête d'un autre ! J'avais apprécié les Chroniques de MacKayla Lane mais là ici je ne reconnais pas la plume de l'auteur ! Je suis dégoûtée j'avais hâte de lire cette sage !

Afficher en entier
Bronze

lecture légère à prendre au second degré, quelques bon moment d'humour, caricaturale avec le héros au physique parfait et la fille qui finalement craque très vite sur son homme. ce qui reste incompréhensible c'est comment une femme moderne peut accepter de se laisser toucher par un homme qui à connu tant de maîtresses dans une époque où les préservatifs même s'ils existent, ne sont pas courant dans les mœurs de l'époque. Elle ne doit pas connaître les MST

Afficher en entier
Lu aussi

J’ai plus ou moins aimé. Les personnages sont attachants mais trop caricatural selon moi. Et le déroulement est trop lent au point ou je me suis demandée si je finirais ce livre ou non.

Afficher en entier
Diamant

J'adore ! Très belle histoire !

Afficher en entier
Diamant

Excellent ! Un super moment de lecture !

Afficher en entier
Or

Très facile à lire, c'est fluide. histoire agréable, et très addictive car je n'arrivait pas à fermer le livre. Je connaissais l'auteur par les chroniques de Mckayla et ensuite celle de Dani Mega O'Malley, 2 séries que j'adore. Et je ne suis pas du tout déçu par ses premiers romans. Un premier pas vers les faë, et pourtant une histoire unique. Je sens que je vais adorer aussi cette série

Afficher en entier
Lu aussi

Une lecture comme je les aime. Quand j'ai du mal à terminer le livre parce que les personnages deviennent comme des amis ! J'adore le style de l'auteure, fluide, aux descriptions soignées avec une petite romance sympathique et là la lecture devient super divertissante.

Afficher en entier
Or

Une magnifique histoire.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir

  • France : 2011-11-02 - Poche (Français)
  • France : 2014-07-08 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Beyond the Highland Mist - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1707
Commentaires 218
extraits 42
Evaluations 441
Note globale 7.93 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode